CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eduardo De Filippo
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1980



Président du Festival : Kirk Douglas (USA), du 9 mai au 23 mai 1980. Membres du jury : Ken Adam (Royaume-Uni), Robert Benayoun (France), Veljko Bulajic (Yougoslavie), Leslie Caron (France), Charles Champlin (USA), André Delvaux (Belgique), Gian Luigi Rondi (Italie), Michael Spencer (Canada) & Albina du Boisrouvray (France).
Palme d’Or :
Kagemusha – de Akira Kurosawa (Japon) Que le spectacle commence (all that jazz) de Bob Fosse (USA)
Prix d’interprétation masculine :
Michel Piccoli (Le saut dans le vide (salto nel vuoto) de Marco Bellocchio) (Italie)
Prix d’interprétation féminine :
Anouk Aimée (Le saut dans le vide (salto nel vuoto) de Marco Bellocchio) (Italie)
Grand Prix Spécial du Jury :
Alain Resnais (Mon oncle d’Amérique / Les somnambules) (France)
Prix du Jury :
Krzysztof Zanussi (La constante (constans)) (Pologne)
Prix du Meilleur Second Rôle Masculin :
Jack Thompson (Héros ou salopards (Breaker Morant) de Bruce Beresford) (Australie)
Prix du Meilleur Second Rôle Féminin :
Carla Gravina (La terrasse (la terrazza) de Ettore Scola) (Italie) Milena Dravic (Traitement spécial (poseban tretman) de Goran Paskaljevic) (Yougoslavie)
Prix du Meilleur Scénario :
Ettore Scola, Agenore Incrocci & Furio Scarpelli (La terrasse (la terrazza) de Ettore Scola) (Italie)
Grand Prix Technique :
Gérald Calderon (Le risque de vivre) (France)
Films en compétition :
Que le spectacle commence (all that jazz) de Bob Fosse (USA) Bienvenue mister Chance (being there / Chance) de Hal Ashby (USA) Héros ou salopards (Breaker Morant) de Bruce Beresford (Australie) Au-delà de la gloire (the big red one / Samuel Fuller and the big red one) de Samuel Fuller (USA) Bye bye Brésil (bye bye Brasil) de Carlos Diegues (Brésil) La constante (constans) de Krzysztof Zanussi (Pologne) Mon oncle d’Amérique / Les somnambules – de Alain Resnais (France) Sauve qui peut [ la vie ] – de Jean-Luc Godard (Suisse) Le gang des frères James (the long riders) de Walter Hill (USA) Le chaînon manquant – de Picha (France/Belgique) Le saut dans le vide (salto nel vuoto) de Marco Bellocchio (Italie) Un jour comme les autres (ek din pratidin) de Mrinal Sen (Inde) Fantastica – de Gilles Carle (Canada/France) Jaguar – de Lino Brocka (Philippines) Kagemusha – de Akira Kurosawa (Japon) L’homme aux chiens (dedicatoria) de Jaime Chávarri (Espagne) Kaltgestellt – de Bernhard Sinkel (Allemagne de l’Ouest) La terrasse (la terrazza) de Ettore Scola (Italie) Loulou – de Maurice Pialat (France) Les héritières (örökség) de Márta Mézáros (Hongrie) Plus rien à perdre (out of the blue / no looking back) de Dennis Hopper (Canada) Traitement spécial (poseban tretman) de Goran Paskaljevic (Yougoslavie) Une semaine de vacances – de Bertrand Tavernier (France)
Films en hors-compétition :
Breaking glass – de Brian Gibson (Royaume-Uni) La cité des femmes (la città delle donne) de Federico Fellini (Italie) Le risque de vivre – de Gérald Calderon (France) Nick’s movie (lightning over water / Nick’s film – Lightning over water) de Nicholas Ray & Wim Wenders (Allemagne de l’Ouest) Le prince Nezha triomphe du roi dragon / Nehza dompte le roi dragon (Nezha nao hai) de Yan Ding Xian, Wang Shuchen & Jingda Xu (Chine) Je suis photogénique (sono fotogenico) de Dino Risi (Italie) Stalker (Сталкер) de Andreï Tarkovski (URSS) Hommage à Totò (SuperTotò) de Brando Giordani & Emilio Ravel (Italie) Téléphone public – de Jean-Marie Périer (France)
Caméra d’or :
Histoire d’Adrien – de Jean-Pierre Denis (France)
Prix du Jury Œcuménique :
Krzysztof Zanussi (La constante (constans)) (Pologne) Andreï Tarkovski (Stalker (Сталкер)) (URSS)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Alain Resnais (Mon oncle d’Amérique / Les somnambules) (France)
Prix FIPRESCI, Mention Spéciale (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Tizuka Yamasaki (Gaijin, les chemins de la liberté (Gaijin - Os caminhos da liberdade)) (Brésil)
Un Certain Regard : Films en compétition :
Le cas lapin (causa králík) de Jaromil Jires (Tchécoslovaquie) Csontváry – de Zoltán Huszárik (Hongrie) Jours de rêves (dani od snova) de Vlatko Gilic (Yougoslavie) Le candidat (der kandidat) de Volker Schlöndorff, Alexander Kluge, Alexander von Eschwege & Stefan Aust (Allemagne de l’Ouest) Willi Busch reporter / Le rapport de Willi Busch (der Willi-Busch-Report) de Niklaus Schilling (Allemagne de l’Ouest) Interview de Mal Brooks : Mel Brooks réécrit l’histoire – de Michel Parbot (France) La maison de Christophe (Kristoffers hus) de Lars Lennart Forsberg (Suède) La femme enfant – de Raphaële Billetdoux (France) Maudits, je vous aimerai ! (maledetti vi amerò) de Marco Tullio Giordana (Italie) Portrait d’un homme à 60% parfait : Billy Wilder – de Annie Tresgot (France) Sitting ducks – de Henry Jaglom (USA) La ballade de Tara (tcherike-ye Tara) de Bahram Beizai (Iran) The gamekeeper – de Ken Loach (Royaume-Uni) Les chemins dans la nuit (wege in der nacht) de Krzysztof Zanussi (Allemagne de l’Ouest)
Section parallèle :
In memoriam – de Bertrand Jenny (France) Y’a des jours mauvais, y’a des jours meilleurs – de Thadé Piasecky & Yves Billy (France) Afternoon of war – de Karl Francis (Royaume-Uni) Aimée – de Joël Farges (France) Acteurs provinciaux (aktorzy prowincjonalni) de Agnieszka Holland (Pologne) Anthracite / Anthracite : Cet âge est sans pitié – de Edouard Niermans (France) Aziza – de Abdellatif Ben Ammar (Algérie/Tunisie) Babylon – de Franco Rosso (Royaume-Uni) Best boy – de Ira Wohl (USA) Aller jamais retour (bildnis einer trinkerin) de Ulrike Ottinger (Allemagne de l’Ouest) Carny – de Robert Taylor (USA) Ces malades qui nous gouvernent – de Claude Vajda (France) La patriote (die patriotin) de Alexander Kluge (Allemagne de l’Ouest) La pureté du cœur (die reinheit des herzens) de Robert van Ackeren (Allemagne de l’Ouest) Extérieur nuit – de Jacques Bral (France) Gaijin, les chemins de la liberté (Gaijin - Os caminhos da liberdade) de Tizuka Yamasaki (Brésil) Gal young ’un - de Victor Nunez (USA) Hazal – de Ali Özgentürk (Turquie) Hé, tu m’entends… – de Renaud Victor (France) Histoire d’Adrien – de Jean-Pierre Denis (France) Immacolata e Concetta, l’altra gelosia – de Salvatore Piscicelli (Italie) Irène et sa folie – de Bernard Queysanne (France) Le plan de ses dix-neuf ans (jukyusai no chizu) de Mitsuo Yanagimachi (Japon) L’homme à tout faire – de Micheline Lanctôt (Canada) Le cœur en écharpe – de Philippe Viard (France) Le regard des autres – de Fernando E. Solanas (France) Le règlement intérieur – de Michel Vuillermet (France) Les trois derniers hommes – de Antoine Perset (France) Les brumes de l’aube (manhã submersa) de Lauro António (Portugal) Manoa – de Solveig Hoogesteijn (Venezuela/Allemagne de l’Ouest) Mater amatísima – de José Antonio Salgot (Espagne) Moemoea – de Dominique Arnaud (France) Montastruc – de Jean-Claude Larrieu (France) Normands, barbares et bâtisseurs – de Jean-Noël Christiani (France) Noticiero incine – de Ramiro Lacayo & Frank Pineda (Nicaragua) Une femme italienne (oggetti smarriti) de Giuseppe Bertolucci (Italie) Opname - de Marja Kok & Erik van Zuylen (Pays-Bas) Ordnung – de Sohrab Shahid Saless (Allemagne de l’Ouest) Le berger (ovcharsko / Овчарско) de Hristo Kovachev (Bulgarie) Paris souvenirs – de Bojena Horackova (France) La pleine lune (pelnia) de Andrzej Kondratiuk (Pologne) Prostitute – de Tony Garnett (Royaume-Uni) Radio on – de Christopher Petit (Royaume-Uni) Refuge – de Jean-Marie Raitière (France) Rue Tartarin – de Okacha Touita (France) Les enfants du dimanche (sonntagskinder) de Michael Verhoeven (Allemagne de l’Ouest) Temps mort – de Claude Godard (France) Le sang d’Hussain (the blood of Hussain) de Jamil Dehlavi (Pakistan/Royaume-Uni) Third world, prisonnier de la rue – de Jérôme Laperrousaz (France/Jamaïque) Union City – de Marcus Reichert (USA) Vacances royales – de Gabriel Auer (France) Les parents du dimanche (vasárnapi szülök) de János Rózsa (Hongrie) Vietnam, voyage dans le temps – de Gonçalo Ribeiro Telles (Brésil)
Palme d’Or du court métrage :
La femme au bord de la mer (seaside woman) de Oscar Grillo (Royaume-Uni)
Prix du Jury court métrage :
Des cubes (krychle) de Zdenek Smetana (Tchécoslovaquie) L’artiste (Canada vignettes: The performer / the performer) de Norman Bailey (Canada)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Arrêt momentané – de Marie-France Siegler (France) Mégalomanie (grandomaniya / Грандомания) de Nikolay Todorov (Bulgarie) Des cubes (krychle) de Zdenek Smetana (Tchécoslovaquie) La petite enfance du cinéma – de Joël Farges (France) Images hongroises (Magyar kepek) de Csaba Szórády (Hongrie) Rails – de Manolo Otero (France) Scheherazade – de Nancy Naschke & Susan Casey (USA) La femme au bord de la mer (seaside woman) de Oscar Grillo (Royaume-Uni) Danse du ciel (sky danse) de Faith Hubley (USA) La bien-aimée (the beloved) de Michel Bouchard (Canada) L’artiste (Canada vignettes: The performer / the performer) de Norman Bailey (Canada) En descendant la montagne (z górki) de Marian Cholerek (Pologne)
PREVIOUSFestival de Cannes 1979 || Festival de Cannes 1980 || Festival de Cannes 1981NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2903 fois