CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lise Topart
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alain Corneau



Date et Lieu de naissance : 7 août 1943 (Orléans, France)
Date et Lieu de décès : 30 août 2010 (Paris, France)
Nom Réel : Alain Roger Corneau

REALISATEUR
Image
1975 Police python 357 – de Alain Corneau avec Yves Montand, Simone Signoret & François Périer
Image
1978 Série noire – de Alain Corneau avec Patrick Dewaere, Bernard Blier & Marie Trintignant
Image
1991 Tous les matins du monde – de Alain Corneau avec Gérard Depardieu & Jean-Pierre Marielle
Image
2002 Stupeur et tremblements – de Alain Corneau avec Sylvie Testud, Kaori Tsuji, Sokyu Fujita & Tarô Suwa

Né le 7 août 1943 à Orléans, Alain Roger Corneau devient d’abord musicien de jazz, ce qui le conduit à New York. Par la suite, il débute des études de réalisation à l’IDHEC, d’où il sort diplômé, et devient assistant pour Marcel Bozzuffi, Marcel Camus, Costa-Gavras, José Giovanni, Bernard Paul et Nadine Trintignant, dont il partagera la vie. Mais, désireux de mettre lui-même en scène ses propres scénarii, il passe derrière la caméra en 1974, avec «France société anonyme», film d’anticipation politique qui n’a pas trouvé son public.

L’échec de son premier long-métrage ne le déstabilise pas outre mesure et, passionné de cinéma américain, Alain Corneau se lance dans le film noir, avec «Police Python 357» (1975), polar où s’affrontent les monstres sacrés Yves Montand, François Périer et Simone Signoret, sur un scénario remarquablement bien agencé. Cette fois-ci, le succès est au rendez-vous et Corneau renouvelle l’expérience en 1977, avec «La menace», qui se révèle être, là aussi, un vigoureux thriller, à nouveau soutenu par Yves Montand. La noirceur et le pessimisme atteignent leur paroxysme avec «Série noire» (1979), qui impose définitivement son réalisateur. Adapté d’un roman de Jim Thompson, le film est devenu un classique du cinéma français, grâce à la prestation de Patrick Dewaere, éblouissant dans son rôle d’écorché vif. En 1981, il réalise «Le choix des armes», avec Yves Montand, Gérard Depardieu et Catherine Deneuve, qui ne rencontre pas le succès espéré, Corneau ayant sans doute du mal à se renouveler. Aussi, il délaisse un moment le film policier et décide d’adapter, en 1983, un roman historique de Louis Gardel, «Fort Saganne». Interprété par Gérard Depardieu et Sophie Marceau, le film bénéficie d’un budget considérable et montre que Corneau a plusieurs cordes à son arc, pouvant varier les sujets et les registres. Après «Le môme» (1985), Alain Corneau change à nouveau d’univers avec «Nocturne indien» (1988), l’histoire d’un Français parcourant l’Inde pour retrouver un ami. Un film envoûtant et inattendu de la part de Corneau, qui montre ainsi l’étendue de ses ambitions et de ses capacités.

En 1991, il triomphe avec «Tout les matins du monde», fresque historique qui remporte sept Césars en 1992. Après l’échec du «Nouveau monde» (1995), il renoue avec le film policier en 1997, avec «Le cousin», remarquable polar qui traite des relations ambiguës entre flics et indics. Son film suivant, «Le prince du Pacifique» (1999), est une commande pour le grand public, agréable à voir mais où on ne reconnaît guère les obsessions de Corneau. En 2002, «Stupeur et tremblements» donne un aperçu de la société japonaise contemporaine, tandis que «Les mots bleus» (2004) évoque l’impossibilité de communiquer. En 2006, il adapte le roman de José Giovanni, «Le deuxième souffle», quarante ans après Jean-Pierre Melville. Il revisite le film policier français, en le traitant à la manière des réalisateurs de Hong-Kong. Alors que son dernier film, «Crime d’amour», sort en salles, Alain Corneau décède le 30 août 2010 à Paris, vaincu par un cancer des poumons. À travers ses films, Corneau aborde le thème du voyage initiatique et de la quête de soi. Mais, avant tout digne successeur de Melville, ses polars sont devenus des références incontournables de la série noire française, en raison du soin accordé à la technique, de l’intelligence de leur intrigue, de la profondeur de leurs personnages, le tout baigné par une certaine noirceur qui rappelle le film noir américain, genre qu’affectionne tout particulièrement Corneau.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1968Le temps de vivre – de Bernard Paul avec Marina Vlady
    Seulement assistant réalisateur
Un été sauvage / Le temps fou – de Marcel Camus avec Nino Ferrer
    Seulement assistant réalisateur
1969L’américain – de Marcel Bozzuffi avec Simone Signoret
    Seulement assistant réalisateur
Istanbul mission impossible ( target : Harry / how to make it / what’s in it for Harry ? ) de Roger Corman avec Vic Morrow
    Seulement assistant réalisateur
L’aveu – de Costa-Gavras avec Yves Montand
    Seulement assistant réalisateur
CM Le jazz est-il dans Harlem ? – de Alain Corneau & Daniel Berger
    + scénario
1970Le mur de l’Atlantique – de Marcel Camus avec Bourvil
    Seulement assistant réalisateur
Elise ou la vraie vie – de Michel Drach avec Marie-José Nat
    Seulement assistant réalisateur
Un aller simple – de José Giovanni avec Nicoletta
    Seulement assistant réalisateur
1971Ça n’arrive qu’aux autres – de Nadine Trintignant avec Marcello Mastroianni
    Seulement assistant réalisateur
DO La première année ( primer año ) de Patricio Guzmán
    Seulement interprétation
1972Beau masque – de Bernard Paul avec Massimo Serato
    Seulement assistant réalisateur
L’île mystérieuse ( la isla misteriosa y el capitán Nemo / la isla misteriosa / l’isola misteriosa e il capitano Nemo / Jules Verne’s mysterious island of captain Nemo / Jules Verne’s myterious island of Dr. Nemo / the mysterious island of captain Nemo ) de Juan Antonio Bardem & Henri Colpi avec Omar Sharif
    Seulement assistant réalisateur
1973Défense de savoir – de Nadine Trintignant avec Michel Bouquet
    Seulement dialogues & scénario
DO Les deux mémoires – de Jeorge Semprún avec Maria Casares
    Seulement assistant réalisateur
1974France société anonyme – de Alain Corneau avec Michel Bouquet
    + scénario
1975Police python 357 – de Alain Corneau avec Simone Signoret
    + scénario
1977La menace – de Alain Corneau avec Miou-Miou
    + scénario
1978Série noire – de Alain Corneau avec Patrick Dewaere
    + scénario
1981Le choix des armes – de Alain Corneau avec Catherine Deneuve
    + scénario
1983Fort Saganne – de Alain Corneau avec Philippe Noiret
    + adaptation, dialogues & scénario
1985Le môme – de Alain Corneau avec Richard Anconina
    + adaptation & scénario
1987 TV Médecins des hommes : Docteur Angoyard chez les Afgans – de Alain Corneau avec Marie Trintignant
    + scénario
1988Nocturne indien – de Alain Corneau avec Jean-Hugues Anglade
    + adaptation, dialogues & scénario
    Grand Prix Spécial du Jury au festival des films du monde de Montréal, Canada

    Prix FIPRESCI – Distinction spéciale au festival des films du monde de Montréal, Canada

    Film le plus populaire au festival des films du monde de Montréal, Canada
1991Tous les matins du monde – de Alain Corneau avec Gérard Depardieu
    + scénario
    César du meilleur film, France

    César du meilleur réalisateur, France

    Prix Louis Delluc, France

Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier & Nadine Trintignant avec Edgar Morin
    + scénario – Segment « Ali Muhammad al-Qajiji, Lybie »
1992 DO Patrick Dewaere – de Marc Esposito avec Miou-Miou
    Seulement apparition
1994Le nouveau monde – de Alain Corneau avec Guy Marchand
    + scénario
DO Les enfants de lumière – de André Asséo, Pierre Billard, Alain Corneau, Pierre Lestringuez & Claude Miller
    + scénario
1995 DO Lumière et compagnie – de Merzak Allouache, Theo Angelopoulos, Vincente Aranda, Gabriel Axel, Bigas Luna, John Boorman, Youssef Chahine, Alain Corneau, Costa- Gavras, Raymond Depardon, Jaco Van Dormael, Francis Girod, Peter Greenaway, Lasse Hallström, Michael Haneke, Hugh Hudson, James Ivory, Gaston Kaboré, Abbas Kirostami, Cédric Klapisch, Andreï Konchalovski, Patrice Leconte, Spike Lee, Claude Lelouch, David Lynch, Ismail Merchant, Claude Miller, Sarah Moon, Idrissa Ouedraogo, Arthur Penn, Lucian Pintilie, Jacques Rivette, Helma Sanders-Brahms, Jerry Schatzberg, Nadine Trintignant, Fernando Trueba, Liv Ullmann, Régis Wargnier, Wim Wenders, Yoshishige Yoshida & Yimou Zhang
1997 Le cousin – de Alain Corneau avec Alain Chabat
    + scénario
1999Le prince du Pacifique – de Alain Corneau avec Thierry Lhermitte
    + adaptation, dialogues & scénario
2001 DA Les ramoneurs cérébraux – de Patrick Bouchard
    Seulement production
2002Stupeur et tremblements – de Alain Corneau avec Sylvie Testud
    + adaptation & scénario
    Mention Spéciale au festival international du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque
2004Les mots bleus – de Alain Corneau avec Sergi López
    + adaptation, dialogues & scénario
2006Le deuxième souffle – de Alain Corneau avec Daniel Auteuil
    + adaptation, dialogues & scénario
DO Alain Corneau, du noir au bleu – de Grégory Marouzé avec Jean-Pierre Marielle
2007La guerre des miss – de Patrice Leconte avec Benoît Poelvoorde
    Seulement apparition
2009Crime d’amour – de Alain Corneau avec Kristin Scott Thomas
    + scénario
2010 DO Bandes originales : Georges Delerue – de Pascale Cuenot avec Bertrand Blier
    Seulement apparition
Fiche créée le 17 août 2010 | Modifiée le 1 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 4783 fois
PREVIOUSLéonce Corne || Alain Corneau || Adrienne CorriNEXT