CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nigel Davenport
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Achille Zavatta



Date et Lieu de naissance : 9 mai 1915 (La Goulette, Tunisie)
Date et Lieu de décès : 16 novembre 1993 (Ouzouer-des-Champs, France)
Nom Réel : Alfonso Zavatta

ACTEUR
Image
1956 Du sang sous le chapiteau – de Georges Péclet avec Ginette Leclerc, Sirena Adgemova & Mona Sylvie
Image
1959 La jument verte – de Claude Autant-Lara avec Bourvil, Sandra Milo, Francis Blanche & Yves Robert
Image
1963 Rien ne va plus – de Jean Bacqué avec Emma Damia, Maria Pacôme, Rogert Dutoit & Angelo Bardi
Image
1967 Le feu de dieu – de Georges Combret avec Dominique Boschero, René Dary & Noëlle Noblecourt

Issu d’une famille au service du cirque depuis le XVIème siècle, Achille Zavatta serait officiellement né le 9 mai 1915 à La Goulette en Tunisie, mais il est plus probable qu’il ait vu le jour dans la roulotte de ses parents, aux alentours de Tunis, et qu’il fut déclaré à l’état civil dans la ville étape où se produisait le cirque de ses parents. Il passe son enfance dans la roulotte familiale, sur les routes du Maghreb. Formé par son père à tous les métiers du chapiteau, il commence sa carrière comme acrobate avec sa première femme, Julia Moore, avant qu’il ne s’oriente vers la voltige avec ses frères Michel et Rolf pour le cirque de Albert Rancy.

Au milieu des années trente, Achille Zavatta, victime d’un accident, ne peut plus se produire dans des numéros de trapèze. Albert Rancy lui impose alors de remplacer un clown manquant. Il fait ainsi ses débuts à Limoges en costume d’Auguste, un nouvel emploi qui va l’imposer comme le plus grand artiste de cirque en France pendant presque six décennies. C’est à Paris, au Cirque d’Hiver des frères Bouglione, que son personnage devient célèbre. En duo avec le clown blanc Despard, il triomphe dans plusieurs spectacles entre 1936 et 1938. Après la Seconde Guerre Mondiale, il dirige plusieurs grands chapiteaux. En 1953, il fait notamment une grande tournée avec Tino Rossi pour le «Super Circus». Mais c’est la télévision qui va faire de lui une immense vedette, en 1960, avec plus de deux cents passages dans la célèbre émission de Gilles Margaritis «La piste aux étoiles». Il travaille encore pour la famille Grüss, pour le cirque Pinder de Jean Richard avant le sien, «Le Cirque Zavatta», en 1978. Après avoir abandonné la piste en 1985, c’est finalement la faillite qui oblige l’artiste à se retirer définitivement en 1991.

Clown mythique, Achille Zavatta est aussi un musicien accompli, passant de la clarinette à la trompette avec une égale aisance. Sa notoriété lui permet de faire sa première apparition au cinéma, dans le film «Au fil des ondes» en 1950. Six ans plus tard, il se fait remarquer par ses participations dans «Eléna et les hommes» de Jean Renoir, avec Ingrid Bergman, mais surtout dans «Trapèze» de Carol Reed auprès de Burt Lancaster, Tony Curtis et Gina Lollobrigida. Toujours en 1956, il joue le rôle principal dans «Du sang sous le chapiteau» un drame policier dans le milieu du cirque réalisé par Georges Péclet. Achille Zavatta tourne encore dans huit films jusqu’en 1971, parmi lesquels: «La jument verte» (1958) de Claude Autant-Lara avec Bourvil; «Match contre la mort» (1958) de Claude Bernard-Aubert, avec Gérard Blain et Antonella Lualdi; «La malédiction de Belphégor» (1966) de Georges Combret, avec Raymond Souplex; «La grande maffia» (1971) de Philippe Clair, avec Francis Blanche. Pour la télévision, il est, en 1961, le principal protagoniste du feuilleton «Le trésor des 13 maisons» puis apparaît dans des épisodes de séries a succès comme «Les dossiers de l’agence O» (1968).

Après un premier mariage en 1934 avec Julia Moore, Achille Zavatta a épousé Monique Revenas en 1957, puis Annick Tretout en 1974. De ses trois unions il a eu quatre enfants. Souffrant d’une maladie rénale depuis plusieurs années, il se retire à Ouzouer-des-Champs, petit village du Loiret. Peu a peu la dépression le gagne, l’envie de vivre l’abandonne. Il met fin à ses jours le 16 novembre 1993, dans le jardin de sa maison; ainsi disparaît un grand artiste dont le nom était synonyme de spectacle et de rires.

© Pascal DONALD

copyright
1950Au fil des ondes – de Pierre Gautherin avec Jacques Hélian
    Seulement apparition
1956Eléna et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
    Seulement apparition
Trapèze ( trapeze ) de Carol Reed avec Gina Lollobrigida
    Seulement apparition
Du sang sous le chapiteau – de Georges Péclet avec Ginette Leclerc
    + musique
1959Visa pour l’enfer / Passeport pour l’enfer – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
La jument verte – de Claude Autant-Lara avec Bourvil
Match contre la mort – de Claude Bernard-Aubert avec Antonella Lualdi
1963Rien ne va plus – de Jean Bacqué avec Maria Pacôme
1964Tintin et les oranges bleues – de Philippe Condroyer avec Jean-Pierre Talbot
1966La malédiction de Belphégor – de Georges Combret avec Raymond Souplex
1967Le feu de dieu – de Georges Combret avec Dominique Boschero
1971La grande maffia – de Philippe Clair avec Francis Blanche
Fiche créée le 29 août 2013 | Modifiée le 15 novembre 2013 | Cette fiche a été vue 2563 fois
PREVIOUSManuel Zarzo || Achille Zavatta || Maali ZayedNEXT