CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Reine Paulet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Albert Lieven



Date et Lieu de naissance : 23 juin 1906 (Hohenstein, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 16 décembre 1971 (Farnham, Royaume-Uni)
Nom Réel : Albert Fritz Lieven

ACTEUR

Albert Fritz Lieven naît le 23 juin 1906, à Hohenstein dans l’Empire Allemand. Après ses études, le jeune homme entame, en 1928, une carrière théâtrale où il est souvent cantonné dans des rôles de jeune premier romantique.

En 1932, Albert Lieven débute au cinéma dans «Annemarie, die braut der kompanie» de Carl Boese et «À moi le jour, à toi la nuit» de Ludwig Berger. Il a alors devant lui un bel avenir cinématographique et croise notamment les plus grandes vedettes du cinéma allemand, parmi lesquelles: Hertha Thiele dans «Jeunesse bouleversée» (1933), Carola Höhn dans «Charleys tante» (1934), Magda Schneider dans «Fräulein Liselott» (1934) et Käthe Dorsch dans «Une femme sans importance» (1936). Jeune idéaliste, Albert est en totale contradiction avec la politique des autorités nazies. Après plusieurs conflits avec les représentants culturels du Reich, il est interdit de travail et menacé d’emprisonnement. Il s’envole vers l’Angleterre et s’installe à Londres. Dès 1939, il reprend le chemin des studios.

Dans les années quarante, Albert Lieven interprète des seconds rôles, notamment des personnages d’allemands plus ou moins sympathiques dans des films de guerre: un gardien de camp de concentration dans «Train de nuit pour Munich» (1940) de Carol Reed, le Commandant de sous-marin U-Boat dans «Convoy» (1940) de Pen Tennyson, et l’officier Von Ritter dans «Colonel Blimp» (1942) de Michael Powell et Emeric Pressburger. Entre temps, il incarne aussi le ministre français Talleyrand dans «Le jeune Monsieur Pitt» (1942), un drame historique sur la jeunesse du futur Premier Ministre Anglais Pitt, interprété Robert Donat.

Après la seconde guerre mondiale, Albert Lieven se partage entre l’Angleterre et son pays natal. Il continue à jouer les seconds couteaux pour les productions britanniques, mais il interprète les premiers rôles en Allemagne. Il croise alors la nouvelle génération d’actrices de talent, telles que: Liselotte Pulver dans «L’homme à la cagoule» (1952) et «Un garçon manqué» (1952), Ruth Leuwerik dans «Geliebtes leben» (1953) et la jolie Marianne Koch dans «Le général du diable» (1955). Fort de son experience anglaise, il est alors considéré comme l’un des plus importants comédiens allemands d’après-guerre.

Le reste de sa carrière, Albert participe encore à plusieurs superproductions internationales : «Les canons de Navarone» (1961) entouré de Gregory Peck et de Anthony Quinn et «Les vainqueurs» (1963) avec Jeanne Moreau et Melina Mercouri. Il fait également partie de la distribution de bons nombres d’adaptations des œuvres d’Edgar Wallace, très prisées outre-Rhin. À partir des années soixante, il devient encore plus populaire en apparaissant aussi dans des séries ou films pour la télévision.

Grand séducteur dans la vie privée, Albert Lieven se marie quatre fois avec les actrices: Tatiana Lieven, Valerie White, Susan Shaw et Petra Peters. Il divorcera à chaque fois, perdant ainsi une bonne partie de sa fortune. Après quarante ans de carrière ininterrompue, Albert Lieven s’éteint discrètement, le 16 décembre 1971, à Farnham dans le Surrey (Royaume-Uni).

© Philippe PELLETIER

copyright
1932Anne-Marie ( Annemarie, die braut der kompanie ) de Carl Boese avec Lucie Englisch
À moi le jour, à toi la nuit ( ich bei tag und du bei nacht ) de Ludwig Berger avec Käthe von Nagy
Les prisonnières ( kampf um blond / mädchen, die spurlos verschwinden ) de Jaap Speyer avec Ursula Grabley
1933Les gens du Bas-Rhin ( die vom Niederrhein / ein goldiges mädel ) de Max Obal avec Lien Deyers
Jeunesse bouleversée ( reifende jugend ) de Carl Froelich avec Hertha Thiele
1934Eine siebzehnjährige – de Arthur Maria Rabenalt avec Alfred Abel
Le fanion des sept braves / Hermine et les sept lurons ( Hermine und die sieben aufrechten / das fähnlein der sieben Aufrechten ) de Frank Wisbar avec Käthe Haack
La tante de Charley ( Charleys tante ) de Robert A. Stemmle avec Carola Höhn
Yolande ( Krach um Jolanthe ) de Carl Froelich avec Marieluise Claudius
Mademoiselle Liselotte ( fräulein Liselott / glück im haus ) de Johannes Guter avec Magda Schneider
Es tut sich was um mitternacht / Ein màdel mit tempo – de Robert A. Stemmle avec Dolly Haas
1935La veuve célibataire ( mach’ mich glücklich ) de Arthur Robison avec Julia Serda
La kermesse héroïque ( die klugen frauen ) de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
Glückspilze – de Robert A. Stemmle avec Clara Savio
Kater lampe / Der holzschnitzer vom erzgebirge – de Veit Harlan avec Ida Wüst
1936Une femme sans importance ( eine frau ohne bedeutung ) de Hans Steinhoff avec Käthe Dorsch
1939Spy for a day – de Mario Zampi avec Paddy Browne
For freedom – de Maurice Elvey & Castleton Knight avec Will Fyffe
1940The big blockade – de Charles Frend avec Michael Redgrave
Train de nuit pour Munich ( night train to Munich / gestapo / night train ) de Carol Reed avec Margaret Lockwood
Convoi ( convoy ) de Pen Tennyson avec Clive Brook
Let George do it – de Marcel Varnel avec Phyllis Calvert
Neutral port – de Charles Varnel avec Leslie Banks
1941Jeannie ( girl in distress ) de Harold French avec Kay Hammond
1942Le jeune monsieur Pitt ( the young Mr. Pitt ) de Carol Reed avec Robert Donat
En français, Messieurs ( english without tears / her man Gilbey ) de Harold French avec Lilli Palmer
Colonel Blimp ( the life and death of colonel Blimp / the adventures of colonel Blimp ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Deborah Kerr
CM The new lot – de Carol Reed avec Kathleen Harrison
1943The yellow canary – de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
1946Le septième voile ( the seventh veil ) de Compton Bennett avec Ann Todd
La pitié dangereuse / Amour tragique ( beware of pity ) de Maurice Elvey avec Cedric Hardwicke
1947Frieda – de Basil Dearden avec Mai Zetterling
1948De Paris à Trieste / Wagons-lits pour Trieste ( the sleeping car to Trieste ) de John Paddy Carstairs avec Jean Kent
1950Hotel Sahara – de Ken Annakin avec Yvonne De Carlo
1951The dark light – de Vernon Sewell avec David Greene
La Dubarry / Madame Dubarry ( die Dubarry ) de Georg Wildhagen avec Sari Barabas
L’homme à la cagoule ( klettermaxe ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
1952Un garçon manqué ( Fritz und Friederike ) de Géza von Bolváry avec Margarete Haagen
Aventures à Berlin ( desperate moment ) de Compton Bennett avec Dirk Bogarde
1953La rose de Stamboul ( die rose von Stambul ) de Karl Anton avec Grethe Weiser
L’amour pour la vie ( geliebtes leben ) de Rolf Thiele avec Ruth Leuwerik
1954Heimweh nach Deutschland – de Bernhard Radetzki avec Petra Peters
Frühlingslied – de Hans Albin avec Anne-Marie Blanc
Le destructeur ( das bekenntnis der Ina Kahr ) de Georg Wilhelm Pabst avec Elisabeth Müller
Der fischer von Heiligensee – de Hans H. König avec Lil Dagover
Das lied von Kaprun / Das lied der hohen tauern – de Anton Kutter avec Waltraut Haas
1955Reifende jugend – de Ulrich Erfurth avec Maximilian Schell
Le général du diable ( des teufels general ) de Helmut Käutner avec Marianne Koch
1956Nacht der entscheidung – de Falk Harnack avec Hilde Krahl
Qui perd gagne ( loser takes all ) de Ken Annakin avec Rossano Brazzi
Londres appelle Pôle Nord ( Londra chiama Polo Nord ) de Duilio Coletti avec Dawn Addams
1957El batallón de las sombras – de Manuel Mur Oti avec Rolf Wanka
La loi du vice / Tous les péchés du monde ( alle sünden dieser erde ) de Fritz Umgelter avec Hannelore Bollmann
1958...Und abends in die Scala – de Erik Ode avec Caterina Valente
1959Cri d’angoisse / Le traqué de Berlin ( subway in the sky ) de Muriel Box avec Hildegard Knef
Le comte des échecs / La Gestapo enquête à minuit / Le chemin de la liberté ( die schachnovelle ) de Gerd Oswald avec Claire Bloom
1960Madame Irène Besser ( frau Irene Besser ) de John Olden avec Luise Ullrich
Foxhole in Cairo – de John Moxey avec Peter van Eyck
Le narcisse jaune intrigue Scotland Yard ( das geheimnis der gelben narzissen / Daddodil killer / the devil’s Daddodil ) de Ákos Ráthonyi avec Christopher Lee
Les conspiratrices ( conspiracy of hearts ) de Ralph Thomas avec Yvonne Mitchell
1961L’espion du diable / L’agent du diable ( the devil’s agent ) de John Paddy Carstairs avec Marianne Koch
Les canons de Navarone ( the guns of Navarone ) de Jack Lee Thompson avec Gregory Peck
1962Death trap / Edgar Wallace mysteries: Death trap – de John Llewellyn Moxey avec Barbara Shelley
Freddy und das lied der Südsee – de Werner Jacobs avec Jacqueline Sassard
1963Les requins de la haute mer ( mystery submarine / Decoy ) de C.M. Pennington Richards avec James Robertson Justice
Les vainqueurs ( the victors ) de Carl Foreman avec Melina Mercouri
Death drums along the river / Sanders / Sanders of the river – de Lawrence Huntington avec Richard Todd
1964The traitor’s gate / Das verrätertor – de Freddie Francis avec Klaus Kinski
1965City of fear – de Peter Bezencenet avec Marisa Mell
1966African gold / Ride the high wind – de David Millin avec Maria Perschy
1968Der gorilla von Soho – de Alfred Vohrer avec Uschi Glas
1970Die feuerzangenbowle – de Helmut Käutner avec Theo Lingen
Fiche créée le 23 mai 2005 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 5339 fois
PREVIOUSRobert Liensol || Albert Lieven || Olga LimburgNEXT