CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Magali Noël
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1977



Président du Festival : Roberto Rossellini (Italie), du 13 mai au 27 mai 1977. Membres du jury : François N’Sougan Agblemagnon (Togo), Anatole Dauman (France), Jacques Demy (France), Carlos Fuentes (Mexique), Benoîte Groult (France), Marthe Keller (Suisse), Pauline Kael (USA) & Yuri Ozerov (URSS).
Palme d’Or :
Padre padrone – de Paolo Taviani & Vittorio Taviani (Italie)
Prix d’interprétation masculine :
Fernando Rey (Elisa, mon amour (Elisa, vida mía) de Carlos Saura) (Espagne)
Prix d’interprétation féminine :
Shelley Duvall (Trois femmes (three women) de Robert Altman) (USA) Monique Mercure (J.A. Martin photographe – de Jean Beaudin) (Canada)
Prix du Jury à la Première Œuvre :
Ridley Scott (Duellistes ( the duellists )) (Royaume-Uni)
Prix de la Meilleure Partition Musicale :
Norman Whitfield (Car wash – de Michael Schultz) (USA)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Michael Schultz (Car wash) (USA)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Paolo Taviani & Vittorio Taviani (Padre padrone) (Italie) Márta Mészáros (Neuf mois (kilenc hónap)) (Hongrie)
Prix du Jury Œcuménique :
Jean Beaudin (J.A. Martin photographe) (Canada) Claude Goretta (La dentellière) (Suisse/France)
Films en compétition :
Le vieux pays où Rimbaud est mort – de Jean-Pierre Lefebvre (Canada/France) Trois femmes (three women) de Robert Altman (USA) Bang ! – de Jan Troell (Suède) Le camion – de Marguerite Duras (France) Une journée particulière (una giornata particolare) de Ettore Scola (Italie) Black Joy – de Anthony Simmons (Royaume-Uni) En route pour la gloire (bound for glory) de Hal Ashby (USA) Padre padrone – de Paolo Taviani & Vittorio Taviani (Italie) Contes de Budapest (Budapesti mesék) de István Szabó (Hongrie) Car wash – de Michael Schultz (USA) L’ami américain (der americanische freund / the american friend) de Wim Wenders (Allemagne de l’Ouest) Elisa, mon amour (Elisa, vida mía) de Carlos Saura (Espagne) Portrait de groupe avec dame (gruppenbild mit dame) de Alksandar Petrovic (Allemagne de l’Ouest) Les chasseurs (oi kynighoi / oι kυνηγοί) de Theo Angelopoulos (Grèce) La communion solennelle – de René Féret (France) Un bourgeois tout petit, petit (un borghese piccolo, piccolo) de Mario Monicelli (Italie) Un taxi mauve – de Yves Boisset (France) La dentellière – de Claude Goretta (Suisse/France) Duellistes ( the duellists ) de Ridley Scott (Royaume-Uni) Asphyxie (kicma) de Vlatko Gilic (Yougoslavie) J.A. Martin photographe – de Jean Beaudin (Canada) Iphigénie (Ifigeneia / Iphigenia) de Michael Cacoyannis (Grèce) Les orphelins / Du plomb dans l’aile (podranski / Подранки) de Nikolai Gubenko (URSS)
Films en hors-compétition :
La terre, et qui la travaille (torre bela / Cooperativa Agrícola Torre Bela) de Thomas Harlan (Portugal) Aïda – de Pierre Jourdan (France) La guerre, la musique, Hollywood et nous (all this and world war II) de Susan Winslow (USA) Beethoven, tage aus einem leben – de Horst Seemann (Allemagne de l’Est) Black shadows on a silver screen – de Ray Hubbard (USA) Bogart – de Marshall Flaum (USA) Nous voulons parler (camelamos naquerar / queremos hablar) de Miguel Alcobendas (Espagne) Carrara – de Christian Paureilhe (France) Catherine – de Paul Seban (France) Ciné folies / Ciné Follies – de Philippe Collin (France) Des femmes et des nanas – de Jean-Pierre Marchand (France) Le monde de Pablo Casals (el mundo de Pau Casals) de Joan-Baptista Bellsolell (Andorre) Le portrait de Dorian Gray – de Pierre Boutron (France) Le jardin (the garden / ha-gan) de Victor Nord (Israël) Harlan County U.S.A. – de Barbara Kopple (USA) Heinrich (Heinrich von Kleist) de Helma Sanders-Brahms (Allemagne de l’Ouest) La bible – de Marcel Carné (France) La mouette (il gabbiano) de Marco Bellocchio (Italie) La chambre de l’évêque (la stanza del vescovo) de Dino Risi (Italie) La vie au ralenti – de Jean-Christophe Rose (France) Les raisons du succès (le ragioni del successo) de Luca Verdone (Italie) Un cuore semplice – de Giorgio Ferrara (Italie) Les enfants de la rue du théâtre ( the children of Theatre Street ) de Robert Dornhelm & Earle Mack (USA) Les lieux d’une fugue – de Georges Perec (France) The pictures that moved : Australian cinema 1896-1920 – de Joan Long (Australie) The passionate industry – de Joan Long (Australie) Life va au cinéma (Life goes to the movies) de Mel Stuart (USA) Mais qu’est ce qu’elles veulent – de Coline Serreau (France) Meanwhile, back at the ranch – de Richard Patterson (USA) Moi Tintin – de Gérard Valet & Henri Roanne (Belgique) Mozart, journal d’une jeunesse (Mozart : Aufzeichnungen einer jugend) de Klaus Kirschner (Allemagne de l’Ouest) News from home – de Chantal Ackerman (France) Partition inachevée pour piano mécanique (neokonchennaya pyesa dlya mekhanicheskogo pianino / Неоконченная пьеса для механического пианино) de Nikita Mikhalkov (URSS) Un homme (one man) de Robin Spry (Canada) Paradistorg – de Gunnel Lindblom (Suède) Pelé – de François Reichenbach (Mexique) Arnold le magnifique (pumping iron) de George Butler & Mark Fiore (USA) Queridísimos verdugos (Garrote Vil) de Basilio Martín Patino (Espagne) Raoni (Raoni : The fight for the Amazon) de Jean-Pierre Dutilleux & Luis Carlos Saldanha (France/Belgique) Rhinoceros – de Tom O’Horgan (USA) Saint Gothard (San Gottardo) de Villi Hermann (Suisse) Scott Joplin – de Jeremy Paul Kagan (USA) La castagne (slap shot) de George Roy Hill (USA) That’s action – de G. David Schine (USA) Le fonctionnaire nu (the naked civil servent) de Jack Gold (Royaume-Uni)
Section parallèle :
Force de frappe (aftenlandet) de Peter Watkins (Danemark) A. Constant – de Christine Laurent (France) Angela Davis : Enchaînement – de Jean-Daniel Simon (France) Ariane – de Pierre-Jean de San Bartolomé (France) Au bout du printemps – de Bernard Dubois (France) Ben et Bénédicte – de Paula Delsol (France) Caminando pasos... caminando – de Federico Weingartshofer (Mexique) Ceddo – de Ousmane Sembène (Sénégal) Chinois, encore un effort pour être révolutionnaires – de René Viénet (France) Claude Chauvy, l’art du tournage en bois – de Jean-Pierre Bonneau (France) Condamnés à réussir – de Claude Eveno & François Jacquemain (France) Continuar a Viver / Os Índios da Meia-Praia – de António da Cunha Telles (Portugal) Des journées entières dans les arbres – de Marguerite Duras (France) Dora ou la lanterne magique – de Pascal Kané (France) Vingt jours sans guerre (dvadtsat dney bez voyny / Двадцать дней без войны) de Aleksei German (URSS) Eggs – de John Hubley & Faith Hubley (USA) Erasmus montanus eller jorden er flad – de Henrik Stangerup (Danemark) Ethnocide (Etnocidio, notas sobre el mezquital) de Paul Leduc (Canada/Mexique) Fuera de aquí / Llocsi Caimanta, fuera de aquí – de Jorge Sanjinés (Equateur/Bolivie) Gizmo ! – de Howard Smith (USA) Graphic ou l’esquisse d’un faiseur de bandes dessinées – de Alain Chêne (France) Guerre de pacification en Amazonie – de Yves Billon (France) Guerre civile en France – de Joël Fargues, Vincent Nordon & François Barat (France) Haro – de Gilles Béhat (France) Hors-jeu – de Georges Schwizgebel (Suisse) Ici et ailleurs – de Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Gorin & Anne-Marie Mieville (France) Indian 76 – de André Weinfeld (France) Je veux mourir dans la patrie de Jean-Paul Sartre – de Mosco Boucault (France) Juliette et l’air du temps – de René Gilson (France) Neuf mois (kilenc hónap) de Márta Mészáros (Hongrie) L’affaire est dans le sac – de Pierre Prévert (France) L’Eden Palace – de Frédéric Compain (France) L’exercice du pouvoir – de Philippe Galland (France) L’ombre des châteaux – de Daniel Duval (France) La historia me absolvera – de Gaetano Pagano (Italie) La muerte de Sebastián Arache y su pobre entierro – de Nicolás Sarquís (Argentine) La nuit de Saint-Germain des Prés – de Bob Swaim (France) La profanation – de Roger Andrieux (France) La question – de Laurent Heynemann (France) Långt borta och nära – de Marianne Ahrne (Suède) Le cœur froid – de Henri Helman (France) Le diable probablement… – de Robert Bresson (France) Le fou de mai – de Philippe Defrance (France) LEP 73.74 – de Dominique Dubosc (France) Les apprentis sorciers – de Edgardo Cozarinsky (France) Les combattants d’Erythrée – de Jérôme Picardon (France) Les enfants du placard – de Benoît Jacquot (France) Les indiens sont encore loin – de Patricia Moraz (France/Suisse) Lettre à une mère – de Michel Sibra (France) Liebe das leben, lebe das lieben – de Lutz Eisholz (Allemagne de l’Ouest) Mardi et mercredi – de Nadine Alcan (France) Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... – de René Allio (France) Mourir pour des images – de René Vautier (France) Nós por cá todos bem – de Fernando Lopes (Portugal) Nous aurons toute la mort pour dormir – de Med Hondo (Mauritanie/France) Nucléaire danger immédiat – de Serge Poljinsky (France) Nuit d’or – de Serge Moati (France) Nuits (nyhtes) de Giorgos Katakouzinos (Grèce) Omar Gatlato – de Merzak Allouache (Algérie) Urs Al-Zayn / Ors zein – de Khalid Al Siddiq (Koweït) Paradiso – de Christian Bricout (France) Pauline et l’ordinateur – de Francis Fehr (France) Point le chat – de Marianne Haas (France) Pour qui les prisons ? – de Elia Lenasz (France) Prata Palomares – de André Faria (Brésil) Qu’est-ce que tu veux Julie ? – de Charlotte Dubreuil (France) Sauf dimanches et fêtes – de François Ode (France) Le jeune tueur (seishun no satsujin sha) de Kazuhiko Hasegawa (Japon) Naissance / Shantala/Naissance – de Frédéric Le Boyer (France) Soleil des hyènes – de Ridha Behi (Tunisie/Pays-Bas) Stunde Null – de Edgar Reitz (Allemagne de l’Ouest) Un goût de bonheur – de Yves Durandeau & Varda Lerin (France) Un peuple, un canal – de Jean-Luc Berdot (France) Une femme, un jour – de Léonard Keigel (France) Pitié pour le professeur (why shot the teacher ?) de Sylvio Narizzano (Canada) Windy day – de John Hubley & Faith Hubley (USA)
Palme d’Or du court métrage :
Lutte (küzdök) de Marcell Jankovics (Hongrie)
Prix Spécial du Jury court métrage :
Di Cavalcanti (ninguém assistiu ao formidável enterro de sua última quimera; somente a ingratidão, essa pantera, foi sua companheira inseparável) de Glauber Rocha (Brésil)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Art Tairona (Arte Tairona) de Francisco Norden (Colombie) Di Cavalcanti (ninguém assistiu ao formidável enterro de sua última quimera; somente a ingratidão, essa pantera, foi sua companheira inseparável) de Glauber Rocha (Brésil) Lutte (küzdök) de Marcell Jankovics (Hongrie) Mao par lui-même – de René Viénet (France) Rumble – de Jules Engel (USA) Le téléphone arabe (stille post) de Ivan Steiger (Allemagne de l’Ouest) Visage / Envisage – de Peter Foldes (France)
PREVIOUSFestival de Cannes 1976 || Festival de Cannes 1977 || Festival de Cannes 1978NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2463 fois