CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Theresa Saldana
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alain Resnais



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1922 (Vannes, France)
Date et Lieu de décès : 1er mars 2014 (Paris, France)
Nom Réel : Alain Pierre Marie Jean Georges Resnais

REALISATEUR
Image
1958 Hiroshima mon amour – de Alain Resnais avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada & Bernard Fresson
Image
1979 Mon oncle d’Amérique – de Alain Resnais avec Gérard Depardieu, Nicole Garcia, Marie Dubois & Roger Pierre
Image
1992 Smoking / No smoking – de Alain Resnais avec Pierre Arditi & Sabine Azéma
Image
2013 Aimer, boire et chanter – de Alain Resnais avec Sandrine Kiberlain, Sabine Azéma & André Dussollier

Fils unique d’un pharmacien, Alain Resnais est né le 2 juin 1922 à Vannes en Bretagne. Enfant fragile, il est éduqué à la maison. Pour son douzième anniversaire ses parents lui offre une caméra 8mm Kodak avec laquelle il commence à tourner des petits films. En 1939, il s’installe à Paris et devient assistant dans la compagnie théâtrale de Georges Pitoëff, au Théâtre des Mathurins. Il étudie ensuite l’art dramatique au Cours Simon avant d’entrée à l’IDHEC, en 1943, pour une formation de monteur. Après la Seconde Guerre Mondiale, il fait son service militaire au sein du Théâtre des Armées en Allemagne et en Autriche. De retour à Paris, il est monteur sur quelques productions et réalise des courts-métrages et documentaires éducatifs et artistiques. Son film sur les peintures de Van Gogh (1947), remporte l’Oscar du meilleur court métrage deux bobines en mars 1950. «Nuit et brouillard» (1955), un des premiers documentaires sur les camps de concentration nazis est couronné du prix Jean-Vigo.

En 1958, Alain Resnais passe à la fiction avec l’adaptation du roman de Marguerite Duras, «Hiroshima, mon amour», une histoire d’amour avec la française Emmanuelle Riva et le japonais Eiji Okada tournée dans la ville où explosa la première bombe atomique. Il poursuit avec «L’année dernière à Marienbad» (1960) avec Delphine Seyrig, écrit par Alain Robbe-Grillet, et «Muriel ou le temps d’un retour» (1963), écrit par Jean Cayrol où il retrouve Delphine Seyrig. En 1965, sur un scénario de Jorge Semprún, il tourne «La guerre est finie», un film sur les activités clandestines d’opposants de gauche sur fond de Guerre d’Espagne et d’anti-franquisme, avec Yves Montand et Ingrid Thulin. Dès la fin des années 1960, Alain Resnais change de registre et aborde la science-fiction avec «Je t’aime, je t’aime» (1967) avec Olga Georges-Picot et Claude Rich, et la biographie du financier-escroc «Stavisky» (1973) avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle-titre. En 1976, il tourne «Providence», un film en anglais avec Dirk Bogarde, John Gielgud, Ellen Burstyn et David Warner. En 1979, il adapte les théories sur le comportement animal du professeur Henri Laborit pour «Mon oncle d’Amérique» avec Gérard Depardieu, Roger Pierre et Nicole Garcia en tête de distribution.

À partir des années 1980, Alain Resnais change à nouveau de cap en réalisant des films plus légers servis par ses acteurs fétiches qui vont lui rester fidèles jusqu’à ses derniers jours, Pierre Arditi, André Dussollier, Lambert Wilson et sa compagne Sabine Azéma. Pour «Smokin / No smoking» (1992) et «On connaît la chanson» (1997), il s’adjoint le talent du couple de scénaristes Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Ses films suivants: «Pas sur la bouche» (2002), «Cœurs» (2006), «Les herbes folles» (2008) et «Vous n’avez encore rien vu» (2011) démontrent par leur ton enjoué et leur esprit décalé que Alain Resnais a su rester un éternel jeune metteur en images.

En 1969, Alain Resnais s’est marié avec Florence Malraux, fille de Clara et André Malraux, son assistante de 1966 jusqu’à «Mélo» (1986). Depuis la fin des années 1980, il à partagé la vie de Sabine Azéma, avant de l’épouser en 1998. Cinéaste à la filmographie unique et poétique, couvert de récompenses, il meurt le 1er mars 2014 à Paris à l’âge de 91 ans, quelques jours avant la sortie de sa dernière facétie «Aimer, boire et chanter».

© Pascal DONALD

copyright
1935 CM Fantômas – de Alain Resnais
    Inachevé
1936 CM L’aventure de Guy – de Alain Resnais
CM Le meilleur des mondes – de Alain Resnais
    Inachevé
1942Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Arletty
    Seulement interprétation
1945 CM Le sommeil d’Albertine / Les yeux d’Albertine – de Jean Leduc avec Anne Olivier
    Seulement directeur de la photographie & montage
1946Ouvert pour cause d’inventaire / Assieds-toi, veux-tu ? / Affaire classée – de Alain Resnais avec Danièle Delorme
    Film inédit & disparu
CM Schéma d’une indentification – de Alain Resnais avec Gérard Philipe
CM L’alcool tue – de Alain Resnais avec Roland Dubillard
    + directeur de la photographie & montage
1947 DO Paris 1900 – de Nicole Védrès
    Seulement assistant réalisateur, assistant de production & montage
CM Visite à Óscar Domínguez – de Alain Resnais avec Óscar Domínguez
CM Visite à Lucien Coutaud – de Alain Resnais avec Lucien Coutaud
CM Visite à Hans Hartung – de Alain Resnais avec Hans Hartung
CM Visite à Félix Labisse – de Alain Resnais avec Félix Labisse
CM Visite à César Doméla – de Alain Resnais avec César Doméla
CM Visite à Christine Boumeester – de Alain Resnais avec Christine Boumeester
CM Van Gogh – de Alain Resnais
    + montage
    Oscar du meilleur court métrage deux bobines, USA

    Prix CIDALC au festival du cinéma de Venise, Italie

CM Portrait d’Henri Goetz – de Alain Resnais avec Henri Goetz
CM Le lait Nestlé – de Alain Resnais
CM Journée naturelle / Visite à Max Ernst – de Alain Resnais avec Max Ernst
CM La bague – de Alain Resnais avec Marcel Marceau
    + scénario & production
CM Transfo transforme l’énergie du pyrium – de Rémo Forlani
    Seulement directeur de la photographie & montage
CM Campagne première – de Alain Resnais
    + directeur de la photographie & montage
1948 CM Jean Effel – de Sylvain Dhomme
    Seulement directeur de la photographie & montage
CM Malfray – de Alain Resnais & Robert Hessens
    + montage
CM Châteaux de France / Versailles – de Alain Resnais
    + scénario, directeur de la photographie & montage
CM Les jardins de Paris – de Alain Resnais avec Eddie Gaillard
    + directeur de la photographie & montage
CM Versailles et ses fantômes – de Jean Beranger
    Seulement cadreur & effets spéciaux
1949 CM Guernica – de Alain Resnais & Robert Hessens
    + montage
CM Gauguin Paul / Gaugin – de Alain Resnais
    + montage
1951 DO Pictura – de Ewald André Dupont, Luciano Emmer, Enrico Gras, Marc Sorkin, Lauro Vanturi, Robert Hessens & Alain Resnais avec Nadres Segovita
    Segment « Goya »
    Prix Spécial aux Golden Globes, USA

CM Saint-tropez, devoirs de vacances / Saint-Tropez – de Paul Paviot avec Michel Piccoli
    Seulement montage
1952 CM Aux frontières de l’homme – de Nicole Védrès & Jean Rostand
    Seulement montage & assistant réalisateur
1953 CM Les statues meurent aussi – de Alain Resnais & Chris Marker
    + montage
    Prix Jean Vigo du court métrage, France

CM Haussmann et la transformation de Paris – de Jean Leduc & Pierre Mignot
    Seulement effets spéciaux
1954La Pointe Courte – de Agnès Varda avec Philippe Noiret
    Seulement montage
CM Une visite – de François Truffaut avec Laura Mauri
    Seulement montage
1955 DO Nuit et brouillard – de Alain Resnais
    + montage
    Prix Jean Vigo du court métrage, France
1956 CM Toute la mémoire du monde – de Alain Resnais avec Agnès Varda
    + montage
CM Novembre à Paris – de François Reichenbach
    Seulement montage
CM La Bibliothèque Nationale – de Alain Resnais
1957 CM Le mystère de l’atelier quinze – de Alain Resnais & André Heinrich avec Jean Burgot
CM Broadway by midnight – de William Klein
    Seulement montage & conseiller technique
CM L’œil du maître – de Jacques Doniol-Valcroze & André Velusto
    Seulement montage
1958Hiroshima mon amour – de Alain Resnais avec Emmanuelle Riva
    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix des Nations Unies aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

CM Le chant du Styrène – de Alain Resnais
    + scénario & montage
1959Le signe du lion – de Eric Rohmer avec Jess Hahn
    Seulement interprétation
CM Novembre à Paris – de François Reichenbach
    Seulement montage
1960L’année dernière à Marienbad – de Alain Resnais avec Delphine Seyrig
    Lion d’Or au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1963Muriel / Muriel ou le temps d’un retour – de Alain Resnais avec Delphine Seyrig
    Trophée Sutherland aux prix de l’Institut du Cinéma Britanique, Grande-Bretagne

CM Salut les cubains – de Agnès Varga avec Joris Ivens
    Seulement interprétation
1965La guerre est finie – de Alain Resnais avec Yves Montand
    Prix Louis Delluc, France

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Mention Spéciale au festival international du cinéma de Locarno, Suisse

    Grand Prix du meilleur film aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1967Loin du Viet-Nam – de Alain Resnais, Jean-Luc Godard, Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Agnès Varda, Roger Pic & Chris Marker avec Bernard Fresson
    Segment « Claude Ridder »
Je t’aime, je t’aime – de Alain Resnais avec Claude Rich
    + adaptation, dialogues & scénario – Non crédité
1968 DO Cinétracts – de Jean-Luc Godard, Chris Marker & Alain Resnais
1971L’an 01 – de Alain Resnais, Jacques Doillon & Jean Rouch avec Susan Shapiro
    Segment « Wall Street »
1973Stavisky… / L’empire d’Alexandre ( Stavisky, il grande truffatore ) de Alain Resnais avec Jean-Paul Belmondo
1976Providence – de Alain Resnais avec John Gielgud
    César du meilleur film, France

    César du meilleur réalisateur, France

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Bodil du meilleur film européen, Danemark

    Pointe d’Or au festival international du cinéma de Valladolid, Espagne
1978 DO Grands soirs & petits matins – de William Klein avec Renaud
    Seulement apparition
1979Mon oncle d’Amérique / Les somnambules – de Alain Resnais avec Gérard Depardieu
    Grand Prix du Jury au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix FIPRESCI au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Saint Jordi du meilleur film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

    Fotogramas de Plata du meilleur film étranger, Espagne

    Prix AGIS au festival du cinéma de Venise, Italie
1982La vie est un roman – de Alain Resnais avec Vittorio Gassman
1984L’amour à mort – de Alain Resnais avec Fanny Ardant
1986Mélo – de Alain Resnais avec André Dussollier
    + adaptation & scénario
1988I want to go home / Je veux rentrer à la maison ( I want to go home ) de Alain Resnais avec Adolph Green
    Prix Pasinetti au festival du cinéma de Venise, Italie

    Ciak d’Or du meilleur film au festival du cinéma de Venise, Italie
1991Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier & Nadine Trintignant
    Segment « Pour Esteban Gonzalez Gonzalez, Cuba»
1991 TV L’encyclopédie audio-visuelle – de Alain Resnais avec Martin Scorsese
    Série – Réalisation de l’épisode « Gershwin »
1992Smoking – de Alain Resnais avec Pierre Arditi
    César du meilleur film, France

    César du meilleur réalisateur, France

    Prix Louis Delluc, France

    Ruban d’Argent Européen par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Ours d’Argent du meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

No smoking – de Alain Resnais avec Sabine Azéma
    César du meilleur film, France

    César du meilleur réalisateur, France

    Prix Louis Delluc, France

    Ruban d’Argent Européen par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Ours d’Argent du meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1997On connaît la chanson – de Alain Resnais avec Jean-Pierre Bacri
    César du meilleur film, France

    Prix Louis Delluc, France

    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Ours d’Argent de la meilleure contribution artistique au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix Turia du meilleur film étranger aux prix Turia, Espagne

TV Quand le chat sourit – de Sabine Azéma avec Jane Birkin
    Seulement interprétation
2002Pas sur la bouche – de Alain Resnais avec Lambert Wilson
    Prix Lumière du meilleur réalisateur aux Prix Lumière, France

    Etoile d’Or du meilleur film aux prix de la presse du cinéma français, France
2006Cœurs – de Alain Resnais avec Isabelle Carré
    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix FIPRESCI aux prix du cinéma Européen, Europe

    Lion d’Argent du meilleur réalisateur au festival du cinéma de Venise, Italie

    Etoile d’Or du meilleur film aux prix de la presse du cinéma français, France
2008Les herbes folles – de Alain Resnais avec Emmanuelle Devos
    + adaptation & scénario
2011Vous n’avez encore rien vu – de Alain Resnais avec Mathieu Amalric
    + adaptation & scénario
2013Aimer, boire et chanter – de Alain Resnais avec Sandrine Kiberlain
    + adaptation & scénario
    Prix FIPRESCI au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix Alfred Bauer au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
AUTRES PRIX :
      
    Grand Prix SACD par la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, France ( 1986 )

    Prix Luchino Visconti aux Prix David di Donatello, Italie ( 1987 )

    Noisette d’Or au festival du cinéma de Giffoni, Italie (1987 )

    Ruban d’Argent Européen par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie ( 1995 )

    Lion d’Or pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1995 )

    Prix Joseph Plateau pour sa carrière au festival du cinéma international des Flandres, Belgique ( 1998 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Cannes, France ( 2009 )
Fiche créée le 5 avril 2009 | Modifiée le 3 juin 2015 | Cette fiche a été vue 7585 fois
PREVIOUSAndrés Resino || Alain Resnais || Germaine ReuverNEXT