CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pedro Infante
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Álex Angulo



Date et Lieu de naissance : 12 avril 1953 (Erandio, Espagne)
Date et Lieu de décès : 20 juillet 2014 (Fuenmayor, Espagne)
Nom Réel : Alejandro Angulo León

ACTEUR
Image
1995 Le jour de la bête (el día de la bestia) de Álex de la Iglesia avec Santiago Segura & Armando De Razza
Image
1997 En chair et en os (carne trémula) de Pedro Almodóvar avec Javier Bardem, Francesca Neri & Angela Molina
Image
2005 Le labyrinthe de Pan (el laberinto del fauno) de Guillermo del Toro avec Maribel Verdú & Sergi López
Image
2011 Área de descanso – de Michael Aguiló avec Emma Suárez, Antonio Resines & Teresa Fernández Ramos

Alejandro Angulo León, dit Álex Angulo, est un acteur phare du cinéma espagnol. Né le 12 avril 1953 à Erandio dans le pays basque, il se destine à l’enseignement. Mais sa vocation est ailleurs. L’estrade des salles de classe est trop étroite pour étancher sa soif de représentation. Il embrasse la carrière artistique en rejoignant à l’âge de 23 ans une troupe de théâtre indépendante à Bilbao et donne libre cours à son talent de comédien qu’il déploie ensuite sur le grand comme sur le petit écran.

Son premier rôle au cinéma, Álex Angulo le doit à Imanol Uribe dans «La fuga de Segovia» (1981), film sur fond de terrorisme qui, comme les suivants, ne lui permet pas encore de s’imposer. Sa rencontre avec le cinéaste Álex de la Iglesia quelques années plus tard marque un tournant décisif dans sa carrière. Il sort de l’ombre avec «Action mutante» (1992), film d’anticipation autour du handicap physique, puis surtout avec «Le jour de la bête» (1995), de ce même réalisateur, pour lequel il obtient le rôle titre du prêtre, acharné à empêcher la naissance de l’Antéchrist. Dès lors, Álex Angulo ne cesse plus de tourner. Il est repéré par les plus grands cinéastes de sa génération, tel Pedro Almodóvar qui lui propose le rôle du chauffeur de bus dans son film «En chair et en os» (1997), auprès de Penélope Cruz et Javier Bardem. Un rôle secondaire qui n’en est pas moins mémorable. L’acteur renoue l’année suivante avec Álex de la Iglesia dans une comédie «Mort de rire» (1998), où il joue les médiateurs entre deux clowns rivaux qui se détestent. N’hésitant pas à alterner les genres, il se retrouve dans le casting de «Ma mère préfère les femmes» (2001), comédie de Daniela Féjerman et Inès Paris. Dans «Todo menos la chica» (2001) de Jesús R. Delgado, il est trafiquant de drogues. Et le thriller «The Blackwoods» (2006) de Koldo Serra lui ouvre les frontières aux côtés de Gary Oldman et Virginie Ledoyen. Il se fait particulièrement remarquer dans «Le labyrinthe de Pan» (2005), film fantastique du réalisateur mexicain Guillermo del Toro, par sa subtile interprétation d’un digne et courageux médecin, allié des maquisards dans l’Espagne de Franco. Il élargit ensuite l’éventail de ses compositions dans des films comme «La maison de mon père» (2008) de Gorka Merchán, «Hot school» (2008) de Fernando González Molina, plus grand public, ou encore parmi les têtes d’affiche dans «Area de descanso» (2011) de Michael Aguiló.

Qu’il tourne dans des productions comiques ou plus graves, qu’il reste le plus souvent cantonné dans des rôles secondaires, Álex Angulo n’est jamais insignifiant et parvient à donner à ses personnages une authenticité, une présence tour à tour sobre ou drôle, sachant tirer parti de son physique banal et de sa généreuse pilosité faciale pour faire rire ou inquiéter. Travailleur acharné, il enchaîne courts et longs métrages, tout en étant sollicité pour des séries télévisées espagnoles. C’est avec «Periodistas» qu’il connaît son plus grand succès, série dans laquelle il campe un inoubliable et attachant journaliste, Blas Castellote.

Au mois d’avril 2014, Álex Angulo participe à un court métrage intitulé «Post mortem». Ironie du destin, l’acteur meurt tragiquement quelques mois plus tard, le 20 juillet 2014 à l’âge de 61 ans, dans un accident de voiture au nord de l’Espagne. Comédien encensé, mais aussi homme de cœur, discret sur sa vie privée, Álex Angulo n’a jamais cherché à attirer l’attention sur lui. Mais il a su rendre captivants les personnages qu’il a incarnés tout au long de sa prolifique carrière. Un talent rare!

© Isabelle MICHEL

copyright
1981La fuga de Segovia – de Imanol Uribe avec Xabier Elorriaga
1986El amor de ahora – de Ernesto del Río avec Klara Badiola
1987Tu novia está loca – de Enrique Urbizu avec Antonio Resines
1989El anónimo... ¡vaya papelón! – de Alfonso Arandia avec Miguel Molina
1990Todo por la pasta – de Enrique Urbizu avec María Barranco
1991Le roi ébahi ( el rey pasmado / o rei pasmado ) de Imanol Uribe avec Fernando Fernán Gómez
CM Mirindas asesinas – de Álex de la Iglesia avec Saturnino García
1992Action mutante ( acción mutante ) de Álex de la Iglesia avec Rossy de Palma
DO Como se hizo : Acción mutante – de Adolfo Dufour avec Alex de la Iglesia
    Seulement apparition
CM Entretiempo – de Santiago García de Leániz avec Icíar Bollaín
1993 CM Los amigos del muerto – de Icíar Bollaín avec Cayetana Guillén Cuervo
1994Los peores años de nuestra vida – de Emilio Martínez Lázaro avec Gabino Diego
Sálvate si puedes – de Joaquín Trincado avec Fernando Guillén
CM La leyenda de un hombre malo – de Myriam Ballesteros avec Karra Elejalde
1995Le jour de la bête ( el día de la bestia ) de Álex de la Iglesia avec Santiago Segura
    Prix du meilleur acteur aux Prix Ondas de Barcelone, Espagne

Hola, ¿estás sola? – de Icíar Bollaín avec Candela Peña
Así en el cielo como en la tierra – de José Luis Cuerda avec Francisco Rabal
Matías, juez de línea – de Santiago Aguilar & Luis Guridi avec Alicia Sánchez
Brujas – de Álvaro Fernández Armero avec Penélope Cruz
CM Lourdes de segunda mano – de Chema de la Peña avec Nathalie Seseña
    + production
CM La boutique del llanto – de Iñaki Peñafiel avec María Pujalte
CM Au revoir Toby, au revoir ! ( adiós Toby, adiós ) de Ramón Barea avec Mariví Bilbao
1996Calor... y celos – de Javier Rebollo avec Fernando Guillén Cuervo
    Seulement voix
Sólo se muere dos veces – de Esteban Ibarretxe avec Narciso Ibáñez Menta
Dos por dos – de Eduardo Mencos avec Mari Carmen Tovar
CM Ya vienen los reyes – de Luis Oliveros avec José María Sacristán
1997En chair et en os ( carne trémula ) de Pedro Almodóvar avec Angela Molina
Grandes ocasiones – de Felipe Vega avec Leonor Watling
CM Un solo de cello – de Daniel Cebrián avec Úrsula García Sánchez
CM Muerto de amor – de Ramón Barea & José María Lara avec Esther Velasco
CM Luis Soto – de Irene Arzuaga avec Amaia Lizarralde
CM Completo confort – de Juan Flahn avec Silvia Marsó
1998Les années volées ( los años bárbaros ) de Fernando Colomo avec Samuel Le Bihan
Mort de rire ( muertos de risa ) de Álex de la Iglesia avec El Gran Wyoming
CM Lorca – de Iñaki Elizalde avec Miguel Bosé
1999Sexo por compasión – de Laura Mañá avec Pilar Bardem
2001Ma mère préfère les femmes [surtout les jeunes...] ( a mi madre le gustan las mujeres ) de Daniela Féjerman & Inés París avec Rosa Maria Sardà
Todo menos la chica – de Jesús R. Delgado avec Nathalie Seseña
No somos nadie – de Jordi Mollà avec Candela Peña
2002Poniente – de Chus Gutiérrez avec Cuca Escribano
El oro de Moscú – de Jesús Bonilla avec Concha Velasco
CM Yo me adapto – de Diego Lublinsky & Guido Lublinsky avec Mónica Ballesteros
CM Un mal viaje – de Freddie Cheronne avec Natalia Pallas
2003El coche de pedales – de Ramón Barea avec Rosana Pastor
CM Expreso nocturno – de Imanol Ortiz López avec Enrique Martínez
2004Isi/Disi : Amor a lo bestia – de Chema de la Peña avec Santiago Segura
CM Lo que el ojo no ve – de José Braña avec Fernando Lorenzo
CM Dientes de leche – de Claus Groten avec Saioa Burutaran
CM Manolito Espinberg, une vie de cinéma – de Miguel C. Rodríguez & Luis Francisco Pérez avec Fabrice Ferra
    Seulement apparition
2005Otros días vendrán – de Eduard Cortés avec Cecilia Roth
Le labyrinthe de Pan ( el laberinto del fauno ) de Guillermo del Toro avec Maribel Verdú
CM A falta de pan – de Martín Rosete avec Amparo Baró
2006The Blackwoods ( bosque de sombras ) de Koldo Serra avec Gary Oldman
2007Casual day – de Max Lemcke avec Luis Tosar
DA La crise carnivore ( la crisis carnívora ) de Pedro Rivero
    Seulement voix
CM Limoncello – de Luiso Berdejo, Borja Cobeaga &Jorge Dorado avec Marta Rubio
2008La maison de mon père ( la casa de mi padre ) de Gorka Merchán avec Emma Suárez
Imago mortis – de Stefano Bessoni avec Geraldine Chaplin
Hot school ( fuga de cerebros ) de Fernando González Molina avec Amaia Salamanca
CM El hueco de Tristán Boj – de Paula Ortiz avec Jorge Rodríguez Gascón
2009 CM Universos – de José Corbacho & Juan Cruz avec Martiño Rivas
CM Enarmonía – de David R. Losada avec Miguel Ángel Jenner
2010El gran Vázquez – de Óscar Aibar avec Santiago Segura
Un mundo casi perfecto – de Esteban Ibarretxe & José Miguel Ibarretxe avec Javier Merino
CM Desastre[s] – de Ivan Cortazar avec Itziar Aizpuru
2011Área de descanso – de Michael Aguiló avec Teresa Fernández Ramos
Chrysalis ( de tu ventana a la mía ) de Paula Ortiz avec Maribel Verdú
Los muertos no se tocan, nene – de José Luis García Sánchez avec Silvia Marsó
CM La mujer del hatillo gris – de Luis Trapiello avec María Botto
2012Zipi y Zape y el club de la canica – de Oskar Santos avec Javier Gutiérrez
CM Agua ! – de Mikel Rueda avec Fernando Tielve
2013A escondidas – de Mikel Rueda avec Ramón Agirre
CM 3665 – de Miguel Ángel Refoyo avec Raúl Prieto
    Seulement voix & narration
CM Namnala – de Nacho Solana avec Babou Cham
2014Justi&Cia – de Ignacio Estaregui avec Marta Larralde
CM Post mortem – de Jaione Daubagna avec Amaia Iraundegi
Fiche créée le 21 juillet 2014 | Modifiée le 6 octobre 2014 | Cette fiche a été vue 1571 fois
PREVIOUSFrance Anglade || Álex Angulo || Evelyn AnkersNEXT