CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gaby Basset
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 2000



Président du Festival : Luc Besson (France), du 10 mai au 21 mai 2000. Membres du jury : Nicole Garcia (France), Arundhati Roy (Inde), Aitana Sánchez-Gijón (Espagne), Kristin Scott Thomas (Royaume-Uni), Barbara Sukowa (Allemagne), Jonathan Demme (USA), Jeremy Irons (Royaume-Uni), Mario Martone (Italie) & Patrick Modiano (France).
Palme d’Or :
Dancer in the dark – de Lars von Trier (Danemark)
Grand Prix :
Jiang Wen (Les démons à ma porte (guizi lai le / devils on the door step)) (Chine)
Prix d’interprétation masculine :
Tony Leung Chiu Wai (In the mood for love / Les silences du désir (fa yeung nin wa / hua yang nian hua) de Kar Wai Wong) (Hong Kong/France)
Prix d’interprétation féminine :
Björk (Dancer in the dark – de Lars von Trier) (Danemark)
Prix de la mise en scène :
Edward Yang (Yi yi / Yi yi, et un et deux (yi yi)) (Taïwan/Japon)
Prix du Jury :
Samira Makhmalbaf (Le tableau noir (takhté siah)) (Iran/Italie/Japon) Roy Andersson (Chansons du deuxième étage (sånger från andra våningen)) (Suède/Norvège/Danemark)
Prix du scénario :
James Flamberg & John C. Richards (Nurse Betty – de Neil LaBute) (USA)
Prix de la Commission Supérieure Technique :
Christopher Doyle, Pin Bing Lee & William Chang (In the mood for love / Les silences du désir (fa yeung nin wa / hua yang nian hua) de Kar Wai Wong) (Hong Kong/France)
Mention Spéciale pour l’ensemble des acteurs :
La noce (svadba) de Pavel Lungin (Russie/France/Allemagne)
Films en compétition :
Bread and roses (bread & roses) de Ken Loach (Royaume-Uni/France/Allemagne) Le chant de la fidèle Chunhyang (Chunhyang) de Kwon-taek Im (Corée du Sud) Code inconnu / Code inconnu : Récit incomplet de divers voyages – de Michael Haneke (France/Allemagne/Roumanie) Dancer in the dark – de Lars von Trier (Danemark) Les destinées sentimentales – de Olivier Assayas (France/Suisse) Esther Kahn – de Arnaud Desplechin (France/Royaume-Uni) Turbulence / Embrouille (estrovo) de Ruy Guerra (Brésil/Cuba/Portugal) Eureka (Yurîka) de Shinji Aoyama (Japon/France) In the mood for love / Les silences du désir (fa yeung nin wa / hua yang nian hua) de Kar Wai Wong (Hong Kong/France) Fast food, fast women – de Amos Kollek (USA/France/Italie) Tabou [Gohatto] (Gohatto) de Nagisa Oshima (Japon/France/Royaume-Uni) Les démons à ma porte (guizi lai le / devils on the door step) de Jiang Wen (Chine) Harry, un ami qui vous veut du bien – de Dominik Moll (France) Kippour (Kippur) de Amos Gitai (Israël/France) Nurse Betty – de Neil LaBute (USA) La noce (svadba) de Pavel Lungin (Russie/France/Allemagne) O’brother (O’brother, where art thou ?) de Joel Coen (USA/Royaume-Uni/France) Chansons du deuxième étage (sånger från andra våningen) de Roy Andersson (Suède/Norvège/Danemark) Le tableau noir (takhté siah) de Samira Makhmalbaf (Iran/Italie/Japon) La coupe d’or (the golden bowl) de James Ivory (Royaume-Uni/USA/France) The yards – de James Gray (USA) Infidèle (trolösa) de Liv Ullmann (Suède/Italie/Allemagne/Norvège/Finlande) Yi yi / Yi yi, et un et deux (yi yi) de Edward Yang (Taïwan/Japon)
Films en hors-compétition :
A conversation with Gregory Peck – de Barbara Kopple (USA) Avril (aprili) de Otar Iosseliani (Russie) Cecil B. Demented (Cecil B. DeMented) de John Waters (USA/France) Tigre et dragon (wo hu cang long / crouching tiger, hidden dragon) de Ang Lee Hong Kong/Taïwan/USA/Chine) Honest – de David A. Stewart (Royaume-Uni) Les glaneurs et la glaneuse – de Agnès Varda (France) Mission sur Mars (mission to Mars) de Brian De Palma (USA) Requiem for a dream (delusion over addiction) de Darren Aronofsky (USA) Stardom – de Denys Arcand (Canada/France) Vatel – de Roland Joffé (Royaume-Uni/France/Belgique) Suspicion (under suspicion) de Stephen Hopkins (USA/France)
Présidente du jury un Certain Regard : Jane Birkin (Royaume-Uni)

Membres du jury : Jan Schulz-Ojala (Allemagne), José Maria Prado (Espagne), Marc Voinchet (France), Marie-Noëlle Tranchant (France) & Noël Tinazzi (France).

Président du jury Caméra d’or : Otar Iosseliani (Géorgie)

Membres du jury Caméra d’Or : Giorgos Arvanitis (Grèce), Sólveig Anspach (France), Fabienne Bradfer (Belgique), Eric Moulin (France), Céline Panzolini (France), Caroline Vie-Toussaint (France) & Martial Knaebel (Suisse).

Président du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : David Stratton (Australie)

Membre du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Jannike Ahlund (Suède), Peter von Bagh (Finlande), Alexis Grivas (Grèce/Mexique), John Harkness (Canada), Stephen Locke (Allemagne), Yves Thoraval (France), Bruno Torri (Italie) & Dinko Tucakovic (Yougoslavie).

Président du Jury Œcuménique: Peter Malone (Australie)

Membre du Jury Œcuménique : Zivile Pipinyté (Lituanie), Florence Desmazures (France), Daniel-Christophe Grivel-Martin (Suisse), Jean Lods (France) & Michael Otrisal (République Tchèque).

Caméra d’or :
Un temps pour l’ivresse des chevaux (zamani barayé masti asbha / زمانی برای مستی اسبه) de Bahman Ghobadi (Iran) Djomeh, l’histoire du garçon qui tombait amoureux (Djomeh) de Hassan Yektapanah (Iran/France)
Grand Prix de la Semaine de la Critique :
Alejandro González Iñárritu (Amours chiennes (amores perros)) (Mexique)
Prix François Chalais :
Amos Gitai (Kippour (Kippur)) (Israël/France)
Prix de la Jeunesse :
Karyn Kusama (Girlfight, la pugiliste (girlfight)) (USA) Patricia Mazuy (Saint-Cyr) (France/Belgique/Allemagne)
Prix Spécial de la Jeunesse :
Cesc Gay (Krámpack) (Espagne)
Prix du Jury Œcuménique :
Shinji Aoyama (Eureka (Yurîka)) (Japon/France) Amos Kollek (Fast food, fast women) (USA/France/Italie) Michael Haneke (Code inconnu / Code inconnu : Récit incomplet de divers voyages) (France/Allemagne/Roumanie)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Shinji Aoyama (Eureka (Yurîka)) (Japon/France) Bahman Ghobadi (Un temps pour l’ivresse des chevaux (zamani barayé masti asbha / زمانی برای مستی اسبه)) (Iran)
Prix Canal+ :
Linus Tunström (To be continued…) (Suède)
Prix Kodak du court métrage :
Souad El-Bouhati (Salam) (Maroc/France)
Prix Kodak du court métrage, Mention Spéciale :
Xavier de Choudens (C’est pas si compliqué) (France)
Prix Gras Savoye :
Faouzi Bensaïdi (Le mur) (France)
Prix de la Jeune Critique :
Eric Jameux (Faux contact) (France) Alejandro González Iñárritu (Amours chiennes (amores perros)) (Mexique)
Prix C.I.C.A.E. (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai Européens) :
António-Pedro Vasconcelos (Ras le bol (Jaime)) (Portugal/Brésil/Luxembourg)
Prix Cannes Junior :
António-Pedro Vasconcelos (Ras le bol (Jaime)) (Portugal/Brésil/Luxembourg)
Prix France Culture, du Cinéaste Français de l’année :
Noémie Lvovsky (La vie ne me fait pas peur) (France)
Prix Un Certain Regard, Fondation Groupama Gan pour le Cinéma :
Rodrigo Garcia (Ce que je sais d’elle… d’un simple regard (things you can tell just by looking at her)) (USA)
Un Certain Regard, Mention Spéciale :
Andrucha Waddington (La vie peu ordinaire de Dona Linhares / Moi, toi et eux (eu tu eles)) (Brésil)
Un Certain Regard : Films en compétition :
À la verticale de l’été (mua he chieu thang dung) de Anh Hung Tran (Vietnam/France/Allemagne) L’adieu, le dernier été de Brecht (abschied, Brechts letzter sommer) de Jan Schütte (Allemagne/Pologne) C’est la vie… (así es la vida) de Arturo Ripstein (Mexique/Espagne/France) Capitaines d’avril (capitães de abril) de Maria de Medeiros (Portugal/Espagne/Italie/France) Djomeh, l’histoire du garçon qui tombait amoureux (Djomeh) de Hassan Yektapanah (Iran/France) La vie peu ordinaire de Dona Linhares / Moi, toi et eux (eu tu eles) de Andrucha Waddington (Brésil) Famous (Lisa Picard is famous) de Griffin Dunne (USA) Je rêvais de l’Afrique (I dreamed of Africa) de Hugh Hudson (USA) La saison des hommes (maussim al-riyal) de Moufida Tlatli (Tunisie/France) Le premier du nom – de Sabine Franel (Suisse/France) Ce que je sais d’elle… d’un simple regard (things you can tell just by looking at her) de Rodrigo Garcia (USA) Jacky – de Fow Pyng Hu & Brat Ljatifi (Pays-Bas) Liste d’attente (lista de espera) de Juan Carlos Tabío (Esapgne/Cuba/Mexique/France :Allemagne) Lost killers – de Dito Tsintsadze (Allemagne) Un dimanche inachevé (nichiyobi wa owaranai) de Yoichiro Takahashi (Japon) La vierge mise à nu par ses prétendants (Oh! Soo-jung) de Sang-soo Hong (Corée du Sud) Je préfère le bruit de la mer (preferisco il rumore del mare) de Mimmo Calopresti (Italie/France) Saint-Cyr – de Patricia Mazuy (France/Belgique/Allemagne) Le roi est vivant (the king is alive) de Kristian Levring (USA/Suède/Danemark) Tierra del fuego – de Miguel Littin (Espagne/Chili/Italie) Notes à quelques voix (wild blue) de Dale G. Bradley (Nouvelle-Zélande) Amour, piments et bossa nova (woman on top) de Fina Torres (USA)
Section parallèle :
Amours chiennes (amores perros) de Alejandro González Iñárritu (Mexique) À corps perdu – de Isabelle Broué (France) C’est pas si compliqué – de Xavier de Choudens (France) Cuba feliz – de Karim Dridi (France/Cuba) Billy Elliott – de Stephen Daldry (Royaume-Uni/France) De l’histoire ancienne – de Orso Miret (France) L’insaisissable (die unberührbare) de Oskar Roehler (Allemagne) Downtown 81 (New York beat movie) de Edo Bertoglio (USA) Faites comme si je n’étais pas là – de Olivier Jahan (France) Faux contact – de Eric Jameux (France) Girlfight, la pugiliste (girlfight) de Karyn Kusama (USA) Good housekeeping (better housekeeping) de Frank Novak (USA) Happy end (haepi-endeu) de Ji Woo Chung (Corée du Sud) Head stand – de Lisa Robinson (USA) Hidden whisper (xiao bai wu jin ji) de Vivian Chang (Taïwan) Film noir (koroshi) de Masahiro Kobayashi (Japon) In absentia – de Stephen Quay & Timothy Quay (Royaume-Uni) Krámpack – de Cesc Gay (Espagne) L’affaire Marcorelle – de Serge le Péron (France) La brèche de Roland – de Arnaud Larrieu & Jean-Marie Larrieu (France) La captive – de Chantal Akerman (France/Belgique) La chambre obscure – de Marie-Christine Questerbert (France/Luxembourg/Canada/Italie) La pomme, la figue et l’amande – de Joël Brisse (France) Le chapeau – de Michèle Cournoyer (Canada) Le dernier rêve – de Emmanuel Jespers (Belgique) Le mur – de Faouzi Bensaïdi (France) Le secret – de Virginie Wagon (France) Les autres filles – de Caroline Vignal (France) Les fantômes des Trois Madeleine – de Guylaine Dionne (Canada) Les méduses – de Delphine Gleize (France) Les oiseaux en cage ne peuvent pas voler – de Luis Briceño (France) Lumumba – de Raoul Peck(France/Haïti/Belgique/Allemagne) Mallboy – de Vincent Giarrusso (Australie) Malou reçoit Ingmar Bergman et Erland Josepson (Malou möter Ingmar Bergman och Erland Josephson) de Malou Von Sivers (Suède) Not I – de Neil Jordan (Irlande/Royaume-Uni) Pain, tulipes et comédie (pane e tulipani) de Silvio Soldini (Italie/Suisse) Peppermint candy / Bonbon à la menthe (bakha satang) de Chang-dong Lee (Corée du Sud/Japon) Petite chérie – de Anne Villacèque (France) L’épouvantail (pugalo) de Alexander Kott (Russie) Newcastle boys (purely Belter) de Mark Herman (Royaume-Uni) Collision course (rota de colisão) de Roberval Duarte (Brésil) Salam – de Souad El-Bouhati (Maroc/France) L’ombre du vampire (shadow of the vampire) de Elias Merhige (Royaume-Uni/USA/Luxembourg) Some voices – de Simon Cellan Jones (Royaume-Uni) L’été de mes vingt-sept baisers (27 dakarguli kotsna / summer / 27 missing kisses) de Nana Dzhordzhadze (Géorgie/Allemagne/Royaume-Uni/France) The artist’s circle – de Bruce Marchfelder (Canada) To be continued… – de Linus Tunström (Suède) Tout va bien, on s’en va – de Claude Mouriéras (France) Les harmonies Werckmeister (Werckmeister harmóniák) de Béla Tarr & Ágnes Hranitzky (Hongrie/Italie/Allemagne/France) Un temps pour l’ivresse des chevaux (zamani barayé masti asbha / زمانی برای مستی اسبه) de Bahman Ghobadi (Iran)
Président du jury des Courts Métrages et de la Cinéfondation : Luc Dardenne (Belgique)

Membres du jury : Francesca Comencini (Italie), Claire Denis (France), Mira Sorvino (USA) & Abderrahmane Sissako (Mauritanie).

Palme d’Or du court métrage :
Anino – de Raymond Red (Philippines)
Courts métrages et documentaires en compétition :
Trois minutes (três minutos) de Ana Luiza Azevedo (Brésil) Anino – de Raymond Red (Philippines) Mieux ou moins bien ? (better or worse?) de Jocelyn Cammack (Royaume-Uni) Des morceaux de ma femme – de Frédéric Pelle (France) La porte (døren som ikke smakk) de Jens Lien (Norvège) S’arrêtent (stop) de Anthony Mullins (Australie) Bone – de Darren Walsh (Royaume-Uni) Bzz – de Benoît Féroumont (Belgique) Infection – de James Cunningham (Nouvelle-Zélande) La pomme (sochinushki) de Sergei Ovcharov (Russie) Usan – de Chul-Won Yoo (Corée du Sud)
Premier Prix de la Cinéfondation :
Five feet high and rising – de Peter Sollett (USA)
Deuxième Prix de la Cinéfondation :
Dessert (kinu’ach) de Amit Sakomski (Israël) À la grace de dieu (kiss it up to god) de Caran Hartsfield (USA)
Troisième Prix de la Cinéfondation :
Inde (Indien / India) de Pernille Fischer Christensen (Danemark) Course de nuit (cuôc xe dêm) de Chuyên Bui Thac (Vietnam)
Courts métrages et documentaires en compétition pour la Cinéfondation :
Course de nuit (cuôc xe dêm) de Chuyên Bui Thac (Vietnam) De janela pro cinema – de Quia Rodrígues (Brésil) Five feet high and rising – de Peter Sollett (USA) Inde (Indien / India) de Pernille Fischer Christensen (Danemark) Shoot the dog (ino o utsu) de Kimura Ariko (Japon) Dessert (kinu’ach) de Amit Sakomski (Israël) À la grace de dieu (kiss it up to god) de Caran Hartsfield (USA) Le vent souffle où il veut – de Claire Doyon (France) Lieben 1, 2, 3 – de Michael Schorr (Allemagne) Don’t miss the killer (ne upusite ubijtsu) de Anastas Charalampidis (Russie) Nocturnal – de Anna Viduleja (Royaume-Uni/Lettonie) Respirer [sous l’eau] (respirar [debaixo de água]) de António Ferreira (Portugal) Ascension (wniebowstapienie) de Malgorzata Szumowska (Pologne)
PREVIOUSFestival de Cannes 1999 || Festival de Cannes 2000 || Festival de Cannes 2001NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 28 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 3295 fois