CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marcel Carné
Recherche Rapide :

David di Donatello 2005



Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino avec Toni Servillo, Olivia Magnani, Adriano Giannini, Gianna Paola Scaffidi Prix décernés le 29 avril 2005, à l’Auditorium Via della Conciliazione à Rome (Italie).
Meilleur film :
Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino Autres nominations :
Certi bambini – de Andrea Frazzi & Antonio Frazzi Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi
Meilleur film de la Communauté Européenne :
Mar adentro – de Alejandro Amenábar (Espagne) Autres nominations :
Les choristes – de Christophe Barratier (France) Head on (gegen die wand) de Fatih Akin (Allemagne) Le marchand de Venise (the merchant of Venice / William Shakespeare’s the merchant of Venice) de Michael Radford (Royaume-Uni) Vera Drake – de Mike Leigh (Royaume-Uni)
Meilleur film étranger :
Million dollar baby – de Clint Eastwood (USA) Autres nominations :
2046 – de Kar Wai Wong (Chine) Locataires (bin-jip) de Ki-duk Kim (Corée du Sud) Hotel Rwanda – de Terry George (USA/Afrique du Sud) Ray – de Taylor Hackford (USA)
Meilleur acteur :
Toni Servillo (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Autres nominations :
Luca Zingaretti (Alla luce del sole – de Roberto Faenza) Kim Rossi Stuart (Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio) Giorgio Pasotti (Après minuit (dopo mezzanotte) de Davide Ferrario) Stefano Accorsi (Provincia meccanica – de Stefano Mordini)
Meilleure actrice :
Barbora Bobulova (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Autres nominations :
Valentina Cervi (Provincia meccanica – de Stefano Mordini) Maya Sansa (Une romance italienne (l’amore ritrovato) de Carlo Mazzacurati) Maria de Medeiros (Rien de rien (il resto di niente) de Antonietta de Lillo) Sandra Ceccarelli (La vita che vorrei – de Giuseppe Piccioni)
Meilleur second rôle masculin :
Carlo Verdone (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi) Autres nominations :
Silvio Muccino (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi) Fabio Troiano (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Raffaele Pisu (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Johnny Dorelli (Ma quando arrivano le ragazze ? – de Pupi Avati)
Meilleur second rôle féminin :
Margherita Buy (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi) Autres nominations :
Giovanna Mezzogiorno (L’amore ritorna – de Sergio Rubini) Lisa Gastoni (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Erika Blanc (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Galatea Ranzi (La vita che vorrei – de Giuseppe Piccioni)
Meilleur réalisateur :
Paolo Sorrentino (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore)) Autres nominations :
Andrea Frazzi & Antonio Frazzi (Certi bambini) Gianni Amelio (Les clefs de la maison (le chiavi di casa)) Ferzan Ozpetek (Cuore sacro) Davide Ferrario (Après minuit (dopo mezzanotte))
Meilleur réalisateur débutant :
Saverio Costanzo (Private) Autres nominations :
David Grieco (Evilenko) Antonio Bocola & Paolo Vari (Fame chimica) Paolo Franchi (La spectatrice (la spettatrice)) Stefano Mordini (Provincia meccanica)
Meilleur producteur :
Rosario Rinaldo (Certi bambini – de Andrea Frazzi & Antonio Frazzi) Autres nominations :
Elda Ferri (Alla luce del sole – de Roberto Faenza) Domenico Procacci & Nicola Giuliano (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Davide Ferrario (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Aurelio De Laurentiis (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleur scénario :
Paolo Sorrentino (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Autres nominations :
Gianni Amelio, Sandro Petraglia & Stefano Rulli (Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio) Gianni Romoli & Ferzan Ozpetek (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Davide Ferrario (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Ugo Chiti & Giovanni Veronesi (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleure photographie :
Luca Bigazzi (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Autres nominations :
Giovanni Canevari (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi) Gianfilippo Corticelli (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Dante Cecchin (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Arnaldo Catinari (La vita che vorrei – de Giuseppe Piccioni)
Meilleurs décors :
Andrea Crisanti (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Autres nominations :
Giancarlo Basili (Une romance italienne (l’amore ritrovato) de Carlo Mazzacurati) Francesca Bocca (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Beatrice Scarpato (Rien de rien (il resto di niente) de Antonietta de Lillo) Marco Dentici (La vita che vorrei – de Giuseppe Piccioni)
Meilleurs costumes :
Daniela Ciancio (Rien de rien (il resto di niente) de Antonietta de Lillo) Autres nominations :
Gianna Gissi (Une romance italienne (l’amore ritrovato) de Carlo Mazzacurati) Maria Rita Barbera (La vita che vorrei – de Giuseppe Piccioni) Katia Dottori (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Gemma Mascagni (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleur son :
Alessandro Zanon (Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio) Autres nominations :
Marco Grillo (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Mario Dallimonti (Alla luce del sole – de Roberto Faenza) Daghi Rondanini & Emanuele Cecere (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Gaetano Carito & Pierpaolo Merafino (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleur montage :
Claudio M. Cutry (Certi bambini – de Andrea Frazzi & Antonio Frazzi) Autres nominations :
Simona Paggi (Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio) Giogiò Franchini (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Patrizio Marone (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Claudio Cormio (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Claudio Di Mauro (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleurs effets spéciaux :
Grande Mela (Après minuit (dopo mezzanotte) Davide Ferrario) Autres nominations :
Paola Trisoglio & Stefano Marinoni (Alla luce del sole – de Roberto Faenza) Proxima (L’amore ritorna – de Sergio Rubini) Pasquale Croce & Roberto Mestroni (Occhi di cristallo – de Eros Puglielli) Apocalypse (I tre volti del terrore – de Sergio Stivaletti)
Meilleure chanson :
Tony Renis pour la chanson «Christmas in love» (Christmas in love – de Neri Parenti) Autres nominations :
Chanson «Fame chimica» (Fame chimica – de Antonio Bocola & Paolo Vari) Chanson «Gioia rivoluzione» (Lovare con lentezza – de Guido Chiesa) Riz Ortolani pour la chanson «Ma quando arrivano le ragazze ?» (Ma quando arrivano le ragazze ? – de Pupi Avati) Paolo Buonvino (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleure musique :
Riz Ortolani (Ma quando arrivano le ragazze ? – de Pupi Avati) Autres nominations :
Franco Piersanti (Les clefs de la maison (le chiavi di casa) de Gianni Amelio) Pasquale Catalano (Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino) Andrea Guerra (Cuore sacro – de Ferzan Ozpetek) Paolo Buonvino (Leçons d’amour à l’italienne (manuale d’amore) de Giovanni Veronesi)
Meilleur documentaire :
Un silence particulier (un silenzio particolare) de Stefano Rulli Autres nominations :
I dischi del sole – de Luca Pastore In viaggio con Che Guevara – de Gianni Minà Passaggi di tempo: Il viaggio di sonos ’e memoria – de Gianfranco Cabiddu I ragazzi della panaria – de Nello Correale
Meilleur court métrage :
Aria – de Claudio Noce Lotta libera – de Stefano Viali Autres nominations :
Mio fratello Yang – de Massimiliano De Serio & Gianluca De Serio O’ Guarracino – de Michelangelo Fornaro Un refolo – de Giovanni Arcangeli
David de la Jeunesse :
Alla luce del sole – de Roberto Faenza
David Spécial :
Cecchi Gori Group Carlo Azeglio Ciampi Mario Monicelli Tom Cruise Dino Risi
PREVIOUSDavid di Donatello 2004 || David di Donatello 2005 || David di Donatello 2006NEXT
Fiche créée le 10 octobre 2008 | Modifiée le 7 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 1450 fois