CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michèle Alfa
Recherche Rapide :

Festival de Berlin 1964



Un été sans eau (susuz yaz) de Metin Erksan (Turquie) avec Erol Tas, Hülya Koçyigit, Ulvi Dogan, Hakki Haktan Festival du 26 juin au 7 juillet 1964. Président : Anthony Mann (USA). Membres du jury : Hermann Schwerin (Allemagne), Lucas Demare (Argentine), Jacques Doniol-Valcroze (France), Takashi Hamama (Emirats Arabes Unis), Gerd Ressing (Allemagne), Richard Todd (Royaume-Uni) & Georges Tzavellas (Grèce).
Ours d’Or :
Un été sans eau (susuz yaz) de Metin Erksan (Turquie)
Ours d’Argent, Prix du Jury :
Les fusils (os fuzis) de Ruy Guerra (Brésil/Argentine)
Ours d’Argent de la mise en scène :
Satyajit Ray (La grande ville / La grande cité (mahanagar / महानगर)) (Inde)
Ours d’Argent d’interprétation masculine :
Rod Steiger (Le prêteur sur gages (the pawnbroker) de Sidney Lumet) (USA)
Ours d’Argent d’interprétation féminine :
Sachiko Hidari (Elle et lui (kanojo to kare / 彼女と彼) de Susumu Hani) (Japon) & (La femme insecte (nippon konchuki / 日本昆虫记) de Shohei Imamura) (Japon)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Annonces matrimoniales (la visita) de Antonio Pietrangeli (Italie/France)
Prix FIPRESCI, Mention Spéciale (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Le prêteur sur gages (the pawnbroker) de Sidney Lumet (USA)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Elle et lui (kanojo to kare / 彼女と彼) de Susumu Hani (Japon)
Prix de la Jeunesse du meilleur film :
Elle et lui (kanojo to kare / 彼女と彼) de Susumu Hani (Japon)
Prix de la Jeunesse du meilleur film, Mention Spéciale :
Le temps de l’innocence (die zeit der schuldlosen) de Thomas Fantl (Allemagne)
Prix UNICRIT :
Monsieur Tout-le-Monde (Alleman) de Bert Haanstra (Pays-Bas)
Prix Interfilm :
L’école du suicide (selvmordsskolen) de Knud Leif Thomsen (Danemark)
Films en compétition :
Un été sans eau (susuz yaz) de Metin Erksan (Turquie) Circe – de Manuel Antin (Argentine) Les évadés (los evadidos) de Enrique Carreras (Argentine) La ragazza (la ragazza di Bube) de Luigi Comencini (Italie/France) Olle Olson Hagalund – de Rune Ericson (Suède) Le temps de l’innocence (die zeit der schuldlosen) de Thomas Fantl (Allemagne) Les fusils (os fuzis) de Ruy Guerra (Brésil/Argentine) Elle et lui (kanojo to kare / 彼女と彼) de Susumu Hani (Japon) L’ange pervers (of human bondage) de Ken Hughes (Royaume-Uni) La femme insecte (nippon konchuki / 日本昆虫记) de Shohei Imamura (Japon) L’amour avec des si – de Claude Lelouch (France) Le prêteur sur gages (the pawnbroker) de Sidney Lumet (USA) Kesällä kello 5 – de Erkko Kivikoski (Finlande) La difficulté d’être infidèle – de Bernard Toublanc-Michel (France/Italie) Mourir pour Varsovie (Polnische Passion) de Janusz Piekalkiewicz (Pologne) Annonces matrimoniales (la visita) de Antonio Pietrangeli (Italie/France) La grande ville / La grande cité (mahanagar / महानगर) de Satyajit Ray (Inde) La force des ténèbres (night must fall) de Karel Reisz (Royaume-Uni) Les bandits / La charge des rebelles (llanto por un bandido / cavalieri della vendetta) de Carlos Saura (Espagne/France/Italie) Herrenpartie / Muski izlet – de Wolfgang Staudte (Allemagne/Yougoslavie) Faust – de Michael Suman (USA) Tonio Kröger – de Rolf Thiele (Allemagne/France) L’école du suicide (selvmordsskolen) de Knud Leif Thomsen (Danemark) El aydi el naema – de Mahmoud Zulfikar (Egypte)
Membres du jury Courts Métrages et Documentaires : Girja Mookerjee (Inde), Ferdinand Kastner (Autriche), Burhan Arpad (Turquie), Hans-Joachim Hossfeld (Allemagne), Peter Schamoni (Allemagne), Aud Thagaard (Norvège) & Roland Verhavert (Belgique).

Ours d’Or, court-métrage :
Kirdi – de Max Lersch (Autriche)
Ours d’Argent, court-métrage :
Kontraste – de Wolfgang Urchs (Allemagne) Sunday Lark – de Sanford Semel (USA) Aanmelding – de Rob Houwer (Pays-Bas)
Ours d’Argent Spécial, Prix du Jury, court-métrage :
Signale – de Raimund Ruehl (Allemagne)
Ours d’Or, documentaire :
Monsieur Tout-le-Monde (Alleman) de Bert Haanstra (Pays-Bas)
Prix de la Jeunesse du meilleur documentaire :
Monsieur Tout-le-Monde (Alleman) de Bert Haanstra (Pays-Bas)
Prix de la Jeunesse du meilleur court métrage, Mention Spéciale :
Aanmelding – de Rob Houwer (Pays-Bas) Aru kikanjoshi – de Noriaki Tsuchimoto (Japon)
Courts Métrages et Documentaires en compétition :
Kontraste – de Wolfgang Urchs (Allemagne) Sunday Lark – de Sanford Semel (USA) Aanmelding – de Rob Houwer (Pays-Bas) Kirdi – de Max Lersch (Autriche) Monsieur Tout-le-Monde (Alleman) de Bert Haanstra (Pays-Bas) IX. Olympische Winterspiele Innsbruck 1964 – de Theo Hörmann (Autriche) Signale – de Raimund Ruehl (Allemagne) Aru kikanjoshi – de Noriaki Tsuchimoto (Japon)
PREVIOUSFestival de Berlin 1963 || Festival de Berlin 1964 || Festival de Berlin 1965NEXT
Fiche créée le 26 avril 2012 | Modifiée le 26 avril 2012 | Cette fiche a été vue 991 fois