CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Liliane Bert
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alain Ollivier



Date et Lieu de naissance : 21 février 1938 (Saint-Malo, France)
Date et Lieu de décès : 21 mais 2010 (Paris, France)
Nom Réel : Allain René Ollivier

ACTEUR

Né le 21 février 1938 à Saint-Malo, Alain Ollivier suit dès 1958 les cours de Georges Wilson et Alain Cuny au sein de «L’ecole Charles Dullin» avant d’effectuer ses débuts au théâtre dès le début des années soixante sur les scènes du théâtre décentralisé notamment sous la direction de Maurice Jacquemont au Théâtre de Bourgogne. C’est le début d’une carrière exigeante, Alain Ollivier est dirigé par Stephan Meldegg dans «Georges Dandin» de Molière au Théâtre de l’Athénée en 1965, Roger Planchon dans «Le Tartuffe» de Molière au TNP de Villeurbanne en 1973, Peter Brook dans «Timon d’Athènes» de Shakespeare au Théâtre des Bouffes du Nord en 1974 ou Antoine Vitez dans «Hamlet» de Shakespeare au Théâtre National de Chaillot en 1983. En 1977, il obtient le Prix du meilleur comédien par le Syndicat de la critique pour «Iphigénie Hôtel» de Michel Vinaver mis en scène par Antoine Vitez et «Travail à domicile» de Franz Xaver Kroetz mis en scène par Jacques Lassalle.

En 1967, Alain Ollivier débute une carrière de metteur en scène avec «La Poudre d’intelligence» de Kateb Yacine. Il revient à la mise en scène en 1979 avec «L’échange» de Paul Claudel au Théâtre de Gennevilliers mais surtout contribue à la reconnaissance de Thomas Bernhard en France en montant «L’ignorant et le fou» (1983) au Théâtre National de Strasbourg. En tout, il signe une vingtaine de mise en scène où se côtoient Marivaux, Dostoïevski, Molière, Jean Genet, Brecht ou Corneille. De 1983 à 2002, il dirige le «Studio-Théâtre de Vitry» puis le «Théâtre Gérard Philipe» de Saint-Denis de 2002 à 2007. Il publie «Piétiner sur scène» en 2002 et donne des cours au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre.

Comparativement à son parcours théâtral, la carrière de Alain Ollivier sur le grand écran reste mineure. Néanmoins, au cinéma, il tourne son premier film en 1978 «La fille de Prague avec un sac très lourd» de Danielle Jaeggi. Il est juge pour François Truffaut dans «L’amour en fuite» (1978) avec Jean-Pierre Léaud ou directeur de laboratoire pour Henri Verneuil dans «I … comme Icare» (1979) avec Yves Montand. Puis, on ne le retrouve dans «Attention bandits» (1986) de Claude Lelouch et «Maladie d’amour» (1987) de Jacques Deray. Des cinéastes prestigieux font appel à lui pour des projets ambitieux: Krzysztof Kieslowski dans «Trois couleurs: Bleu» (1993) avec Juliette Binoche et Jacques Rivette dans «Jeanne la Pucelle: Les prisons» (1993) avec Sandrine Bonnaire. De jeunes cinéastes le dirigent: Eric Rochant dans «Anna Oz» (1995) ou Agnès Merlet dans «Artemisia» (1996).

À la télévision, Alain Ollivier participe à des épisodes de séries à succès comme: «Les cinq dernières minutes» (1978 et 1980), «Commissaire Moulin» (1981) avec Yves Rénier ou «Navarro» (1990) avec Roger Hanin. Il obtient un rôle récurrent dans série «Renseignements généraux» (1990 à 1993) avec Victor Lanoux qu’il retrouve pour un épisode de «Louis la Brocante» (2001). Toujours pour le petit écran, il participe au feuilleton «L’allée du roi» (1995) de Nina Companeez avec Dominique Blanc et interprète le rôle de Mikhail Gorbatchev dans le docu-fiction «Les dernières heures du mur» (2009). Alors qu’il venait d’achever «Les mains libres» (2009) de Brigitte Sy avec Ronit Elkabetz et Carlo Brandt, Alain Ollivier décède des suites d’un cancer le 21 mai 2010 à l’hôpital parisien de Sainte-Périne.

© Olivier SINQSOUS – Remerciements : http://www.alain-ollivier.net

copyright
1978La fille de Prague avec un sac très lourd / L’Est, le vois-tu ? – de Danielle Jaeggi avec Michal Bat-Adam
L’amour en fuite – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
1979I... comme Icare – de Henri Verneuil avec Yves Montand
Le point douloureux – de Marc Bourgeois avec Jean-Luc Bideau
Les turlupins – de Bernard Revon avec Pascale Rocard
1986Attention bandits ! – de Claude Lelouch avec Jean Yanne
1987Maladie d’amour – de Jacques Deray avec Nastassja Kinski
CM Le panorama – de Christophe Loizillon avec Nathalie Richard
1993Trois couleurs : Bleu / Bleu ( trzy kolory : Niebieski ) de Krzysztof Kieslowski avec Juliette Binoche
Jeanne la pucelle : Les prisons – de Jacques Rivette avec Sandrine Bonnaire
L’affaire / La dernière carte ( the case ) de Sergio Gobbi avec F. Murray Abraham
1995Anna Oz – de Eric Rochant avec Charlotte Gainsbourg
Le silence de Rak – de Christophe Loizillon avec François Cluzet
1996Artemisia ( Artemisia – Passione estrema ) de Agnès Merlet avec Michel Serrault
2001Laissez-passer – de Bertrand Tavernier avec Denis Podalydès
2009Les mains libres – de Brigitte Sy avec Noémie Lvovsky
Fiche créée le 29 mai 2010 | Modifiée le 9 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 3600 fois
PREVIOUSLaurence Olivier || Alain Ollivier || Kate O’MaraNEXT