CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lilli Palmer
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1981



Président du Festival : Jacques Deray (France), du 13 mai au 27 mai 1981. Membres du jury : Ellen Burstyn (USA), Jean-Claude Carrière (France), Robert Chazal (France), Attilio D’Onofrio (Italie), Christian Defaye (Suisse), Carlos Diegues (Brésil), Antonio Gala (Espagne), Andrei Petrov (URSS) & Douglas Slocombe (Royaume-Uni).
Palme d’Or :
L’homme de fer (czlowiek z zelaza) de Andrzej Wajda (Pologne)
Prix d’interprétation masculine :
Ugo Tognazzi (La tragédie d’un homme ridicule (la tragedia di un uomo ridicolo) de Bernardo Bertolucci) (Italie)
Prix d’interprétation féminine :
Isabelle Adjani (Quartet – de James Ivory) (Royaume-Uni) & (Possession – de Andrzej Zulawski) (France/Allemagne de l’Ouest)
Grand Prix Spécial du Jury :
Alain Tanner (Les années lumières) (Suisse)
Prix du Meilleur Second Rôle Masculin :
Ian Holm (Les chariots de feu (chariots of fire) de Hugh Hudson) (Royaume-Uni)
Prix du Meilleur Second Rôle Féminin :
Yelena Solovey (Le groupe sanguin zéro (faktas / Gruppa krovi nol) de Alimantas Grikiavicius) (URSS)
Prix du scénario :
Péter Dobai & István Szabó (Mephisto – de István Szabó) (Hongrie)
Prix du Cinéma Contemporain :
Juliet Berto & Jean-Henri Roger (Neige) (France) Ken Loach (Regards et sourires (looks and smiles)) (Royaume-Uni)
Prix de la Meilleure Contribution Artistique :
John Boorman (Excalibur) (Irlande)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Claude Lelouch (Les uns et les autres) (France)
Films en compétition :
Les chariots de feu (chariots of fire) de Hugh Hudson (Royaume-Uni) Beau-père – de Bertrand Blier (France) L’homme de fer (czlowiek z zelaza) de Andrzej Wajda (Pologne) Les années lumières – de Alain Tanner (Suisse) Quarantaine (cserepek) de István Gaál (Hongrie) Anges de fer (engel aus eisen) de Thomas Brasch (Allemagne de l’Ouest) Excalibur – de John Boorman (Irlande) Le groupe sanguin zéro (faktas / Gruppa krovi nol) de Alimantas Grikiavicius (URSS) La porte du paradis (heaven’s gate / Johnson County wars) de Michael Cimino (USA) La peau (la pelle) de Liliana Cavani (Italie) La tragédie d’un homme ridicule (la tragedia di un uomo ridicolo) de Bernardo Bertolucci (Italie) Les uns et les autres – de Claude Lelouch (France) Regards et sourires (looks and smiles) de Ken Loach (Royaume-Uni) Mephisto – de István Szabó (Hongrie) Les fantasmes de Madame Jordan / Montenegro ou les perles et les cochons (Montenegro / Montenegro eller pärlor och svin) de Dusan Makavejev (Suède) Neige – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger (France) Passion d’amour (passione d’amore / passion d’amore) de Ettore Scola (Italie) Patrimoine national (patrimonio nacional) de Luis García Berlanga (Espagne) Quartet – de James Ivory (Royaume-Uni) Possession – de Andrzej Zulawski (France/Allemagne de l’Ouest) Cœur de feu (tulipää) de Pirjo Honkasalo & Pekka Lehto (Finlande) Le solitaire (thief / violent streets) de Michael Mann (USA)
Films en hors-compétition :
Anima : Symphonie fantastique (Anima : Symphonie phantastique) de Titus Leber (Autriche) Noces de sang (bodas de sangre) de Carlos Saura (Espagne) Le roi des singes (da nao tian gong / sun wu kong) de Wan Laiming (Chine) De Mao à Mozart, Isaac Stern en Chine (From Mao to Mozart: Isaac Stern in China) de Murray Lerner (USA) Haut les mains ! (rece do góry / hands up !) de Jerzy Skolimowski (Pologne) Honeysuckle Rose (on the road again) de Jerry Schatzberg (USA) Le sourire de l’homme tourmenté (ku nao ren de xiao) de Yimin Deng & Yanjin Yang (Chine) La mouche (a légy) de Ferenc Rofusz (Hongrie) Le voyageur aux menottes – de Yang Yu (Chine) Les anges du boulevard (malu tianshi) de Mu-jih Yuan (Chine) San Mao, le petit vagabond (San Mao liu lang ji) de Gong Yan & Ming Zhao (Chine) Le facteur sonne toujours deux fois (the postman always rings twice) de Bob Rafelson (USA) This is Elvis – de Malcolm Leo & Andrew Solt (USA) Trois frères (tre fratelli) de Francesco Rosi (Italie)
Caméra d’or :
Desperado City – de Vadim Glowna (Allemagne de l’Ouest)
Prix du Jury Œcuménique :
Andrzej Wajda (L’homme de fer (czlowiek z zelaza)) (Pologne)
Prix du Jury Œcuménique, Mention Spéciale :
Hugh Hudson (Les chariots de feu (chariots of fire)) (Royaume-Uni) Ken Loach (Regards et sourires (looks and smiles)) (Royaume-Uni)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
István Szabó (Mephisto) (Hongrie) Jeanine Meerapfel (Malou) (Allemagne de l’Ouest)
Prix « La Chance de Cannes » :
Mahmoud Zemmouri (Prends dix mille balles et casse-toi !) (France)
Un Certain Regard : Films en compétition :
Le témoin (a tanù) de Péter Bacsó (Hongrie) Mille petits baisers (elef nishikot k’tanot) de Mira Recanati (Israël) Cerromaior – de Luís Filipe Rocha (Portugal) Dieu les créa (Dios los cría...) de Jacobo Morales (Porto Rico) Eijanaika, pourquoi pas ? (Eijanaika) de Shohei Imamura (Japon) Je t’aime (eu te amo) de Arnaldo Jabor (Brésil) Le grand bain de minuit (golyamoto noshtno kapane / Голямото нощно къпане) de Binka Zhelyazkova (Bulgarie) Qui chante là-bas ? (ko to tamo peva) de Slobodan Sijan (Yougoslavie) La nuit ensoleillée – de Patrick Segal (France) Let there be light – de John Huston (USA) Mémoires d’un survivant (memoirs of a survivors) de David Gladwell (Royaume-Uni) Mur, murs – de Agnès Varda (France) On n’aime qu’une seule fois (samo jednom se ljubi) de Rajko Grlic (Yougoslavie) Emergeant de la surface (satah se uthata aadmi) de Mani Kaul (Inde) Un moment de bonheur – de Yves Laumet (France)
Section parallèle :
Albert Pinto ko gussa kyon ata hai – de Saeed Akhtar Mirza (Inde) Les souliers en croco (alligator shoes) de Clay Borris (Canada) Americana (you and me) de David Carradine (USA) Acte de violence (ato de violência) de Eduardo Escorel (Brésil) Le village dans la jungle (baddegama) de Lester James Peries (Sri Lanka) Le chapeau malheureux (boldogtalan kalap) de Mária Sós (Hongrie) Bolívar, sinfonía tropikal – de Diego Rísquez (Venezuela) Bona – de Lino Brocka (Philippines) Ce soir on danse – de Vincent Lombard (France) Chakra (the vicious circle) de Rabindra Dharmaraj (Inde) Chicken – de Bob Goodness (USA) Chronique indienne – de Bernard Mazauric & Antoine Sabarros (France) Papillons de nuit (cma) de Tomasz Zygadlo (Pologne) Moi, l’autre (conversa acabada) de João Botelho (Portugal) Dernier été – de Robert Guédiguian & Franck Le Wita (France) Desperado City – de Vadim Glowna (Allemagne de l’Ouest) La fille offerte (die berührte) de Helma Sanders-Brahms (Allemagne de l’Ouest) Du blues dans la tête – de Hervé Palud (France) Du crime considéré comme un des beaux-arts – de Frédéric Compain (France) Entrer dans la danse – de Nadine Alcan (France) Il fait froid en Brandenburg, tuer Hitler (es ist kalt in Brandenburg, Hitler töten) de Villi Hermann, Roger Jendly, Niklaus Meienberg & Hans Stürm (Suisse) Evolution – de Sheila Graber (Royaume-Uni) Face to face – de Sheila Graber (Royaume-Uni) Michelangelo – de Sheila Graber (Royaume-Uni) Fil, fond, fosfor – de Philippe Nahoun (France) Francisca – de Manoel de Oliveira (Portugal) Le vautour (ha-ayit) de Yaky Yosha (Israël) La marque de la bête (het teken van het beest) de Pieter Verhoeff (Pays-Bas) Pour la défense du peuple (in defense of people) de Rafigh Pooya (Iran) Juliette du côté des hommes – de Claudine Bories (France) L’échelle – de Alain Ughetto (France) La comète – de Catherine Cohen (France) La forêt désenchantée – de Jacques Robiolles (France) La mémoire fertile (al dhakira al khasba) de Michel Khleifi (Palestine/Belgique) Le jardinier – de Jean-Pierre Sentier (France) Le marteau-piqueur – de Charles L. Bitsch (France) Le miroir vivant – de Norbert Barnich & Eunice Hutchins (Belgique) Les fruits de la passion (Shanghai ijin shôkan – China Doll / shina ningyo / the story of O continued / fruits of passion) de Shuji Terayama (Japon/France) Les jeux de la comtesse Dolingen de Gratz – de Catherine Binet (France) Les Plouffe / Il était une fois des gens heureux… Les Plouffe – de Gilles Carle (Canada) Lydia Jacob story – de Bertrand Jenny (France) Malou – de Jeanine Meerapfel (Allemagne de l’Ouest) Memórias do medo – de Alberto Graça (Brésil) Music for film – de Jean-Claude Wouters (Belgique) Narcisse et Psyché (Nárcisz és Psyché / Psyché) de Gábor Bódy (Hongrie) Observation de l’hématozoaire de Laveran – de Claude Duty (France) Orage – de Gérard Grenier (France) Où sont passés les clowns – de Henriette Chardak (France) Parking – de Jean-Paul Dakiss (France) Pour trois minutes de gloire – de Jean-Claude Bronckart (Belgique) Prends dix mille balles et casse-toi ! – de Mahmoud Zemmouri (France) Reporters – de Raymond Depardon (France) Seuls – de Francis Reusser (Suisse) Kyra Nijinski, seule elle danse (she dances alone, Kyra Nijinski) de Robert Dornhelm (USA/Autriche) Skinoussa – de Jean Baronnet (Canada/France) Subtil carnage – de Gilles Doisy (France) Synapses – de René Lalanne (France) T.V.O. – de Carlos castillo (Venezuela) Tap tap balloon – de Patrick Lambert (France) David et Eva / Tell me (tell me a riddle) de Lee Grant (USA) The electric disco – de Bob Goodness (USA) Tous les garçons – de Yves Laberge (Canada) Tre per eccesso – de Giampiero Vinciguerra (Italie) Un cri dans le placard – de Claude Van Degrysse (France) Une voix – de Dominique Crèvecœur (France) Uno para todos, todos para todos – de Carlos castillo (Venezuela) 1901, les enfants en grève (wizja lokalna 1901) de Filip Bajon (Pologne)
Palme d’Or du court métrage :
Moto perpetuo – de Béla Vajda (Hongrie)
Premier Prix du Jury court métrage :
Zea – de André Leduc & Jean-Jacques Leduc (Canada)
Prix du Jury court métrage :
Le rat – de Elisabeth Huppert (France)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Alephah – de Gérald Frydman (Belgique) André Derain, thèmes et variations – de François Porcile (France) Dilemme (dilemma) de John Halas & Eric Brown (Royaume-Uni) Zea – de André Leduc & Jean-Jacques Leduc (Canada) Disc-jockey (diskzokej) de Jirí Barta (Tchécoslovaquie) Le roi et le gnome (král a skritek) de Lubomir Benes (Tchécoslovaquie) Le rat – de Elisabeth Huppert (France) Les invités aux manœuvres (manövergäste) de G. Nicolas Hayek (Suisse) Le bandit déguisé (maskirani razbojnik) de Petar Lalovic (Yougoslavie) Ne me parlez plus jamais d’amour – de Sylvain Madigan (France) Moto perpetuo – de Béla Vajda (Hongrie) Equilibre / Balance (ravnovesie / Равновесие) de Boiko Kanev (Bulgarie) Jogging (trcanje) de Dusko Sevo (Yougoslavie)
PREVIOUSFestival de Cannes 1980 || Festival de Cannes 1981 || Festival de Cannes 1982NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2972 fois