CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos Gardel
Recherche Rapide :

Festival de Berlin 1963



Contes cruels du Bushido / Histoire cruelle de Bushido (Bushidô zankoku monogatari /武士道残酷物語) de Tadashi Imai (Japon) avec Kinnosuke Nakamura; L’amour à la suédoise (il diavolo) de Gian Luigi Polidoro (Italie) avec Alberto Sordi Festival du 21 juin au 2 juillet 1963. Président : Wendy Toye (Royaume-Uni). Membres du jury : Harry R. Sokal (Allemagne), Fernando Ayala (Argentine), Jean-Pierre Melville (France, B.R. Chopra (Inde), Guglielmo Biraghi (Italie), Masatora Sakurai (Japon), Karl Malden (USA) & Günther Engels (Allemagne).
Ours d’Or :
Contes cruels du Bushido / Histoire cruelle de Bushido (Bushidô zankoku monogatari /武士道残酷物語) de Tadashi Imai (Japon) L’amour à la suédoise (il diavolo) de Gian Luigi Polidoro (Italie)
Ours d’Argent, Grand Prix du Jury :
Le concierge (the caretaker / the guest) de Clive Donner (Royaume-Uni)
Ours d’Argent de la mise en scène :
Nikos Koundouros (Jeunes Aphrodites / Les petites Aphrodites (Mikres afrodites / Μικρές Αφροδίτες)) (Grèce)
Ours d’Argent d’interprétation masculine :
Sidney Poitier (Le lys des champs (lilies of the field) de Ralph Nelson) (USA)
Ours d’Argent d’interprétation féminine :
Bibi Andersson (La maîtresse (älskarinnan) de Vilgot Sjöman) (Suède)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Jeunes Aphrodites / Les petites Aphrodites (Mikres afrodites / Μικρές Αφροδίτες) de Nikos Koundouros (Grèce)
Prix FIPRESCI, Mention Spéciale (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
La rapatriée (la rimpatriata) de Damiano Damiani (Italie/France)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Le lys des champs (lilies of the field) de Ralph Nelson (USA)
Prix de la Jeunesse du meilleur film :
Le train de Berlin s’est arrêté (verspätung in Marienborn / stop train 349 / un treno è fermo a Berlino) de Rölf Hädrich (Allemagne/Italie/France)
Prix de la Jeunesse du meilleur film, Mention Spéciale :
Le lys des champs (lilies of the field) de Ralph Nelson (USA)
Prix UNICRIT :
Los inocentes – de Juan Antonio Bardem (Espagne/Argentine)
Prix Interfilm :
Le lys des champs (lilies of the field) de Ralph Nelson (USA)
Prix Interfilm, Mention Spéciale :
Ha-Martef – de Natan Gross (Israël)
Films en compétition :
Le maître, la maîtresse et l’esclave (sahib bibi aur ghulam / साहिब बीबी और ग़ुलाम) de Abrar Alvi (Inde) Los inocentes – de Juan Antonio Bardem (Espagne/Argentine) Fragments de la vie d’un médecin (retalhos da vida de um médico) de Jorge Brum do Canto (Portugal) La rapatriée (la rimpatriata) de Damiano Damiani (Italie/France) Contes cruels du Bushido / Histoire cruelle de Bushido (Bushidô zankoku monogatari /武士道残酷物語) de Tadashi Imai (Japon) L’amour à la suédoise (il diavolo) de Gian Luigi Polidoro (Italie) Vie et mort en Flandre (leven en dood op het land) de Emile Degelin (Belgique) Le concierge (the caretaker / the guest) de Clive Donner (Royaume-Uni) Le soupirant – de Pierre Etaix (France) Le train de Berlin s’est arrêté (verspätung in Marienborn / stop train 349 / un treno è fermo a Berlino) de Rölf Hädrich (Allemagne/Italie/France) Freud, passions secrètes (Freud / Freud : The secret passion) de John Huston (USA) Jeunes Aphrodites / Les petites Aphrodites (Mikres afrodites / Μικρές Αφροδίτες) de Nikos Koundouros (Grèce) Choisis la vie (wähle das Leben) de Erwin Leiser (Suisse/Suède/Autriche) Propriété privée (yksityisalue) de Maunu Kurkvaara (Finlande) Un drôle de paroissien – de Jean-Pierre Mocky (France) Le lys des champs (lilies of the field) de Ralph Nelson (USA) Garrincha, héros du peuple (Garrincha, Alegria do Povo) de Joaquim Pedro (Brésil) L’immortelle – de Alain Robbe-Grillet (France/Italie/Turquie) Le voleur et les chiens (el less wal kilab) de Kamal El Sheikh (Egypte) L’arche de chasteté (yeolnyeomun) de Sang-ok Shin (Corée du Sud) La maîtresse (älskarinnan) de Vilgot Sjöman (Suède) La terrasse (la terraza) de Leopoldo Torre Nilsson (Argentine) Je le veux vivant (mensch und bestie) de Edwin Zbonek (Allemagne/Yougoslavie)
Membres du jury Courts Métrages et Documentaires : T.O.S. Benson (Nigéria), Charles Boost (Pays-Bas), Volker Baer (Allemagne), Carlos Fernández Cuenza (Espagne), Borge Host (Danemark), Wolfgang Kiepenheuer (Allemagne) & Abdel Rahim Sorour (Emirats Arabes Unis).

Ours d’Or, court-métrage :
Bowspelement – de Charles Huguenot van der Linden (Pays-Bas)
Ours d’Argent, court-métrage :
The home-made car – de James Hill (Royaume-Uni)
Ours d’Argent Spécial, court-métrage :
Flaming poppies – de Hushang Shafti (Iran) Tori – de Erkko Kivikoski (Finlande)
Ours d’Or, documentaire :
Ha-Martef – de Natan Gross (Israël)
Ours d’Argent, documentaire :
Der große Atlantik – de Peter Baylis (Allemagne)
Prix de la Jeunesse du meilleur documentaire :
Ha-Martef – de Natan Gross (Israël)
Prix de la Jeunesse du meilleur court métrage :
Merci, Monsieur Schmitz – de Alain Champeaux & Pierre Vetrine (France)
Prix de la Jeunesse du meilleur court métrage, Mention Spéciale :
The home-made car – de James Hill (Royaume-Uni)
Courts Métrages et Documentaires en compétition :
Bowspelement – de Charles Huguenot van der Linden (Pays-Bas) The home-made car – de James Hill (Royaume-Uni) Flaming poppies – de Hushang Shafti (Iran) Tori – de Erkko Kivikoski (Finlande) Ha-Martef – de Natan Gross (Israël) Der große Atlantik – de Peter Baylis (Allemagne) Merci, Monsieur Schmitz – de Alain Champeaux & Pierre Vetrine (France)

PREVIOUSFestival de Berlin 1962 || Festival de Berlin 1963 || Festival de Berlin 1964NEXT
Fiche créée le 26 avril 2012 | Modifiée le 26 avril 2012 | Cette fiche a été vue 1193 fois