CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Amparo Soler Leal
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Albert Augier



Date et Lieu de naissance : 29 février 1924 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 2 février 2007 (Paris, France)
Nom Réel : Albert Septime Jean Elie Marie Laurent Augier de Moussac

ACTEUR
Image
1957 Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Jeanne Moreau, Daniel Gélin, Lino Ventura & Aimé Clariond
Image
1965 Le gendarme à New York – de Jean Girault avec Louis de Funès, Michel Galabru & Christian Marin
Image
1973 Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Jean Gabin, Alain Delon & Victor Lanoux
Image
1982 Tir groupé – de Jean-Claude Missiaen avec Gérard Lanvin, Véronique Jannot & Michel Constantin

Issu d’une grande famille de la noblesse française descendante d’Hugues Capet, arrière-arrière petit fils de la comtesse de Ségur, Albert Augier de Moussac naît le 29 février 1924. Il est le benjamin d’une fratrie de sept enfants.

Albert Augier a vingt-six ans lorsqu’il débute sa carrière au cinéma. Il fait une apparition dans «Le traqué» (1950), un film américain de Frank Tuttle avec Simone Signoret. L’année suivante, il fait une figuration dans «Le costaud des Batignolles» (1951) de Guy Lacourt. Ce n’est qu’à partir de 1956 que ses rôles prennent davantage d’importance et qu’il est crédité au générique Jean Delannoy le fait jouer aux cotés de Michèle Morgan dans «Marie-Antoinette» (1956), tandis que Gilles Grangier le place au milieu de Daniel Gélin, Jeanne Moreau et Lino Ventura dans «Trois jours à vivre» (1957). S’ensuit une trentaine de films dans lesquels il interpréte, sur plus de deux décennies, de petits mais remarquables rôles dans les grands films populaires à succès. Il est ainsi présentateur dans une publicité dans «Le gendarme à New York» (1956) de Jean Girault, médecin dans «Diaboliquement vôtre» (1967) de Julien Duvivier, un client de Romy Schneider alias Lily dans «Max et les Ferrailleurs» (1970) de Claude Sautet, directeur d’un cercle de jeu dans «La Scoumoune» (1971) de José Giovanni, commissaire de police dans «Opération Lady Marlène» (1975) de Robert Lamoureux, comptable dans «Le gang» (1975) de Jacques Deray, président de tribunal dans «Violette Nozière» (1977) de Claude Chabrol, inspecteur principal dans «La gueule de l’autre» (1979) de Pierre Tchernia. Albert Augier participe également aux séries «Les cinq dernières minutes» (1973, épisode: Meurtre par intérim) et «Les brigades du Tigre» (1975, épisode: Le défi).

Si Albert Augier n’aura pas été un grand acteur de cinéma, c’est peut-être et surement parce qu’il devait devenir un grand acteur de doublage. Son timbre de voix si particulier, à la fois aigu et légèrement étouffé, très caractéristique, le destine au doublage de films, de séries, et de dessins animés à l’aube des années 60 et jusqu’au début des années 2000. À l’instar de Roger Carel et de Francis Lax, il prêta sa voix à une kyrielle de personnages de dessins animés destinés aux enfants des 70 et 80. Coté séries américaines, il est entre autres la voix française de l’excentrique Huggy-les-bons-tuyaux, Antonio Fargas, dans la cultissime série «Starsky et Hutch», et double le Colonel Klink, Werner Klemperer, dans la sitcom humoristique «Papa Schultz». Plus récemment, il faisait parler français le bienveillant Général Hammond (Don S. Davis) dans la série se science fiction «Stargate SG-1». Au chapitre des incontournables dessins animés des années 80, il schtroumpf le Schtroumpf costaud et le Schtroumpf gourmand dans «Les Schtroumpfs»; Mala, le compagnon protéiforme du «Capitaine Flam»; Panikar, le fidèle acolyte de la souris aérodynamique «Dare Dare Motus». C’est aussi un habitué des doublages des «Classiques d’animation» des studios Disney: un chat italien dans «Les Aristochats» (1970), Pendard dans «Robin des Bois» (1973), et en 1974, il participe au second doublage d’«Alice au pays des merveilles» (1951) en incarnant Tweedle Dum. Il est généralement la voix française de l’acteur américain Ned Beatty.

Albert Augier s’éteint le 2 février 2007, le même jour qu’une autre grande voix du doublage: Michel Roux. Il repose au cimetière communal de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne.

© Franck VANDYSTADT

copyright
1950Le traqué / La traque ( gunman in the streets / time running out ) de Frank Tuttle avec Simone Signoret
1951Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Annette Poivre
DA Alice au pays des merveilles ( Alice in Wonderland ) de Clyde Geromini, Wilfred Jackson & Hamilton Luske
    Seulement voix dans la version française
1955Le couteau sous la gorge – de Jacques Séverac avec Jean Chevrier
1956Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1957Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Jeanne Moreau
1958La nuit des traqués – de Bernard-Roland avec Juliette Mayniel
1959Les dents du diable ( ombre bianche / the savage innocents ) de Nicholas Ray avec Anthony Quinn
    Seulement voix doublage
Le signe du lion – de Eric Rohmer avec Jess Hahn
    Seulement voix doublage
1960Le pain des Jules – de Jacques Séverac avec Bella Darvi
Le colosse de Rhodes ( il colosso di Rodi ) de Sergio Leone avec Rory Calhoun
    Seulement voix doublage
Les mille yeux du docteur Mabuse / Le diabolique docteur Mabuse ( die 1000 augen des Dr. Mabuse / diabolical Dr. Mabuse / il diabolico Dr. Mabuse / eyes of evil / the thousand eyes of Dr. Mabuse / the shadow vs. the thousand eyes of Dr. Mabuse ) de Fritz Lang avec Gert Froebe
    Seulement voix doublage
Commando traqué ( tiro al piccione ) de Giuliano Montaldo avec Eleonora Rossi Drago
    Seulement voix doublage
1961La guerre de Troie ( la guerra di Troia ) de Giorgio Ferroni avec Steve Reeves
    Seulement voix doublage
1962Rocambole / Rocambole contre les services secrets – de Bernard Borderie avec Nadia Gray
    Seulement voix doublage
CM L’enregistrement sonore – de Jean Clouzot
1963La porteuse de pain – de Maurice Cloche avec Suzanne Flon
Le procès de Vérone ( il processo di Verona ) de Carlo Lizzani avec Silvana Mangano
    Seulement voix doublage
CM Plein ciel – de Gilbert Prouteau & J. Lefrançois
    Seulement voix & narration
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Kerwin Mathews
    Seulement voix française du portier asiatique
Espionnage à Bangkok pour U 92 / La malédiction du Maharadjah ( der fluch des schwarzen rubin ) de Alberto Cardone & Manfred R. Köhler avec Thomas Alder
    Seulement voix doublage
Mes femmes américaines ( una moglie americana ) de Gian Luigi Polidoro avec Ugo Tognazzi
    Seulement voix doublage
1965Le gendarme à New York – de Jean Girault avec Louis de Funès
Coplan FX 18, casse tout – de Riccardo Freda avec Richard Wyler
    Seulement voix doublage
Le chant du monde – de Marcel Camus avec Hardy Kruger
    Seulement voix doublage
L’homme de Marrakech – de Jacques Deray avec George Hamilton
    Seulement voix doublage
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Leslie Caron
    Seulement voix doublage
1966Monsieur le président directeur général / Appelez-moi maître – de Jean Girault avec Jacqueline Maillan
1967Diaboliquement vôtre – de Julien Duvivier avec Senta Berger
Le grand silence ( il grande silenzio ) de Sergio Corbucci avec Klaus Kinski
    Seulement voix doublage
Les chiens verts du désert ( attento ai tre grandi / desert commandos/ fünf gegen Casablanca ) de Umberto Lenzi avec Ken Clark
    Seulement voix doublage
1968Mr. Freedom – de William Klein avec Delphine Seyrig
Un été sauvage / Le temps fou – de Marcel Camus avec Nino Ferrer
DA Tintin et le temple du soleil – de Eddie Lateste
    Seulement voix
1969L’étau ( topaz ) de Alfred Hitchcock avec Dany Robin
    Seulement voix de Roscoe Lee Browne
1970Borsalino – de Jacques Deray avec Alain Delon
    Scènes coupées au montage
Max et les ferrailleurs – de Claude Sautet avec Romy Schneider
Sur un arbre perché – de Serge Korber avec Geraldine Chaplin
    Seulement voix
DA Les aristochats ( the aristocats ) de Wolfgang Retherman
    Seulement voix dans la version française
1971Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Sterling Hayden
La scoumoune – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
Où est passé Tom ? – de José Giovanni avec Rufus
    Seulement voix doublage
Soleil rouge ( red sun ) de Terence Young avec Ursula Andress
    Seulement voix doublage
Sacco et Vanzetti ( Sacco e Vanzetti ) de Giuliano Montaldo avec Riccardo Cucciolla
    Seulement voix doublage
Le dossier Valachi ( the Valachi papers / Cosa Nostra / carteggio Valachi / Joe Valachi / i segreti di Cosa Nostra ) de Terence Young avec Charles Bronson
    Seulement voix doublage
1972Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Annie Girardot
Le décaméron interdit ( il decamerone proibito : Le altre novelle del Boccaccio ) de Carlo Infascelli & Antonio Racioppi avec Mario Frera
    Seulement voix doublage
La punition – de Pierre-Alain Jolivet avec Karin Schubert
1973Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Jean Gabin
Un flic hors-la-loi / Inspecteur Flatfoot ( Piedone lo sbirro ) de Steno avec Bud Spencer
    Seulement voix doublage
DA Robin des bois ( Robin Hood ) de Wolfgang Reithermann
    Seulement voix dans la version française
1974…Et mourir de désir – de Jean Bastia avec Karen Olsen
Les suspects – de Michel Wyn avec Michel Bouquet
Un génie, deux associés, une cloche ( un genio, due compari, un pollo / the genius / a genius, two friends, and an idiot / a genius, two partners and a dupe / Nobody ist der größte / Nobody’s the greatest / Trinity is back again ) de Damiano Damiani avec Terence Hill
    Seulement voix doublage
Le blanc, le jaune et le noir ( il bianco, il gallo, il nero / el blanco, el amarillo y el negro / shoot first...ask questions later / samourai /white, the yellow, and the black ) de Sergio Corbucci avec Giuliano Gemma
    Seulement voix doublage
1975Opération Lady Marlène – de Robert Lamoureux avec Michel Serrault
Le gitan – de José Giovanni avec Paul Murisse
Guerre et amour ( love and death ) de Woody Allen avec Diane Keaton
L’ordinateur des pompes funèbres – de Gérard Pirès avec Mireille Darc
CM La mémoire / Histoires abominables – de Georges Blondeaux avec Philippe Léotard
1976Le gang – de Jacques Deray avec Alain Delon
DO Mémoire commune – de Patrick Poidevin
    Seulement voix
1977Ça va pas la tête – de Raphaël Delpard avec Henri Genès
Le grand embouteillage ( l’ingorgo / l’ingorgo – Una storia impossible ) de Luigi Comencini avec Alberto Sordi
    Seulement voix doublage
Jeune proie pour mauvais garçons / Jeunes proies pour méchants voyous – de Norbert Terry avec Didier Colson
Enquête à l’italienne ( doppio delitto ) de Steno avec Peter Ustinov
    Seulement voix doublage
Violette Nozière – de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert
1978L’amour en question – de André Cayatte avec Bibi Andersson
Cher papa ( caro papà ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
    Seulement voix doublage
1979La gueule de l’autre – de Pierre Tchérnia avec Bernadette Lafont
La Tour Eiffel en otage ( the hostage tower ) de Claudio Guzman avec Britt Ekland
1981Chanel solitaire ( Coco Chanel ) de George Kaczender avec Marie-France Pisier
1982Tir groupé – de Jean-Claude Missiaen avec Gérard Lanvin
1983French lover ( until september ) de Richard Marquand avec Thierry Lhermitte
Une américaine à Paris ( american dreamer ) de Rick Rosenthal avec JoBeth Williams
1984 DA Le bébé Schtroumpf – de William Hanna & Joseph Barbera
    Seulement voix
DA V’là les Schtroumpfs – de William Hanna & Joseph Barbera
    Seulement voix
1986 DA Astérix chez les Bretons – de Pino Van Lamsweerde
    Seulement voix
1988 DA Les p’tits Schtroumpfs – de William Hanna & Joseph Barbera
    Seulement voix
1997Demain ne meurt jamais ( tomorrow never dies ) de Roger Spottiswoode avec Michelle Yeoh
    Seulement voix française de Vincent Schiavelli
Fiche créée le 22 février 2011 | Modifiée le 18 mai 2016 | Cette fiche a été vue 4386 fois
PREVIOUSMischa Auer || Albert Augier || Jean-Pierre AumontNEXT