CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Paul Paulin
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1960



Président du Festival : Georges Simenon (Belgique), du 4 mai au 20 mai 1960. Membres du jury : Marc Allégret (France), Louis Chauvet (France), Diego Fabbri (Italie), Hidemi Ima (Japon), Grigori Kozintsev (URSS), Maurice Leroux (France), Max Lippmann (Allemagne de l’Ouest), Henry Miller (USA), Simone Renant (France) & Ulises Petit de Murat (Argentine).
Palme d’Or :
La douceur de vivre (la dolce vita) de Federico Fellini (Italie)
Prix d’interprétation féminine :
Melina Mercouri (Jamais le dimanche (pote tin kyriaki / Ποτέ την Κυριακή / never on Sunday) de Jules Dassin) (Grèce) Jeanne Moreau (Moderato Cantabile – de Peter Brook) (France)
Prix du Jury :
Kon Ichikawa (Les confessions impudiques / L’étrange obsession (kagi)) (Japon) Michelangelo Antonioni (L’avventura) (Italie)
Prix de la Meilleure Participation :
Iosif Kheifits (La dame au petit chien (dama s sobachkoy / Дама с собачкой)) (URSS) Grigori Chukhrai (La ballade du soldat (ballada o soldate / Баллада о солдате)) (URSS)
Mention Spéciale :
Ingmar Bergman (La source (jungfrukällan)) (Suède) Luis Buñuel (La jeune fille (la joven / the young one / white trash / island of shame)) (Mexique/USA)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Astrid Henning-Jensen (Paw, un garçon entre deux mondes (Paw)) (Danemark)
Films en compétition :
L’avventura – de Michelangelo Antonioni (Italie) La ballade du soldat (ballada o soldate / Баллада о солдате) de Grigori Chukhrai (URSS) La ville menacée (cidade ameaçada) de Roberto Farias (Brésil) La dame au petit chien (dama s sobachkoy / Дама с собачкой) de Iosif Kheifits (URSS) Neuvième cercle (deveti krug) de France Stiglic (Yougoslavie) La chasse (jakten) de Erik Løchen (Norvège) Celui par qui le scandale arrive (home from the hill) de Vincente Minnelli (USA) La source (jungfrukällan) de Ingmar Bergman (Suède) Les confessions impudiques / L’étrange obsession (kagi) de Kon Ichikawa (Japon) Quand le diable s’en mêle (kam cert nemuze) de Zdenek Podskalský (Tchécoslovaquie) L’Amérique insolite – de François Reichenbach (France) La douceur de vivre (la dolce vita) de Federico Fellini (Italie) La procession (la procesión) de Francis Lauric (Argentine) Le trou – de Jacques Becker (France) Les voyous (los golfos) de Carlos Saura (Espagne) Macario – de Roberto Gavaldón (Mexique) Moderato Cantabile – de Peter Brook (France) Jamais le dimanche (pote tin kyriaki / Ποτέ την Κυριακή / never on Sunday) de Jules Dassin (Grèce) Les dents du diable (ombre bianche / the savage innocents) de Nicholas Ray (Italie/Royaume-Uni) La lettre qui n’a jamais été envoyée (neotpravlennoye pismo / hеотправленное письмо) de Mikhail Kalatozov (URSS) La première leçon (parvi urok / Първи урок) de Vladimir Petrov & Rangel Vulchanov (Bulgarie) Paw, un garçon entre deux mondes (Paw) de Astrid Henning-Jensen (Danemark) Si le vent te fait peur – de Emile Degelin (Belgique) Amants et fils (sons and lovers) de Jack Cardiff (Royaume-Uni) Sujata – de Bimal Roy (Inde) L’ombre enchanteresse (ching nu yu hun / Qiannü youhun) de Han Hsiang Li (Taïwan/Hong Kong) Télégrammes (telegrame) de Aurel Miheles & Gheorghe Naghi (Roumanie) La jeune fille (la joven / the young one / white trash / island of shame) de Luis Buñuel (Mexique/USA) De la veine à revendre (zezowate szczescie) de Andrzej Munk (Pologne)
Films en hors-compétition :
Ben-Hur (Ben-Hur : A tale of the Christ) de William Wyler (USA) Orient-Occident – de Enrico Fulchignoni (Organisations Internationales)
Membres du jury des Cours Métrages : Georges Altman (France), Nicolas Hayer (France), Henri Storck (Belgique), Jean Vivie (France) & Dusan Vukotic (Yougoslavie).


Palme d’Or du court métrage :
Le sourire – de Serge Bourguignon (France)
Prix du court métrage :
Paris la belle – de Pierre Prévert & Marcel Duhamel (France) Notre univers (universe) de Roman Kroitor & Colin Low (Canada) Une ville nommée Copenhague (en by ved navn København) de Jørgen Roos (Danemark)
Mention d’Honneur, court métrage :
Jours de mes années (dagen mijner jaren) de Max de Haas (Pays-Bas)
Hommage, court métrage :
Le journal d’un certain David – de Pierre Jallaud & Sylvie Jallaud (France) … Enfants des courants d’air – de Edouard Luntz (France) Paris la belle – de Pierre Prévert & Marcel Duhamel (France) Le sourire – de Serge Bourguignon (France)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Une ville nommée Copenhague (en by ved navn København) de Jørgen Roos (Danemark) Aux confins des deux continents – de Emlak Kredi Bankasi (Turquie) Jours de mes années (dagen mijner jaren) de Max de Haas (Pays-Bas) Pour l’amour de la princesse (de dragul printesei) de Ion Popescu-Gopo (Roumanie) La ligne de pourpre (die purpurlinie) de Karl-Ludwig Ruppel (Allemagne de l’Ouest) … Enfants des courants d’air – de Edouard Luntz (France) Fiesta en Xochimilco – de Fernando Martínez Álvarez (Mexique) Fitz-Roy – de Humberto Peruzzi (Argentine) Franz Hellens ou documents secret – de Lucien Deroisy (Belgique) A la recherche de Lincoln (in search of Lincoln) de Robert Carlisle (USA) Ballade du Mont-Blanc (la ballata del Monte Bianco) de Luciano Ricci (Italie) Le brise-glace atomique Lénine – de Nicholas Tcherskov (URSS) Le journal d’un certain David – de Pierre Jallaud & Sylvie Jallaud (France) Le pilote m’a dit (auskunft im cockpit) de Nicolas Gessner (Suisse) Le sourire – de Serge Bourguignon (France) Le petit train (mali voz) de Branislas Bastac (Yougoslavie) Matière et forme (materia e forma) de Fulvio Tului (Italie) Notre univers (universe) de Roman Kroitor & Colin Low (Canada) Orff-Schulwerk, nouvelle education musicale (Orff-Schulwerk: Rhythmisch-melodische erziehung) de Hans Rolf Strobel & Heinz Tichawsky (Allemagne de l’Ouest) Paris la belle – de Pierre Prévert & Marcel Duhamel (France) Perfecto luna – de Archibald Burns (Mexique) Prenez garde (pozor!) de Jirí Brdecka (Tchécoslovaquie) Promethee – de Todor Dinov (Bulgarie) Pièges vivants (ragadozó növények) de Ágoston Kollányi (Hongrie) Mosaïques romaines en Anatolie – de M.S. Ipsiroglu (Turquie) Parure (shringar) de Ravi Prakash (Inde) Sorolla, peintre de la lumière (Sorolla, el pintor de la luz) de Manuel Domínguez (Espagne) Le bleu du ciel (the bue of the sky) de John Ralmon (USA) Attention le diable (uwaga diabel) de Zenon Wasilewski (Pologne) Les alpinistes de la mer (wadlopers) de Emile van Moerkerken (Pays-Bas) Winter quarters – de John P. Taylor (Royaume-Uni)
PREVIOUSFestival de Cannes 1959 || Festival de Cannes 1960 || Festival de Cannes 1961NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2307 fois