CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Théo Cholbi
Recherche Rapide :

Goyas 1993



Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba avec Fernando Fernán Gómez, Jorge Sanz, Penélope Cruz, Michel Galabru Prix décernés le 13 mars 1993, au Palais des Congrès et des Expositions, à Madrid (Espagne).
Meilleur Film :
Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba Autres nominations :
Jambon, jambon (jamón , jamón) de Bigas Luna Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea
Meilleur acteur :
Alfredo Landa (La marrana – de José Luis Cuerda) Autres nominations :
Javier Bardem (Jambon, jambon (jamón , jamón) de Bigas Luna) Jorge Sanz (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba)
Meilleure actrice :
Adriana Gil (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Assumpta Serna (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) Penélope Cruz (Jambon, jambon (jamón , jamón) de Bigas Luna)
Meilleur second rôle masculin :
Fernando Fernán Gómez (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Gabino Diego (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Enrique San Francisco (Orquesta Club Virginia – de Manuel Iborra)
Meilleur second rôle féminin :
Chus Lampreave (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Mary Carmen Ramírez (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Pastora Vega (Demasiado corazón – de Eduardo Campoy)
Meilleur réalisateur :
Fernando Trueba (Belle époque (belle epoque)) Autres nominations :
Bigas Luna (Jambon, jambon (jamón , jamón)) Pedro Olea (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima))
Meilleur nouveau réalisateur :
Julio Medem (Vacas) Autres nominations :
Álex de la Iglesia (Action mutante (acción mutante)) Chus Gutiérrez (Sublet)
Meilleur scénario original :
Rafael Azcona, José Luis García Sánchez & Fernando Trueba (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Julio Medem & Michel Gaztambide (Vacas – de Julio Medem) Cuca Canals & Bigas Luna (Jambon, jambon (jamón , jamón) de Bigas Luna)
Meilleur scénario adaptation :
Francisco Prada, Antonio Larreta, Pedro Olea & Arturo Pérez-Reverte (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) Autres nominations :
Manuel Vázquez Montalbán & Rafael Alcázar (El laberinto griego – de Rafael Alcázar) Adolfo Marsillach (Yo me bajo en la próxima, ¿y usted? – de José Sacristán)
Meilleure photographie :
José Luis Alcaine (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Alfredo F. Mayo (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) Hans Burman (La marrana – de José Luis Cuerda)
Meilleur son :
Julio Recuero, Gilles Ortion, Enrique Molinero & José Antonio Bermúdez (Orquesta Club Virginia – de Manuel Iborra) Autres nominations :
Georges Prat & Alfonso Pino (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Miguel Rejas & Ricard Casals (Jambon, jambon (jamón , jamón) de Bigas Luna)
Meilleur montage :
Carmen Frías (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Paco Blanco (Action mutante (acción mutante) de Álex de la Iglesia) José Salcedo (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea)
Meilleurs effets spéciaux :
Olivier Gleyze, Yves Domenjoud, Jean-Baptiste Bonetto, Bernard André Le Boett, Emilio Ruiz del Río & Poli Cantero (Action mutante (acción mutante) de Álex de la Iglesia) Autres nominations :
Lee Wilson (Demasiado corazón – de Eduardo Campoy) Reyes Abades (Vacas – de Julio Medem)
Meilleure musique :
José Nieto (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) Autres nominations :
Antoine Duhamel (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Alberto Iglesias (Vacas – de Julio Medem)
Meilleur film étranger en langue espagnole :
Un lugar en el mundo – de Adolfo Aristarain (Argentine) Autres nominations :
Como agua para chocolate – de Alfonso Arau (Mexique) Disparen a matar – de Carlos Azpúrua (Venezuela)
Meilleur film européen :
Indochine – de Régis Wargnier (France) Autres nominations :
Secret défense (hidden agenda) de Ken Loach (Royaume-Uni) Riff-raff – de Ken Loach (Royaume-Uni)
Meilleur producteur :
Esther García (Action mutante (acción mutante) de Álex de la Iglesia) Autres nominations :
Cristina Huete (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Antonio Guillén Rey (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea)
Meilleurs costumes :
Javier Artiñano (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) Autres nominations :
Lala Huete (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Yvonne Blake (La reina anónima – de Gonzalo Suárez)
Meilleurs décors :
Juan Botella (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Autres nominations :
Luis Vallés (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea) José Luis Arrizabalaga (Action mutante (acción mutante) de Álex de la Iglesia)
Meilleurs maquillages :
Paca Almenara (Action mutante (acción mutante) de Álex de la Iglesia) Autres nominations :
Ana Lorena & Ana Ferreira (Belle époque (belle epoque) de Fernando Trueba) Romana González & Josefa Morales (Le maître d’escrime (el maestro de esgrima) de Pedro Olea)
Meilleur court métrage de fiction :
El columpio – de Álvaro Fernández Armero Autres nominations :
Huntza – de Antonio Conesa Oro en la pared – de Jesús R. Delgado
Meilleur court métrage documentaire :
Primer acorde – de Ramiro Gómez Bermúdez de Castro Autres nominations :
Manualidades – de Santiago Lorenzo
Goya d’Honneur :
Manuel Mur Oti
PREVIOUSGoyas 1992 || Goyas 1993 || Goyas 1994NEXT
Fiche créée le 19 avril 2008 | Modifiée le 7 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 2481 fois