CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maurice Sarfati
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1983



Président du Festival : William Styron (USA), du 7 mai au 19 mai 1983. Membres du jury : Henri Alekan (France), Yvonne Baby (France), Sergei Bondarchuk (URSS), Youssef Chahine (Egypte), Souleymane Cissé (Mali), Gilbert de Goldschmidt (France), Mariangela Melato (Italie), Karel Reisz (Rouame-Uni) & Lia Van Leer (Israël).
Palme d’Or :
La ballade de Narayama (Narayama bushiko) de Shohei Imamura (Japon)
Prix d’interprétation masculine :
Gian Maria Volonté (La mort de Mario Ricci – de Claude Goretta) (Suisse/France)
Prix d’interprétation féminine :
Hannah Schygulla (L’histoire de Piera (storia di Piera) de Marco Ferreri) (Italie)
Prix du Jury :
Mrinal Sen (Affaire classée (kharij)) (Inde)
Grand Prix Spécial du Jury :
Terry Jones (Le sens de la vie (Monty Python’s meaning of life)) (Royaume-Uni)
Grand Prix du Cinéma de Création :
Andreï Tarkovski (Nostalgia (nostalghia / nostalghiya)) (Italie/URSS) Robert Bresson (L’argent) (France)
Prix de la Meilleure Contribution Artistique :
Carlos Saura (Carmen) (Espagne)
Grand Prix de la Commission Supérieure Technique :
Carlos Saura (Carmen) (Espagne)
Films en compétition :
Carmen – de Carlos Saura (Espagne) Marjorie (Cross Creek) de Martin Ritt (USA) L’argent – de Robert Bresson (France) Eréndira – de Ruy Guerra (Mexique) La ballade de Narayama (Narayama bushiko) de Shohei Imamura (Japon) Le mur (duvar) de Yilmaz Güney (Turquie/France) Le Sud (el Sur) de Víctor Erice (Espagne) La valse des pantins (the king of comedy) de Martin Scorsese (USA) Chaleur et poussière (heat and dust) de James Ivory (Royaume-Uni) Affaire classée (kharij) de Mrinal Sen (Inde) L’été meurtrier – de Jean Becker (France) La mort de Mario Ricci – de Claude Goretta (Suisse/France) Furyo (merry Christmas, Mr. Lawrence / senjou no merii Kurisumasu) de Nagisa Oshima (Japon/Royaume-Uni) La lune dans le caniveau – de Jean-Jacques Beineix (France) Le sens de la vie (Monty Python’s meaning of life) de Terry Jones (Royaume-Uni) L’homme blessé – de Patrice Chéreau (France) Nostalgia (nostalghia / nostalghiya) de Andreï Tarkovski (Italie/URSS) Tendre bonheur (tender mercies) de Bruce Beresford (USA) L’année de tous les danger (the year of the living dangerously) de Peter Weir (Australie) Une gare pour deux (vokzal dlya dvoikh / Вокзал для двоих ) de Eldar Ryazanov (URSS) Récidivistes (visszaesök) de Zsolt Kézdi-Kovács (Hongrie) L’histoire de Piera (storia di Piera) de Marco Ferreri (Italie)
Films en hors-compétition :
Angelo my love – de Robert Duvall (USA) Rivière à retour (appassionata) de Tatsumi Kumashiro (Japon) Retour à Da Hang (boat people / tau ban no hoi) de Ann Hui (Hong-Kong) À la poursuite de l’étoile (cammina, cammina) de Ermanno Olmi (Italie) Équateur – de Serge Gainsbourg (France) La voix humaine – de Michael Lonsdale (France) Le point mort (holpont) de Ferenc Rofusz (Hongrie) L’homme au chapeau de soie – de Maud Linder (France) Steamers – de Robert Altman (USA) Les prédateurs (the hunger) de Tony Scott (USA) Une lady sans loi / La canaille (the wicked lady) de Michael Winner UTU – de Geoff Murphy (Nouvelle-Zélande) WarGames – de John Badham (USA)
Membres du jury Caméra d’Or : Philippe Carcassonne (France), Dan Fainaru (Israël), Monique Grégoire (France), Alexis Grivas (Mexique), Adrienne Hancia (USA), Bernard Jubard (France) & Jean-Daniel Simon (France).

Caméra d’or :
La princesse (adj király katonát) de Pál Erdöss (Hongrie)
Prix de la Jeunesse :
Michael Dinner (Miss Lonelyhearts) (USA)
Prix du Jury Œcuménique :
Andreï Tarkovski (Nostalgia (nostalghia / nostalghiya)) (Italie/URSS)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Andreï Tarkovski (Nostalgia (nostalghia / nostalghiya)) (Italie/URSS) Pál Sándor (Daniel prend le train (szerencsés Dániel)) (Hongrie)
Un Certain Regard : Films en compétition :
Bella Donna – de Peter Keglevic (Allemagne de l’Ouest) Zappa – de Bille August (Danemark) Ulysse – de Agnès Varda (France) Le cheval sauvage (caballo salvaje) de Joaquín Cortés (Venezuela) Caméra d’Afrique – de Férid Boughedir (Tunisie) Can she bake a cherry pie ? – de Henry Jaglom (USA) Faits divers – de Raymond Depardon (France) Humanonon – de Michel François (France) Io, Chiara e lo scuro – de Maurizio Ponzi (Italie) La belle lumineuse – de Pierre Perrault (Canada) La Matouinette / La Matouinette où l’arrière pays – de André Téchiné (France) Le certificat d’indigence – de Moussa Bathily (Sénégal) Le gardien de chevaux (mu ma ren / herdsman) de Jin Xie (Chine) Les années 80 – de Chantal Akerman (Belgique) Mi-figue, mi-raisin (nesto izmedju) de Srdjan Karanovic (Yougoslavie) La coupe de cheveux (the haircut) de Tamar Simon Hoffs (USA)
Section parallèle :
La princesse (adj király katonát) de Pál Erdöss (Hongrie) Alchimie – de Michèle Miron & Richard Clark (Canada) Anges (angelos) de Giorgos Katakouzinos (Grèce) Cœurs captifs (another time, another place) de Michael Radford (Royaume-Uni) Autour du mur – de Patrick Blossier (France) La vengeance Mexicaine (Barbarosa) de Fred Schepisi (USA) Bluff – de Philippe Bensoussan (France) La femme du chef de gare (bolwieser) de Rainer Werner Fassbinder (Allemagne de l’Ouest) Caractères chinois – de Antoine Fournier (France) Carbone 14, le film – de Jean-François Gallotte & Joëlle Malberg (France) Conte obscur – de Manuel Gomez (Belgique) Voie sans issue (kvish l’lo motzah / dead end street) de Yaky Yosha (Israël) Dédicace – de Marie Brazeau (Canada) Dégringolade – de Patrick Rebeaud & Eric Reynier (France) Démons dans le jardin (demonios en el jardín) de Manuel Gutiérrez Aragón (Espagne) La femme flambée (die flambierte frau) de Robert van Ackeren (Allemagne de l’Ouest) Ote-toi de mon soleil / Diogène – de Marc Jolivet (France) Des terroristes à la retraite – de Mosco Boucault (France) Eisenhans – de Tankred Dorst (Allemagne de l’Ouest) En haut des marches – de Paul Vecchiali (France) Faux-fuyants – de Alain Bergala & Jean-Pierre Limosin (France) La bête noire – de Patrick Chaput (France) Grand huit – de Cyril Collard (France) Grenzenlos – de Josef Rödl (Allemagne de l’Ouest) Je demain – de Jean-Pierre Ader (France) Le destin de Juliette – de Aline Issermann (France) L’amour fugitif – de Pascal Ortega (France) La casa del tappeto giallo – de Carlo Lizzani (Italie) La dragonne – de François Dupeyron (France) La fabuleuse aventure de Josette – de Bruno Decharme (France) La frite – de Roger Guillot (France) La légende du pauvre bossu – de Michel Ocelot (France) La nuit du lac – de Sébastien Grall (France) La palombière – de Jean-Pierre Denis (France) La rose des vents (la rosa de los ventos) de Patricio Guzmán (Cuba/Venezuela/Espagne) La rue étroite – de Yanjin Yang (Chine) Laissé inachevé à Tokyo – de Olivier Assayas (France) Le collectionneur – de Jacques Nichet (France) Le point d’eau – de Valérie Moncorgé (France) Les papiers peints – de Olivier Pascal Poupion & Dominique Choupaut (France) Les trois couronnes du matelot – de Raoul Ruiz (France) Lèvres noires – de Yann Piquer & Jean-Marie Maddedu (France) Lianna – de John Sayles (USA) Liberty Belle – de Pascal Kané (France) Local hero – de Bill Forsythe (Royaume-Uni) La trahison (løperjenten) de Vibeke Løkkeberg (Norvège) Menuet – de Lili Rademakers (Pays-Bas/Belgique) Miss Lonelyhearts – de Michael Dinner (USA) Mode d’emploi – de Claude Duty (France) Nuit blanche – de Françoise Leplouhinec (France) Peut-être la mer – de Rachid Bouchareb (France) Phalloctère – de Manuel Gomez (Belgique) Rebelote – de Jacques Richard (France) Rien qu’un jeu – de Brigitte Sauriol (Canada) Rupture – de Mohamed Chouikh (Algérie) Saudade – de Carlos porto de Andrade & Leonardo Crescenti Neto Sans l’ombre d’un péché (sem sombra de pecado) de José Fonseca e Costa (Portugal) Si j’avais mille ans – de Monique Enckell (France) Star suburb : La banlieue des étoiles – de Stéphane Drouot (France) Daniel prend le train (szerencsés Dániel) de Pál Sándor (Hongrie) The life and death of Joe Soap – de Lewis John Cooper (Royaume-Uni) Les derniers jours de la victime (últimos días de la víctima) de Adolfo Aristarain (Argentine) Un bruit qui court – de Jean-Pierre Sentier & Daniel Laloux (France) Un jeu brutal – de Jean-Claude Brisseau (France) Une histoire dérisoire – de Michel Campioli (France) Carnaval de nuit (yami no carnival) de Masashi Yamamoto (Japon) La vie n’est plus qu’une sale histoire de cow-boys (zona inquinata) de François-Jacques Ossang (France)
Palme d’Or du court métrage :
Je sais que j’ai tort mais demandez à mes copains ils disent la même chose – de Pierre Levy (France)
Prix du Jury court métrage :
Too much Oregano – de Kerry Feltham (USA) Le seul plan oublié de Casablanca (the only forgotten take of Casablanca) de Charly Weller (Allemagne de l’Ouest)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Ad astra – de Ferenc Cakó (Hongrie) Je sais que j’ai tort mais demandez à mes copains ils disent la même chose – de Pierre Levy (France) Un arrivo – de Dominique De Fazio (Italie) Le papillon (the butterfly) de Dieter Mueller (Canada) Le seul plan oublié de Casablanca (the only forgotten take of Casablanca) de Charly Weller (Allemagne de l’Ouest) La fonte de Barlaeus – de Pierre-Henry Salfati (France) Par la main (haast een hand) de Gerrit van Dijk, Jacques Overtoom & Peter Sweenen (Pays-Bas) L’égout – de Maria Eugenia Santos (Belgique) Too much Oregano – de Kerry Feltham (USA) Don Quichotte – de Krzysztof Raynoch (Pologne)
PREVIOUSFestival de Cannes 1982 || Festival de Cannes 1983 || Festival de Cannes 1984NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 3195 fois