CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lee Remick
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Abdelmajid Lakhal



Date et Lieu de naissance : 29 novembre 1939 (Bizerte, Tunisie)
Date et Lieu de décès : 27 septembre 2014 (Ariana, Tunisie)
Nom Réel : Abdelmajid Lakhal (عبد المجيد لكحل)

ACTEUR
Image
1975 Le messie (il messia) de Roberto Rossellini avec Tina Aumont, Pier Maria Rossi & Vernon Dobtcheff
Image
1979 Aziza (عزيزة) de Abdellatif Ben Ammar avec Yasmine Khlat, Mouna Noureddine & Mohamed Zinet
Image
2000 Fatma (فاطمة) de Khaled Ghorbal avec Awatef Jendoubi, Nabila Guiders, Bagdadi Aoun & Amel Safta
Image
2010 Or noir (black gold) de Jean-Jacques Annaud avec Antonio Banderas & Tahar Rahim

C’est à Bizerte, ancien comptoir phénicien puis romain situé à la pointe nord de la Tunisie (alors sous protectorat français), que Abdelmajid Lakhal voit le jour le 29 septembre 1939. Il grandit à Hammam-Lif, station balnéaire au sud de Tunis; son père, Ali, est un haut fonctionnaire au ministère de l’Education; sa mère, Chadia, est issue d’une grande famille bizertine. Il est attiré très jeune par le théâtre. Abdelmajid poursuit ses études à Radès et, en 1956, il délaisse sa scolarité au profit de la scène. Conscient des capacités artistiques de son fils, Ali Lakhal l’inscrit à l’école de Théâtre Arabe de Tunis.

En 1961, Abdelmajid Lakhal met en scène sa première pièce, «Les femmes en danger», de l’écrivain Ezzeddine Madani avec la troupe de l’Union générale des étudiants de Tunisie. L’année suivante, il intègre la troupe du Théâtre Municipal de Tunis, avec son ami Mohsen Ben Abdallah, et participe à un stage à la faculté du Théâtre des Nations de Paris où il découvre le travail de Peter Brook. Tout au long de sa carrière sur scène, il est l’interprète et le metteur en scène de pièces d’auteurs classiques, tels que William Shakespeare, Federico García Lorca, Ben Jonson, Carlo Goldoni ou Anton Tchékov, mais également d’auteurs arabes comme Noureddine Kasbaoui («Une nuit des mille et une nuits» - 1978), Mohamed Labidi («La jalousie» - 1985), Abdessalem El Bech («Assujettira» - 1987) et Abdellatif Hamrouni («Le quatrième monde» au Festival de La Goulette en 1991). Avec la troupe de Théâtre Municipal, il participe à des tournées de la France au Qatar, en passant par l’Algérie, le Maroc, la Libye, l’Autriche, l’Egypte, le Liban, l’Irak ou le Koweït.



Au milieu des années 1970, Abdelmajid Lakhal fait ses premières apparitions au cinéma, dans deux productions étrangères tournées dans son pays : «Le messie» (1975) de Roberto Rossellini et le «Jésus de Nazareth» (1977) de Franco Zeffirelli. En 1975, il est distribué dans le document-fiction «Fatma 75» de Salma Baccar; l’actrice Jalila Baccar y campe plusieurs personnages représentatifs de l’histoire des femmes tunisiennes. On le voit ensuite dans «Aziza » (1979) de Abdellatif Ben Ammar; «Le mirage» (1980) de Abdelhafidh Bouassida, l’histoire d’un jeune homme plein d’espoir, interprété par Mohamed Habachi, parti gagner sa vie en ville et qui ne va connaitre que désillusion; «Le vent des destins» (1993) de Ahmed Jemaï avec Mouna Noureddine; «Une odyssée» (2000) de Brahim Babaï. En 1993, il croise les Français Françoise Christophe et Niels Tavernier sur le plateau de «Echec et mat» de Rachid Ferchiou. Il achève son parcours cinématographique en interprétant un calligraphe dans «Bab’Aziz» (2005) de Nacer Khemir et un vieil imam dans «L’or noir» (2010) de Jean-Jacques Annaud.

C’est la télévision qui va faire de Abdelmajid Lakhal une immense vedette en Tunisie et dans beaucoup de pays arabes, notamment avec ses prestations dans des feuilletons à succès comme «Ziadatou Allah II» (1976) de Ahmed Harzallah, «Yahia Ibn Omar» (1983) de Hamadi Arafa, qui lui vaut le premier prix d’interprétation masculine au Festival des télévisions arabes, «Cherche avec nous» (1984/88) série policière de Abderrazak Hammami, «Abou Raihana» (1995) de Fouaz Abdelki, où il joue le rôle du prince. En 1989, il est décoré Officier du Mérite Culturel. Admis dans un état critique aux soins intensifs de l’hôpital d’Ariana en juin 2014, il y décède le 27 septembre de la même année.

© Pascal DONALD

copyright
1975Le messie ( il messia ) de Roberto Rossellini avec Tina Aumont
DO Fatma 75 ( فاطمة 75 ) de Salma Baccar avec Jalila Baccar
1976Jésus de Nazareth ( Jesus of Nazareth / Gesù di Nazareth ) de Franco Zeffirelli avec Robert Powell
1979Aziza ( عزيزة ) de Abdellatif Ben Ammar avec Yasmine Khlat
1980Mirages ( al-sarab / سراب ) de Abdelhafidh Bouassida avec Mohamed Habachi
1987 CM La mort en face ( الموت في مواجهة ) de Mohamed Damak
1991Le vent des destins ( ryah al akdar / رياح القدر ) de Ahmed Jemaï avec Mouna Noureddine
1993Echec et mat ( kich mât / كش ملك ) de Rachid Ferchiou avec Françoise Christophe
2000Fatma ( فاطمة ) de Khaled Ghorbal avec Awatef Jendoubi
Une odyssée ( al oudyssa / اوديسة ) de Brahim Babaï avec Raouf Ben Amor
2005Bab’Aziz, le prince qui contemplait son âme ( Bab’Aziz ) de Nacer Khemir avec Golshifteh Farahani
2010Or noir ( black gold ) de Jean-Jacques Annaud avec Antonio Banderas
Fiche créée le 28 septembre 2014 | Modifiée le 7 octobre 2014 | Cette fiche a été vue 1976 fois
PREVIOUSVeronica Lake || Abdelmajid Lakhal || Carl LamacNEXT