CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lionel Barrymore
Recherche Rapide :

Festival de Berlin 1978



Las truchas – de José Luis García Sánchez (Espagne) avec Juan Jesús Valverde, Antonio Requena, Verónica Forqué, Antonio Gamero, Mary Carrillo Festival du 22 février au 5 mars 1978. Présidente : Patricia Highsmith (USA). Membres du jury : Theo Angelopoulos (Grèce), Antonio Echza Sausinenea (Espagne), Frieda Grafe (Allemagne), Sergio Leone (Italie), Jacques Rozier (France), Larissa Schepitko (URSS), Ana Carolina Teixeira Soares (Brésil) & Konrad Wolf (Allemagne).
Ours d’Or :
Las truchas – de José Luis García Sánchez (Espagne)
Ours d’Or Spécial pour la contribution espagnole au Festival :
Las palabras de Max – de Emilio Martínez Lázaro (Espagne)
Ours d’Argent, Prix Spécial du Jury :
La chute (a queda) de Ruy Guerra & Nelson Xavier (Brésil)
Ours d’Argent de la mise en scène :
Georgi Djulgerov (Avantage (avantazh / Авантаж)) (Bulgarie)
Ours d’Argent d’interprétation masculine :
Craig Russell (Outrageous! – de Richard Brenner) (Canada)
Ours d’Argent d’interprétation féminine :
Gena Rowlands (Opening night – de John Cassavetes) (USA)
Ours d’Argent de la meilleure contribution artistique :
Jerzy Kawalerowicz (La mort du président (smierc prezydenta) de Jerzy Kawalerowicz) (Pologne)
Ours d’Argent de la meilleure première œuvre :
El brigadista – de Octavio Cortázar (Cuba)
Mention Spéciale :
L’Allemagne en automne (Deutschland im herbst) de Alf Brustellin, Hans Peter Cloos, Rainer Werner Fassbinder, Alexander Kluge, Maximiliane Mainka, Beate Mainka-Jellinghaus, Edgar Reitz, Katja Rupé, Volker Schlöndorff, Peter Schubert & Bernhard Sinkel (Allemagne)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Quelques bonnes années de mon père (apám néhány boldog éve) de Sándor Simó (Hongrie)
Prix FIPRESCI, Forum du Nouveau Cinéma (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Le cycle (dayereh mina) de Dariush Mehrjui (Iran)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Las palabras de Max – de Emilio Martínez Lázaro (Espagne)
Prix OCIC, Recommandation (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Quelques bonnes années de mon père (apám néhány boldog éve) de Sándor Simó (Hongrie)
Prix OCIC, Forum du Nouveau Cinéma (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Le cycle (dayereh mina) de Dariush Mehrjui (Iran)
Prix OCIC, Mention Spéciale (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Les frères Lionheart (bröderna Lejonhjärta) de Olle Hellbom (Suède)
Prix Interfilm, Mention Spéciale :
Moritz, cher Moritz (Moritz, lieber Moritz) de Hark Bohm (Allemagne)
Prix Interfilm, Mention Spéciale, Forum du Nouveau Cinéma :
Personnalité réduite de toutes parts (die allseitig reduzierte persönlichkeit : Redupers) de Helke Sander (Allemagne) The love letters from Teralba Road – de Stephen Wallace (Australie)
Prix Interfilm, Prix Otto Dibelius :
Opening night – de John Cassavetes (USA)
Prix Interfilm, Prix Otto Dibelius, Forum du Nouveau Cinéma :
Le second éveil de Christa Klages (das zweite erwachen der Christa Klages) de Margarethe von Trotta (Allemagne)
Prix du Jury des lecteurs du « Berliner Morgenpost » :
Outrageous! – de Richard Brenner (Canada)
Films en compétition :
Quelques bonnes années de mon père (apám néhány boldog éve) de Sándor Simó (Hongrie) Avantage (avantazh / Авантаж) de Georgi Djulgerov (Bulgarie) L’ermite (biryuk / Бирюк) de Roman Balayan (URSS) El brigadista – de Octavio Cortázar (Cuba) Les frères Lionheart (bröderna Lejonhjärta) de Olle Hellbom (Suède) Circuit fermé (circuito chiuso) de Giuliano Montaldo (Italie) L’Allemagne en automne (Deutschland im herbst) de Alf Brustellin, Hans Peter Cloos, Rainer Werner Fassbinder, Alexander Kluge, Maximiliane Mainka, Beate Mainka-Jellinghaus, Edgar Reitz, Katja Rupé, Volker Schlöndorff, Peter Schubert & Bernhard Sinkel (Allemagne) Juke box (Eskimo limon) de Boaz Davidson (Israël) La fin du monde dans notre lit conjugal (la fine del mondo nel nostro solito letto in una notte piena di pioggia / the end of the world in our usual bed in a night full of rain) de Lina Wertmüller (Italie/Canada) Cœurs enflammés (flammende Herzen) de Walter Bockmayer & Rolf Bührmann (Allemagne) Flores de papel – de Gabriel Retes (Mexique) Jörg Ratgeb : Maler – de Bernhard Stephan (Allemagne) Moritz, cher Moritz (Moritz, lieber Moritz) de Hark Bohm (Allemagne) Opening night – de John Cassavetes (USA) Outrageous! – de Richard Brenner (Canada) Le chien qui aimait les trains (pas koji je voleo vozove) de Goran Paskaljevic (Yougoslavie) La chute (a queda) de Ruy Guerra & Nelson Xavier (Brésil) Rheingold – de Nikolaus Schilling (Allemagne) Les joueurs d’échecs (shatranj ke khiladi / the chess players / শতরঞ্জ কি খিলাড়ি) de Satyajit Ray (Inde) La mort du président (smierc prezydenta) de Jerzy Kawalerowicz (Pologne) Un chemin lointain (toi ippon no michi) de Sachiko Hidari (Japon) Las truchas – de José Luis García Sánchez (Espagne) Une page d’amour – de Maurice Rabinowicz (France/Belgique) Las palabras de Max – de Emilio Martínez Lázaro (Espagne)
Forum du Nouveau Cinéma :
Le cycle (dayereh mina) de Dariush Mehrjui (Iran) Le second éveil de Christa Klages (das zweite erwachen der Christa Klages) de Margarethe von Trotta (Allemagne) Personnalité réduite de toutes parts (die allseitig reduzierte persönlichkeit : Redupers) de Helke Sander (Allemagne) The love letters from Teralba Road – de Stephen Wallace (Australie)
Ours d’Or, court-métrage :
Co jsme udelali slepicím – de Vladimír Jiránek & Josef Hekrdle (Tchécoslovaquie)
Ours d’Or Spécial pour la contribution espagnole au Festival, court-métrage :
Ascensor – de Tomás Muñoz (Espagne)
Ours d’Argent, Prix du Jury, court-métrage :
The contraption – de James Dearden (Royaume-Uni) Une vieille soupière – de Michel Longuet (France)
Courts Métrages en compétition :
Co jsme udelali slepicím – de Vladimír Jiránek & Josef Hekrdle (Tchécoslovaquie) The contraption – de James Dearden (Royaume-Uni) Une vieille soupière – de Michel Longuet (France) Ascensor – de Tomás Muñoz (Espagne)
PREVIOUSFestival de Berlin 1977 || Festival de Berlin 1978 || Festival de Berlin 1979NEXT
Fiche créée le 29 avril 2012 | Modifiée le 29 avril 2012 | Cette fiche a été vue 984 fois