CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Bertin
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 1998



Président du Festival : Martin Scorsese (USA), du 13 mai au 24 mai 1998. Membres du jury : Alain Corneau (France), M.C. Solaar (France), Chiara Mastroianni (France), Lena Olin (Suède), Winona Ryder (USA), Zoé Valdés (Cuba), Sigourney Weaver (USA) & Michael Winterbottom (Royaume-Uni).
Palme d’Or :
L’éternité et un jour (mia eoniotita ke mia mera / mια αιωνιότητα και μια μέρα) de Theo Angelopoulos Grèce/France/Allemagne/Italie)
Grand Prix :
Roberto Benigni (La vie est belle (la vita è bella)) (Italie)
Prix d’interprétation masculine :
Peter Mullan (My name is Joe – de Ken Loach) (Royaume-Uni)
Prix d’interprétation féminine :
Elodie Bouchez & Natacha Régnier (La vie rêvée des anges – de Erick Zonca) (France)
Prix de la mise en scène :
John Boorman (Le général (the general / I once had a life)) (Royaume-Uni/Irlande)
Prix du Jury :
Thomas Vinterberg (Festen, fête de famille (festen)) (Danemark/Suède) Claude Miller (La classe de Neige) (France)
Prix du scénario :
Hal Hartley (Henry Fool – de Hal Hartley) (USA)
Prix de la Meilleure Contribution Artistique :
Todd Haynes (Velvet goldmine) (USA/Royaume-Uni)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Vittorio Storaro (Tango – de Carlos Saura) (Espagne/Argentine/Porto Rico)
Films en compétition :
Ceux qui m’aiment prendront le train – de Patrice Chéreau (France) Aprile – de Nanni Moretti (Italie/France) Claire Dolan – de Lodge Kerrigan (USA/France) La classe de Neige – de Claude Miller (France) Cœur allumé (corazón iluminado) de Hector Babenco (Brésil/Argentine/France) Dance me to my song – de Rolf de Heer (Australie) Las Vegas parano (fear and loathing in Las Vegas) de Terry Gilliam (USA/Royaume-Uni) The hole (dong / the last dance) de Ming-liang Tsai (Taïwan/France) Festen, fête de famille (festen) de Thomas Vinterberg (Danemark/Suède) Le général (the general / I once had a life) de John Boorman (Royaume-Uni/Irlande) Les fleurs de Shanghai (hai shang hua / flowers of Shanghai) de Hsiao-hsien Hou (Taïwan) Henry Fool – de Hal Hartley (USA) Les idiots (idioterne / dogma 95, idiortene / dogme 2) de Lars von Trier (Danemark) Illuminata – de John Turturro (USA/Esapgne/Japon) Khroustaliov, ma voiture ! (Khrustalyov, mashinu !) de Aleksei German (Russie/France) L’école de la chair – de Benoît Jacquot (France/Luxembourg/Belgique) La petite marchande de roses / La vendeuse de roses (la vendedora de rosas) de Víctor Gaviria (Colombie) La vie rêvée des anges – de Erick Zonca (France) L’éternité et un jour (mia eoniotita ke mia mera / mια αιωνιότητα και μια μέρα) de Theo Angelopoulos Grèce/France/Allemagne/Italie) My name is Joe – de Ken Loach (Royaume-Uni) La vie est belle (la vita è bella) de Roberto Benigni (Italie) Velvet goldmine – de Todd Haynes (USA/Royaume-Uni)
Films en hors-compétition :
Blues Brothers 2000 – de John Landis (USA) Dark City, la cité des ténèbres / Cité obscure (Dark City) de Alex Proyas (Australie/USA) Godzilla – de Roland Emmerich (USA) Goodbye lover – de Roland Joffé (USA) Inquiétude (inquietude) de Manoel de Oliveira (Portugal/France/Espagne/Suisse) Docteur Akagi (kanzo sensei) de Shohei Imamura (Japon/France) Primary colors – de Mike Nichols (USA) Tango – de Carlos Saura (Espagne/Argentine/Porto Rico)
Président du jury Caméra d’or : Anh Hung Tran (France)

Membres du jury Caméra d’Or : Emmanuela Martini (Italie), Derek Malcolm (Royaume-Uni), Bernard Maltaverne (France), Marcel Martin (France), Jacques Poitrenaud (France), Pierre Salvadori (France) & Charlie Van Damme (Belgique).

Président du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Dan Fainaru (Israël)

Membre du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Philippe J. Maarek (France), François Chevassu (France), Mary Colbert (Australie), Adina Darian (Roumanie), Andrea Dittgen (Allemagne), Ziva Emersic Mali (Slovénie), Amir Labaki (Brésil), Myung Hee I (Corée du Sud), Jonathan Romney (Royaume-Uni), Bruno Torri (Italie) & Lucy Virgen (Mexique).

Président du Jury Œcuménique: Joseph Marty (France)

Membre du Jury Œcuménique : Laurent Gambarotto (France), Judith Waldner (Suisse), Michael Graff (Allemagne), Anka Berlogea (Roumanie) & Robin Gurney (Royaume-Uni).

Caméra d’or :
Slam – de Marc Levin (USA)
Prix François Chalais :
Ziad Doueiri (West Beyrouth (Beyrouth al Gharbiyya)) (Liban/France/Norvège/Belgique)
Prix de la Jeunesse :
Don McKellar (Minuit (last night)) (Canada) Jacques Nolot (L’arrière pays) (France)
Prix du Jury Œcuménique :
Theo Angelopoulos (L’éternité et un jour (mia eoniotita ke mia mera / mια αιωνιότητα και μια μέρα)) (Grèce/France/Allemagne/Italie) Ingmar Bergman (Pour l’ensemble de son œuvre)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Ming-liang Tsai (The hole (dong / the last dance)) (Taïwan/France) Todd Solondz (Happiness) (USA)
Prix Canal+ :
Tinieblas González (Por un infante difunto) (Espagne)
Prix Mercedes-Benz :
Gaspar Noé (Seul contre tous) (France)
Prix Kodak du court métrage :
Chad Chenouga (Rue bleue) (France) Sébastien Lifshitz (Les corps ouverts) (France)
Prix Gras Savoye :
Chad Chenouga (Rue bleue) (France)
Prix un Certain Regard :
Darezhan Omirbayev (Tueur à gages (killer)) (Kazakstan/France)
Un Certain Regard : Films en compétition :
All the little animals – de Jeremy Thomas (Royaume-Uni) À vendre – de Laetitia Masson (France) Feuille sur un oreiller (daun di atas bantal) de Garin Nugroho (Indonésie) Dis-moi que je rêve – de Claude Mouriéras (France) Divine (el evangilio de las maravillas) de Arturo Ripstein (Mexique/Espagne/Argentine) Island, Alicia – de Ken Yunome (USA) Le p’tit Tony (kleine Teun) de Alex van Warmerdam (Pays-Bas) La pomme (sib) de Samira Makhmalbaf (Iran/France) En présence d’un clown (larmar och gör sig till) de Ingmar Bergman (Suède) Louise [take 2] – de Siegfried (France) Love is the devil (love is the devil : Study for a portrait of francis Bacon) de John Maybury (Royaume-Uni/France) Lulu on the bridge – de Paul Auster (USA) Fleuve d’or (o rio do ouro) de Paulo Rocha (Brésil/Portugal/France) Les mutantes (os mutantes) de Teresa Villaverde (Portugal/France) Des places dans les villes (plätze in städten) de Angela Schanelec (Allemagne) Passion (szenvedély) de György Fehér (Hongrie) Teatro di guerra – de Mario Martone (Italie) Le prédicateur (the apostle) de Robert Duvall (USA) Les imposteurs (the impostors) de Stanley Tucci (USA) L’homme incapable d’ouvrir des portes (the man who couldn’t open doors) de Paul Arden (Royaume-Uni) Le pouvoir de la province de Kangwon (kangwon-do ui him / the power of Kangwon Province) de Sang-soo Hong (Corée du Sud) La chaussure (kurpe / der schuh) de Laila Pakalnina (Lettonie/Allemagne) Tokyo eyes – de Jean-Pierre Limosin (France/Japon) Tueur à gages (killer) de Darezhan Omirbayev (Kazakstan/France) Un 32 août sur terre – de Denis Villeneuve (Canada) Un soir après la guerre – de Rithy Panh (France/Cambodge/Belgique/Suisse) La méthode zéro (zero effect) de Jake Kasdan (USA)
Section parallèle :
West Beyrouth (Beyrouth al Gharbiyya) de Ziad Doueiri (Liban/France/Norvège/Belgique) À table – de Idit Cebula (France) Babyface – de Jack Blum (Canada) Brutalos – de Christophe Billeter & David Leroy (Suisse) Cantique de la racaille – de Vincent Ravalec (France) Chacun pour soi – de Bruno Bontzolakis (France/Belgique) Christmas in august (palwolui Christmas) de Jin-ho Hur (Corée du Sud) La fiancée polonaise (die poolse bruid) de Karim Traïdia (Pays-Bas) Hausbesorger – de Stephan Wagner (Autriche) Disparus – de Gilles Bourdos (Suisse/France) Electrons statiques – de Jean-Marc Moutout (France) Flight – de Sim Sadler (USA) Happiness – de Todd Solondz (USA) De plein fouet (head on) de Ana Kokkinos (Australie) High art – de Lisa Cholodenko (Canada/USA) L’arrière pays – de Jacques Nolot (France) Le nain rouge – de Yvan Le Moine (Belgique/France/Italie) Mots d’amour (la parola amore esiste) de Mimmo Calopresti (Italie/France) Sitcom – de François Ozon (France) La vie sur terre – de Abderrahmane Sissako (Mali/Mauritanie/France) Laisse un peu d’amour – de Zaïda Ghorab-Volta (France) Minuit (last night) de Don McKellar (Canada) Le bleu du ciel – de Christian Dor (France) Les corps ouverts – de Sébastien Lifshitz (France) Les pinces à linge – de Joël Brisse (France) Loddrett, vannrett – de Erland Øverby (Norvège) Memory & desire – de Niki Caro (Nouvelle-Zélande) Milk – de Andrea Arnold (Royaume-Uni) Por un infante difunto – de Tinieblas González (Espagne) Le lit (postel) de Oskar Reif (République Tchèque/Allemagne) Des monstres et des hommes (pro urodov i lyudey / Про уродов и людей) de Aleksei Balabanov (Russie) Requiem – de Alain Tanner (Suisse/Portugal/France) Rue bleue – de Chad Chenouga (France) Seul contre tous – de Gaspar Noé (France) Slam – de Marc Levin (USA) Les taudis de Beverly Hills (slums of Beverly Hills) de Tamara Jenkins (USA) Ce printemps dans mon pays natal (areumdawoon sheejul / spring in my hometown) de Kwangmo Lee (Corée du Sud) The Rogers’ cable – de Jennifer Kierans (Canada) The stringer – de Pawel Pawlikowski (Royaume-Uni/Russie) Torrente (Torrente, el brazo tonto de la ley) de Santiago Segura (Espagne) L’homme qui rit (the man who laughs) de Paul Leni (USA)
Président du jury des Courts Métrages et de la Cinéfondation : Jean-Pierre Jeunet (France).

Membres du jury des Courts Métrages : Emmanuelle Béart (France), Arnaud Desplechin (France), Ángela Molina (Espagne) & Jaco van Dormael (Belgique).

Palme d’Or du court métrage :
L’interview – de Xavier Giannoli (France)
Prix du Jury court métrage :
Gasman – de Lynne Ramsay (Royaume-Uni) Horseshoe – de David Lodge (Royaume-Uni)
Courts métrages et documentaires en compétition :
9’8m/s² – de Alfonso Amador & Nicolás Méndez (Espagne) Balkanska ruleta – de Zdravko Barisic (Slovénie) Fetch – de Lynn-Maree Danzey (Australie) Gasman – de Lynne Ramsay (Royaume-Uni) Happy birthday to me – de Martin Mahon (Irlande) Enfant, gribouillage, photos de famille (hsiao hai, tu ya, jia ting sheng huo chao) de Jun-hong Lin (Taïwan) Horseshoe – de David Lodge (Royaume-Uni) I want you – de Gregory Quail (Australie) Kiyida – de Ebru Ceylan (Turquie) L’interview – de Xavier Giannoli (France) Skate – de Eun-Ryung Cho (Corée du Sud) Hai zi wang – de Chen Kaige (Chine) Jonas – de Liviusz Gyulai (Hongrie) No Support (sin sostén) de René Castillo & Antonio Urrutia (Mexique) El vento – de Vincent Bierrewaerts (Belgique)
Premier Prix de la Cinéfondation :
Jakub – de Adam Guzinski (Pologne)
Deuxième Prix de la Cinéfondation :
The sheep thief – de Asif Kapadia (Royaume-Uni)
Troisième Prix de la Cinéfondation :
Mangwana – de Manu Kurewa (Royaume-Uni)
Courts métrages et documentaires en compétition pour la Cinéfondation :
Blue City – de David Birdsell (USA) Les gardiens de rennes (deer men / poromiehiä) de Saara Saarela (Finlande/USA) Die weiche – de Chrys Krikellis (Autriche) Doom and Gloom – de John McKay (Royaume-Uni) Fotograf – de Alexander Kott (Russie) Inside the boxes – de Mirjam Kubescha (Allemagne) Jakub – de Adam Guzinski (Pologne) Kal (Кал) de Ivailo Simidchiev (Bulgarie/Canada) Summer-time (Léto, cas dlouhých letu) de Ramunas Greicius (République Tchèque) Mangwana – de Manu Kurewa (Royaume-Uni) One eye – de Liana Dognini (Royaume-Uni) The rose of the railroad (ratapenkan ruusu) de Hanna Maylett (Finlande) Sentieri selvaggi – de Susanna Grigoletto (Italie/Allemagne) The first sin – de Fahimeh Sorkhabi (Iran) The sheep thief – de Asif Kapadia (Royaume-Uni)
PREVIOUSFestival de Cannes 1997 || Festival de Cannes 1998 || Festival de Cannes 1999NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 26 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2944 fois