CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ann Savage
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alessandro Blasetti



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1900 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 1er février 1987 (Rome, Italie)
Nom Réel : Alessandro Giorgio Vincenzo Maria Blasetti

REALISATEUR
Image
1934 1860 (Sicilia 1860 / i mille di Garibaldi) de Alessandro Blasetti avec Giuseppe Gulino
Image
1941 La farce tragique (la cena delle beffe) de Alessandro Blasetti avec Clara Calamai & Amedeo Nazzari
Image
1950 Sa majesté monsieur Dupont (prima comunione) de Alessandro Blasetti avec Aldo Fabrizi & Gaby Morlay
Image
1965 Moi, moi, moi et les autres (io, io, io... e gli altri) de Alessandro Blasetti avec Gina Lollobrigida & Walter Chiari

Alessandro Blasetti naît le 3 juillet 1900 à Rome, alors que Victor Emmanuel III vient tout juste d’être proclamé roi d’Italie. Après avoir commencé des études de droit Blasetti devient critique de cinéma et lance une revue sur le septième art. En 1927, il fonde une maison de production, la «S.A. Augustus» et commence a tourné «Sole» (1928), première grande œuvre cinématographique de l’époque mussolinienne. Y sont relatés les débuts des colossaux travaux d’assèchement des Marais Pontins. C’est Marcello Spada qui joue le rôle de l’ingénieur, tandis que Alessandro Blasetti par sa technique annonce déjà le néoréalisme. En 1930, le jeune cinéaste commence le tournage de «Résurrection» qui manque de peu le titre de premier film parlant italien, et tourne «Néron», un film à sketches avec Ettore Petrolini. En 1931, il reprend «Résurrection» et réalise «Terra Madre» où un noble, propriétaire terrien, joué par Sandro Salvani, revient sur ses terres au lieu de dilapider son héritage en ville. Citons encore «La tavola dei poveri» (1932) d’après Raffaele Viviani, également compositeur et remarquable interprète de ce film sur le petit peuple de Naples. En 1934, Blasetti fait son film sur Garibaldi «1860» qui ressortira remanié en 1951. Puis c’est «Vecchia Guardia» où Mino Doro interprète le jeune chef d’un groupe de «Squadristi» partisans de Mussolini. Le film se termine par la marche triomphale sur Rome.

Alessandro Blasetti devient alors l’un des cinéastes les plus en vue de l’époque. Il tourne notamment «Une aventure de Salvator Rosa» (1939) avec Gino Cervi amoureux de Luisa Ferida. Dans «La Couronne de fer» (1941) il filme Osvaldo Valenti affrontant Massimo Girotti lors un tournoi de chevalerie et fait dire aux protagonistes certaines répliques pacifistes qui auraient indisposé les dignitaires nazis. Il dirige également Amedeo Nazzari dans une très belle reconstitution de la Florence de Laurent de Médicis, «La farce tragique». Après ces œuvres à grand spectacle, il s’oriente vers des scénarii contemporains plus intimistes et poétiques: «Quatre pas dans les nuages» (1942) avec Gino Cervi mal marié qui se dévoue pour une fille-mère et «On ne peut revenir en arrière» (1943) d’après le roman de la Cubaine Alba Cespedes, avec Elisa Cegani, Valentina Cortese, María Denis et María Mercader.

Alessandro Blasetti retrouve les caméras, en 1945, et tourne «Un jour dans la vie» (1946) un hommage aux partisans combattant l’armée allemande. Notons encore: le péplum «Fabiola» (1949) avec Michèle Morgan et Henri Vidal; «Sa Majesté Monsieur Dupont» primé à Venise en 1950 avec Aldo Fabrizi dans le rôle titre; et «Dommage que tu sois une canaille» (1954) avec Sophia Loren et Marcello Mastroianni. En 1959, le cinéaste ouvre la porte du cinéma érotique avec «Nuits d’Europe». À partir des années soixante, il se consacre surtout à la télévision et réalise ses deux derniers longs métrages: «La fiancée du soldat» (1966) une comédie avec Graziella Granata et une coproduction hispano-italo-vénézuélienne sur l’épopée de «Simon Bolivar» (1968) avec notamment, Maximilian Schell, Francisco Rabal et Fernando Sancho. Il se retire définitivement en 1981.

Alessandro Blasetti, grand scénariste et réalisateur italien, réputé pour son caractère autoritaire, mais maîtrisant parfaitement les techniques cinématographiques des grandes productions aux films les plus intimistes, décède dans sa ville natale à près de quatre-vingt sept ans, le 1er février 1987.

© Caroline HANOTTE

copyright
1928Sole – de Alessandro Blasetti avec Lia Bosco
    + montage & scénario
1930Néron ( Nerone ) de Alessandro Blasetti avec Ettore Petrolini
    + interprétation, montage & scénario
1931Résurrection ( resurrectio ) de Alessandro Blasetti avec Venera Alexandresen
    + montage, sujet & scénario
Le rappel de la terre ( terra madre ) de Alessandro Blasetti avec Carlo Ninchi
    + montage & scénario
1932Le patio de Sienne ( Palio ) de Alessandro Blasetti avec Mario Ferrari
Le tavola dei poveri – de Alessandro Blasetti avec Raffaele Viviani
    + scénario
CM Assisi – de Alessandro Blasetti
1933Il caso Haller – de Alessandro Blasetti avec Isa Miranda
L’impiegata di papà – de Alessandro Blasetti avec María Denis
19341860 ( Sicilia 1860 / i mille di Garibaldi ) de Alessandro Blasetti avec Giuseppe Gulino
    + montage & scénario
Vecchia guardia – de Alessandro Blasetti avec Andrea Checchi
1935Aldebaran – de Alessandro Blasetti avec Gino Cervi
    + scénario
1937La comtesse de Parme ( la contessa di Parma ) de Alessandro Blasetti avec Osvaldo Valenti
    + montage & scénario
1938Ettore Fieramosca – de Alessandro Blasetti avec Elisa Cegani
    + montage & scénario
DO La caccia alla volpe nella campagna romana – de Alessandro Blasetti
1939Retroscena – de Alessandro Blasetti avec Ugo Ceseri
    + scénario
Une aventure de Salvator Rosa ( un’avventura di Salvator Rosa ) de Alessandro Blasetti avec Luisa Ferida
    + montage & scénario
1940 CM Napoli e le terre d’oltre mare – de Alessandro Blasetti
    Inachevé
CM Napoli anno XVIII – de Alessandro Blasetti
1941La couronne de fer ( la corona di ferro ) de Alessandro Blasetti avec Massimo Girotti
    + sujet & scénario
La farce tragique / Le dîner des illusions ( la cena delle beffe ) de Alessandro Blasetti avec Clara Calamai
    + scénario
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie
1942Quatre pas dans les nuages ( quattro passi fra le nuvole ) de Alessandro Blasetti avec Adrianna Bennetti
    + scénario
1943On ne peut pas revenir en arrière ( nessumo torna indietro ) de Alessandro Blasetti avec Valentina Cortese
    + scénario
Quelli della montagna – de Aldo Vergano avec Amedeo Nazzari
    Seulement supervision
1945 DO Sulla cupola di San Pietro – de Alessandro Blasetti
1946Le témoin ( il testimone ) de Pietro Germi avec Marina Berti
    Seulement supervision
Un jour dans la vie ( un giorno nella vita ) de Alessandro Blasetti avec Massimo Girotti
    + scénario
    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1947 CM La gemma orientale dei papi – de Alessandro Blasetti
DO Il duomo di Milano – de Alessandro Blasetti
    + montage
1948 DO Castel San Angelo – de Alessandro Blasetti
    + montage
1949Fabiola – de Alessandro Blasetti avec Michèle Morgan
    + scénario
1950Sa majesté monsieur Dupont ( prima comunione ) de Alessandro Blasetti avec Gaby Morlay
    + scénario
    Prix International au festival du cinéma de Venise, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur scénario par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

CM Ippodromi all’alba – de Alessandro Blasetti
    + scénario
1951 CM Quelli che soffrono per voi – de Alessandro Blasetti
    + scénario
Bellissima – de Luchino Visconti avec Anna Magnani
    Seulement apparition
1952Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Gina Lollobrigida
    + scénario
Amour et jalousie / La flamme ( la fiammata ) de Alessandro Blasetti avec Eleonora Rossi Drago
    + scénario
1953Quelques pas dans la vie ( tempi nostri / Zibaldone N. 2 ) de Alessandro Blasetti avec Lea Padovani
    + scénario
DO Miraccolo a Ferrara – de Alessandro Blasetti
    + scénario
1954Dommage que tu sois une canaille ( peccato che sia una canaglia ) de Alessandro Blasetti avec Sophia Loren
    + sujet & scénario
1955La chance d’être femme ( la fortuna di essere donna ) de Alessandro Blasetti avec Charles Boyer
    + scénario
1957Amour et bla-bla-bla / Amour et commérages /Sauvons le panorama ( amore e chiacchiere / Salviamo il panorama ) de Alessandro Blasetti avec Vittorio De Sica
    + scénario
1959Nuits d’Europe ( Europa di notte ) de Alessandro Blasetti avec Carmen Sevilla
1960 DO J’aime, tu aimes… ( io amo, tu ami… ) de Alessandro Blasetti avec Giuliano Gemma
    + scénario
1961Une vie difficile ( una vita difficile ) de Dino Risi avec Lea Massari
    Seulement apparition
1962Les quatre vérités ( las cuatro verdades / le quattro verità / three fables of love ) de Alessandro Blasetti, René Clair, Luis García Berlanga & Hervé Bromberger avec Sylva Koscina
    + scénario – Segment « Le lièvre et la tortue »
1964Le coq du village ( Liolà ) de Alessandro Blasetti avec Pierre Brasseur
    + scénario
TV Gli italiani del cinema italiano – de Alessandro Blasetti
TV Le fables de La Fontaine – de Alessandro Blasetti avec Rossano Brazzi
    Série – Réalisation de 1 épisode
1965Moi, moi, moi et les autres ( io, io, io... e gli altri ) de Alessandro Blasetti avec Marcello Mastroianni
    + scénario
    David du meilleur réalisateur, Italie
1966La fiancée du soldat ( la ragazza del bersagliere ) de Alessandro Blasetti avec Rossano Brazzi
    + scénario
1967 TV Melocoton en almibar – de Alessandro Blasetti
1968Simon Bolivar ( Simón Bolívar / la epopeya de Bolívar ) de Alessandro Blasetti avec Maximilian Schell
1970 TV Napoli 1860 : la fine dei Borboni – de Alessandro Blasetti avec Regina Bianchi
    + scénario
TV 10 giugno 1940 – de Alessandro Blasetti
TV Anni 60 : una notte in Europa – de Alessandro Blasetti
1971 TV Storie dell’emigrazione – de Alessandro Blasetti
1972 TV I « mercoledi del papa » – de Alessandro Blasetti
1973 TV L’arte di far ridere – de Alessandro Blasetti
1979 TV Racconti di fantascienza – de Alessandro Blasetti avec Riccardo Cucciolla
    Série – Réalisation de 9 épisodes
1980 TV Il moi amico Pietro Germi – de Alessandro Blasetti
1981 TV La mostra di Venezia – de Alessandro Blasetti
    + montage
AUTRES PRIX :
      
    Plaque d’Or aux prix David di Donatello, Italie ( 1963 )

    Prix Pietro Bianchi par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie ( 1980 )

    Lion d’Or pour sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie (1982 )
Fiche créée le 18 avril 2007 | Modifiée le 9 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 6874 fois
PREVIOUSSally Blane || Alessandro Blasetti || Charles BlavetteNEXT