CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lina Romay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Adrian Hoven



Date et Lieu de naissance : 18 mai 1922 (Wöllersdorf, Autriche)
Date et Lieu de décès : 28 avril 1981 (Tegernsee, Allemagne)
Nom Réel : Wilhelm Arpad Peter Hofkirchner

ACTEUR

Adrian Hoven naît Wilhelm Arpad Meter Hofkirchner, le 18 mai 1922, à Wöllersdorf, petite ville autrichienne, à une cinquante de kilomètre à l’ouest de Vienne. Il fête ses seize ans, cinq jours après «l’Anschluss » qui raye son pays de la carte politique de l’Europe. Pendant la seconde guerre mondiale, ayant fait des études en constructions mécaniques, il est incorporé dans la Luftwaffe où il est chargé de l’entretien des Messerschmitt.

L’acteur puis réalisateur allemand Helmut Weiss l’ayant apprécié sur la scène de différents théâtres berlinois, il lui permet de débuter comme figurant au cinéma en 1947. Deux ans plus tard, il lui confie un rôle de plus grande envergure dans une histoire policière «Tromba». La même année, Adrian Hoven est dirigé par Gustav Fröhlich dans un film en costume «Der bagnosträfling», d’après une nouvelle de Balzac, avec Käthe Dorsch en vedette; puis par Géza von Bolváry dans une comédie musicale romanesque «Wer bist du, den ich liebe?». Il reste dans le même registre, en 1950, avec «Der dorfmonarch» de Joe Stöckel où il interprète le fils du bourgmestre d’un village des Alpes bavaroises. En 1951, il travaille notamment avec Ernst Marischka pour l’adaptation filmée de l’opérette de Kurt Feltz «Saison à Salzbourg». Il devient ainsi l’un des jeunes premiers favoris du réalisateur autrichien qui lui donne quatre ans plus tard le rôle du Prince Albert dans «Les jeunes années d’une reine», la Reine Victoria, étant bien sûr Romy Schneider. Adrian Hoven endosse aussi l’uniforme pour incarner, en 1954, le Capitaine Althoff aux côtés de O.E. Hasse qui interprète «L’amiral Canaris»le célèbre chef des services militaires de renseignement d’Hitler, dans un film de Alfred Weidenmann. Puis en 1959, il appartient encore aux services secrets dans le film de Wolfgang Schleif «L’espion du Caire» avec Paul Klinger en Maréchal Rommel. Durant cette même période Hoven se voit souvent confier des rôles sans relief dans des films gentillets comme «Liane, l’esclave blanche» (1957) où il est le héros qui sauve une Allemande, petite fille blanche perdue dans une Afrique en technicolor, devenue une plantureuse sauvageonne jouée par Marion Michael, la Brigitte Bardot d’Outre-Rhin.

La décennie suivante, l’acteur est encore à l’affiche de nombreuses productions, mais pour des rôles plus secondaires. Adrian Hoven tourne aussi des films d’horreur: «L’orchidée rouge» (1962) avec Christopher Lee, «La grotte aux filles mortes-vivantes» (1964) de Ákos Ráthonyi. Il apparaît dans des western spaghetti filmés en Andalousie comme en 1965: «Le fils de Jesse James» de Antonio del Amo et «La dernière aventure de Buffalo Bill» de Joaquín Luis Romero. Puis il passe à la réalisation d’œuvres commerciales érotiques teintées de sado-masochisme, marquées par l’époque: «Der mörder mit dem seideschal» (1965), «Les fantaisies amoureuses de Siegfried» (1970), «Pustblume» (1973) avec Rutger Hauer. Il produit aussi des films du même genre réalisés par Ramón Comas («Chinos y minifaldas» en 1967) ou Jesús Franco («Bésame monstruo» en 1970). Mais Rainer Werner Fassbinder qui connaît son talent de comédien le rappelle pour plusieurs de ses créations dont «Lili Marleen» (1980) avec Hanna Schygulla. Adrian Hoven fait aussi des feuilletons télévisés comme «Tatort» ou «Berlin Alexanderplatz» (1980). En 1981 il joue son dernier rôle et réalise un dernier film. Il décède en effet dans sa soixantième année le 28 avril 1981 à Tegernsee à quelques kilomètres de son pays natal.

© Caroline HANOTTE

copyright
1947Quax in Africa – de Helmut Weiss avec Heinz Rühmann
Herzkönig / Ein walzer ins glück – de Helmut Weiss avec Lisa Lesco
1949Tromba – de Helmut Weiss avec Grethe Weiser
Der bagnosträfling – de Gustav Fröhlich avec Käthe Dorsch
Qui est cette personne que j’aime ? ( wer bist du, den ich liebe? / die abenteuer des herrn von Barabas ) de Géza von Bolváry avec Jester Naefe
1950Der dorfmonarch – de Joe Stöckel avec Lucie Englisch
Epilogue, le mystère de l’Orplid ( epilog / der geheimnis der Orplid ) de Helmut Käutner avec Hilde Hildebrand
Sous la rafale ( föhn / sturm in der otwand / white hell ) de Rolf Hansen avec Hans Albers
1951La vie étrange de monsieur Bruggs ( das seltsame leben des herrn Bruggs ) de Erich Engel avec Alice Treff
Dr. Holl, histoire d’un grand amour / Angelika ( Dr. Holl ) de Rolf Hansen avec Maria Schell
L’impératrice Marie-Thérèse ( Maria Theresia ) de Emil Edwin Reinert avec Paula Wessely
Mon pays, tes étoiles ! ( Heimat, deine sterne / der jagerloisl vom Tegernsee / der jagerloisl ) de Hermann Kugelstadt avec Ida Wüst
Saison à Salzbourg ( saison in Salzburg ) de Ernst Marischka avec Lotte Lang
L’âme des pionniers ( gefangene seele / verbotene leidenschaft ) de Hans Wolff avec Hedwig Bleibtreu
1952Das weiße abenteuer – de Arthur Maria Rabenalt avec Joe Stöckel
3 hommes et une fille / Je ne peux pas tous les épouser ( alle kann ich nicht heiraten ) de Hans Wolff avec Sonja Ziemann
J’ai perdu mon cœur à Heidelberg ( ich hab’ mein herz in Heidelberg verloren ) de Ernst Neubach avec Eva Probst
Karneval in weiß – de Hans Albin & Harry R. Sokal avec Hannelore Bollmann
Je danse avec toi ( Hannerl / ich tanze mit dir in den himmel hinein ) de Ernst Marischka avec Paul Hörbiger
1953Hourra, un garçon ! / Bravo je suis papa ! ( hurra : Ein junge! ) de Ernst Marischka avec Theo Lingen
Le tigre de Colombo / L’étoile de Colombo ( sterne über Colombo ) de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
Prisonnière du Maharadjah ( die gefangene des Maharadscha ) de Veit Harlan avec Willy Birgel
Ehe für eine nacht – de Victor Tourjansky avec Gustav Fröhlich
1954La ville est pleine de secrets ( die stadt ist voller geheimnisse ) de Fritz Kortner avec Karl Ludwig Diehl
L’amiral Canaris / L’affaire de l’amiral Canaris ( Canaris ) de Alfred Weidenmann avec O.E. Hasse
Meine schwester und ich – de Paul Martin avec Herta Staal
Les jeunes années d’une reine ( mädchenjahre einer königin ) de Ernst Marischka avec Romy Schneider
Nous irons à Hambourg ( die große starparade : grosse star-parade ) de Paul Martin avec Renate Holm
    + chansons
1955Son premier rendez-vous ( ihr erstes rendezvous ) de Axel von Ambesser avec Karl Schönböck
Pays de mes amours ( Heimatland ) de Franz Antel avec Marianne Hold
Ainsi va l’amour ( ja, so ist das mit der liebe / ehesanatorium ) de Franz Antel avec Maria Emo
Tant que vous vivez ( Solange du lebst ) de Harald Reinl avec Marianne Koch
Le chemin du paradis ( die drei von der tankstelle ) de Hans Wolff avec Claude Farell
1956Les mensonges ont de jolies jambes ( lügen haben hübsche beine ) de Erik Ode avec Doris Kirschner
Le bal de l’opéra ( opernball ) de Ernst Marischka avec Hertha Feiler
Antonia en uniforme ( kaiserjäger ) de Willi Forst avec Erika Remberg
Pulverschnee nach Übersee – de Hermann Leitner avec Beppo Brem
Lily Marlène / Comme autrefois Lily Marlène ( wie einst Lili Marleen ) de Paul Verhoeven avec Wolfgang Preiss
Bonsoir Paris / Bonsoir Paris, bonjour l’amour – de Ralph Baum avec Dany Robin
1957Zwei herzen voller seligkeit – de Josef A. Holmann avec Herta Staal
Vienne, ville de mes rêves ( Wien, du stadt meiner träume ) de Willi Forst avec Hans Holt
Sept années de poisse ( scherben bringen glück / sieben jahre pech ) de Ernst Marischka avec Annie Rosar
L’ingénue de Vienne ( die unentschuldigte stunde ) de Willi Forst avec Senta Berger
Liane, l’esclave blanche ( Liane, die weiße sklavin ) de Hermann Leitner avec Marion Michael
1958Les belles jambes de Sabrina ( le bellisime gambe di Sabrina ) de Camillo Mastrocinque avec Mamie Van Doren
Lilli, une môme du tonnerre ( Lilli – Ein mädchen aus der großstadt ) de Hermann Leitner avec Rudolf Platte
1959Médecin par passion ( arzt aus leidenschaft ) de Werner Klingler avec Erica Beer
L’espion du Caire ( Rommel ruft Kairo ) de Wolfgang Schleif avec Peter van Eyck
L’énigme de l’araignée verte / L’araignée verte ( das rätsel der grünen spinne ) de Franz Marischka avec Renate Ewert
L’île des vierges folles / L’île des Amazones ( die insel der Amazonen ) de Otto Meyer avec Dorothee Parker
1960L’homme des fusées secrètes ( I aim at the stars / wernher von braun / ich greife nach den sternen ) de Jack Lee Thompson avec Curd Jürgens
L’auberge du Cheval Blanc ( im weißen rößl ) de Werner Jacobs avec Estella Blain
Nous ne nous quitterons jamais ( wir wollen niemals auseinandergehn ) de Harald Reinl avec Vivi Bach
Foxhole in Cairo – de John Llewellyn Moxey avec James Robertson Justice
1961Ne fais pas le singe ! ( Ach Egon ! ) de Wolfgang Schleif avec Ruth Stephan
Carina O Rosina ( am sonntag will mein süsser mit mir segeln gehn ) de Franz Marischka avec Harald Juhnke
Liane, die tochter des dschungels – de Hermann Leitner avec Hardy Kruger
Filles et chansons ( so liebt und küsst man in Tirol ) de Franz Marischka avec Monika Dahlberg
1962La femme blonde du Maharajah ( die blonde frau des Maharadscha ) de Veit Harlan avec René Deltgen
L’orchidée rouge ( das rätsel der roten orchidee ) de Helmut Ashley avec Christopher Lee
Musica-stop ( die post geht ab / niemand sündigt im Bikini ) de Helmuth M. Backhaus avec Wolf Albach-Retty
1963Chante mais ne joue pas pour moi ( sing, aber spiel nicht mit mir ) de Kurt Nachmann avec Ted Herold
Mit besten empfehlungen – de Kurt Nachmann avec Oskar Sima
Interpole contre stupéfiants / Le cobra noir ( die schwarze kobra ) de Rudolf Zehergruber avec Paul Dahlke
Allotria in zell am see – de Franz Marischka avec Hannelore Elsner
1964La grotte aux filles / La grotte des filles mortes-vivantes ( der fluch der grünen augen / cave of the living dead / the curse of the green eyes / die grotte der lebenden toten / night of the vampires ) de Ákos Ráthonyi avec Erika Remberg
Tim Frazer à la poursuite du mystérieux Monsieur X ( Tim Frazer jagt den geheimnisvollen Mr. X ) de Ernst Hofbauer avec Corny Collins
1965La dernière aventure de Buffalo Bill / Sept heures de feu ( aventuras del Oeste / die letzte kugel traf den besten / sette ore di fuoco / seven hours of gunfire ) de Joaquín Luis Romero Marchent avec Gloria Milland
Le fils de Jesse James / Seul contre tous ( el hijo de Jesse James / Jesse James’ Kid / one against all / solo contro tutti / son of Jesse James ) de Antonio del Amo avec Mercedes Alonso
Der mörder mit dem seidenschal – de Adrian Hoven avec Susanne Uhlen
    + scénario & production
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Lino Ventura
1967Mort un jour de pluie ( chinos y minifaldas / death on a rainy day / morte in un giorno di pioggia / die rache des Dr. Kung / der sarg bleibt heute zu ) de Ramón Comas avec Gérard Landry
    + production
Le château des passions sanglantes ( im schloß der blutigen begierde / castle of bloody lust / castle of lust / castle of unholy desires / castle of the creeping flesh / in the castle of bloody lust / das schloß der gehenkten ) de Adrian Hoven avec Michel Lemoine
    Seulement réalisation, scénario & production
Les yeux verts du diable ( necromonion / succubus / necronomicon : Geträumte sünden / necromicron / necronomicon : Dreamt sin ) de Jesus Franco avec Howard Vernon
    + production
Sünde mit Rabatt – de Rudolf Lubowski avec Claus Holm
1968El caso de las dos bellezas / Red lips / Rote lippen / Rote lippen, sadisterotica / Sadist erotica / Sadisterótica / The case of the two beauties / Two undercover angels / Der wolf : Horror pervers – de Jesus Franco avec Janine Reynaud
    + production
1969Bésame monstruo / Castle of the doomed / Küß mich, monster / Kiss me, monster – de Jesus Franco avec Rosanna Yani
    + production
La marque du diable ( hexen bis aufs blut gequält / Austria / brenn, hexe, brenn / burn, witch, burn / hexen / mark of the devil / Satan ) de Michael Armstrong avec Herbert Lom
    + scénario & production
1970Les fantaisies amoureuses de Siegfried ( Siegfried und das sagenhafte liebesleben der Nibelungen / maiden quest / the erotic adventures of Siegfried / the long swift sword of Siegfried / the lustful barbarian / the terrible swift sword of Siegfried ) de David F. Friedman & Adrian Hoven avec Sybil Danning
1971La pente douce – de Claude d’Anna avec Pascale Audret
1972La torture / La marque du diable II ( hexen geschändet und zu tode gequält ) de Adrian Hoven avec Erika Blanc
    + scénario & production
1973Martha – de Rainer Werner Fassbinder avec Karlheinz Böhm
Pusteblume / Der wilde blonde mit der heißen maschine / Dandelions – de Adrian Hoven avec Rutger Hauer
    Seulement réalisation
1974Le droit du plus fort ( faustrecht der freiheit ) de Rainer Werner Fassbinder avec Peter Chatel
L’enlèvement ( inside out / the golden heist / Hitler’s gold ) de Peter Duffell avec James Mason
Le décolleté dans le dos ( das rückendekolleté ) de Jan Nemec avec Kai Fischer
1975Der edelweißkönig – de Alfred Vohrer avec Monika Dahlberg
L’ombre des anges ( schatten der engel ) de Daniel Schmid avec Ingrid Caven
1976Le rôti de Satan ( satanbraden ) de Rainer Werner Fassbinder avec Helen Vita
Eierdiebe / Schattenboxer – de Michael Fengler avec Marquard Bohm
1977Waldrausch – de Horst Hächler avec Uschi Glas
50/50 ( halbe-halbe ) de Uwe Brandner avec Ivan Desny
1978Despair ( despair – Eine reise ins licht ) de Rainer Werner Fassbinder avec Dirk Bogarde
1979Götz von Berlichigen (Götz von Berlichigen mit der eisermen hand) de Wolfgang Liebeneiner avec Michèle Mercier
Escapade / Le cerveau des super-gangs ( car-napping / bestellt – geklaut – geliefert / escapade ) de Wigbert Wicker avec Eddie Constantine
1980Lili Marleen – de Rainer Werner Fassbinder avec Mel Ferrer
1981Looping ( looping – Der lange traum vom kurzen glück ) de Walter Bockmayer & Rolf Bührmann avec Shelley Winters
Der mädchen aus der peep show – de Adrian Hoven avec Eleonore Melzer
    Seulement réalisation
Fiche créée le 24 septembre 2006 | Modifiée le 7 mai 2017 | Cette fiche a été vue 8841 fois
PREVIOUSWhitney Houston || Adrian Hoven || Ken HowardNEXT