CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Micheline Presle
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1973



Présidente du Festival : Ingrid Bergman (Suède), du 10 mai au 25 mai 1973. Membres du jury : Jean Delannoy (France), Lawrence Durrell (Royaume-Uni), Rodolfo Echeverria (Espagne), Boleslaw Michalek (Pologne), François Nourissier (France), Leo Pestelli (Italie), Sydney Pollack (USA) & Robert Rozhdestvensky (URSS).
Grand Prix International du Festival :
L’épouvantail (scarecrow) de Jerry Schatzberg (USA) La méprise (the hireling) de Alan Bridges (Royaume-Uni)
Prix d’interprétation masculine :
Giancarlo Giannini (Film d’amour et d’anarchie (film d’amore e d’anarchia / film d’amore e d’anarchia, ovvero stamattina alle 10 in via dei Fiori nella nota casa di tolleranza...) de Lina Wertmüller) (Italie)
Prix d’interprétation féminine :
Joanne Woodward (De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (the effect of gamma rays on man in the moon marigolds) de Paul Newman) (USA)
Grand Prix Spécial du Jury :
Jean Eustache (La maman et la putain) (France)
Prix du Jury :
Claude Goretta (L’invitation) (Suisse) Wojciech Has (La clepsydre (sanatorium pod klepsydra)) (Pologne)
Prix de la première œuvre :
Arthur Barron (Jeremy (Susan and Jeremy)) (USA)
Prix Spécial :
René Laloux (La planète sauvage) (France)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Ingmar Bergman (Cris et chuchotements (viskningar och rop)) (Suède)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Jean Eustache (La maman et la putain) (France) Marco Ferreri (La grande bouffe) (France/Italie)
Prix OCIC (Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel) :
Jerry Schatzberg (L’épouvantail (scarecrow)) (USA)
Films en compétition :
Un Amleto di meno – de Carmelo Bene (Italie) Le vœu (a promessa) de António de Macedo (Portugal) Anna et les loups (Ana y los lobos) de Carlos Saura (Espagne) Belle – de André Delvaux (Belgique) Bistouri la mafia blanche (Bisturi, la mafia bianca) de Luigi Zampa (Italie) De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (the effect of gamma rays on man in the moon marigolds) de Paul Newman (USA) Tel un cow-boy solitaire (Electra Glide in blue) de James William Guercio (USA) Far West – de Jacques Brel (Belgique) Film d’amour et d’anarchie (film d’amore e d’anarchia / film d’amore e d’anarchia, ovvero stamattina alle 10 in via dei Fiori nella nota casa di tolleranza...) de Lina Wertmüller (Italie) Godspell (Godspell: A musical based on the Gospel according to St. Matthew) de David Green (USA) La grande bouffe – de Marco Ferreri (France/Italie) L’invitation – de Claude Goretta (Suisse) Jeremy (Susan and Jeremy) de Arthur Barron (USA) La maman et la putain – de Jean Eustache (France) La planète sauvage – de René Laloux (France) Un monologue (monolog / mонолог) de Ilya Averbakh (URSS) Nous voulons les colonels (vogliamo i colonnelli) de Mario Monicelli (Italie) La mort d’un bûcheron – de Gilles Carle (Canada) L’autre image (la otra imagen) de Antonio Ribas (Espagne) Le meilleur des mondes possibles (o lucky man !) de Lindsay Anderson (Royaume-Uni) La méprise (the hireling) de Alan Bridges (Royaume-Uni) Petöfi ’73 – de Ferenc Kardos (Hongrie) La clepsydre (sanatorium pod klepsydra) de Wojciech Has (Pologne) L’épouvantail (scarecrow) de Jerry Schatzberg (USA)
Films en hors-compétition :
Maison de poupées (a doll’s house) de Joseph Losey (Royaume-Uni) Le choc du futur (future shock) de Alexander Grasshoff (USA) L’impossible objet (story of a love story / impossible object) de John Frankenheimer (France/Italie) La nuit américaine – de François Truffaut (France) Lo Païs – de Gérard Guérin (France) Lady sings the blues – de Sidney J. Furie (USA) Olivier Messiaen et les oiseaux – de Michel Fano & Denise Tual (France) We can’t go home again – de Nicholas Ray (USA) Cris et chuchotements (viskningar och rop) de Ingmar Bergman (Suède) Wattstax – de Mel Stuart (USA) La montagne sacrée (the holy mountain / la montaña sagrada) de Alejandro Jodorowsky (USA :Mexique) Swastika – de Philippe Mora & Lutz Becker (Royaume-Uni) Picasso, peintre du siècle 1900-1973 – de Lauro Venturi (France) Visions of eight – de Mai Zetterling, Claude Lelouch, Kon Ichikawa, Milos Forman, Yuri Ozerov, John Schlesinger , Arthur Penn & Michael Pflegar (USA)
Section parallèle :
À propos de démocratie – de Vogler (France) Aguirre, la colère de dieu (Aguirre, der zorn gottes) de Werner Herzog (Allemagne de l’Ouest) Le moineau (al-asfour / al ousfour / لعصفور) de Youssef Chahine (Egypte) Alphon au pays des merveilles – de Gérard Poussin (France) Bel ordure – de Jean Marbœuf (France) Contraste – de Guy Chabanis (France) Curriculum Vitae – de Centonze (France) Desaster – de Reinhard Hauff (Allemagne de l’Ouest) Jeu de société (drustvena igra) de Srdjan Karanovic (Yougoslavie) Du côté d’Orouët – de Jacques Rozier (France) Ein leben – de Herbert Schramm (Allemagne de l’Ouest) Introduction à la musique d’accompagnement pour une scène de film d’A. Schonberg (einleitung zu Arnold Schoenbergs begleitmusik zu einer Lichtspielscene) de Jean-Marie Straub (Allemagne de l’Ouest) Le change (el cambio) de Alfredo Joskowicz (Mexique) Le charbonnier (el faham) de Mohamed Bouamari (Algérie) El hombre que va a misa – de Bernardo Borenholtz (Argentine) Ermitage – de Carmelo Bene (Italie) Baisers dangereux (farlige kys) de Henrik Stangerup (Danemark) Fil à fil – de Christian Paureilhe (France) L’eau était si claire (gaki zoshi) de Yoichi Takabayashi (Japon) Ganja & Hess (black evil / black vampire / blackout: The moment of terror / blood couple / double possession / vampires of Harlem) de Bill Gunn (USA) Georges qui ? – de Michèle Rosier (France) Leçons d’histoire (geschichtsunterricht) de Danièle Huillet & Jean-Marie Straub (Allemagne de l’Ouest) La ville grise (Grey City) de Farshid Mesghali (Iran) Hannibal – de Xavier Koller (Suisse) La fête à Jules / Home sweet home – de Benoît Lamy (France) J’fais du pouce – de Gabriel Auer (France) Jennifer – de Bertrand Jeaume (France) Jours de 36 (meres tou 36 / mερες του ’36) de Theo Angelopoulos (Grèce) Juliette – de Philippe Pilard (France) Coup d’état (kaigenrei) de Yoshishige Yoshida (Japon) Kashima Paradise – de Bénie Deswarte & Yann Le Masson (France/Japon) L’accalmie – de Alain Magrou (France) L’audition – de Jean-François Dion (France) L’école sauvage – de Costa Natsis & Adam Pianko (France) L’étrangleur – de Paul Vecchiali (France) L’Inde au féminin – de François Chardeaux (France) L’italien des roses – de Charles Matton (France) La cité du soleil (la città del sol) de Gianni Amelio (Italie) La femme qui se poudre – de Patrick Bokanowski (France) La jeune fille et la mort – de Jean Douchet (France) La soirée du baron Swenbeck – de Hubert Niogret (France) La version originelle – de Paul Dopff (France) La vie facile – de Francis Warin (France) La villeggiatura – de Marco Leto (Italie) La vita in gioco / Morire a Roma – de Gianfranco Mingozzi (Italie) Le dernier – de Landau (France) Le diable matheux – de François Porcile (France) Le grand sabordage – de Alain Perisson (France) Le jeu des épreuves – de Luc Béraud (France) Le journal d’un suicidé – de Stanislav Stanojevic (France) Le lapin chasseur – de Thomas Lehestre (France) Le photographe Lassine – de Guy Marconnier (France) Le soldat et les trois sœurs – de Pascal Aubier (France) Le soldat Laforêt – de Guy Cavagnac (France) Le sourire vertical – de Robert Lapoujade (France) Le travail du comédien – de Atahualpa Lichy (France) Le ventriloque (ventriloquio) de Carmelo Bene (Italie) Le village de Lilith – de Durand (France) Les gants blancs du diable – de László Szabó (France) Métamorphose du chef de la police politique (metamorfosis de un jefe de la policía) de Helvio Soto (Chili) Le pouvoir (moc) de Vlatko Gilic (Yougoslavie) Evariste Galois (non ho tempo) de Ansano Giannarelli (Italie) La noce de Pierre (nunta de Piatra) de Dan Pita & Mircea Veroiu (Roumanie) Payday – de Daryl Duke (USA) Photographie (fotográfia) de Pál Zolnay (Hongrie) Pierre – de Dominique Cheminal (France) Plage privée – de Jean-François Laguionie (France) Pourquoi – de Jean-Denis Berembaum (France) Promenade avec Testie – de Gimond (France) Pas de violence entre nous (quem é Beta ?) de Nelson Pereira dos Santos (Brésil) Réjeanne Padovani – de Denys Arcand (Canada) Rendez-vous romantique – de Michka Gorki (France) Requiem – de Pierre Beuchot (France) Salut voleur ! – de Franck Cassenti (France) Sambizanga – de Sarah Maldoror (Angola) Simplexes – de Claude Huhardeaux (France) Some call it loving / Sleeping beauty – de James B. Harris (USA) Take off – de Gunvor Nelson (Suède) Le soleil se lève une fois par jour (slonce wschodzi raz na dzien) de Henryk Kluba (Hongrie) Triple echo / Soldier in skirts – de Michael Apted (Royaume-Uni) Toute nudité sera châtié (toda nudez será castigada) de Arnaldo Jabor (Brésil) Touki Bouki – de Djibril Diop Mambéty (Sénégal) Trente-six heures – de Philippe Haudiquet (France) Tristan et Iseult – de Yvan Lagrange (France) Un effort d’imagination – de Dominique Dubosc (France) Un film est un film – de Christian Zarifian (France) Une larme dans l’océan – de Henri Glaeser (France) Une saison dans la vie d’Emmanuel – de Claude Weisz (France) Unisex – de Manuel Otero (France) Valparaiso, Valparaiso – de Pascal Aubier (France) Vaudou – de Jean-Luc Magneron (France) Visuels – de Catherine Lapras (France) Vivre ensemble – de Anna Karina (France) Mariage en blanc (wedding in white) de William Fruet (Canada) Il ne suffit plus de prier (ya no basta con rezar) de Aldo Francia (Chili) Les drapeaux (zastave) de Zoran Jovanovic (Yougoslavie) Mal noir (zwartziek) de Jacob Bijl (Pays-Bas)
Président du jury des Courts Métrages : Robert Enrico (France).

Membres du jury des Courts Métrages : Samuel Lachize (France) & Alexandre Marin (France).

Grand Prix du court métrage :
Balablok – de Bretislav Pojar (Canada)
Prix spécial du Jury court métrage :
1812 (az 1812-es év) de Sándor Reisenbüchler (Hongrie)
Courts métrages et documentaires en compétition :
1812 (az 1812-es év) de Sándor Reisenbüchler (Hongrie) Langage du geste – de Kamal El Sheikh (Arabie Saoudite) Balablok – de Bretislav Pojar (Canada) La ligne de sceaux – de Jean-Paul Torok (France) La tête – de Emile Bourget (France) Skagen 1972 – de Claus Weeke (Danemark) Space boy – de Renate Druks (USA)
PREVIOUSFestival de Cannes 1972 || Festival de Cannes 1973 || Festival de Cannes 1974NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 30 août 2008 | Cette fiche a été vue 3641 fois