CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maj-Britt Nilsson
Recherche Rapide :

Festival de Berlin 1961



La nuit (la notte) de Michelangelo Antonioni (Italie/France) avec Marcello Mastroianni, Jeanne Moreau, Bernhard Wicki, Monica Vitti Festival du 23 juin au 4 juillet. Président : James Quinn (Royaume-Uni). Membres du jury : France Roche (France), Falk Harnack (Allemagne), Hirotsugu Ozaki (Japon), Satyajit Ray (Inde), Nicholas Ray (USA), Gian Luigi Rondi (Italie), Hans Schaarwächter (Allemagne) & Marc Turfkruyer (Belgique).
Ours d’Or :
La nuit (la notte) de Michelangelo Antonioni (Italie/France)
Ours d’Argent :
Eve la joueuse (makkers staaktuw wild geraas) de Fons Rademakers (Pays-Bas)
Ours d’Argent Spécial, Grand Prix du Jury :
Mabu – de Dae-jin Kang (Corée du Sud) Une femme est une femme – de Jean-Luc Godard (France)
Ours d’Argent de la mise en scène :
Bernhard Wicki (Le miracle du père Malachias (das winder der Malachias)) (Allemagne)
Ours d’Argent d’interprétation masculine :
Peter Finch (Pas d’amour pour Johnny (no love for Johnnie) de Ralph Thomas) (Royaume-Uni)
Ours d’Argent d’interprétation féminine :
Anna Karina (Une femme est une femme – de Jean-Luc Godard) (France)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Michelangelo Antonioni
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Question 7 – de Stuart Rosenberg (USA/Allemagne)
Prix CIDALC (Comité International pour la Diffusion Artistique et Littéraire par le Cinématographe) :
Le viol (la patota) de Daniel Tinayre (Argentine)
Prix de la Jeunesse du meilleur film :
Question 7 – de Stuart Rosenberg (USA/Allemagne)
Films en compétition :
L’amant de cinq jours – de Philippe de Broca (France) Yi wan si qian ge zheng ren – de Hao Wang (Taïwan/Hong Kong) Almurahikat – de Ahmed Diaeddin (Egypte) Amélie ou le temps d’aimer – de Michel Drach (France) Antigone (Antigoni / Αντιγόνη) de Yorgos Javellas (Grèce) Anuradha – de Hrishikesh Mukherjee (Inde) L’assassin (l’assassino) de Elio Petri (Italie/France) Prae dum – de Ratana Pestonji & Ratanavadi Ratanabhand (Thaïlande) Le mariage de Monsieur Mississippi (die ehe des herrn Mississippi) de Kurt Hoffmann (Allemagne) Zone de danger (i faresonen) de Bjørn Breigutu (Norvège) Les jeunes gens (los jóvenes) de Luis Alcoriza (Mexique) Les pots cassés (kirik çanaklar) de Memduh Ün (Turquie) Mabu – de Dae-jin Kang (Corée du Sud) La nuit (la notte) de Michelangelo Antonioni (Italie/France) Macbeth (Hallmark Hall of Fame : Macbeth) de George Schaefer (Royaume-Uni/USA) Eve la joueuse (makkers staaktuw wild geraas) de Fons Rademakers (Pays-Bas) La fin des Cangaceiros ( a morte comanda o Cangaço) de Walter Guimarães Motta & Carlos Coimbra (Brésil) Pas d’amour pour Johnny (no love for Johnnie) de Ralph Thomas (Royaume-Uni) Le viol (la patota) de Daniel Tinayre (Argentine) Mon séducteur de père (the pleasure of his company) de George Seaton (USA) Question 7 – de Stuart Rosenberg (USA/Allemagne) Romanoff et Juliette (Romanoff and Juliet / dig that Juliet) de Peter Ustinov (USA) Traumland der sehnsucht – de Wolfgang Müller-Sehn (Allemagne/Grèce) La colombe écarlate (tulipunainen kyyhkynen) de Matti Kassila (Finlande) Anna et les Maoris (two loves / the spinster) de Charles Walters (USA) Une femme est une femme – de Jean-Luc Godard (France) Les salauds se portent bien / Les salauds dorment en paix (warui yatsu hodo yoku nemuru / 悪い奴ほどよく眠る) de Akira Kurosawa (Japon) Le miracle du père Malachias (das winder der Malachias) de Bernhard Wicki (Allemagne)
Membres du jury Courts Métrages et Documentaires : Willem de Vogel (Pays-Bas), Else Goelz (Allemagne), Mohammed Gamal Eldin Rifaat (Emirats Arabes Unis), Don Luis Gómez Mesa (Espagne), Max Lippmann (Allemagne), Ingeborg Lyche (Norvège) & Flavio Tambellini (Brésil).

Ours d’Or, court-métrage :
Gesicht von der stange? – de Raimund Ruehl (Allemagne)
Ours d’Argent, court-métrage :
Chimichimito – de José Martin (Venezuela)
Ours d’Argent, Mention Spéciale, court-métrage :
De lage landen – de George Sluizer (Pays-Bas) Lo specchio, la tigre e la pianura – de Raffaele Andreassi (Italie) Sirènes – de Emile Degelin (Belgique) Morning on the Lièvre – de David Bairstow (Canada)
Ours d’Or, documentaire :
Description d’un combat – de Chris Marker (France/Israël)
Ours d’Argent, documentaire :
Traumland der sehnsucht – de Wolfgang Müller-Sehn (Allemagne/Grèce)
Prix de la Jeunesse du meilleur documentaire :
Description d’un combat – de Chris Marker (France/Israël)
Prix de la Jeunesse du meilleur court métrage :
De lage landen – de George Sluizer (Pays-Bas)
Prix de la Jeunesse du meilleur court métrage, Mention Spéciale :
Gesicht von der stange? – de Raimund Ruehl (Allemagne)
Courts Métrages et Documentaires en compétition :
Gesicht von der stange? – de Raimund Ruehl (Allemagne) Un país llamado Chile – de B.H. Hardy (Chili) Traumland der sehnsucht – de Wolfgang Müller-Sehn (Allemagne/Grèce) Description d’un combat – de Chris Marker (France/Israël) Chimichimito – de José Martin (Venezuela) De lage landen – de George Sluizer (Pays-Bas) Lo specchio, la tigre e la pianura – de Raffaele Andreassi (Italie) Sirènes – de Emile Degelin (Belgique) Morning on the Lièvre – de David Bairstow (Canada)
PREVIOUSFestival de Berlin 1960 || Festival de Berlin 1961 || Festival de Berlin 1962NEXT
Fiche créée le 26 avril 2012 | Modifiée le 26 avril 2012 | Cette fiche a été vue 981 fois