CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Louis Foulquier
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1985



Président du Festival : Milos Forman (USA), du 8 mai au 20 mai 1985. Membres du jury : Néstor Almendros (Argentine), Jorge Amado (Brésil), Mauro Bolognini (Italie), Claude Imbert (France), Sarah Miles (Royaume-Uni), Michel Pérez (France), Moses Rothman (USA), Francis Veber (France) & Edwin Zbonek (Autriche).
Palme d’Or :
Papa est en voyage d’affaires (otac ma sluzbonom putu / Otac na sluzbenom putu – ljubavno istorijski film) de Emir Kusturica (Yougoslavie)
Prix d’interprétation masculine :
William Hurt (Le baiser de la femme araignée (kiss of the spider woman / o beijo da Mulher Aranha) de Hector Babenco) (Brésil)
Prix d’interprétation féminine :
Norma Aleandro (L’histoire officielle (la historia oficial) de Luis Puenzo) (Argentine) Cher (Mask (Peter Bogdanovich’s mask) de Peter Bogdanovich) (USA)
Prix de la mise en scène :
André Téchiné (Rendez-vous) (France)
Grand Prix Spécial du Jury :
Alan Parker (Birdy) (Royaume-Uni)
Prix du Jury :
István Szabó (Colonel Redl (oberst Redl / Redl ezredes)) (Hongrie/Allemagne de l’Ouest)
Prix de la Meilleure Contribution Artistique :
John Bailey, Eiko Ishioka & Philip Glass (Mishima, une vie en quatre chapitres (Mishima / Mishima, a life in four chapters) de Paul Schrader) (USA)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Nicholas Roeg (Une nuit de réflexion (insignifiance)) (Royaume-Uni)
Films en compétition :
Adieu Bonaparte (weda’an Bonapart / وداعا بونابرت) de Youssef Chahine (Egypte/France) Birdy – de Alan Parker (Royaume-Uni) Bliss – de ray Lawrence (Australie) Derborence – de Francis Reusser (Suisse/France) Détective – de Jean-Luc Godard (France) Une nuit de réflexion (insignifiance) de Nicholas Roeg (Royaume-Uni) Joshua then and now – de Ted Kotcheff (Canada) Le baiser de la femme araignée (kiss of the spider woman / o beijo da Mulher Aranha) de Hector Babenco (Brésil) L’histoire officielle (la historia oficial) de Luis Puenzo (Argentine) La double vie de Mathias Pascal (le due vite di Mattia Pascal) de Mario Monicelli (Italie) Mask (Peter Bogdanovich’s mask) de Peter Bogdanovich (USA) Mishima, une vie en quatre chapitres (Mishima / Mishima, a life in four chapters) de Paul Scharder (USA) Papa est en voyage d’affaires (otac ma sluzbonom putu / Otac na sluzbenom putu – ljubavno istorijski film) de Emir Kusturica (Yougoslavie) Pale Rider, le cavalier solitaire (Pale Rider) de Clint Eastwood (USA) Poulet au vinaigre / Coq au vin – de Claude Chabrol (France) Colonel Redl (oberst Redl / Redl ezredes) de István Szabó (Hongrie/Allemagne de l’Ouest) Rendez-vous – de André Téchiné (France) Adieu l’arche (saraba hakobune) de Shuji Terayama (Japon) Le fou de guerre (scemo di guerra) de Dino Risi (Italie) Coca Cola kid (the Coca Cola kid) de Dusan Makavejev (Australie)
Films en hors-compétition :
La nuit (die nacht) de Hans-Jürgen Syberberg (Allemagne de l’Ouest) Witness, témoin sous surveillance (witness) de Peter Weir (USA) Steaming – de Joseph Losey (Royaume-Uni) Le saut (jumping) de Osamu Tezuka (Japon) Le soulier de satin (o sapato de cetim) de Manoel de Oliveira (Portugal/France) Le temps détruit – de Pierre Beuchot (France) La promesse (night magic) de Lewis Furey (Canada/France) La forêt d’Emeraude (the Emerald Forest) de John Boorman (Royaume-Uni) Romance inachevée (the Glenn Miller story) de Anthony Mann (USA) La rose pourpre du Caire (the purple rose of Cairo) de Woody Allen (USA)
Membres du jury Caméra d’Or : Lorenzo Codelli (Italie), Peter Cowie (Royaume-Uni), Bernard Jubard (France), Joël Magny (France), Bertrand Van Effenterre (France) & Jose Vieira Marques (Portugal).

Caméra d’or :
Oriane (Oriana) de Fina Torres (Venezuela/France)
Prix Perspective du Cinéma :
Jacek Gasiorowski (Visage de chien) (France)
Prix de la Jeunesse :
Mehdi Charef (Le thé au harem d’Archimède) (France) Mike Newell (Un crime pour une passion (dance with a stranger)) (Royaume-Uni)
Prix du Jury Œcuménique :
Luis Puenzo (L’histoire officielle (la historia oficial)) (Argentine)
Prix du Jury Œcuménique, Mention Spéciale :
Pierre Jallaud (Le temps d’un instant) (France)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Emir Kusturica (Papa est en voyage d’affaires (otac ma sluzbonom putu / Otac na sluzbenom putu – ljubavno istorijski film)) (Yougoslavie) Woody Allen (La rose pourpre du Caire (the purple rose of Cairo)) (USA) Désiré Ecaré (Visages de femmes) (Côte d’Ivoire)
Prix FIFA :
David Casci (Extended play) (USA)
Un Certain Regard : Films en compétition :
Porc royal (a private function) de Malcolm Mombray (Royaume-Uni) A.K. – de Chris Maker (France/Japon) Au fond de la nuit (ad sof halaylah) de Eitan Green (Israël) La maladie de la mort (das mal des todes) de Peter Handke (Autriche) L’héritage (dediscina) de Matjaz Klopcic (Yougoslavie) Le thé au harem d’Archimède – de Mehdi Charef (France) Une femme en Afrique, empty quarter – de Raymond Depardon (France) Le festival du feu (himatsuri) de Mitsuo Yanagimachi (Japon) Il diavolo sulla collina – de Vittorio Cottafavi (Italie) Latino – de Haskell Wexler (USA) Mon doux, mon chéri, mon aimé, mon unique… (milyy, dorogoy, lyubimyy, edinstvennyy... / Милый, дорогой, любимый, единственный...) de Dinara Asanova (URSS) Monsieur de Pourceaugnac – de Michel Mitrani (France) Oriane (Oriana) de Fina Torres (Venezuela/France) Mystère Alexina / Alexina – de René Féret (France) La cardinale (padre nuestro) de Francisco Regueiro (Espagne) Tokyo-Ga – de Wim Wenders (Allemagne de l’Ouest/USA) Une nuit de glace – de Que Wen (Chine)
Section parallèle :
A flash of green – de Victor Numez (USA) Sacré barbaque (a marvada carne) de André Klotzel (Brésil) Belgica-Argentina – de Olivier Langlois (France) L’écriture contre la mort (Caryl Chessman) de Jean-Christophe Rose (France) Contes crépusculaires – de Yves Charnay (France) Crossover dreams – de Leon Ichaso (USA) Da capo (Da Capo eli kaikki alusta) de Pirjo Honkasalo & Pekka Lehto (Finlande/Suède) Recherche Susan Désespérément (desperalty seeking Susan) de Susan Seidelman (USA) Un crime pour une passion (dance with a stranger) de Mike Newell (Royaume-Uni) Dim Sum: A little bit of heart – de Wayne Wang (USA) Dorénavant tout sera comme d’habitude – de Roland Allard (France) L’amour au sommet des pyramides (al hob fawk habadet al haram) de Atef E-Taieb (Egypte) Elle a passé tant d’heures sous les sunlights… – de Philippe Garrel (France) Elsa, Elsa – de Didier Haudepin (France) Esther – de Jacqueline Gozland (France) Fucha – de Michal Dudziewicz (Pologne) Une vie suspendue / Adolescente, sucre d’amour (gazl el banat) de Jocelyne Saab (Liban/Canada/France) Les montagnes bleues (tsisperi mtebi anu daujerebeli ambavi / golubye gory, ili nepravdopodobnaya istoriya) de Eldar Shengelaya (URSS) Impair et passe – de Patrick Chiuzzi (France) Impiegati – de Pupi Avati (Italie) La cage aux canaris (kletka dlya kanareek / клетка для канареек) de Pavel Chukhrai (URSS) Kolp – de Roland Suso Richter (Allemagne de l’Ouest) L’affaire des divisions Morituri – de François-Jacques Ossang (France) L’herbe rouge – de Pierre Kast (France) La ville et les chiens (la ciudad y los perros) de Francisco J. Lombardi (Pérou) La plus belle nuit (la noche más hermosa) de Manuel Gutiérrez Aragón (Espagne) La part de l’autre – de Jeanne Labrune (France) La poupée qui tousse – de Farid Lahouassa (France) La vraie histoire du chaperon rouge – de Anne Ikhlef (France) Le réacteur Vernet – de Laurent Dussaux (France) Le ruban – de Françoise Caroline Jacob (France) Le temps d’un instant – de Pierre Jallaud (France) Les anges (al malaika) de Ridha Behi (Tunisie/Koweït) Le destin de Manoel – de Raoul Ruiz (France/Portugal) Lieber Karl – de Maria Knilli (Allemagne de l’Ouest/Autriche) L’homme idéal pour une mission déliquate (megfelelő ember kényes feladatra) de János Kovácsi (Hongrie) L’amour d’Ulysse (o erotas tou Odyssea) de Vasilis Vafeas (Grèce) Funérailles (ososshiki / zazambo) de Juzo Itami (Japon) Passage secret – de Laurent Perrin (France) Tant que Farem Aital – de Roger Souza (France) The color of blood / The killing floor – de Bill Duke (USA) The innocent – de John MacKenzie (Royaume-Uni) Vertiges – de Christine Laurent (France) Visage de chien – de Jacek Gasiorowski (France) Visages de femmes – de Désiré Ecaré (Côte d’Ivoire)
Palme d’Or du court métrage :
Mariage (jenibta) de Slav Bakalov & Rumen Petkov (Bulgarie)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Mariage (jenibta) de Slav Bakalov & Rumen Petkov (Bulgarie) L’anniversaire de Georges – de Patrick Traon (France) Stop – de Krzysztof Kiwerski (Pologne) Le prisonnier (tusagi / uznik) de Bondo Shoshitaishvili (URSS)
PREVIOUSFestival de Cannes 1984 || Festival de Cannes 1985 || Festival de Cannes 1986NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 25 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2690 fois