CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paul L. Smith
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1959



Président du Festival : Marcel Achard (France), du 30 avril au 15 mai 1959. Membres du jury : Antoni Bohdziewicz (Pologne), Michael Cacoyannis (Grèce), Carlos Cuenca (Espagne), Pierre Daninos (France), Julien Duvivier (France), Max Favalelli (France), Gene Kelly(USA), Carlo Ponti (Italie), Micheline Presle (France) & Sergei Vasilyev (URSS).
Palme d’Or :
Orphée noir (Orfeu negro) de Marcel camus (France/Brésil)
Grand Prix :
Hiroshima mon amour – de Alain Resnais (France) – Le film est retiré de la compétition pour ne pas froisser le Gouvernement Américain, car le sujet du film sur la bombe atomique reste tabou. (Récompense non officielle)
Prix d’interprétation masculine :
Orson Welles, Bradford Dillman & Dean Stockwell (Le génie du mal (compulsion) de Richard Fleischer) (USA)
Prix d’interprétation féminine :
Simone Signoret (Les chemins de la haute ville (room at the top) de Jack Clayton) (Royaume-Uni)
Prix de la mise en scène :
François Truffaut (Les 400 coups / Les quatre cents coups) (France)
Prix de la Comédie :
Mario Soldati (Polycarpe maître calligraphe (Policarpo, ufficiale di scrittura / Policarpo, calígrafo diplomado)) (Italie/Espagne)
Prix International :
Luis Buñuel (Nazarin (Nazarín)) (Mexique)
Prix Spécial du Jury :
Konrad Wolf (Etoiles (sterne / Звезди)) (Bulgarie)
Mention Spéciale :
Teinosuke Kinugasa (Le héron blanc (shirasagi)) (Japon)
Prix de la meilleure sélection officielle, court métrage :
Le songe d’une nuit d’été (sen noci svatojanske) de Jirí Trnka (Tchécoslovaquie) Le désir (touha) de Vojtech Jasny (Tchécoslovaquie)
Grand Prix Technique :
Michael Powell (Lune de miel (honeymoon / luna de miel / the lovers of Teruel / luna de miel en España)) (Espagne/Royaume-Uni)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
François Truffaut (Les 400 coups / Les quatre cents coups) (France)
Films en compétition :
Araya – de Margot Benacerraf (Venezuela) Le génie du mal (compulsion) de Richard Fleischer (USA) Eva, les carnets d’une jeune fille / Carnets secrets d’une jeune fille (die halbzarte) de Rolf Thiele (Auriche) Anna (Édes Anna) de Zoltán Fábri (Hongrie) Fanfare – de Bert Haanstra (Pays-Bas) La cucaracha – de Ismael Rodríguez (Mexique) Le journal d’Anne Frank (the diary of Anne Frank) de George Stevens (USA) Mademoiselle Avril (Fröken April) de Göran Gentele (Suède) Les héros / Les soldats ne sont pas de bois (helden) de Franz Peter Wirth (Allemagne de l’Ouest) Hiroshima mon amour – de Alain Resnais (France) La chasse (jakten) de Erik Løchen (Norvège) Court martiale (kriegsgericht) de Kurt Meisel (Allemagne de l’Ouest) Lajwanti – de Narendra Suri (Inde) Les 400 coups / Les quatre cents coups – de François Truffaut (France) Lune de miel (honeymoon / luna de miel / the lovers of Teruel / luna de miel en España) de Michael Powell (Espagne/Royaume-Uni) Crépuscule ensanglanté (matomeno iliovasilemma) de Andreas Labrinos (Grèce) Au milieu de la nuit (middle of the night) de Delbert Mann (USA) Nazarin (Nazarín) de Luis Buñuel (Mexique) Orphée noir (Orfeu negro) de Marcel camus (France/Brésil) La maison natale (otchiy dom / Отчий дом) de Lev Kulidzhanov (URSS) Polycarpe maître calligraphe (Policarpo, ufficiale di scrittura / Policarpo, calígrafo diplomado) de Mario Soldati (Italie/Espagne) Rhapsodie portugaise (rapsódia portuguesa) de João Mendes (Portugal) Les chemins de la haute ville (room at the top) de Jack Clayton (Royaume-Uni) Le songe d’une nuit d’été (sen noci svatojanske) de Jirí Trnka (Tchécoslovaquie) Le héron blanc (shirasagi) de Teinosuke Kinugasa (Japon) Etoiles (sterne / Звезди) de Konrad Wolf (Bulgarie) La pécheresse (tang fu yu sheng nu) de Shen Tien (Chine) Le désir (touha) de Vojtech Jasny (Tchécoslovaquie) Train sans horaire (vlak bez voznog reda) de Veljko Bulajic (Yougoslavie) Zafra – de Lucas Demare (Argentine)
Membres du jury des Cours Métrages : Philippe Agostini (France), Antonin Brousil (Tchécoslovaquie), Paula Talaskivi (Finlande) ; Jean Vivie (France) & Véra Volmane (France).

Palme d’Or du court métrage :
Il n’y a pas que des papillons ici (motyli zde neziji) de Miro Bernat (Tchécoslovaquie)
Prix Spécial du court métrage :
New York, New York (N.Y., N.Y.: A Day in New York) de Francis Thompson (USA) Changement de garde (zmisna warty) de Halina Bielinska & Wlodzimierz Haupe (Pologne)
Mention Spéciale, court métrage :
Le petit pécheur de la Mer de Chine – de Serge Hanin (Vietnam)
Prix Spécial du Jury, court métrage :
Histoire d’un poisson rouge – de Edmond Séchan (France)
Prix de la Meilleure Sélection, court métrage :
Il n’y a pas que des papillons ici (motyli zde neziji) de Miro Bernat (Tchécoslovaquie)
Hommage :
La mer et les jours – de Alain Kaminker & Raymond Vogel (France)
Courts métrages et documentaires en compétition :
L’abeille instable (a telhetetlen méhecske) de Gyula Macskássy (Hongrie) Les enfants de la frontière (deca sa granice) de Mladomir Purisa Djordjevic (Yougoslavie) L’anniversaire d’une ville (eine stadt feiert geburtstag) de Ferdinand Khittl (Allemagne de l’Ouest) Espagne 1800 (España 1800) de Jesús Fernández Santos (Espagne) Le démon de la vitesse (fartfeber) de Finn Carlsby (Norvège) Histoire d’un poisson rouge – de Edmond Séchan (France) Le singe / Le pèlerinage d’un bonze (hsi yu chi) de Tei Yang (Chine) Corrida interdite – de Denys Colomb Daunant (France) La mer et les jours – de Alain Kaminker & Raymond Vogel (France) Le petit pécheur de la Mer de Chine – de Serge Hanin (Vietnam) Le seigneur Julius – de Khaled Abdul Wahad (Tunisie) En avant sur la route du ciel (ligeud ad luftvejen) de Henning Carlsen (Danemark) Il n’y a pas que des papillons ici (motyli zde neziji) de Miro Bernat (Tchécoslovaquie) Rencontres extraordinaires (nrobjknovennie vstretchi) de Archa Ovanesova (URSS) New York, New York (N.Y., N.Y.: A Day in New York) de Francis Thompson (USA) Pays d’Amérique (paese d’America) de Gian Luigi Polidoro (Italie) Pécheurs de Sozopol – de Nikolay Borovishki (Bulgarie) Préhistoire du cinéma / Cinématographier ou la préhistoire du cinéma – de Emile Degelin (Belgique) Première fondation de Buenos Aires (la primera fundación de Buenos Aires) de Fernando Birri (Argentine) Visitez le Pakistan (see Pakistan) de W.J. Moylan (Pakistan) Le sens de l’absurdité (sinn im sinnlosen) de Bernhard von Peithner-Lichtenfels (Autriche) Taj Mahal – de Shri Mushir Ahmed (Inde) Dix hommes dans un bateau (ten men in a boat) de Sydney Latter (Royaume-Uni) Quand tombent les masques (the fox has four eyes) de Jamie Uys (Afrique du Sud) Pierres vives (the living stones) de John Feeney (Canada) Entracte aux chandelles (tussenspel bij kaarslicht) de Charles Huguenot van der Linden (Pays-Bas) Changement de garde (zmisna warty) de Halina Bielinska & Wlodzimierz Haupe (Pologne)
PREVIOUSFestival de Cannes 1958 || Festival de Cannes 1959 || Festival de Cannes 1960NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2928 fois