CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rolla Norman
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1965



Présidents du Festival : André Maurois (France) (Président d’Honneur) & Olivia de Havilland (USA), du 12 au 28 mai 1965. Membres du jury : Goffredo Lombardo (Italie), Max Aub (Mexique), Michel Aubriant (France), Rex Harrison (USA), François Reichenbach (France), Alain Robbe-Grillet (France), Constantin Mikh. Simonov (URSS), Edmond Ténoudji (France) & Jerzy Toeplitz (Pologne).
Grand Prix :
Le knack… et comment l’avoir (the knack / the knack… and how to get it) de Richard Lester (Royaume-Uni)
Prix d’interprétation masculine :
Terence Stamp (L’obsédé (the collector / the butterfly collector) de William Wyler) (USA/Royaume-Uni)
Prix d’interprétation féminine :
Samantha Eggar (L’obsédé (the collector / the butterfly collector) de William Wyler) (USA/Royaume-Uni)
Prix de la mise en scène :
Liviu Ciulei (La forêt des pendus (padurea spânzuratilor)) (Roumanie)
Prix du scénario :
Pierre Schoendoerffer (La 317ème section – de Pierre Schoendoerffer) (France) Ray Rigby (La colline des hommes perdus (the hill) de Sidney Lumet) (Royaume-Uni)
Prix du Spécial du Jury :
Masaki Kobayashi (Kwaidan (Kaidan)) (Japon)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Albert Lamorisse (Fifi la plume) (France) Tamás Banovich (Une danse éternelle (az életbe táncoltatott leány)) (Hongrie)
Mention spéciale de la Commission Supérieure Technique :
Richard Lester (Le knack… et comment l’avoir (the knack / the knack… and how to get it)) (Royaume-Uni)
Mention Spéciale :
Jozef Króner (Le miroir aux alouettes (obchod na korze) de Ján Kadár & Elmar Klos) (Tchécoslovaquie) Ida Kaminska (Le miroir aux alouettes (obchod na korze) de Ján Kadár & Elmar Klos) (Tchécoslovaquie) Vera Kuznetsova (Il était une fois un vieux et une vielle (zhili-byli starik so starukhoy / Жили-были старик со старухой) de Grigori Chukhrai) (URSS)
Prix de la Jeunesse :
Pierre Etaix (Yoyo) (France)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Luis Alcoriza (Toujours plus loin (Tarahumara : Cada vez más lejos)) (Mexique)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Pierre Etaix (Yoyo) (France)
Films en compétition :
Les amoureux (älskande par) de Mai Zetterling (Suède) Argile (clay) de Georgio Mangiamele (Australie) Le péché (el haram) de Henry Barakat (Egypte) La 317ème section – de Pierre Schoendoerffer (France) L’obsédé (the collector / the butterfly collector) de William Wyler (USA/Royaume-Uni) Fifi la plume – de Albert Lamorisse (France) Midi torride (goreshto pladne / Горещо пладне) de Zako Heskija (Bulgarie) La colline des hommes perdus (the hill) de Sidney Lumet (Royaume-Uni) Ipcress, danger immédiat (the Ipcress file / Len Deighton’s the Ipcress file) de Sidney J. Furie (Royaume-Uni) Le jeu de l’oie (juego de la oca) de Manuel Summers (Espagne) Kwaidan (Kaidan) de Masaki Kobayashi (Japon) Le knack… et comment l’avoir (the knack / the knack… and how to get it) de Richard Lester (Royaume-Uni) Chez moi à Copacabana (mitt hem är Copacabana) de Arne Sucksdorff (Suède) Le moment de vérité (il momento della verità) de Francesco Rosi (Italie) Les jeux de la nuit (noite vazia) de Walter Hugo Khouri (Brésil) Le miroir aux alouettes (obchod na korze) de Ján Kadár & Elmar Klos (Tchécoslovaquie) La forêt des pendus (padurea spânzuratilor) de Liviu Ciulei (Roumanie) Les pianos mécaniques (los pianos mecánicos) de Juan Antonio Bardem (Espagne) Premier jour de liberté (pierwszy dzień wolności) de Aleksander Ford (Pologne) Trahison (prodosia) de Kostas Manoussakis (Grèce) L’amphithéâtre (el reñidero) de René Múgica (Argentine) Toujours plus loin (Tarahumara : Cada vez más lejos) de Luis Alcoriza (Mexique) Yoyo – de Pierre Etaix (France) T.34, l’alouette (zhavoronok) de Nikita Kurikhin & Leonid Menaker (URSS) Il était une fois un vieux et une vielle (zhili-byli starik so starukhoy / Жили-были старик со старухой) de Grigori Chukhrai (URSS) Une danse éternelle (az életbe táncoltatott leány) de Tamás Banovich (Hongrie)
Films en hors-compétition :
Première victoire (in harm’s way) de Otto Preminger (USA) Amsterdam – de Herman van der Horst (Pays-Bas) Le cinquième soleil – de Jacqueline Grigaut-Lefèvre (France) Mary Poppins – de Robert Stevenson (USA) Tokyo olympiades (Tôkyô orimpikku) de Kon Ichikawa (Japon) Un grand homme passa par notre chemin (John F. Kennedy: Years of lightning, day of drums) de Bruce Herschensohn (USA)
Président du jury des Courts Métrages : Gérardot (France).

Membres du jury des Courts Métrages : Istvan Dosai (Hongrie), Herman van der Horst (Pays-Bas), Jacques Ledoux (Belgique) & Carlos Vilardebó (France).

Prix Spécial du Jury court métrage :
Monsieur Plateau – de Jean Brismée (Belgique)
Prix de la Commission Supérieure Technique court métrage :
Le coq a chanté à minuit (ban ye ji jiao) de Yeou Lei (Chine) Ouverture ou comment on commence (nyitany) de János Vadász (Hongrie)
Troisième Prix du court métrage :
Jean-Sébastien Bach, féerie en sol mineur (Johann Sebastian Bach: Fantasia g-moll) de Jan Svankmajer (Tchécoslovaquie)
Prix de la Jeunesse :
Los junqueros – de Oscar Kantor (Argentine)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Aah... Tamara – de Pim de la Parra (Pays-Bas) Souvenirs de la Grèce (anamniseis apo tin Ellada) de Francis Carabott (Grèce) L’âne (asinus) de Vasil Mirchev (Bulgarie) Au bord de la route – de Chou-Tchen Wang (Chine) Le coq a chanté à minuit (ban ye ji jiao) de Yeou Lei (Chine) Le crocodile majuscule – de Eddy Ryssack (Belgique) Evariste Gallois – de Alexandre Astruc (France) Féerie du cuivre – de Herbert E. Meyer (Suisse) Et je vis des étendues de brouillard et de boue… (i videl sam daljine meglene i kalne) de Zlatko Bourek (Yougoslavie) Jean-Sébastien Bach, féerie en sol mineur (Johann Sebastian Bach: Fantasia g-moll) de Jan Svankmajer (Tchécoslovaquie) Los junqueros – de Oscar Kantor (Argentine) The legend of Jimmy Blue Eyes – de Robert Clouse (USA) Monsieur Plateau – de Jean Brismée (Belgique) La nuit du jour de l’an (noworoczna noc) de Jerzy Zitzman (Pologne) Ouverture ou comment on commence (nyitany) de János Vadász (Hongrie) Ohrid Express – de Jean Dasque & Robert Legrand (France) Petrol-Carburant-Kraftstoff – de Hugo Niebeling (Allemagne de l’Ouest) Le vœu violé (poprannii obet) de Guénrikh Markarian (URSS) Procession en Sicile (processioni in Sicilia) de Michele Gandin (Italie) Années de gloire (sanawat el magd) de Atef Salem (Egypte)

PREVIOUSFestival de Cannes 1964 || Festival de Cannes 1965 || Festival de Cannes 1966NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 22 août 2008 | Cette fiche a été vue 2354 fois