CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helmut Berger
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Al Jolson



Date et Lieu de naissance : 26 mars 1884 (Seredzius, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 23 octobre 1950 (San Francisco, Californie, USA)
Nom Réel : Asa Yoelson

ACTEUR

Asa Yoelson voit le jour le 26 mars 1884, à Seredzius (maintenant Srednike), un village juif de Lituanie, alors région impériale russe, beaucoup de biographies le font naître en mai de 1886 ou 1888. Né dans une famille modeste, Asa est élevé dans la plus pure tradition juive orthodoxe. Son père Moshe, chanteur de synagogue, lui inculque les règles du chant religieux et souhaite qu’il devienne rabin.

À la fin du XIXème siècle, le père d’Asa émigre vers les Etats-Unis pour fuir l’oppression tsariste et s’installe à Washington D.C. Il est rejoint quelques années plus tard par toute la famille Yoelson. Le jeune Asa chante alors dans des synagogues du quartier juif mais rêve d’une carrière artistique. Au début du XXème, il se lance avec son frère Hirsch, dans une carrière d’amuseurs public. À New York, ils apparaissent dans plusieurs vaudevilles, sous les nom de «Harry et Al Jolson». En 1911, à Broadway, Al Jolson gagne ses premiers galons de vedette en solo, dans la comédie musicale, «La belle Paree» au Winter Theater des frères Shubert. Ainsi commence une des plus illustres carrière de l’histoire de Broadway. Pendant plus de vingt ans, il joue et chante dans des spectacles spécialement écrits pour lui. Il est alors la plus grande vedette de music-hall de la scène américaine.

En 1923, David Wark Griffith envisage de faire débuter Al Jolson au cinéma dans «Mammy’s boy», mais le film ne se fera pas. En 1927, après deux apparitions dans des courts métrages, il tourne: «Le chanteur de jazz» de Alan Crosland, la première production parlante (plutôt chantée) de la Warner Bros, compagnie de production alors au bord de la faillite, qui s’est associée pour l’occasion avec la Vitaphone. Le film est un triomphe planétaire et sauve la Warner. Le chanteur devient immédiatement une superstar de l’écran et rentre dans la légende du cinéma. Le succès incite la Warner a signer un contrat à long terme avec Al Jolson. Le studio produit un autre film taillé sur mesure pour la star, «Le fou chantant» (1928) de Lloyd Bacon auprès de la belle Betty Bronson.

Dans les années trente, Al Jolson doté d’un grand talent de chanteur et de show-man joue encore dans quelques films, tels que: «Mammy» (1929) de Michael Curtiz et «Casino de paris» de Archie Mayo avec sa femme de l’époque, la délicieuse Ruby Keeler. Mais il reconnaît lui-même qu’il est un piètre acteur et se contente par la suite de simples apparitions ou de chanter dans quelques productions. Il décide donc de profiter amplement de son immense fortune. En 1946, sa vie est portée à l’écran par Alfred E. Green dans «Le roman d’Al Jolson» avec Larry Parks. Al Jolson participe activement à la seconde guerre mondiale en se produisant dans des shows pour les G.I.’s. En 1950, se produit une nouvelle fois devant les troupes américaines envoyées en Corée et rentre de cette dernière tournée totalement épuisé. Il a aussi beaucoup travaillé pour la radio, notamment pour sa propre émission «The Al Jolson Show» qui est diffusée sur les ondes de 1933 à 1939, puis de 1942 à 1943, et enfin de 1947 à 1949.

Al Jolson meurt à San Francisco (Californie) le 23 octobre 1950. Il est victime d’une crise cardiaque en jouant paisiblement une partie de cartes de Patriote Loyal avec des amis. Il sera décoré à titre posthume de la médaille américaine du mérite.

© Philippe PELLETIER

copyright
1923Mammy’s boy – de David Wark Griffith
    Inachevé
1926 CM April showers – de ?
    Seulement apparition
CM A plantation act – de Philip Roscoe
    Seulement apparition
1927Le chanteur de jazz ( the jazz singer ) de Alan Crosland avec Mae McAvoy
1928Le fou chantant ( the singing fool ) de Lloyd Bacon avec Betty Bronson
    + musique
CM Hollywood snapshot # 11 – de ? avec Clara Bow
    Seulement apparition
1929Chante-nous ça ( say it with songs ) de Lloyd Bacon avec Davey Lee
Les nuits de New York ( New York nights ) de Lewis Milestone avec Norma Talmadge
    Seulement musique
Mammy – de Michael Curtiz avec Lois Moran
1930Show girl in Hollywood – de Mervyn LeRoy avec Jack Mulhall
Big boy – de Alan Crosland avec Claudia Dell
CM Screen snapshots series 9, No. 20 – de Ralph Staub avec Anita Page
    Seulement apparition
1933Je suis un vagabond ( Hallelujah, I’m a bum / happy go lucky / heart of New York / New York / Hallelujah, I’m a tramp / the optimist / Lazy bones ) de Lewis Milestone avec Madge Evans
1934Le bar magnifique ( Wonder Bar ) de Lloyd Bacon avec Dolores del Rio
1935Casino de Paris ( go in to your dance / Casino de Paree ) de Archie Mayo avec Ruby Keeler
CM Screen snapshots series 14, No. 9 – de Ralph Staub avec Arthur Jarrett
    Seulement apparition
1936The singing kid – de William Keighley avec Edward Everett Horton
1937Une étoile est née / Star d’Hollywood ( a star is born ) de William A. Wellman avec Fredric March
    Seulement chansons – Non crédité
CM A day at Santa Anita – de Bobby Connolly avec Bette Davis
    Seulement apparition
1938 CM Hollywood handicap – de Buster Keaton avec Oliver Hardy
    Seulement apparition
1939Swanee River / The life of Stephen Foster – de Sidney Lanfield avec Don Ameche
Hollywood cavalcade – de Irving Cummings avec Buster Keaton
    Seulement apparition
Rose de Broadway ( Rose of Washington Square ) de Gregory Ratoff avec Alice Faye
CM Screen snapshots series 18, No. 8 – de Ralph Staub avec Joan Crawford
    Seulement apparition
1945Rhapsodie en bleue ( rhapsody in blue ) de Irving Rapper avec Joan Leslie
1946Le roman d’Al Jolson ( the Jolson story ) de Alfred E. Green avec Larry Parks
    Seulement apparition & voix
1948 CM Screen snapshots: Photoplay Gold Medal Awards – de Ralph Staub avec Mary Livingstone
    Seulement apparition
CM Screen snapshots 9860: Hollywood friars honor George Jessel – de Ralph Staub avec George Jessel
    Seulement apparition
1949Jolson sings again – de Henry Levin avec Barbara Hale
    Seulement voix
1950 CM Screen snapshots: Hollywood’s famous feet – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition & narration
Fiche créée le 17 octobre 2005 | Modifiée le 15 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 5846 fois
PREVIOUSRita Jolivet || Al Jolson || Monique JolyNEXT