CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Vera Miles
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 2002



Président du Festival : David Lynch (USA), du 15 mai au 26 mai 2002. Membres du jury : Christine Hakim (Indonésie), Sharon Stone (USA), Michelle Yeoh (Chine/Hong Kong), Bille August (Danemark), Claude Miller (France), Raoul Ruiz (France), Walter Salles (Brésil) & Régis Wargnier (France).
Palme d’Or :
Le pianiste (the pianist) de Roman Polanski (France/Allemagne/Pologne/Royaume-Uni)
Grand Prix :
Aki Kaurismäki (L’homme sans passé (mies vailla menneisyyttä)) (Finlande/Allemagne/France)
Prix d’interprétation masculine :
Olivier Gourmet (Le fils – de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne) (Belgique/France)
Prix d’interprétation féminine :
Kati Outinen (L’homme sans passé (mies vailla menneisyyttä) de Aki Kaurismäki) (Finlande/Allemagne/France)
Prix de la mise en scène :
Kwon-taek Im (Ivre de femmes et de peinture (chihwaseon)) (Corée du Sud) Paul Thomas Anderson (Punch-drunk love : Ivre d’amour (punch-drunk love)) (USA)
Prix du Jury :
Elia Suleiman (Intervention divine (yadon ilaheyya)) (Maroc/Palestine/France/Allemagne)
Prix du scénario :
Paul Laverty (Sweet sixteen – de Ken Loach) (Royaume-Uni/Espagne/Allemagne)
Prix du 55ème Anniversaire :
Michael Moore (Bowling for Columbine) (USA/Canada/Allemagne)
Films en compétition :
24 hour party people (twenty four hour party people) de Michael Winterbottom (Royaume-Uni) Monsieur Schmidt (about Schmidt) de Alexander Payne (USA) Le sourire de ma mère (l’ora di religione [Il sorriso di mia madre]) de Marco Bellocchio (Italie) L’adversaire – de Nicole Garcia (France/Suisse/Espagne) All or nothing – de Mike Leigh (Royaume-Uni/France) Bowling for Columbine – de Michael Moore (USA/Canada/Allemagne) Ivre de femmes et de peinture (chihwaseon) de Kwon-taek Im (Corée du Sud) Demonlover – de Olivier Assayas (France) Le fils – de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne (Belgique/France) Le pianiste (the pianist) de Roman Polanski (France/Allemagne/Pologne/Royaume-Uni) Kedma – de Amos Gitai (Israël/Italie/France) Irréversible – de Gaspar Noé (France) Marie-Jo et ses deux amours – de Robert Guédiguian (France) L’homme sans passé (mies vailla menneisyyttä) de Aki Kaurismäki (Finlande/Allemagne/France) Le principe de l’incertitude (o princípio da incerteza) de Manoel de Oliveira (Portugal/France) Punch-drunk love : Ivre d’amour (punch-drunk love) de Paul Thomas Anderson (USA) Plaisirs inconnus (ren xiao yao) de Zhang Ke Jia (Corée du Sud/Japon/Chine/France) L’arche russe (russkiy kovcheg / Русский ковчег) de Aleksandr Sokurov (Russie/Allemagne) Spider – de David Cronenberg (Canada/Royaume-Uni) Sweet sixteen – de Ken Loach (Royaume-Uni/Espagne/Allemagne) Ten – de Abbas Kiarostami (Iran/France/USA) Intervention divine (yadon ilaheyya) de Elia Suleiman (Maroc/Palestine/France/Allemagne)
Films en hors-compétition :
And now... Ladies and gentlemen – de Claude Lelouch (France/Royaume-Uni) Ararat – de Atom Egoyan (Canada/France) Carlo Giuliani, ragazzo – de Francesca Comencini (Italie) La cité de Dieu (cidade de Deus) de Fernando Meirelles (Brésil/France) De l’autre côté – de Chantal Ackerman (France/Belgique/Australie/Finlande) Devdas – de Sanjay Leela Bhansali (Inde) Être et avoir – de Nicolas Philibert (France) Femme fatale – de Brian De Palma (France) Historie(s) de festival – de Gilles Jacob (France) Hollywood ending – de Woody Allen (USA) La dernière lettre – de Frederick Wiseman (France/USA) Femmes en miroir (kagami no onnatachi) de Yoshishige Yoshida (Japon/France) Calculs meurtriers (murder by numbers / murd3r 8y num8ers) de Barbet Schroeder (USA) À la recherche de Debra Winger (searching for Debra Winger) de Rosanna Arquette (USA) Spirit, l’étalon des plaines (Spirit : Stallion of the Cimarron) de Kelly Asbury & Lorna Cook (USA) Star wars : Episode II, l’attaque des clones (star wars : Episode II – Attack of the clones) de Georges Lucas (USA) The kid stays in the picture – de Nanette Burstein & Brett Morgen (USA)
Présidente du jury un Certain Regard : Anne Fontaine (France)

Membres du jury : David Tran (USA), Fabienne Bradfer (Belgique), Fabrice Pliskin (France), Jean-Sébastien Chauvin (France), Louis Guichard (France) & Pierre Vavasseur (France).

Présidente du jury Caméra d’or : Geraldine Chaplin (USA)

Membres du jury Caméra d’Or : Marthe Keller (Suisse), Bahman Ghobadi (Inde), Romain Goupil (France) & Murali Nair (Iran).

Président du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Ronald Bergan (Royaume-Uni)

Membre du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Tereza Brdeckova (République Tchèque), Christiane Dancie (France), Russell Edwards (Australie), Amir Emary (Egypte), Amir Labaki (Brésil), Ninos-Fenek Mikelidis (Grèce), Catherine Mtsitouridze (Russie), Kenichi Okubo (Japon), Monika Tunbäck-Hanson (Suède) & Ahmed Muztaba Zamal (Bengladesh).

Président du Jury Œcuménique: Anca Berlogea (Roumanie)

Membre du Jury Œcuménique : Michèle Debidour (France), Ezio Alberione (Italie), Julia Helmke (Allemagne), Revaz Nicoladze (France) & Bruce Girard (Canada).

Caméra d’or :
Bord de mer – de Julie Lopes-Curval (France)
Caméra d’or, Mention Spéciale :
Carlos Reygadas (Japón) (Mexique/Espagne/Allemagne/Pays-Bas)
Grand Prix de la Semaine de la Critique :
Emanuele Crialese (Respiro) (Italie/France)
Prix François Chalais :
Bahman Ghobadi (Les chansons du pays de ma mère (gomgashtei dar aragh)) (Iran)
Prix de la Jeunesse :
Lynne Ramsay (Le voyage de Morvern Callar (Morvern Callar)) (Royaume-Uni) Delphine Gleize (Carnages) (France/Belgique/Suisse/Espagne)
Prix du Jury Œcuménique :
Aki Kaurismäki (L’homme sans passé (mies vailla menneisyyttä)) (Finlande/Allemagne/France)
Prix du Jury Œcuménique, Mention Spéciale :
Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne (Le fils) (Belgique/France) Marco Bellocchio (Le sourire de ma mère (l’ora di religione [Il sorriso di mia madre])) (Italie)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Elia Suleiman (Intervention divine (yadon ilaheyya)) (Maroc/Palestine/France/Allemagne) Tareque Masud (L’oiseau d’argile (matir moina)) (Pakistan/Bengladesh/France)
Prix Canal+ :
Salvador Aguirre & Alejandro Lubezki (De Mesmer, avec amour ou thé pour deux (De Mesmer, con amor o té para dos)) (Mexique)
Prix Kodak du court métrage :
Salvador Aguirre & Alejandro Lubezki (De Mesmer, avec amour ou thé pour deux (De Mesmer, con amor o té para dos)) (Mexique)
Grand Rail d’Or (Association des Cheminots Cinéphiles) :
Claude Duty (Filles perdues, cheveux gras) (France)
Petit Rail d’Or (Association des Cheminots Cinéphiles) :
Salvador Aguirre & Alejandro Lubezki (De Mesmer, avec amour ou thé pour deux (De Mesmer, con amor o té para dos)) (Mexique)
Prix Gras Savoye :
Michale Boganim (Mémoires incertaines) (France)
Prix de la Jeune Critique :
Emanuele Crialese (Respiro) (Italie/France) Reza Parsa (Möte med ondskan) (Suède)
Prix C.I.C.A.E. (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai Européens) :
Lynne Ramsay (Le voyage de Morvern Callar (Morvern Callar)) (Royaume-Uni)
Prix France Culture, du Cinéaste Français de l’année :
Jean-François Stévenin (Mischka) (France)
Prix France Culture, du Cinéaste Etranger de l’année :
Pedro Costa (Dans la chambre de Vanda (no quarto da vanda)) (Portugal/Allemagne/Suisse/Italie)
Prix Un Certain Regard - Fondation Groupama Gan pour le Cinéma :
Apichatpong Weerasethakul (Blissfully yours (sud sanaeha)) (Thaïlande/France)
Un Certain Regard :
Abderrahmane Sissako (En attendant le bonheur (heremakono)) (Mauritanie/France)
Trophée Chopard de la Révélation Masculine :
Hayden Christensen
Trophée Chopard de la Révélation Feminine :
Paz Vega Ludivine Sagnier
Un Certain Regard : Films en compétition :
Les chansons du pays de ma mère (gomgashtei dar aragh) de Bahman Ghobadi (Iran) Balzac et la petite tailleuse chinoise (xiao cai feng) de Sijie Dai (Chine/France) Bemani – de Dariush Mehrjui (Iran) Carnages – de Delphine Gleize (France/Belgique/Suisse/Espagne) Dix-sept fois Cécile Cassard – de Christophe Honoré (France) Double vision (shuang tong) de Kuo-fu Chen (Taïwan/Hong Kong) El bonaerense – de Pablo Trapero (Argentine/Chili/France/Pays-Bas) L’ange de l’épaule droite (fararishtay kifti rost) de Jamshed Usmonov (Tadjikistan/Italie/France/Suisse) En attendant le bonheur (heremakono) de Abderrahmane Sissako (Mauritanie/France) Ten minutes older: The trumpet – de Kaige Chen, Víctor Erice, Werner Herzog, Spike Lee, Jim Jarmusch, Aki Kaurismäki & Wim Wenders (Espagne/Royaume-Uni/Allemagne/Finlande/Chine/Pays-Bas) Confession (itiraf) de Zeki Demirkubuz (Turquie) La pleureuse (ku qi de nü ren) de Bingjian Liu (Corée du Sud/Chine/Canada/France) La chatte à deux têtes – de Jacques Nolot (France) Long way home (raising Victor Vargas) de Peter Sollett (France/USA) Madame Satã – de Karim Ainouz (Brésil/France) Rachida – de Yamina Bachir (Algérie/France) Blissfully yours (sud sanaeha) de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande/France) Sacrifices (sunduq al-dunyâ) de Usama Muhammad (Syrie/France) Terra incognita – de Ghassan Salhab (Liban/France) Tomorrow La Scala ! – de Francesca Joseph (Royaume-Uni) Une part du ciel – de Bénédicte Liénard (France/Belgique/Luxembourg) Le destin (yazgi) de Zeki Demirkubuz (Turquie)
Section parallèle :
Filles perdues, cheveux gras – de Claude Duty (France) Bord de mer – de Julie Lopes-Curval (France) Intacto – de Juan Carlos Fresnadillo (Espagne) Trop jeunes pour mourir (jukeodo joha) de Jin-pyo Park (Corée du Sud) Japón – de Carlos Reygadas (Mexique/Espagne/Allemagne/Pays-Bas) Kabala – de Assane Kouyaté (Mali/France) Le pays du chien qui chante – de Yann Dedet (France) Les fils de Marie – de Carole Laure (Canada/France) Nada + (nada) de Juan Carlos Cremata Malberti (Cuba/Espagne/France/Italie) L’occident (occident) de Cristian Mungiu (Roumanie) Bienvenue à Collinwood (welcome to Collinwood) de Anthony Russo & Joe Russo (USA/Allemagne) Respiro – de Emanuele Crialese (Italie/France) De Mesmer, avec amour ou thé pour deux (De Mesmer, con amor o té para dos) de Salvador Aguirre & Alejandro Lubezki (Mexique) Möte med ondskan – de Reza Parsa (Suède) Le voyage de Morvern Callar (Morvern Callar) de Lynne Ramsay (Royaume-Uni) Mémoires incertaines – de Michale Boganim (France) L’oiseau d’argile (matir moina) de Tareque Masud (Pakistan/Bengladesh/France)
Président du jury des Courts Métrages et de la Cinéfondation : Martin Scorsese (USA)

Membres du jury : Judith Godrèche (France), Tilda Swinton (Royaume-Uni); Abbas Kiarostami (Iran) & Jan Schütte (Allemagne).

Palme d’Or du court métrage :
Après la pluie (eso utan) de Péter Mészáros (Hongrie)
Prix du Jury court métrage :
The stone of folly – de Jesse Rosensweet (Canada) A very, very silent film – de Manish Jha (Inde)
Courts métrages et documentaires en compétition :
A very, very silent film – de Manish Jha (Inde) Daughter – de Eduardo Rodriguez (USA) Après la pluie (eso utan) de Péter Mészáros (Hongrie) Vol 404 (flying) de Bruce Terris (USA) Retenir son souffle (holding your breath) de Anthony Lucas (Australie) Le chaperon noir (mavrosoufitsa) de Yannis Yapanis (Chypre/Italie) Play with me (speel met me) de Esther Rots (Pays-Bas) The stone of folly – de Jesse Rosensweet (Canada) Tai Tai – de Nicholas Chin (Hong Kong) Tango de olvido – de Alexis Mital Toledo (Argentine) Yoake: A chewing gum story – de Roland Zumbühl (Autriche)
Premier Prix de la Cinéfondation :
Quatre jours (um sol alaranjado) de Eduardo Valente (Brésil)
Deuxième Prix de la Cinéfondation :
K-G i nöd och lust – de Jens Jonsson (Suède) Seule maman a les yeux bleus – de Eric Forestier (France)
Troisième Prix de la Cinéfondation :
Questions d’un ouvrier mort (she’elot shel po’el met) de Aya Somech (Israël)
Courts métrages et documentaires en compétition pour la Cinéfondation :
17 minute întârziere – de Catalin Mitulescu (Roumanie) Chogyeoul jumshim – de Byung-hwa Kang (Corée du Sud) La dernière journée d’Alfred Maassen (de laatste dag van Alfred Maassen) de David Lammers (Pays-Bas) Honey moon – de Sung-jin Park (Corée du Sud) K-G i nöd och lust – de Jens Jonsson (Suède) Khoj – de Tridib Kumar Poddar (Inde) La mort en exil – de Ayten Mutlu Saray (Suisse) P.S. – de Árni Ásgeirsson (Pologne) Request – de Jinoh Park (Corée du Sud/USA) Seule maman a les yeux bleus – de Eric Forestier (France) Questions d’un ouvrier mort (she’elot shel po’el met) de Aya Somech (Israël) Shearing – de Eicke Bettinga (Royaume-Uni) Soshuu no neko – de Masaaki Uchida (Japon) The look of hapiness – de Marianela Maldonado (Royaume-Uni) Quatre jours (um sol alaranjado) de Eduardo Valente (Brésil) Valse (vals) de Edgar Bartenev (Russie)
PREVIOUSFestival de Cannes 2001 || Festival de Cannes 2002 || Festival de Cannes 2003NEXT
Fiche créée le 16 avril 2008 | Modifiée le 29 septembre 2008 | Cette fiche a été vue 2377 fois