CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Hannes Schneider
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1953



Président du Festival : Jean Cocteau (France), du 15 avril au 29 avril 1953. Membres du jury : Louis Chauvet (France), Titina De Filippo (Italie), Guy Desson (France), Philippe Erlanger (France), Renée Faure (France), Jacques-Pierre Frogerais (France), Abel Gance (France), André Lang (France), Georges Raguis (France, Edward G. Robinson (USA), Charles Spaak (France) & Georges Van Parys (France).
Grand Prix :
Le salaire de la peur – de Henri-Georges Clouzot (France/Italie)
Prix d’interprétation masculine :
Charles Vanel (Le salaire de la peur – de Henri-Georges Clouzot) (France/Italie)
Prix d’interprétation féminine :
Shirley Booth (Reviens, petite Sheba (come back, little Sheba) de Daniel Mann) (USA)
Prix du scénario :
Juan Antonio Bardem, Luis García Berlanga & Miguel Mihura (Bienvenue monsieur Marshall (¡ bienvenido Mister Marshall !) de Luis García Berlanga) (Espagne)
Prix pour la photographie couleur :
Magie verte (magia verde) de Gian Gaspare Napolitano (Italie/Brésil)
Prix de la partition musicale :
Gabriel Migliori (Sans peur, sans pitié (o cangaceiro) de Lima Barreto) (Brésil)
Prix International du film le mieux raconte par l’image :
Le filet (la red / Rosanna) de Emilio Fernández (Mexique)
Prix International du film d’explorateur :
Magie verte (magia verde) de Gian Gaspare Napolitano (Italie/Brésil)
Prix International du film légendaire :
Le renne blanc (valkoinen peura / noita / den vita renen) de Erik Blomberg (Finlande)
Prix International du film de divertissement :
Lili – de Charles Walters (USA)
Prix International du film de la bonne humeur :
Bienvenue monsieur Marshall (¡ bienvenido Mister Marshall !) de Luis García Berlanga (Espagne)
Prix International du film d’aventures :
Sans peur, sans pitié (o cangaceiro) de Lima Barreto (Brésil)
Prix International du film dramatique :
Reviens, petite Sheba (come back, little Sheba) de Daniel Mann (USA)
Hommage :
Edgar Neville (Duende y misterio del flamenco) (Espagne)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Jean Dréville (Horizons sans fin) (France)
Prix Spécial du Jury :
Walt Disney
Films en compétition :
Vienne, 1er avril 2000 (1. April 2000) de Wolfgang Liebeneiner (Allemagne de l’Ouest) Le vagabond (awaara) de Raj Kapoor (Inde) Barabbas – de Alf Sjöberg (Suède) Bienvenue monsieur Marshall (¡ bienvenido Mister Marshall !) de Luis García Berlanga (Espagne) Bongolo – de André Cauvin (Belgique) Appelez-moi madame (call me madam) de Walter Lang (USA) Reviens, petite Sheba (come back, little Sheba) de Daniel Mann (USA) Sans peur, sans pitié (o cangaceiro) de Lima Barreto (Brésil) La légende du grand Bouddha (daibutsu kaigen) de Teinosuke Kinugasa (Japon) Mascarade d’amour / Dona Francisquita (doña Francisquita) de Ladislao Vajda (Espagne) Duende y misterio del flamenco – de Edgar Neville (Espagne) Tourments (él) de Luis Buñuel (Mexique) Pour les ardentes amours de ma jeunesse (för min heta ungdoms skull) de Arne Mattsson (Suède) Les enfants d’Hiroshima (gembaku no ko) de Kaneto Shindô (Japon) Ceux d’aujourd’hui (gendai-jin) de Minoru Shibuya (Japon) Le fond du problème (the heart of the matter) de George More O’Ferrall (Royaume-Uni) Horizons sans fin – de Jean Dréville (France) La loi du silence (I confess) de Alfred Hitchcock (USA) Lili – de Charles Walters (USA) Les parents terribles (intimate relations) de Charles Frank (Royaume-Uni) La marchande d’amour (la provinciale) de Mario Soldati (Italie) Le filet (la red / Rosanna) de Emilio Fernández (Mexique) La vie passionnée de Clemenceau – de Gilbert Prouteau (France) Lumière sur la lande (luz en el páramo) de Víctor Urruchúa (Venezuela) Magie verte (magia verde) de Gian Gaspare Napolitano (Italie/Brésil) Peter Pan / Les aventures de Peter Pan (Peter Pan) de Clyde Geromini, Wilfred Jackson & Hamilton Luske (USA) Le salaire de la peur – de Henri-Georges Clouzot (France/Italie) Equinoxe (nevjera) de Vladimir Pogacic (Yougoslavie) Sala de guardia – de Tulio Demicheli (Argentine) Las tres perfectas casadas – de Roberto Gavaldón (Mexique) Notre village / Le village près des étoiles (sie fanden eine heimat / das pestalozzi-dorf / unser dorf ) de Leopold Lindtberg (Suisse/Royaume-Uni) Station Terminus (stazione Termini / indiscretion / indiscretion of an american wife / terminal station / terminal station indiscretion / terminus station) de Vittorio De Sica (Italie/USA) Le soleil brille pour tout le monde (the sun shines bright) de John Ford (USA) Le renne blanc (valkoinen peura / noita / den vita renen) de Erik Blomberg (Finlande) Les vacances de monsieur Hulot – de Jacques Tati (France)
Membres du jury des Cours Métrages : Bert Haanstra (Pays-Bas), Roger Leenhardt (France), René Lucot (France), Jean Queval (France), Jacques Schiltz (France) & Jean Vivie (France).


Grand Prix du court métrage :
Crin Blanc, cheval sauvage – de Albert Lamorisse (France)
Prix du film d’art, court métrage :
Doderhultarn, sculpteur suédois (Doderhultarn) de Olle Hellbom (Suède)
Prix du film de réalité, court métrage :
Tiens bon ! (houen zo !) de Herman van der Horst (Pays-Bas)
Prix du film de fiction, court métrage :
The stranger left no card – de Wendy Toye (Royaume-Uni)
Prix du film d’animation, court métrage :
Sports et transports ! (the romance of transportation in Canada) de Colin Low (Canada)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Et maintenant, moi, Michel (and now Miguel) de Joseph Krumgold (USA) Castilla, soldat de la loi (Castilla, soldado de la ley) de Enrico Gras (Pérou) Crin Blanc, cheval sauvage – de Albert Lamorisse (France) Doderhultarn, sculpteur suédois (Doderhultarn) de Olle Hellbom (Suède) Notre Birmanie (doh pyi daung su) de Jules Bucher (Birmanie) Dubrovnik – de Milan Katic (Yougoslavie) Gazouly, petit oiseau – de L. Starewitch (France) Tiens bon ! (houen zo !) de Herman van der Horst (Pays-Bas) Les cristaux (i cristalli) de Lando Colombo (Italie) Images et couleurs (immagini e colore) de Vittorio Sala (Italie) La baleine (kujira) de Noburo Ohfuji (Japon) The stranger left no card – de Wendy Toye (Royaume-Uni) La gloire de revoir (joy of living) de Jean Oser (Royaume-Uni) Sports et transports ! (the romance of transportation in Canada) de Colin Low (Canada) La colline de Kumaon (Kumaon hills) de Mohan Dayaram Bhavnani (Inde) L’abatis (the settler) de Bernard Devlin & Raymond Garceau (Canada) La montagne de Gendre (la montagna di Cenere) de Giovanni Paolucci (Italie) La peinture murale mexicaine (la pintura mural mexicana) de Francisco del Villar (Mexique) Au pays des jours sans fin (land of the long day) de Douglas Wilkinson Le Luxembourg et son industrie – de Philippe Schneider (Luxembourg) Le voyage d’Abdallah – de Georges Régnier (Tunisie/France) Machu-Picchu – de Enrico Gras (Pérou) Marionnettes de Toon – de Jean Cleinge (Belgique) Maîtres d’aujourd’hui (meister der gegenwart) de Karl Zieglmayer (Autriche) L’art japonais à l’époque Momoyama (Momoyama bidsutsu) de Soya Mizuki (Japon) L’aube (naskara) de Juan Miguel de Mora (Guatemala) Des terres nouvelles à la place des anciennes (new lands for old) de Krishna Gopal (Inde) Pêcheurs de lagune (pescatori di laguna) Antonio Petrucci (Italie) Peter Breughel l’Ancien – de Edmond Levy, Arcady & Gilbert Pignol (France) Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres – de Jacques Berthier (France) Pylône 138 (pylone 138) de Adolphe Forter (Suisse) Survivants de l’âge de pierre (remmants of the stone age people) de Louis Knobel (Afrique du Sud) Reverón – de Margot Benacerraf (Venezuela) Royal heritage – de Diana Pine (Royaume-Uni) Salut Casa – de Jean Vidal (Maroc) Ombres sur les emailer (schatten unter sternen) de Ernest Bingen (Allemagne de l’Ouest) Telle est la Sarre (so ist das Saarland) de Ernest Bingen (Allemagne de l’Ouest) La figure (the figurehead) de John Halas (Royaume-Uni) Une grande expérience (the great experiment) de V.R. Sarma (Inde) Victoire sur l’Annapurna – de Marcel Ichac (France) Vincent Van Gogh – de Jan Hulsker (Pays-Bas) Oiseaux aquatiques (water birds / a true-life adventure: Water birds) de Ben Sharpsteen (USA) Le printemps (varen) de Gösta Werner (Suède)
PREVIOUSFestival de Cannes 1952 || Festival de Cannes 1953 || Festival de Cannes 1954NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2876 fois