CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Viola Dana
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alexandra Sorina



Date et Lieu de naissance : 17 septembre 1899 (Baranovichi, Biélorussie)
Date et Lieu de décès : 31 mai 1973 (Kentfield, Californie, USA)
Nom Réel : Alexandra Cvikevich

ACTRICE

Fille aînée d’une famille de la bourgeoisie russe, Alexandra Cvikevich voit le jour le 17 septembre 1899, à Baranovichi, en Biélorussie. Alexandra est une enfant rêveuse qui écrit des poèmes et compose de la musique. Elle espère devenir pianiste, mais ses parents en décident autrement et lui font suivre des cours de médecine à Saint-Petersbourg… afin qu’elle devienne dentiste.

Peu après la révolution russe, en 1917, la famille Cvikevich s’enfuit vers la Pologne, patrie de sa mère. Alexandra y ouvre un petit cabinet dentaire et côtoie l’intelligentsia artistique polonaise. D’une grande beauté, Alexandra est sollicitée par un studio pour figurer dans un film. Sa prestation dans cette production, aujourd’hui disparue, lui vaut une offre de travail à la UFA, célèbre compagnie cinématographique allemande. Devant la situation politique instable de la Pologne, elle accepte la proposition et part, avec toute sa famille, à Munich puis à Berlin. Sous le nom d’Alexandra Sorina ou de Nica Sorina, elle entame sa carrière allemande, en 1919, sous la direction de Georg Jacoby dans «Das karussell des lebens». Suivent quelques apparitions dans des oeuvres dont nous avons perdus la trace.

En 1922, elle rencontre le producteur de cinéma Sergio Otzoup et en tombe amoureuse. La même année, elle interprète Aphrosinia dans «Pierre le Grand», une superproduction historique de Dimitri Buchowetzki, qui retrace la vie du Tsar Pierre 1er de Russie, interprété par Emil Jannings. Par la suite, elle partage l’affiche avec: Asta Nielsen dans «La maison près de la mer» (1923) de Fritz Kaufman; Otto Gebühr dans «Der geldteufel» (1923) de Heinz Goldberg et Ernst Reicher (alias Stuart Webbs), dans «Die malayische dschonke» (1924) un film sur les aventures du célèbre détective privé (héros très populaire allemand) réalisé par Max Obal.

Alexandra Sorina a laissé son empreinte dans l’histoire du cinéma grâce à sa participation au film expressionniste de Robert Wiene : «Les mains d’Orlac», adaptation remarquable du roman fantastique de Maurice Renard. Dans ce classique, elle incarne Yvonne Orlac, la femme d’un pianiste, rôle interprété par Conrad Veidt, qui a perdu ses mains dans un accident et auquel on a greffé celles d’un assassin. Elle tourne encore une demi-douzaine de films, parmi lesquels : «Der herr Generaldirektor» (1925) avec Albert Bassermann, «Die frau mit dem schleften ruf» (1925) avec Lionel Barrymore, «Raspoutine» (1927) avec Alfred Abel et «Die schönste frau der welt» (1928) avec Rudolf Klein-Rogge. En 1932, elle épouse, enfin, Sergio Otzoup et abandonne définitivement sa carrière d’actrice pour se consacrer à sa famille.

En 1939, Sergio part en Espagne pour ses affaires. Alexandra et leur petite fille Tatiana (née en 1935) doivent le rejoindre. Hélas, la seconde guerre mondiale éclate et le voyage ne peut aboutir. Ils ne se reverront jamais. En 1943, sa maison est détruite par un bombardement. Alexandra fuit la capitale et se réfugie dans un camp à Kassel. En 1949, elle émigre définitivement aux Etats-Unis et s’intalle à San Francisco. Pour subvenir à ses besoins, elle pratique plusieurs petits métiers et restera très discrète sur sa vie de vedette de cinéma. Le 31 mai 1973, après deux ans de souffrance, Alexandra Sorina meurt oubliée de tous, au Ross General Hospital de Kentfield (Californie), emportée par un cancer du poumon.

© Philippe PELLETIER - Remerciements à Gilda TABAREZ & Tatiana OTZOUP GULIAEFF

copyright
1919Das karussell des lebens – de Georg Jacoby avec Reinhold Schünzel
1922Pierre le grand ( Peter der große / Peter the great ) de Dimitri Buchowetzki avec Emil Jannings
1923La maison près de la mer ( das haus am meer ) de Fritz Kaufmann avec Asta Nielsen
Der geldteufel – de Heinz Goldberg avec Otto Gebühr
1924Les disciples du soleil ( vyznavaci slunce / posledni vlkodlak ) de Václav Binovec avec Luigi Serventi
Die perlen des Dr. Talmadge – de Max Obal avec Fritz Greiner
Die malayische dschonke – de Max Obal avec Ernst Bosser
Les mains d’Orlac ( Orlacs hände / die unheimlichen hände des doktor Orlac ) de Robert Wiene avec Conrad Veidt
1925Monsieur le Directeur Général ( der herr generaldirektor ) de Fritz Wendhausen avec Albert Bassermann
La femme à la mauvaise réputation ( die frau mit dem schleften ruf / freie liebe / the woman who did ) de Benjamin Christensen avec Lionel Barrymore
Le secret de la vieille mademoiselle ( der geheimnis der alten mamsell ) de Paul Merzbach avec Hans Mierendorff
La princesse du cirque ( die zirkusprincessin ) de Adolf Gärtner avec Angelo Ferrari
Vyznavaci slunce – de Václav Binovec avec Luigi Serventi
1927Raspoutine ( Rasputins liebesabenteuer ) de Martin Berger avec Alfred Abel
1928Die schönste frau der welt / Die schönste frau von Paris – de Luise Fleck & Jacob Fleck avec Rudolf Klein-Rogge
1930Raspoutine ( Raspoutin – Der dämon der frauen ) de Adolf Trotz avec Bernhardt Goetzke
Fiche créée le 21 mai 2005 | Modifiée le 16 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 4231 fois
PREVIOUSCécile Sorel || Alexandra Sorina || Noël SorrenteNEXT