CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Charles Vanel
Recherche Rapide :

Prix du Cinéma Européen 2015



Youth – de Paolo Sorrentino avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz, Paul Dano, Jane Fonda, Ed Stoppard (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni) Prix décernés le 12 décembre 2015, à la Haus der Berliner Festspiele de Berlin, Allemagne.
Meilleur Film :
Youth – de Paolo Sorrentino (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni) Autres nominations :
The lobster – de Yorgos Lanthimos (Irlande/Royaume-Uni/Grèce/France/Pays-Bas) Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (en duva satt på en gren och funderade på tillvaron) de Roy Andersson (Suède/Norvège/France/Allemagne) Béliers (hrútar) de Grímur Hákonarson (Islande/Danemark) Victoria – de Sebastian Schipper (Allemagne)
Autres films sélectionnés :
45 years – de Andrew Haigh (Royaume-Uni) Aferim! – de Radu Jude (Roumanie/Bulgarie/République Tchèque) Fin de partie (mita tova / מיתה טובה ) de Tal Granit & Sharon Maymon (Israël/Allemagne) Les âmes noires (anime nere) de Francesco Munzi (Italie/France) He ovat paenneet – de J.-P. Valkeapää (Finlande/Pays-Bas) Babai – de Visa Morina (Allemagne/Kosovo/Macédoine/France) Ciało – de Małgorzata Szumowska (Pologne) Dora ou les névroses sexuelles de nos parents (Dora oder die sexuellen neurosen unserer eltern) de Stina Werenfels (Suisse/Allemagne) Three windows and a hanging (tri dritare dhe nje varje) de Isa Qosja (Kosovo/Allemagne) The duke of Burgundy – de Peter Strickland (Royaume-Uni/Hongrie) Le lendemain (efterskalv) de Magnus von Horn (Pologne/Suède/France) Que viva Eisenstein ! (Eisenstein in Guanajuato) de Peter Greenaway (Pays-Bas/Mexique§Belgique/Finlande) Un héros ordinaire (Elser) de Oliver Hirschbiegel (Allemagne) Every thing will be fine, un meilleur temps viendra (every thing will be fine) de Wim Wenders (Allemagne/Canada/France/Suisse) Ex Machina – de Alex Garland (Royaume-Uni) L’esprit de l’escalier (hayored Lema’ala / היורד למעלה) de Elad Keidan (Israël/France/Italie) Goodnight mommy (ich seh, ich she) de Veronika Franz & Severin Fiala (Autriche) Le labyrinthe du silence (im labyrinth des schweigens) de Giulio Ricciarelli (Allemagne) La isla mínima – de Alberto Rodríguez (Espagne) Classe à part (klass korrekzii / класс коррекции) de Ivan Tverdovsky (Russie/Allemagne) Kobry a uzovky – de Jan Prušinovský (République Tchèque) Koza – de Ivan Ostrochovský (Slovaquie/République Tchèque) The lesson (Urok) de Petar Valchanov & Kristina Grozeva (Bulgarie/Grèce) Plus fort que les bombes (louder than bombs) de Joachim Trier (Norvège/Danemark/France) Tale of tales (il racconto dei racconti) de Matteo Garrone (Italie/Royaume-Uni/France) La niña de fuego (magical girl) de Carlos Vermut (Espagne) La terre éphémère (simindis kundzuli) de Giorgi Ovashvili (Georgie/Allemagne/Kazacstan/République Tchèque/France) Mænd & Høns – de Anders Thomas Jensen (Danemark) Mia madre – de Nanni Moretti (Italie/France) Mademoiselle Julie (fröken Julie) de Liv Ullmann (Norvège) Mustang – de Deniz Gamze Ergüven (France/Allemagne/Turquie) No one’s child (ničije dete) de Vuk Ršumović (Serbie/Croatie) L’ombre des femmes – de Philippe Garrel (France) Paddington – de Paul King (Royaume-Uni/France) Summer (sangailės vasara) de Alanté Kavaïté (Lituanie/France) La peau de Bax (Schneider vs. Bax) de Alex van Warmerdam (Pays-Bas) Le tout nouveau testament – de Jaco Van Dormael (France/Belgique/Luxembourg) Le trésor (comoara) de Corneliu Porumboiu (Roumanie/France) Trois souvenirs de ma jeunesse – de Arnaud Desplechin (France) Under electric clouds (pod elektritscheskimi oblakami / Под электрическими облаками) de Alexei German (Russie/Ukraine/Pologne) L’histoire du géant timide (Fúsi) de Dagur Kári (Islande/Danemark) Tetarti 04:45 – de Alexis Alexiou (Grèce/Israël/Allemagne) Les nuits blanches du facteur (belye nochi pochtalona Alekseya Tryapitsyna / Белые ночи почтальона Алексея Тряпицына) de Andrei Kontchalovski (Russie) La loi du marché – de Stéphane Brizé (France) Soleil de plomb (zvizdan) de Dalibor Matanić (Croatie/Slovénie/Serbie)
Meilleure comédie européenne :
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (en duva satt på en gren och funderade på tillvaron) de Roy Andersson (Suède/Norvège/France/Allemagne) Autres nominations :
La famille Bélier – de Eric Lartigau (France) Le tout nouveau testament – de Jaco Van Dormael (France/Belgique/Luxembourg)
Meilleur acteur :
Michael Caine (Youth – de Paolo Sorrentino) (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni) Autres nominations :
Tom Courtenay (45 years – de Andrew Haigh) (Royaume-Uni) Colin Farrell (The lobster – de Yorgos Lanthimos) (Irlande/Royaume-Uni/Grèce/France/Pays-Bas) Christian Friedel (Un héros ordinaire (Elser) de Oliver Hirschbiegel) (Allemagne) Vincent Lindon (La loi du marché – de Stéphane Brizé) (France)
Meilleure actrice :
Charlotte Rampling (45 years – de Andrew Haigh) (Royaume-Uni) Autres nominations :
Margherita Buy (Mia madre – de Nanni Moretti) (Italie/France) Laia Costa (Victoria – de Sebastian Schipper) (Allemagne) Alicia Vikander (Ex Machina – de Alex Garland) (Royaume-Uni) Rachel Weisz (Youth – de Paolo Sorrentino) (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni)
Meilleur Réalisateur :
Paolo Sorrentino (Youth) (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni) Autres nominations :
Małgorzata Szumowska (Ciało) (Pologne) Yorgos Lanthimos (The lobster) (Irlande/Royaume-Uni/Grèce/France/Pays-Bas) Nanni Moretti (Mia madre) (Italie/France) Sebastian Schipper (Victoria) (Allemagne) Roy Andersson (Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (en duva satt på en gren och funderade på tillvaron)) (Suède/Norvège/France/Allemagne)
Meilleur Scénario :
Yorgos Lanthimos & Florin Lazarescu (The lobster – de Yorgos Lanthimos) (Irlande/Royaume-Uni/Grèce/France/Pays-Bas) Autres nominations :
Alex Garland (Ex Machina – de Alex Garland) (Royaume-Uni) Andrew Haigh (45 years – de Andrew Haigh) (Royaume-Uni) Paolo Sorrentino (Youth – de Paolo Sorrentino) (Italie/France/Suisse/Royaume-Uni) Roy Andersson (Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (en duva satt på en gren och funderade på tillvaron) de Roy Andersson) (Suède/Norvège/France/Allemagne)
Meilleure Photographie :
Martin Gschlacht (Goodnight mommy (ich seh, ich she) de Veronika Franz & Severin Fiala) (Autriche)
Meilleure Musique :
Cat’s Eyes (The duke of Burgundy – de Peter Strickland) (Royaume-Uni/Hongrie)
Meilleurs Décors :
Sylvie Olivé (Le tout nouveau testament – de Jaco Van Dormael) (France/Belgique/Luxembourg)
Meilleurs Costumes :
Sarah Blenkinsop (The lobster – de Yorgos Lanthimos) (Irlande/Royaume-Uni/Grèce/France/Pays-Bas)
Meilleur Montage :
Jacek Drosio (Ciało – de Małgorzata Szumowska) (Pologne)
Meilleur Son :
Vasco Pimentel & Miguel Martins (Les mille et une nuits (as 1001 noites) de Miguel Gomes) (Portugal)
Meilleur Film d’Animation :
Le chant de la mer (song of the sea) de Tomm Moore (Irlande/Danemark/Belgique/France/Luxembourg) Autres nominations :
Adama – de Simon Rouby (France) Shaun le mouton (Shaun the sheep movie) de Richard Starzak & Mark Burton (Royaume-Uni/France)
Meilleur Film Documentaire :
Amy – de Asif Kapadia (Royaume-Uni) Autres nominations :
The look of silence (Senyap) de Joshua Oppenheimer (Danemark/Finlande/ Royaume-Uni/ Indonésie/Norvège) A Syrian love story – de Sean McAllister (Royaume-Uni/France) Toto and his sisters (Toto si surorile lui) de Alexander Nanau (Roumanie/Hongrie)
Meilleur Court Métrage :
Piknik – de Jure Pavlovic (Croatie) Autres nominations :
Dissonance – de Till Nowak (Allemagne) E.T.E.R.N.I.T. – de Giovanni Aloi (France) Field study – de Eva Weber (Royaume-Uni) Kung fury – de David Sandberg ( Suède) Listen kuuntele – de Hamy Ramezan & Rungano Nyoni (Danemark/Finlande) Naše telo – de Dane Komljen (Serbie/Bosnie-Herzégovine) Over – de Jörn Threlfall (Royaume-Uni) Im tekhayekh, ha’Olam yekhayekh elekha – de Yoav Gross, Ehab Tarabieh, Abdelkarim al-Haddad, Ahmad al-Haddad, Diaa al-Haddad & Shada al-Haddad (Israël/Palestine) Fils du loup – de Lola Quivoron (France) Symbolic threats – de Mischa Leinkauf, Lutz Henke & Matthias Wermke (Allemagne) El corridor – de José Luis Montesinos (Espagne) The translator (Çevirmen) de Emre Kayiş (Royaume-Uni/Turquie) This place we call our home – de Thora Lorentzen & Sybilla Tuxen (Danemark) Washingtonia – de Konstantina Kotzamani (Grèce)
Prix Choix du Public :
La isla mínima – de Alberto Rodríguez (Espagne) Autres nominations :
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (en duva satt på en gren och funderade på tillvaron) de Roy Andersson (Suède/Norvège/France/Allemagne) Snow therapy (turist) de Ruben Östlund (Suède/Norvège/France/Danemark) Leviathan (Leviafan / Левиафан) de Andrey Zvyagintsev (Russie) Samba – de Olivier Nakache & Eric Toledano (France) Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? – de Philippe de Chauveron (France) Imitation game (the imitation game) de Morten Tyldum (Royaume-Uni/USA) Le sel de la terre (the salt of the earth) de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (France) Victoria – de Sebastian Schipper (Allemagne) White God (fehér isten) de Kornél Mundruczó (Hongrie/Suède/Allemagne)
Prix de l’Académie du jeune cinéma européen :
Le garçon invisible (il ragazzo invisibile) de Gabriele Salvatores (Italie) Autres nominations :
Min lilla syster – de Sanna Lenken (Suède/Allemagne) You’re ugly too – de Mark Noonan (Irlande)
Prix Eurimage prix de la coproduction européenne :
Andrea Occhipinti
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Mustang – de Deniz Gamze Ergüven (France/Allemagne/Turquie) Autres nominations :
Goodnight mommy (ich seh, ich she) de Veronika Franz & Severin Fiala (Autriche) Limbo – de Anna Sofie Hartmann (Allemagne/Danemark) Slow West John Maclean (Royaume-Uni/Nouvelle Zélande) Im sommer wohnt er unten – de Tom Sommerlatte (Allemagne/France)
Prix de la contribution européenne au cinéma mondial :
Christoph Waltz
Prix pour l’Ensemble de sa Carrière :
Charlotte Rampling
Prix d’Honneur :
Michael Caine

PREVIOUSPrix du Cinéma Européen 2014 || Prix du Cinéma Européen 2015 || Prix du Cinéma Européen 2016NEXT
Fiche créée le 14 décembre 2015 | Modifiée le 15 décembre 2015 | Cette fiche a été vue 295 fois