CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Deanna Durbin
Recherche Rapide :

Prix du Cinéma Européen 2018



Cold war (zimna wojna) de Paweł Pawlikowski avec Joanna Kulig, Tomasz Kot, Borys Szyc, Cédric Kahn, Jeanne Balibar (Pologne) Prix décernés le 15 décembre 2018, au Théâtre de la Maestranza de Séville, Espagne.
Meilleur Film :
Cold war (zimna wojna) de Paweł Pawlikowski (Pologne/Royaume-Uni/France) Autres nominations :
Border (gräns) de Ali Abbasi (Suède/Danemark) Dogman – de Matteo Garrone (Italie/France) Girl – de Lukas Dhont (Belgique/Pays-Bas) Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) de Alice Rohrwacher (Italie/France/Allemagne/Suisse)
Autres films sélectionnés :
3 jours à Quiberon (3 tage in Quiberon) de Emily Atef (Allemagne/Autriche/France) Aga (Ága) de Milko Lazarov (Bulgarie/Allemagne/France) La guerre d’Anna / Anna’s war (voyna Anny / Война Анны) de leksey Fedorchenko (Russie) Arythmie (ritmiya / Аритмия) de Boris Khlebnikov (Russie/Finlande/Allemagne) Ayka (Айка) de Sergey Dvortsevoy (Russie/Allemagne/Pologne/Kazakhstan) Jersey affair (beast) de Michael Pearce (Royaume-Uni) Borg/McEnroe (Borg McEnroe) de Janus Metz (Suède/Danemark/Finlande/République Tchèque) Carmen et Lola (Carmen y Lola) de Arantxa Echevarría (Espagne) Cobain – de Nanouk Leopold (Pays-Bas/Allemagne/Belgique) Jusqu’à la garde – de Xavier Legrand (France) Donbass (Донбас) de Sergei Loznitsa (Ukraine/Allemagne/France/Roumanie/Pays-Bas) Dovlatov (Довлатов) de Aleksey German Jr. (Russie/Pologne/Serbie) Foxtrot – de Samuel Maoz (Allemagne/Israël/France) Fugue (fuga) de Agnieszka Smoczyńska (Pologne/République Tchèque/Suède) Longing (Ga’agua) de Savi Gabizon (Israël) Mademoiselle Paradis (licht) de Barbara Albert (Autriche/Allemagne) Les hommes, ça ne pleure pas (muskarci ne placu) de Alen Drljević (Bosnie-Herzégovine/Allemagne/Slovénie/Croatie) Michael Inside – de Frank Berry (Irlande) Milada – de David Mrnka (République Tchèque) Mug (twarz) de Małgorzata Szumowska (Pologne) Anna, un jour (egy nap) de Zsofia Szilagyi (Hongrie) Paddington 2 – de Paul King (Royaume-Uni) Petra – de Jaime Rosales (Espagne/France/Danemark) Pity (Oiktos / Οίκτος) de Babis Makridis (Grèce/Pologne) Pomegranate orchard / Nar bagi – de Ilgar Najaf (Azerbaijan) Pororoca, pas un jour ne passe (Pororoca) de Constantin Popescu (Roumanie/France) Scary mother (sashishi deda) de Ana Urushadze (Géorgie/Estonie) Ondes de choc: Journal de ma tête (shock waves: Diary of my mind) de Ursula Meier (Suisse) Styx – de Wolfgang Fischer (Allemagne/Autriche) The captain: l’usurpateur (der hauptmann) de Robert Schwentke (Allemagne/France/Pologne) Handia, le géant d’Altzo (Handia) de Aitor Arregi & Jon Garaño (Espagne) The guilty (den skyldige) de Gustav Möller (Danemark) La villa – de Robert Guédiguian (France) The house that Jack built – de Lars von Trier (Danemark/Suède/France/Allemagne) Leto (Лето) de Kirill Serebrennikov (Russie/France) Le poirier sauvage (ahlat agaci) de Nuri Bilge Ceylan (Turquie/Allemagne/France/Bosnie-Herzégovine/Macédoine/Suède/Qatar) Dene wos guet geit – de Cyril Schäublin (Suisse) Touch me not – de Adina Pintilie (Roumanie/Allemagne/Bulgarie/France/République Tchèque) Transit – de Christian Petzold (Allemagne/France) Utøya 22 juillet (Utøya 22. juli) de Erik Poppe (Norvège) Under the tree (undir trénu) de Hafsteinn Gunnar Sigurðsson (Islande/Danemark/Pologne/Allemagne) La mauvaise réputation (hva vil folk si) de Iram Haq (Norvège/Allemagne/Suède) Woman at war (kona fer í stríð) de Benedikt Erlingsson (Islande/France/Ukraine)
Autres documentaires sélectionnés :
A woman captured – de Bernadett Tuza-Ritter (Hongrie/Allemagne) Bergman, une année dans une vie (Bergman: Ett år, ett liv) de Jane Magnusson (Suède/Allemagne) End of life – de Paweł Wojtasik & John Bruce (Grèce/USA) Meteorlar – de Gürcan Keltek (Pays-Bas/Turquie) Djihadistes de père en fils (kinder des Kalifats) de Talal Derki (Allemagne/Syrie/Liban/Qatar) Samouni Road (la strada dei Samouni) de Stefano Savona (Italie/France) Srbenka – de Nebojša Slijepčević (Croatie) Les testicules de Tarzan (ouăle lui Tarzan) de Alexandru Solomon (Roumanie/France) La nation morte (tara moarta) de Radu Jude (Roumanie) Oleg, une enfance en guerre (Olegs krig) de Simon Lereng Wilmont (Danemark/Finlande/Suède) Meciar – de Tereza Nvotová (Slovaquie/République Tchèque) L’envers d’une histoire (druga strana svega) de Mila Turajlic (Serbie/France) Al otro lado del muro – de Pau Ortiz (Espagne/Mexique) The poetess (Hissa Hilal : Eine Stimme hinter dem Schleier) de Stefanie Brockhaus & Andreas Wolff (Allemagne/Emirats Arabes Unis) Le silence des autres (el silencio de otros) de Robert Bahar & Almudena Carracedo (Espagne/USA)
Meilleur acteur :
Marcello Fonte (Dogman – de Matteo Garrone (Italie/France) Autres nominations :
Rupert Everett (The happy prince – de Rupert Everett) (Royaume-Uni/Allemagne/Italie :Belgique) Jakob Cedergren (The guilty (den skyldige) de Gustav Möller) (Danemark) Sverrir Gudnason (Borg/McEnroe (Borg McEnroe) de Janus Metz) (Suède/Danemark/Finlande/République Tchèque) Tomasz Kot (Cold war (zimna wojna) de Paweł Pawlikowski) (Pologne/Royaume-Uni/France) Victor Polster (Girl – de Lukas Dhont) (Belgique/Pays-Bas)
Meilleure actrice :
Joanna Kulig (Cold war (zimna wojna) de Paweł Pawlikowski) (Pologne/Royaume-Uni/France) Autres nominations :
Marie Bäumer (3 jours à Quiberon (3 tage in Quiberon) de Emily Atef) (Allemagne/Autriche/France) Halldóra Geirharðsdóttir (Woman at war (kona fer í stríð) de Benedikt Erlingsson) (Islande/France/Ukraine) Bárbara Lennie (Petra – de Jaime Rosales) (Espagne/France/Danemark) Eva Melander (Border (gräns) de Ali Abbasi) (Suède/Danemark) Alba Rohrwacher (Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) de Alice Rohrwacher) (Italie/France/Allemagne/Suisse)
Meilleur Réalisateur :
Paweł Pawlikowski (Cold war (zimna wojna)) (Pologne/Royaume-Uni/France) Autres nominations :
Alba Rohrwacher (Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice)) (Italie/France/Allemagne/Suisse) Samuel Maoz (Foxtrot) (Allemagne/Israël/France) Ali Abbasi (Border (gräns)) (Suède/Danemark) Matteo Garrone (Dogman) (Italie/France)
Meilleur Scénario :
Paweł Pawlikowski (Cold war (zimna wojna) de Paweł Pawlikowski) (Pologne/Royaume-Uni/France) Autres nominations :
Ugo Chiti, Matteo Garrone & Massimo Gaudioso (Dogman – de Matteo Garrone (Italie/France) Ali Abbasi, Isabella Eklöf & John Ajvide Lindqvist (Border (gräns) de Ali Abbasi) (Suède/Danemark) Alba Rohrwacher (Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) de Alba Rohrwacher) (Italie/France/Allemagne/Suisse) Emil Nygaard Albertsen & Gustav Möller (The guilty (den skyldige) de Gustav Möller) (Danemark)
Meilleure Photographie, Prix Carlo di Palma :
Martin Otterbeck (Utøya 22 juillet (Utøya 22. juli) de Erik Poppe) (Norvège)
Meilleure Musique :
Christoph Kaiser & Julian Maas (3 jours à Quiberon (3 tage in Quiberon) de Emily Atef) (Allemagne/Autriche/France)
Meilleurs Décors :
Andrey Ponkratov (Leto (Лето) de Kirill Serebrennikov) (Russie/France)
Meilleurs Costumes :
Massimo Cantini Parrini (Dogman – de Matteo Garrone (Italie/France)
Meilleur Maquillage et Coiffure :
Dalia Colli, Lorenzo Tamburini & Daniela Tartari (Dogman – de Matteo Garrone (Italie/France)
Meilleur Montage :
Jaroslaw Kaminski (Cold war (zimna wojna)) (Pologne/Royaume-Uni/France)
Meilleur Son :
André Bendocchi-Alves & Martin Steyer (The captain: l’usurpateur (der hauptmann) de Robert Schwentke) (Allemagne/France/Pologne)
Meilleure effets spéciaux :
Peter Hjorth (Border (gräns) de Ali Abbasi) (Suède/Danemark)
Meilleur Film d’Animation :
Another day of life – de Raúl de la Fuente & Damian Nenow (Espagne/Pologne/Belgique/Allemagne/France/Hongrie) Autres nominations :
Croc Blanc – de Alexandre Espigares (France/Luxembourg/USA) Cro Man (early man) de Nick Park (USA/France/Royaume-Uni) Parvana, une enfance en Afghanistan (the breadwinner) de Nora Twomey (Irlande/Canada/Luxembourg/USA/Royaume-Uni/Inde/philippines)
Meilleur Film Documentaire :
Bergman, une année dans une vie (Bergman: Ett år, ett liv) de Jane Magnusson (Suède/Allemagne) Autres nominations :
A woman captured – de Bernadett Tuza-Ritter (Hongrie/Allemagne) Djihadistes de père en fils (kinder des Kalifats) de Talal Derki (Allemagne/Syrie/Liban/Qatar) Oleg, une enfance en guerre (Olegs krig) de Simon Lereng Wilmont (Danemark/Finlande/Suède) Le silence des autres (el silencio de otros) de Robert Bahar & Almudena Carracedo (Espagne/USA)
Meilleure Comédie :
La mort de Staline (the death of Stalin) de Armando Iannucci (Royaume-Uni/France/Belgique) Autres nominations :
Le sens de la fête – de Olivier Nakache & Eric Toledano (France) Diamantino – de Gabriel Abrantes & Daniel Schmidt (Portugal/France/Brésil)
Découverte Européenne de l’Année, FIPRESCI :
Girl – de Lukas Dhont (Belgique/Pays-Bas) Autres nominations :
Anna, un jour (egy nap) de Zsofia Szilagyi (Hongrie) Dene wos guet geit – de Cyril Schäublin (Suisse) The guilty (den skyldige) de Gustav Möller (Danemark) Scary mother (sashishi deda) de Ana Urushadze (Géorgie/Estonie) Touch me not – de Adina Pintilie (Roumanie/Allemagne/Bulgarie/France/République Tchèque)
Prix de l’Audience Choix du Public :
Call me by your name – de Luca Guadagnino (Italie/France/Brésil) Autres nominations :
Borg/McEnroe (Borg McEnroe) de Janus Metz (Suède/Danemark/Finlande/République Tchèque) Confident royal (Victoria & Abdul) de Stephen Frears (Royaume-Uni/USA) Dunkerque (Dunkirk) de Christopher Nolan (Royaume-Uni/France/Pays-Bas/USA) In the fade (aus dem nichts) de Fatih Akin (Allemagne/France) La mort de Staline (the death of Stalin) de Armando Iannucci (Royaume-Uni/France/Belgique) Le sens de la fête – de Olivier Nakache & Eric Toledano (France) Les heures sombres (darkest hour) de Joe Wright (Royaume-Uni/USA) Valérian et la Cité des Mille Planètes (Valerian and the City of a Thousand Planets) de Luc Besson (France/Chine/Belgique/Allemagne/USA)
Prix de l’Audience Choix du Jeune Public :
Wallay – de Berni Goldblat (France/Burkina Faso) Autres nominations :
Hobbyhorse revolution – de Selma Vilhunen (Finlande) La fuga – de Sandra Vannucchi (Italie/Suisse)
Prix du Cinéma Universitaire Européen :
Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) de Alice Rohrwacher (Italie/France/Allemagne/Suisse) Autres nominations :
Foxtrot – de Samuel Maoz (Allemagne/Israël/France) Les testicules de Tarzan (ouăle lui Tarzan) de Alexandru Solomon (Roumanie/France) Styx – de Wolfgang Fischer (Allemagne/Autriche) Utøya 22 juillet (Utøya 22. juli) de Erik Poppe (Norvège)
Meilleur Court Métrage :
Gli anni – de Sara Fgaier (Italie/France) Autres nominations :
Aquaparque – de Ana Moreira (Portugal) Burkina Brandenburg Komplex – de Ulu Braun (Allemagne) I signed the petition – de Mahdi Fleifel (Royaume-Uni/Allemagne/Suisse) Kapitalistis – de Pablo Muñoz Gómez (Belgique/France) Kontener – de Sebastian Lang (Allemagne) L’échapée – de Laëtitia Martinoni (France) Graduation’97 (Vypusk ’97 / Випуск ’97) de Pavlo Ostrikov (Ukraine) Los que desean – de Elena López Riera (Suisse/Espagne) Lâchez les chiens – de Manue Fleytoux (France/Belgique) Meryem – de Reber Dosky (Pays-Bas) Prisoner of society (სოციუმის პატიმარი) de Rati Tsiteladze (Géorgie/Lettonie) Sram (Срам) de Petar Krumov (Bulgarie) What’s the damage – de Heather Phillipson (Royaume-Uni) Wildebeest – de Nicolas Keppens & Matthias Phlips (Belgique)
Prix de la contribution européenne au cinéma:
Ralph Fiennes
Prix Eurimage prix de la production européenne :
Konstantinos Kontovrakis & Giorgos Karnavas
Prix pour l’Ensemble de sa Carrière :
Carmen Maura
Prix d’Honneur :
Costa-Gavras

PREVIOUSPrix du Cinéma Européen 2017 || Prix du Cinéma Européen 2018 || Prix du Cinéma Européen 2019NEXT
Fiche créée le 4 janvier 2020 | Modifiée le 5 janvier 2020 | Cette fiche a été vue 323 fois