CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Philippe Richard
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 2014



Présidente du Festival : Jane Campion (Australie), du 14 mai au 25 mai 2014. Membres du jury : Carole Bouquet (France), Sofia Coppola (USA), Willem Dafoe (USA), Jeon Do-yeon (Corée du Sud), Gael García Bernal (Mexique), Leila Hatami (Iran), Nicolas Winding Refn (Danemark) & Jia Zhangke (Chine).
Palme d’Or :
Sommeil d’hiver (Kis Uykusu) Nuri Bilge Ceylan (Turquie/Allemagne/France)
Grand Prix :
Les merveilles (le meraviglie) de Alice Rohrwacher (Italie)
Prix d’interprétation masculine :
Timothy Spall (Mr. Turner – de Mike Leigh) (Royaume-Uni)
Prix d’interprétation féminine :
Julianne Moore (Maps to the stars – de David Cronenberg) (Canada/USA/France/Allemagne)
Prix de la mise en scène :
Bennett Miller (Foxcatcher) (USA)
Prix du Jury :
Mommy – de Xavier Dolan (Canada) Adieu au langage – de Jean-Luc Godard (France/Suisse)
Prix du scénario :
Oleg Negin & Andrey Zvyagintsev (Leviathan (Leviafan / Левиафан) de Andreï Zviaguintsev) (Russie)
Prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, décerné par la C.S.T. (Commission Supérieure Technique) :
Nick Pope (Mr. Turner – de Mike Leigh) (Royaume-Uni)
Films en compétition :
Sils Maria (clouds of Sils Maria) de Olivier Assayas (France/Suisse/Allemagne) Saint Laurent – de Bertrand Bonello (France) Winter sleep / Sommeil d’hiver (Kis Uykusu) Nuri Bilge Ceylan (Turquie/Allemagne/France) Maps to the stars – de David Cronenberg (Canada/USA/France/Allemagne) Deux jours, une nuit – de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne (Belgique) Mommy – de Xavier Dolan (Canada) Captives (the captive) de Atom Egoyan (Canada) Adieu au langage – de Jean-Luc Godard (France/Suisse) The search – de Michel Hazanavicius (France) The homesman – de Tommy Lee Jones (USA) Deux fenêtres (futatsume no mado / 2つ目の窓) Naomi Kawase (Japon) Mr. Turner – de Mike Leigh (Royaume-Uni) Jimmy’s hall – de Ken Loach (Royaume-Uni/Irlande/France) Foxcatcher – de Bennett Miller (USA) Les merveilles (le meraviglie) de Alice Rohrwacher (Italie) Timbuktu – de Abderrahmane Sissako (Mauritanie) Relatos salvajes – de Damián Szifron (Argentine/Espagne) Leviathan (Leviafan / Левиафан) de Andreï Zviaguintsev (Russie)
Films en hors-compétition :
Grace de Monaco (Grace de Monaco) de Olivier Dahan (France/USA/Belgique/Italie) Dragons 2 (how to train your dragon 2) de Dean DeBlois (USA) Coming home (gui lai / 歸來) de Zhang Yimou (Chine) L’homme qu’on aimé trop – de André Téchiné (France) Pour une poignée de dollars (per un pugno di dollari) de Sergio Leone (Italie/Espagne/Allemagne)
Séances de minuit :
The target (pyojeok / 표적) de Yoon Hong-Seung (Corée du Sud) The salvation – de Kristian Levring (Danemark) The rover – de David Michôd (Australie/USA)
Séances spéciales :
Maidan (Майдан) de Sergei Loznitsa (Ukraine) Caricaturistes : Fantassins de la démocratie – de Stéphanie Valloatto (France) Des hommes et de la guerre – de Laurent Bécue-Renard (France) Eau argentée (ma’a al-fidda / ماء الفضة) de Mohammed Ossana (Syrie) El Ardor – de Pablo Fendrik (Argentine/Brésil/France/USA) Les gens du monde – de Yves Jeuland (France) Geronimo – de Tony Gatlif (France) Red Army – de Polsky Gabe (USA) The owners (ukkili kamshat / Укиле Камшат) de Adilkhan Yerzhanov (Kazakhstan) Les ponts de Sarajevo – de Aida Bejic, Leonardo di Costanzo, Jean-Luc Godard, Kamen Kalev, Isild Le Besco, Sergei Loznitsa, Ursula Meier, Cristi Puiu, Angela Schanelec & Teresa Villaverde (Bulgarie/Allemagne/Italie/Portugal/ Bosnie-Herzégovine/France)
Président du jury un Certain Regard : Pablo Trapero (Argentine).

Membres du jury : Peter Becker (USA), Maria Bonnevie (Norvège/Suède), Géraldine Pailhas (France) & Moussa Touré (Sénégal).

Présidente du jury Caméra d’or : Nicole Garcia (France).

Membres du jury Caméra d’Or : Richard Anconina (France), Gilles Gaillard (France), Sophie Grassin (France), Héléna Klotz (France), Lisa Nesselson (France) & Philippe Van Leeuw (Belgique).

Présidente du Jury de la semaine de la critique : Andrea Arnold (Royaume-Uni).

Président du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Esin Kücüktepepinar (Turquie).

Membre du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Jean-Michel Frodon (France), Pierre Pageau (Canada), Paola Casella (Italie), Tereza Brdecková (République Tchèque), Olivier Pélisson (France), Alissa Simon (USA), Richard Mowe (Royaume-Uni) & Frédéric Jaeger (Allemagne).

Président du Jury Œcuménique: Guido Convents (Belgique).

Membre du Jury Œcuménique : Jacques Champaux (France), Hervé Giraud (France), Kristine Greenaway (Canada), Julia Helmke (Allemagne) & María José Martínez Ordóñez (Equateur).

Président du Jury de la Queer Palm : Bruce LaBruce (Canada).

Caméra d’or :
Party girl – de Marie Amachoukeli, Claire Burger & Samuel Theis (France)
Grand Prix de la Semaine de la Critique :
The tribe (plemya / Племя) de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
Prix Révélation France 4 :
The tribe (plemya / Племя) de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
Aide Fondation Gan pour le Cinéma :
The tribe (plemya / Племя) de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
Prix Découverte Sony CineAlta du court-métrage :
A ciambra – de Jonas Carpignano (Italie/France)
Prix Canal+ du court-métrage :
Crocodile – de Gaëlle Denis (Royaume-Uni)
Prix SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) :
Les combattants – de Thomas Cailley (France) Hope – de Boris Lojkine (France)
Prix François Chalais :
Timbuktu – de Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
Prix François Chalais, Mention Spéciale :
Le sel de la terre (the salt of the earth) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (Brésil)
Prix du Jury Œcuménique :
Timbuktu – de Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
Prix du Jury Œcuménique, Mention Spéciale :
La belle jeunesse (hermosa juventud / jirafas, rinocerontes e hipopótamos) de Jaime Rosales (Espagne) Le sel de la terre (the salt of the earth) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (Brésil)
Prix du Jury Œcuménique, Prix Spécial :
Deux jours, une nuit – de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne (Belgique)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Sommeil d’hiver (Kis Uykusu) Nuri Bilge Ceylan (Turquie/Allemagne/France)
Prix FIPRESCI, un Certain Regard (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Jauja – de Lisandro Alonso (Danemark/USA/Argentine)
Prix FIPRESCI, Quinzaine des Réalisateurs (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Les combattants – de Thomas Cailley (France)
Queer Palm :
Pride – de Matthew Warchus (Royaume-Uni)
Grand Rail d’Or (Association des Cheminots Cinéphiles) :
Hope – de Boris Lojkine (France)
Petit Rail d’Or (Association des Cheminots Cinéphiles) :
La contre-allée – de Cécile Ducrocq (France)
Label Europa Cinéma :
Les combattants – de Thomas Cailley (France)
Prix Illy du Court Métrage :
Heartless (sem coraçao) de Nara Normande & Tião Tiao (Brésil)
Prix Illy du Court Métrage, Mention Spéciale :
It can pass through the wall (trece si prin perete) de Radu Jude (Roumanie)
Carrosse d’Or :
Alain Resnais (à titre posthume)
Prix C.I.C.A.E. (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai Européens):
Les combattants – de Thomas Cailley (France)
Prix Un Certain Regard :
White god (fehér isten) de Kornél Mundruczó (Hongrie/Allemagne/Suède)
Prix du Jury Un Certain Regard :
Force majeure (turist) de Ruben Östlund (Suède)
Prix Spécial Un Certain regard :
Le sel de la terre (the salt of the earth) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (Brésil)
Prix d’ensemble Un Certain regard :
Party girl – de Marie Amachoukeli, Claire Burger & Samuel Theis (France)
Prix du meilleur acteur Un Certain regard :
David Gulpilil (Le pays de Charlie (Charly’s country) de Rolf de Heer) (Australie)
Trophée Chopard de la Révélation Masculine :
Logan Lerman
Trophée Chopard de la Révélation Feminine :
Adèle Exarchopoulos
Un Certain Regard : Films en compétition :
A girl at my door (dohui-ya / 도희야) de July Jung (Corée du Sud) Amour fou – de Jessica Hausner (Autriche) La belle jeunesse (hermosa juventud / jirafas, rinocerontes e hipopótamos) de Jaime Rosales (Espagne) Bird people – de Pascale Ferran (France) La chambre bleue – de Mathieu Amalric (France) Eleanor Rigby – de Ned Benson (USA) Fantasia – de Wang Chao (France/Chine) Force majeure (turist) de Ruben Östlund (Suède) L’incomprise (incompresa) de Asia Argento (Italie/France) Jauja – de Lisandro Alonso (Danemark/USA/Argentine) Loin de son absence (harcheck mi headro / הרחק מהיעדרו) de Keren Yedaya (Israël) Lost river – de Ryan Gosling (USA) Party girl – de Marie Amachoukeli, Claire Burger & Samuel Theis (France) Le pays de Charlie (Charly’s country) de Rolf de Heer (Australie) Run – de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire/France) Le sel de la terre (the salt of the earth) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (Brésil) Snow in paradise – de Andrew Hulme (Royaume-Uni) White god (fehér isten) de Kornél Mundruczó (Hongrie/Allemagne/Suède) Titli – de Kanu Behl (Inde) Xénia – de Pános H. Koútras (Grèce/France/Belgique)
Cannes Classics :
Contes cruels de la jeunesse (seishun zankoku monogatari / 青春残酷物語) de Nagisa Oshima (Japon) Dragon Gate Inn (long men kezhan / 龍門客棧) de King Hu (Chine/Taïwan) Les horizons perdus (lost horizon) de Frank Capra (USA) La chienne – de Jean Renoir (France) La couleur de la grenade (sayat nova / Цвет граната) de Sergei Parajanov (URSS) La peur / Angoisse (la paura / non credo più all’amore / angst / incubo / fear) de Roberto Rossellini (Allemagne/Italie) La taverne de la Jamaïque / L’auberge de la Jamaïque (Jamaica Inn) de Alfred Hitchcock (Royaume-Uni) La vie de château – de Jean-Paul Rappeneau (France) Le dernier métro – de François Truffaut (France) Le hasard (przypadek) de Krzysztof Kieslowski (Pologne) Le jour se lève – de Marcel Carné (France) Léolo – de Jean-Claude Lauzon (Canada/France) Les croix de bois – de Raymond Bernard (France) Les montagnes bleues (tsisperi mtebi anu daujerebeli ambavi / Голубые горы, или неправдоподобная история) de Eldar Shengelala (Géorgie/URSS) Les violons du bal – de Michel Drach (France) Mariage à l’italienne (matrimonio all’italiana) de Vittorio De Sica (Italie/France) Overlord – de Stuart Cooper (Royaume-Uni) Paris, Texas – de Wim Wenders (Allemagne/France/Royaume-Uni/USA) Comment Yukong déplaça les montagnes – de Marceline Loridan & Joris Ivens (France) Tokyo olympiades (Tôkyô orimpikku / 东京奏鸣曲) de Kon Ichikawa (Japon)
Documentaires :
Life Itself – de Steve James (USA) The Go-Go Boys : The inside story of Cannon Films – de Hilla Medalia (Israël)
Cinéma de la plage :
8 ½ / Huit et demi (otto e mezzo) de Federico Fellini (Italie/France) Et pour quelques dollars de plus (per qualche dollaro in più) de Sergio Leone (Italie/Espagne/Allemagne) Le bon, la brute et le truand (il buono, il brutto, il cattivo) de Sergio Leone (Italie/Espagne) United Passions : La légende du football (United Passions) de Frédéric Auburtin (France) L’opération diabolique (seconds) de John Frankenheimer (USA) La folie des grandeurs – de Gérard Oury (France/Espagne/Italie/Allemagne) Polyester – de John Waters (USA) Pulp fiction – de Quentin Tarantino (USA) Purple rain – de Albert Magnoli (USA)
Quinzaine des Réalisateurs :
A hard day (kkeut-kka-ji-gan-da / 끝까지 간다) de Seong-Hun Kim (Corée du Sud) Alleluia – de Fabrice du Welz (Belgique/France) Catch me daddy – de Daniel Wolfe (Royaume-Uni) Juillet de sang (cold in july) de Jim Mickle (USA) Les combattants – de Thomas Cailley (France) Le conte de la princesse Kaguya (Kaguyahime no monogatari / かぐや姫 の 物語) de Isao Takahata (Japon) Le procès de Viviane Amsalem (Gett / גט - המשפט של ויויאן אמסלם) de Ronit Elkabetz & Shlomi Elkabetz (Israël/France/Allemagne) Mange tes morts : Tu ne diras point – de Jean-Charles Hue (France) National Gallery – de Frederick Wiseman (France/USA) Next to her (at li Layla) de Asaf Korman (Israël) Queen and country – de John Boorman (Irlande/Royaume-Uni) Refugiado – de Diego Lerman (Argentine /France/Allemagne) These final hours – de Zach Hilditch (Australie) Tu dors Nicole – de Stéphane Lafleur (Canada) Whiplash – de Damien Chazelle (USA) Les combattants – de Thomas Cailley (France) Catch me daddy – de Daniel Wolfe (Royaume-Uni)
Quinzaine des Réalisateurs, courts-métrages :
8 balles – de Frank Ternier (France) Cambodia 2099 – de Davy Chou (France) En août – de Jenna Hasse (Suisse) Fragments (fragmenty) de Agnieszka Woszczyńska (Pologne) Guy Moquet – de Demis Herenger (France) Heartless (sem coraçao) de Nara Normande & Tião Tiao (Brésil) It can pass through the wall (trece si prin perete) de Radu Jude (Roumanie) Jutra – de Marie-Josée Saint-Pierre (Canada) Man on the chair – de Dahee Jeong (Corée du Sud) The revolution hunter (a caça revoluçoes) de Margarida Rego (Portugal) Torn – de Elmar Imanov & Engin Kundag (Azerbaïdjan)
Quinzaine des Réalisateurs, séances spéciales :
Bande de filles – de Céline Sciamma (France) Massacre à la tronçonneuse (the Texas chain saw massacre) de Tobe Hooper (USA) P’tit Quinquin – de Bruno Dumont (France) Pride – de Matthew Warchus (Royaume-Uni)
Semaine de la critique :
Più buio di mezzanotte – de Sebastiano Riso (Italie) Gente de bién – de Franco Lolli (Colombie) Hope – de Boris Lojkine (France) It follows – de David Robert Mitchell( USA) Self made – de Shira Geffen (Israël) The tribe (plemya / Племя) de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine) Når dyrene drømmer – de Jonas Alexander Arnby (Danemark)
Semaine de la critique, courts-métrages :
Une chambre bleue (niebieski pokój) de Tomasz Siwiński (Pologne/France) The chicken – de Una Gunjak (Croatie/Allemagne) La contre-allée – de Cécile Ducrocq (France) Crocodile – de Gaëlle Denis (Royaume-Uni) Les fleuves m’ont laissée descendre où je voulais – de Laurie Lassalle (France) Goodnight Cinderella (boa noite Cinderela) de Carlos Conceição (Portugal) Petit frère – de Rémi St-Michel (Canada) Safari – de Gerardo Herrero (Espagne) TrueLoveStory – de Gitanjali Rao (Inde) A ciambra – de Jonas Carpignano (Italie/France)
Semaine de la critique, séances spéciales :
Faire l’amour – de Djinn Carrenard (France) L’institutrice (haganenet / הגננת) de Nadav Lapid (Israël) Respire – de Mélanie Laurent (France) Hippocrate – de Thomas Lilti (France)
Semaine de la critique, séances spéciales courts-métrages :
Aningaaq – de Jonás Cuarón (Mexique) El Fin de la existencia de las cosas – de Dalia Huerta Cano (Mexique) El ùltimo velo – de Luis David Palomino Benitez (Mexique) Jerusalén – de Alicia Segovia Juárez (Mexique) La Banqueta – de Anaïs Pareto Onghena (Mexique) La contribution – de Chloé Delaume (France) Las montañas invisibles – de Ángel Linares (Mexique) Le plus petit appartement du monde – de Helena Villovitch (France) Les anti-trente – de Oxmo Puccino (France) Par acquit de conscience – de Maxime Chattam (France) Rosa Mystica – de Eva Ionesco & Simon Liberati (France)
Section ACID :
Brooklyn – de Pascal Tessaud (France) Cesta ven – de Petr Vaclav (République Tchèque/France) Le Challat de Tunis – de Kaouther Ben Hania (Tunisie/France) La fille et le fleuve – de Aurélia Georges (France) Mercuriales – de Virgil Vernier (France) New Territories – de Fabianny Deschamps (France) Qui vive – de Marianne Tardieu (France) Les règles du jeu – de Claudine Bories & Patrice Chagnard (France) Spartacus & Cassandra – de Ioanis Nuguet (France)
Caméra d’Or : Films en compétition :
A girl at my door (dohui-ya / 도희야) de July Jung (Corée du Sud) Eleanor Rigby – de Ned Benson (USA) Lost river – de Ryan Gosling (USA) Run – de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire/France) Snow in paradise – de Andrew Hulme (Royaume-Uni) Titli – de Kanu Behl (Inde) Next to her (at li Layla) de Asaf Korman (Israël) Hope – de Boris Lojkine (France) Più buio di mezzanotte – de Sebastiano Riso (Italie) Gente de bién – de Franco Lolli (Colombie) The tribe (plemya / Племя) de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine) Når dyrene drømmer – de Jonas Alexander Arnby (Danemark)
Président du jury des Courts Métrages et de la Cinéfondation : Abbas Kiarostami (Iran).

Membres du jury des Courts Métrages : Noémie Lvovsky (France), Daniela Thomas (Brésil), Mahamat-Saleh Haroun (Tchad) & Joachim Trier (Norvège).

Palme d’Or du court métrage :
Leidi – de Simón Mesa Soto (Colombie/Royaume-Uni)
Mention Spéciale du court métrage :
Aïssa – de Clément Tréhin-Lalanne (France) Yes we love – de Hallvar Witzø (Norvège)
Courts métrages et documentaires en compétition :
A passo d’uomo – de Giovanni Aloi (Italie) The administration of glory – de Ran Huang (Chine) Invisible spaces – de Dea Kulumbegashvili (Géorgie) Happo-en – de Sato Masiko, Ohara Takayoshi, Seki Yutaro, Toyota Masayuki & Hirase Kentaro (Japon) Leidi – de Simón Mesa Soto (Colombie/Royaume-Uni) The last one – de Sergey Pikalov (Azerbaïdjan) The execution – de Petra Szõcs (Hongrie/Roumanie) Aïssa – de Clément Tréhin-Lalanne (France) Les corps étrangers – de Laura Wandel (Belgique) Yes we love – de Hallvar Witzø (Norvège)
Premier Prix de la Cinéfondation :
Skunk – de Annie Silverstein (USA)
Deuxième Prix de la Cinéfondation :
Oh Lucy ! – de Atsuko Hirayanagi (Singapour)
Troisième Prix de la Cinéfondation :
The bigger picture – de Daisy Jacobs (Royaume-Uni) Lievito madre – de Fulvio Risuleo (Italie)
Courts métrages et documentaires en compétition pour la Cinéfondation :
Our blood – de Max Chan (USA) Home sweet home – de Pierre Clénet, Alejandro Diaz, Romain Mazevet & Stéphane Paccolat (France) The aftermath of the inauguration of the public toilet at kilometer 375 – de Omar El Zohairy (Egypte) Stone cars – de Reinaldo Marcus Green (USA) Last trip home – de Han Fengyu (Singapour) Une vie radieuse – de Meryll Hardt (France) Niagara – de Chie Hayakawa (Japon) Oh Lucy ! – de Atsuko Hirayanagi (Singapour) The visit – de Inbar Horesh (Israël) Moonless summer – de Stefan Ivancic (Serbie) The bigger picture – de Daisy Jacobs (Royaume-Uni) Provincia – de György Mór Kàrpàti (Hongrie) Breath – de Kwon Hyun-ju (Corée du Sud) Les oiseaux-tonnerre – de Léa Mysius (France) Lievito madre – de Fulvio Risuleo (Italie) Skunk – de Annie Silverstein (USA)

PREVIOUSFestival de Cannes 2013 || Festival de Cannes 2014 || Festival de Cannes 2015NEXT
Fiche créée le 15 avril 2014 | Modifiée le 14 mai 2015 | Cette fiche a été vue 884 fois