CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lars Hanson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Abel Jacquin



Date et Lieu de naissance : 14 juillet 1893 (Colombes, France)
Date et Lieu de décès : 12 mai 1968 (Bois-Colombes, France)
Nom Réel : Abel Louis Jacquin

ACTEUR

Fils de Noël et Louise Jacquin, le petit Abel Louis voit le jour le 14 juillet 1893, dans la petite ville de Colombes, en banlieue parisienne. Très jeune, il entre au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris d’où il sort avec un premier prix.

Dès la fin des années dix, Abel Jacquin entame une prolifique carrière théâtrale, qui le conduira de la France Métropole à l’Afrique du Nord. Parmi les pièces qu’il interprète au cours des cinquante ans de sa vie professionnelle, nous pouvons citer: «L’étrange nuit de Rockland», «Le goût du risque» d’A. Mortier, «Le matériel humain» de Paul Raynal, «Ce soir à Samarcande», «Ombre chère», «Namouna», ces trois dernières de Jacques Deval, etc.

Côté cinéma, Abel Jacquin débute en 1921, dans «Le pauvre village» de Jean Hervé, seule prestation muette de sa filmographie. Il revient en 1930, pour jouer dans deux films très différents. Le premier: «Paris la nuit», une comédie de Henri Diamant-Berger, qui met en scène la confrontation du petit peuple de Paris et des aristocrates venus s’encanailler dans un bar mal famé. Le second: «L’homme qui assassina», une intrigue policière de Curtis Bernhardt et Jean Tarride.

Au cours des années trente, il compose quelques rôles de composition remarquables, parmi lesquels: le Prince Impérial dans «Matricule 33» (1933), aux côtés de Edwige Feuillère; le Baron de Rouget dans «Amants et voleurs» (1935) de Raymond Bernard; le détective dans «Anne-Marie» (1936) avec Annabella; le Capitaine d’aviation dans «Courrier Sud» (1936) d’après le roman de Antoine de Saint-Exupéry; le Capitaine Karl Burgstaller dans «Ultimatum» (1938) où il donne la réplique à Dita Parlo et à Erich von Stroheim; et l’officier injustement accusé d’espionnage dans «Sidi-Brahim» (1939) de Marc Didier. Notons aussi, que dans «Les demi vierges» (1935) et dans «La dame de pique» (1937), il partage l’affiche avec la discrète comédienne Gabrielle Roanne, qui est également sa femme à la ville.

En 1939, Abel Jacquin disparaît de l’avant-scène jusqu’en 1945. Il décide effectivement, en compagnie de l’acteur Henri Crémieux et de leurs familles respectives, de se lancer dans la viticulture et de cultiver des légumes. Après la guerre, il reprend toutefois le chemin de la scène et des studios. Parmi la quinzaine de films où il apparaît, il incarne notamment: l’inspecteur de police Renault dans «Pétrus» avec Fernandel; le Colonel Arnal qui organise les recherches d’un avion disparu dans le désert, dans «Le paradis des pilotes perdus» (1948) de Georges Lampin; le Commandant Américain dans «Maître après dieu» (1950) avec Pierre Brasseur et le Père Supérieur dans «Le défroqué» (1953) avec Pierre Fresnay. Il fait aussi plusieurs apparitions à la télévision et termine sa carrière, au milieu des années cinquante, avec trois films de Raoul André: «Marchandes d’Illusion» (1954) avec Giselle Pascal, «Les pépées au service secret» (1955) avec Claudine Dupuis et «Les indiscrètes» (1955) avec Nicole Berger.

Egalement auteur de nombreuse fables et poèmes édités par Pierre Seghers, Abel Jacquin s’éteint dans la plus totale discrétion, le 12 mai 1968, à Bois-Colombes dans les Hauts-de-Seine (France).

© Philippe PELLETIER - Source: Yvan FOUCART – Dictionnaire des Comédiens Français Disparus ©

copyright
1921La pauvre village – de Jean Hervé avec Germaine Rouer
1930Paris la nuit – de Henri Diamant-Berger avec Marguerite Moreno
L’homme qui assassina – de Curtis Bernhardt & Jean Tarride avec Marie Bell
CM Un drame dans la tempête – de Henri Diamant-Berger avec Rachel Devirys
CM Monsieur Gazon – de Henri Diamant-Berger avec Alice Tissot
1931Tu m’oublieras – de Henri Diamant-Berger avec Damia
CM Deux bons copains – de Abel Jacquin avec Mireille
    Seulement réalisation
1932 CM Terre sans pain ( las hurdes / tierra sin pan ) de Luis Buñuel
    Seulement voix dans la version française
CM Photos – de Abel Jacquin avec Henri Crémieux
1933Matricule 33 – de Karl Anton avec Edwige Feuillère
Les deux « monsieur » de Madame – de Abel Jacquin & Georges Pallu avec Gaby Basset
    Seulement réalisation
1934Cartouche – de Jacques Daroy avec Mila Parély
La cinquième empreinte / Lilas blanc – de Karl Anton avec Alice Field
1935Amants et voleurs – de Raymond Bernard avec Florelle
Les demi vierges – de Pierre Caron avec Madeleine Renaud
1936Blanchette – de Pierre Caron avec Jean Tissier
Anne-Marie – de Raymond Bernard avec Annabella
Aventure à Paris – de Marc Allégret avec Arletty
Courrier Sud – de Pierre Billon avec Jany Holt
Le chemin de Rio / Cargaison blanche – de Robert Siodmak avec Käthe von Nagy
1937La dame de pique – de Fédor Ozep avec André Luguet
Boulot aviateur / Fripons, voleurs et Cie – de Maurice de Canonge avec Michel Simon
Légions d’honneur – de Maurice Gleize avec Charles Vanel
Tarakanova ( la principessa Tarakanova ) de Fédor Ozep & Mario Soldati avec Annie Vernay
Police mondaine – de Michel Bernheim & Christian Chamborant avec Junie Astor
Arsène Lupin, détective – de Henri Diamant-Berger avec Rosine Deréan
1938L’avion de minuit – de Dimitri Kirsanoff avec Colette Darfeuil
Gibraltar – de Fédor Ozep avec Erich von Stroheim
Ultimatum – de Robert Wiene avec Dita Parlo
1939Paix sur le Rhin – de Jean Choux avec Françoise Rosay
Sidi-Brahim / L’esprit de Sidi-Brahim – de Marc Didier avec René Dary
1945Peloton d’exécution – de André Berthomieu avec Lucien Coëdel
1946Pétrus – de Marc Allégret avec Fernandel
Contre-enquête – de Jean Faurez avec Jany Holt
1947Les frères Bouquinquant – de Louis Daquin avec Madeleine Robinson
1948Femme sans passé – de Gilles Grangier avec Sophie Desmarets
D’homme à homme – de Christian-Jaque avec Jean-Louis Barrault
Le paradis des pilotes perdus – de Georges Lampin avec Andrée Debar
Piège à hommes – de Jean Loubignac avec Micheline Francey
La route inconnue – de Léon Poirier avec Lisette Lanvin
1949Au grand Balcon – de Henri Decoin avec Pierre Fresnay
1950Maître après dieu – de Louis Daquin avec Pierre Brasseur
1953Le défroqué – de Léo Joannon avec Pierre Trabaud
1954Marchandes d’illusions – de Raoul André avec Giselle Pascal
1955Les pépées au service secret – de Raoul André avec Claudine Dupuis
Les indiscrètes – de Raoul André avec Nicole Berger
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 8 décembre 2009 | Cette fiche a été vue 6127 fois
PREVIOUSGaston Jacquet || Abel Jacquin || Claude JadeNEXT