CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Paul Paulin
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1956



Président du Festival : Maurice Lehmann (France), du 23 avril au 10 mai 1956. Membres du jury : Arletty (France), Louise de Vilmorin (France), Jacques-Pierre Frogerais (France), Henri Jeanson (France), Domenico Meccoli (Italie), Otto Preminger (USA), James Quinn (Royaume-Uni), Roger Regent (France), María Romero (Chili) & Sergei Vasilyev (URSS).
Palme d’Or :
Le monde du silence – de Jacques-Yves Cousteau & Louis Malle (France)
Prix d’interprétation féminine :
Susan Hayward (Une femme en enfer (I’ll cry tomorrow) de Daniel Mann) (USA)
Prix de la mise en scène :
Sergei Yutkevich (Othello) (URSS)
Prix Spécial du Jury :
Henri-Georges Clouzot (Le mystère Picasso) (France)
Prix de l’humour poétique :
Ingmar Bergman (Sourire d’une nuit d’été (sommarnattens leende)) (Suède)
Prix du document humain :
Satyajit Ray (La complainte du sentier (pather panchali)) (Inde)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Vittorio De Sica (Le toit (il tetto)) (Italie)
Prix OCIC, Mention Spéciale (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Satyajit Ray (La complainte du sentier (pather panchali)) (Inde) Pietro Germi (Le disque rouge (il ferroviere)) (Italie) Nunnally Johnson (L’homme au complet gris (the man in the gray flannel suit)) (USA)
Films en compétition :
L’affaire Potar (afacerea Protar) de Haralambie Boros (Roumanie) La sangsue (shabah imra’a) de Salah Abou Seif (Egypte) L’ombre (cien) de Jerzy Kawalerowicz (Pologne) Dalibor – de Václav Krska (Tchécoslovaquie) Le dernier chien (el último perro) de Lucas Demare (Argentine) Une femme en enfer (I’ll cry tomorrow) de Daniel Mann (USA) Les amoureux (gli innamorati) de Mauro Bolognini (Italie/France) Hanka – de Slavko Vorkapich (Yougoslavie) Si les oiseaux savaient / Vivre dans la peur / Notes d’un être vivant / Chronique d’un être vivant (ikimono no kiroku) de Akira Kurosawa (Japon) Plus dure sera la chute (the harder they fall) de Mark Robson (USA) Celle que l’on cache (la escondida) de Roberto Gavaldón (Mexique) Le disque rouge (il ferroviere) de Pietro Germi (Italie) Le toit (il tetto) de Vittorio De Sica (Italie) Le monde du silence – de Jacques-Yves Cousteau & Louis Malle (France) Un petit carrousel de fête (Körhinta) de Zoltán Fábri (Hongrie) Le mystère Picasso – de Henri-Georges Clouzot (France) La fille en noire (to koritsi me ta mavra / to kορίτσι με τα μαύρα) de Michael Cacoyannis (Grèce) Le cheval fantôme (maboroshi no uma) de Koji Shima (Japon) Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy (France/Italie) L’homme au complet gris (the man in the gray flannel suit) de Nunnally Johnson (USA) L’homme qui en savait trop (the man who knew to much) de Alfred Hitchcock (USA) L’homme qui n’a jamais existé (the man who never was) de Ronald Neame (Royaume-Uni) La mère (mat) de Mark Donskoy (URSS) Les mouettes ne meurent pas au port (meeuwen sterven in de haven) de Rik Kuypers, Ivo Michiels & Roland Verhavert (Belgique) Mozart (reich mir die hand, mein leben / the life and loves of Mozart / the life of Mozart) de Karl Hartl (Autriche) Othello – de Sergei Yutkevich (URSS) La complainte du sentier (pather panchali) de Satyajit Ray (Inde) Poème pédagogique (pedagogicheskaya poema) de Aleksei Maslyukov & Mechislava Mayevskaya (URSS) Sourire d’une nuit d’été (sommarnattens leende) de Ingmar Bergman (Suède) Le Christ en bronze (seido no Kirisuto) de Minoru Shibuya (Japon) Sept ans au Tibet (seven years in Tibet) de Hans Nieter (Royaume-Uni) Héritage moral (shevgyachya shenga) de Shantaram Athavale (Inde) Sous le ciel de Bahia (sob o céu da Bahia) de Ernesto Remani (Brésil) Le vœux (talpa) de Alfredo B. Crevenna (Mexique) Un après-midi de taureaux (tarde de toros) de Ladislao Vajda (Espagne) Point premier de l’ordre du jour (tochka parva / tочка първа) de Boyan Danovski (Bulgarie) Le médecin malgré lui (toubib el affia) de Henry Jacques (Maroc) La vallée du paradis / L’odyssée du capitaine Steve (walk into paradise / walk into hell) de Lee Robinson & Marcello Pagliero (Australie) Peine capitale / La troisième porte (yield to the night / blonde sinner) de Jack Lee Thompson (Royaume-Uni)
Membres du jury des Cours Métrages : Francis Bolen (Belgique), Antonin Brousil (Tchécoslovaquie), Henri Fabiani (France), Paul Grimault (France) & Jean Perdrix (France).


Palme d’Or du court métrage :
Le ballon rouge – de Albert Lamorisse (France)
Prix du film de fiction, court métrage :
Le petit âne de Magdana (Magdanas lurja / lourdja Magdany) de Tengiz Abuladze & Rezo Chkheidze (URSS)
Prix du documentaire, court métrage :
André-Modeste Grétry – de Lucien Deroisy (Belgique) La course de tours (la corsa delle rocche) de Gian Luigi Polidoro (Italie)
Mention spéciale, court métrage :
Les marionnettes de Jirí Trnka (loutky jiriho trnky) de Bruno Sefranek (Tchécoslovaquie)
Mention au film de recherche, court métrage :
Ensemble (together) de Lorenza Mazzetti (Royaume-Uni) Tant qu’il y aura des bêtes – de Braissai (France)
Courts métrages et documentaires en compétition :
André-Modeste Grétry – de Lucien Deroisy (Belgique) Noble seigneur (Bwana Kitoko) de André Cauvin (Belgique) Aéroport de Luxembourg – de Philippe Schneider (Luxembourg) Ondes noires (crne vode) de Rudolf Sremec (Yougoslavie) Danse gitane (cigánytánc) de Tamás Banovich (Hongrie) Et la mer n’était plus (en de zee was niet meer) de Bert Haanstra (Pays-Bas) Palais de Katsura (Katsura rikyu) de Minoru Kuribayashi (Japon) Fuji inconnu (Fuji ikiteiru) de Kenji Shimomura (Japon) Aux portes de l’Antarctique (gateway to the Antartic) de Duncan Carse (Royaume-Uni) Le ballon rouge – de Albert Lamorisse (France) La course de tours (la corsa delle rocche) de Gian Luigi Polidoro (Italie) Gerald McBoing sur la planète Moo (Gerald McBoing! Boing! on planet Moo) de Robert Cannon (USA) Les pécheurs du Cap – de Errol Hinds (Afrique du Sud) Horizons nouveaux – de Kurt Baum (Afrique du Sud) La parabole d’or (parabola d’oro) de Vittorio De Seta (Italie) Le petit âne de Magdana (Magdanas lurja / lourdja Magdany) de Tengiz Abuladze & Rezo Chkheidze (URSS) Kati est le chat sauvage (Kati és a vadmacska) de Ágoston Kollányi (Hongrie) Culture des noix de coco (growing coconuts) de Fali Bilimoria (Inde) Karius og Baktus – de Ivo Caprino (Norvège) Mélodies du festival (melodii festivalia) de E. Bossak, R. Grigoriev, Iosif Poselski & Ilya Kopaline (URSS) Les marionnettes de Jirí Trnka (loutky jiriho trnky) de Bruno Sefranek (Tchécoslovaquie) Le boulon de Marinica (Surubul lui Marinica) de Ion Popescu-Gopo (Roumanie) Portrait of Soutland – de Peter Hunt (Nouvelle-Zélande) La ville de Tirnovo (povest za Tirnovgrad) de Juri Arnaoudov (Bulgarie) Ensemble (together) de Lorenza Mazzetti (Royaume-Uni) Tant qu’il y aura des bêtes – de Braissai (France) Nicolas Grigorescu (pictorul N ; Grigorescu) de Ion Bostan (Roumanie) Nicolas Tesla (svedocanstva o Tesli) de Vladimir Pogacic (Yougoslavie) The face of Lincoln – de Edward Freed (USA) Le berger (the sheperd) de Julian Biggs (Canada) Salut à la France (tribute to France) de Ric Eyrich & Thomas L. Rowe (USA) Impressions de Salzbourg (Salzburger impressionen) de Hans Wagula (Autriche) La création du monde (stvoreni syeta) de Edouard Hofman (Tchécoslovaquie) Au rendez-vous des marionnettes (teatr lalek) de M. Ussorowski (Pologne) Le navire école Tovaritch prend la mer (Tovarichtch oukhodit v more) de Nikita Kurikhin (URSS) Les eaux de l’Euphrate (vand fra Eufrat) de Theodor Christensen (Danemark) New York, mon village (Columbia Musical Travelark: Wonders of Manhattan) de Harry Foster (USA)
PREVIOUSFestival de Cannes 1955 || Festival de Cannes 1956 || Festival de Cannes 1957NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2259 fois