CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christopher Plummer
Recherche Rapide :

Prix du Cinéma Européen 2004



Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin avec Birol Ünel, Sibel Kekilli, Catrin Striebeck (Allemagne) Prix décernés le 11 décembre 2004, au Forum du Centre de Convention de Barcelone, Espagne.
Meilleur Film :
Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin (Allemagne) – PRODUCTION : Stefan Schubert & Ralph Schwingel Autres nominations :
La mauvaise éducation (la mala educación) de Pedro Almodóvar (Espagne) – PRODUCTION : Agustín Almodóvar & Pedro Almodóvar Les choristes – de Christophe Barratier (France/Suisse) – PRODUCTION : Arthur Cohn, Nicolas Mauvernay & Jacques Perrin Mar adentro – de Alejandro Amenábar (Espagne/Italie/France) – PRODUCTION : Alejandro Amenábar, Fernando Bovaira & Emiliano Otegui Vera Drake – de Mike Leigh (Royaume-Uni/France) – PRODUCTION : Simon Channing-Williams A hole in my heart (ett hål i mitt hjärta) de Lukas Moodysson (Suède/Danemark) – PRODUCTION : Lars Jönsson
Autres films sélectionnés :
Cinq fois deux (5x2) de François Ozon (France) – PRODUCTION : Olivier Delbosc & Marc Missonnier Just a kiss (ae fond kiss) de Ken Loach (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Rebecca O’Brien Une famille allemande (Agnes und seine brüder) de Oskar Roehler (Allemagne) – PRODUCTION : Stefan Arndt Avanim (אבנים) de Raphaël Nadjari (France/Israël) – PRODUCTION : Geoffroy Grison,Marek Rozenbaum & Itai Tamir Bare Bea – de Petter Næss (Norvège/Suède) – PRODUCTION : Synnøve Hørsdal Being Julia – de István Szabó (Hongrie/Royaume-Uni/Canada) – PRODUCTION : Robert Lantos, Sandra Cunningham & Julia Rosenberg Böse zellen – de Barbara Albert (Autriche/Allemagne/Suisse) – PRODUCTION : Antonin Svoboda & Martin Gschlacht En chantant derrière les paravents (cantando dietro i paraventi) de Ermanno Olmi (Italie/Royaume-Uni/France) – PRODUCTION : Luigi Musini & Tom Rosenberg Caterina va en ville (Caterina va in città) de Paolo Virzì (Italie) – PRODUCTION : Guido De Laurentiis & Paolo Virzì Code 46 – de Michael Winterbottom (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Andrew Eaton Comme une image – de Agnès Jaoui (France) – PRODUCTION : Jean-Philippe Andraca & Christian Bérard La mémoire du tueur (de zaak Alzheimer) de Erik Van Looy (Belgique) – PRODUCTION : Hilde De Laere & Erwin Provoost The edukators (die fetten jahre sind vorbei) de Hans Weingartner (Allemagne/Autriche) – PRODUCTION : Antonin Svoboda & Hans Weingartner Après minuit (dopo mezzanotte) de Davide Ferrario (Italie) – PRODUCTION : Ladis Zanini Le septième jour (el séptimo día) Carlos Saura (Espagne/France) – PRODUCTION : Andrés Vicente Gómez En la ciudad – de Cesc Gay (Espagne) – PRODUCTION : Marta Esteban & Gerardo Herrero La jeune fille à la perle (girl with a pearl earring) de Peter Webber (Royaume-Uni/Luxembourg) – PRODUCTION : Anand Tucker & Andy Paterson Hector (Héctor) de Gracia Querejeta (Espagne) – PRODUCTION : Elias Querejeta Het zuiden – de Martin Koolhoven (Pays-Bas) – PRODUCTION : Els Vandevorst Honey Baby – de Mika Kaurismäki (Finlande/Allemagne/Russie/Lettonie) – PRODUCTION : Sergei Melkumov, Ulrich Meyszies & Yelena Yatsura Immortel / Immortel [ad vitam] – de Enki Bilal (France) – PRODUCTION : Charles Gassot La fiancée du septième ciel (jumalan morsian) de Anastasia Lapsui & Markku Lehmuskallio (Finlande) – PRODUCTION : Kristiina Pervilä Control (kontroll) de Nimród Antal (Hongrie) – PRODUCTION : Tamás Hutlassa Aftermath (lad de små børn) de Paprika Steen (Danemark) – PRODUCTION : Thomas Heinesen Les clés de la maison (le chiave di casa) de Gianni Amelio (Italie/France/Allemagne) – PRODUCTION : Elda Ferri, Bruno Pésery & Enzo Porcelli Les conséquences de l’amour (le conseguenze dell’amore) de Paolo Sorrentino (Italie) – PRODUCTION : Angelo Curti, Nicola Giuliano & Domenico Procacci Love actually – de Richard Curtis (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Tim Bevan, Eric Fellner & Duncan Kenworthy Mon beau-frère Frankenstein (moy svodnyy brat Frankenshteyn / mой сводный брат Франкенштейн) de Valeri Todorovsky (Russie) – PRODUCTION : Leonid Yarmolnik Niceland [Population. 1.000.002] (Næsland) de Friðrik Þór Friðriksson (Icelande/Royaume-Uni/Danemark/Allemagne) – PRODUCTION : Thor Sigurjonsson À corps perdus (non ti muovere / no te muevas) de Sergio Castellitto (Italie) – PRODUCTION : Marco Chimenz, Giovanni Stabilini & Riccardo Tozzi Notre musique – de Jean-Luc Godard (Suisse/France) – PRODUCTION : Alain Sarde & Ruth Waldburger Les témoins (svjedoci) de Vinko Bresan (Croatie) – PRODUCTION : Ivan Maloca Svoi (Свои) de Dmitri Meskhiyev (Russie) – PRODUCTION : Viktor Glukhov, Sergei Melkumov & Yelena Yatsura Ne dis rien (te doy mis ojos) de Icíar Bollaín (Espagne) – PRODUCTION : Santiago García de Leániz The last soviet movie (pedeja padomju filma) de Aleksandrs Petukhovs & Alexander Hahn (Lettonie:Autriche) – PRODUCTION : Visio Studija, Fischerfilm, Dzintars Belogrudovs & Alexander Hahn Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει) de Theo Angelopoulos (Grèce/Italie/Allemagne/France) – PRODUCTION : Theodoros Angelopoulos, Phoebe Economopoulos & Amedeo Pagani Parfum d’absinthe (was nützt die liebe in gedanken) de Achim von Borries (Allemagne) – PRODUCTION : Stefan Arndt, Christophe Mazodier & Manuela Stehr Zelary – de Ondrej Trojan (République Tchèque/Slovaquie/Autriche) – PRODUCTION : Ondrej Trojan
Meilleur acteur :
Javier Bardem (Mar adentro – de Alejandro Amenábar) (Espagne/Italie/France) Autres nominations :
Bruno Ganz (La chute (der untergang) de Olivier Hirschbiegel) Allemagne/Italie/Autriche) Gérard Jugnot (Les choristes – de Christophe Barratier) (France/Suisse) Bogdan Stupka (Svoi (Свои) de Dmitri Meskhiyev) (Russie) Birol Ünel (Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin) (Allemagne) Daniel Brühl (The edukators (die fetten jahre sind vorbei) de Hans Weingartner) (Allemagne/Autriche)
Meilleure actrice :
Imelda Staunton (Vera Drake – de Mike Leigh) (Royaume-Uni/France) Autres nominations :
Sarah Adler (Notre musique – de Jean-Luc Godard) (Suisse/France) Assi Levy (Avanim (אבנים) de Raphaël Nadjari) (France/Israël) Sibel Kekilli (Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin) (Allemagne) Penélope Cruz (À corps perdus (non ti muovere / no te muevas) de Sergio Castellitto) (Italie) Valeria Bruni Tedeschi (Cinq fois deux (5x2) de François Ozon) (France)
Meilleur Réalisateur :
Alejandro Amenábar (Mar adentro) (Espagne/Italie/France) Autres nominations :
Pedro Almodóvar (La mauvaise éducation (la mala educación)) (Espagne) Theo Angelopoulos (Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει)) (Grèce/Italie/Allemagne/France) Nimród Antal (Control (kontroll)) (Hongrie) Fatih Akin (Head-on (gegen die wand)) (Allemagne) Agnès Jaoui (Comme une image) (France)
Meilleur Scénario :
Agnès Jaoui & Jean-Pierre Bacri (Comme une image – de Agnès Jaoui) (France) Autres nominations :
Paul Laverty (Just a kiss (ae fond kiss) de Ken Loach) (Royaume-Uni) Jean-Luc Godard (Notre musique – de Jean-Luc Godard) (Suisse/France) Pedro Almodóvar (La mauvaise éducation (la mala educación) de Pedro Almodóvar) (Espagne) Fatih Akin (Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin) (Allemagne) Alejandro Amenábar & Mateo Gil (Mar adentro – de Alejandro Amenábar) (Espagne/Italie/France)
Meilleure Photographie :
Eduardo Serra (La jeune fille à la perle (girl with a pearl earring) de Peter Webber) (Royaume-Uni/Luxembourg) Autres nominations :
Andreas Sinanos (Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει) de Theo Angelopoulos) (Grèce/Italie/Allemagne/France) Javier Aguirresarobe (Mar adentro – de Alejandro Amenábar) (Espagne/Italie/France) José Luis Alcaine (La mauvaise éducation (la mala educación) de Pedro Almodóvar) (Espagne) Lajos Koltai (Being Julia – de István Szabó) (Hongrie/Royaume-Uni/Canada) Alwin H. Kuchler & Marcel Zyskind (Code 46 – de Michael Winterbottom) (Royaume-Uni)
Meilleure Musique :
Bruno Coulais (Les choristes – de Christophe Barratier) (France/Suisse) Autres nominations :
Alexandre Desplat (La jeune fille à la perle (girl with a pearl earring) de Peter Webber) (Royaume-Uni/Luxembourg) Stephen Hilton & David Holmes (Code 46 – de Michael Winterbottom) (Royaume-Uni) Alberto Iglesias (La mauvaise éducation (la mala educación) de Pedro Almodóvar) (Espagne) & (Ne dis rien (te doy mis ojos) de Icíar Bollaín) (Espagne) Eleni Karaindrou (Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει) de Theo Angelopoulos) (Grèce/Italie/Allemagne/France) Stephen Warbeck (La mémoire du tueur (de zaak Alzheimer) de Erik Van Looy) (Belgique)
Découverte Européenne de l’Année, Prix Rainer Werner Fassbinder :
Andrea Frazzi & Antonio Frazzi (Certi bambini) (Italie) Autres nominations :
Eléonore Faucher (Brodeuses) (France) Sylke Enders (Kroko) (Allemagne) Keren Yedaya (Mon trésor (or)) (Israël/France) Arsen A. Ostojic (Ta divna Splitska noc) (Croatie) Marina Razbezhkina (harvest time (vremya zhatvy / Время жатвы)) (Russie)
Meilleure Performance Mondiale de l’Année :
Liv Ullmann
Prix International de l’Ecran pour un film non-européen :
Kar Wai Wong (2046) (Chine/Hong Kong/France) Autres nominations :
Ki-duk Kim (Locataires (bin-jip)) (Corée du Sud/Japon) Zhang Yimou (Le secret des poignards volants (shi mian mai fu)) (Chine/Hong Kong) Chan-wook Park (Oldboy) (Corée du Sud/Japon) Ousmane Sembène (Moolaadé) (Burkina Faso/Maroc/Tunisie/Cameroun) Joshua Marston (Maria, pleine de grâce (Maria full of grace / Maria, llena eres de gracia)) (USA/Colombie) Michael Moore (Fahrenheit 9/11) (USA) Michel Gondry (Eternal sunshine of the spotless mind) (USA) Walter Salles (Carnets de voyage (diarios de motocicleta / the motorcycle diaries)) (Argentine/Brésil/Chili/Pérou/USA)
Meilleur Documentaire, Prix ARTE :
Hubert Sauper (Le cauchemar de Darwin (Darwin’s nightmare)) (Autriche/France/Belgique) Autres nominations :
Nick Broomfield & Joan Churchill (Aileen: Life and death of a serial killer) (Royaume-Uni) John Appel (The last victory (de laatste overwinning)) (Pays-Bas) Yoav Shamir (Checkpoint (machssomim)) (Israël) William Karel (Le monde selon Bush) (France/Suisse/Belgique) Julio Medem (La pelote basque, la peau contre la pierre (la pelota vasca. La piel contra la piedra)) (Espagne) Andres Veiel (die spielwütigen) (Allemagne) Thomas Riedelsheimer (Touch the sound) (Allemagne/Royaume-Uni/Finlande)
Meilleur Court Métrage, Prix UIP :
Philippe Orreindy (J’attendrai le suivant…) (France) Autres nominations :
Carine Tardieu (les baisers des autres) (France) Vincent Patar & Stéphane Aubier (Panique au village : Les voleurs de cartes) Belgique/France) Nacho Vigalondo (7:35 de la mañana) (Espagne) Torbjørn Skårild (Alt i alt) (Norvège) Daniel Elliott (Fender Bender) (Estonie) Steve Hudson (Goodbye) (Allemagne) Hajo Schomerus (Ich und das Universum) (Allemagne) Duane Hopkins (Love me or leave me alone) (Royaume-Uni) Richard Jordan (Le nez de Cléopâtre (la nariz de Cleopatra)) (Espagne) Cristian Nemescu (Poveste la scara C) (Roumanie) Cristi Puiu (Des cigarettes et du café (un cartus de kent si un pachet de cafea)) (Roumanie)
Prix de l’Audience du Meilleur Réalisateur :
Fatih Akin (Head-on (gegen die wand)) (Allemagne) Autres nominations :
Pedro Almodóvar (La mauvaise éducation (la mala educación)) (Espagne) Theo Angelopoulos (Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει)) (Grèce/Italie/Allemagne/France) Michael Winterbottom (Code 46) (Royaume-Uni) Patrice Leconte (Confidences trop intimes) (France) Bernardo Bertolucci (Les rêveurs / Les innocents (the dreamers)) (France/Italie/Royaume-Uni) Julie Bertucelli (Depuis qu’Otar est parti…) (France/Belgique) Richard Curtis (Love actually) (Royaume-Uni) Icíar Bollaín (Ne dis rien (te doy mis ojos)) (Espagne) Hilmar Oddsson (Lumière froide / kaldaljós)) (Icelande/Norvège/Royaume-Uni/Allemagne)
Prix de l’Audience du Meilleur Acteur :
Daniel Brühl (Parfum d’absinthe (was nützt die liebe in gedanken) de Achim von Borries) (Allemagne) Autres nominations :
Birol Ünel (Head-on (gegen die wand) de Fatih Akin) (Allemagne) Colin Firth (La jeune fille à la perle (girl with a pearl earring) de Peter Webber) (Royaume-Uni/Luxembourg) Thomas Kretschmann (Immortel / Immortel [ad vitam] – de Enki Bilal) (France) Fele Martínez (La mauvaise éducation (la mala educación) de Pedro Almodóvar) (Espagne) Colin Farrell (Intermission – de John Crowley) (Irlande/Royaume-Uni) Hugh Grant (Love actually – de Richard Curtis) (Royaume-Uni) Daniel Craig (The mother – de Roger Michell) (Royaume-Uni) Ingvar Eggert Sigurðsson (Lumière froide / kaldaljós) de Hilmar Oddsson) (Icelande/Norvège/Royaume-Uni/Allemagne) Sergio Castellitto (À corps perdus (non ti muovere / no te muevas) de Sergio Castellitto) (Italie)
Prix de l’Audience de la Meilleure Actrice :
Penélope Cruz (À corps perdus (non ti muovere / no te muevas) de Sergio Castellitto) (Italie) Autres nominations :
Anne Reid (The mother – de Roger Michell) (Royaume-Uni) Samantha Morton (Code 46 – de Michael Winterbottom) (Royaume-Uni) Charlotte Rampling (Immortel / Immortel [ad vitam] – de Enki Bilal) (France) Eva Green (Les rêveurs / Les innocents (the dreamers) de Bernardo Bertolucci) (France/Italie/Royaume-Uni) Laia Marull (Ne dis rien (te doy mis ojos) de Icíar Bollaín) (Espagne) Paz Vega (Carmen) Vicente Aranda (Espagne/Royaume-Uni/Italie) Isabelle Huppert (Ma mère – de Christophe Honoré) (France) Fanny Ardant (Nathalie… – de Anne Fontaine) (France/Espagne) Emmanuelle Béart (Nathalie… – de Anne Fontaine) (France/Espagne)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Theo Angelopoulos (Eleni, la terre qui pleure (trilogia I: To Livadi pou dakryzei / tριλογία 1: Το Λιβάδι που δακρύζει)) (Grèce/Italie/Allemagne/France)
Prix pour l’Ensemble de sa Carrière :
Carlos Saura
PREVIOUSPrix du Cinéma Européen 2003 || Prix du Cinéma Européen 2004 || Prix du Cinéma Européen 2005NEXT
Fiche créée le 2 septembre 2008 | Modifiée le 8 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 1998 fois