CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de August Schellenberg
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alfred Abel



Date et Lieu de naissance : 12 mars 1879 (Leipzig, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 12 décembre 1937 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Alfred Peter Abel

ACTEUR
Image
1922 Docteur Mabuse (Dr. Mabuse, der spieler) de Fritz Lang avec Rudolf Klein-Rogge & Aud Egede Nissen
Image
1926 Metropolis – de Fritz Lang avec Brigitte Helm, Gustav Fröhlich & Heinrich George
Image
1928 L’argent – de Marcel L’Herbier avec Marie Glory, Brigitte Helm & Pierre Alcover
Image
1933 Salon Dora Green – de Henrik Galeen avec Paul Hartmann, Mady Christians & Betty Bird

Alfred Peter Abel naît le 12 mars 1879, à Leipzig en Allemagne Impériale. Après avoir exercé divers métiers, il débute une carrière artistique théâtrale au début du siècle, à Berlin.

En 1913, il entame sa carrière cinématographique sous la direction de Max Reinhardt dans «La nuit vénitienne». Pendant la première guerre mondiale, il tourne avec les plus grandes vedettes féminines du muet allemand: Rosa Valetti dans «Das laster» (1915); Fern Andra dans «Wenn menschen reif zur liebe werden» (1916) et dans cinq autres films; Henny Porten dans «Die dame, der teufel und die probiermamsell» (1918) et Leopoldine Konstantin dans «Lola Montez» (1918). C’est un acteur sensible, au jeu discret, en totale contradiction avec les cabotins de cette époque. Il passe avec grande facilité et de façon très convaincante, du drame à la comédie.

Dans les années vingt, Alfred Abel pour le plus grand plaisir de son public, se partage entre la scène et les plateaux de cinéma. En 1922, il prouve l’acuité de son talent dans trois films majeurs: «Docteur Mabuse» de Fritz Lang, «Le fantôme» de Friedrich Wilhelm Murnau et «La flamme» de Ernst Lubitsch. Il est alors la plus grande star du cinéma allemand et sa notoriété dépasse les frontières de son pays. En 1926, au sommet de la gloire, il retrouve Fritz Lang pour le film culte «Metropolis» avec Brigitte Helm. Deux ans plus tard, il croise la débutante Marlene Dietrich sur le plateau de «Princesse Ohlala» de Robert Land, puis toujours en 1928, il apparaît dans trois autres films à succès: «Raspoutine» de Martin Berger, «Cagliostro» de Richard Oswald et «L’argent» du français Marcel L’Herbier.

En 1929, Alfred Abel réalise «Narkose», une œuvre influencée par ses maîtres: Friedrich Wilhelm Murnau et Fritz Lang. Ce film est une remarquable adaptation d’une nouvelle de Stefan Zweig, notamment pour sa scène de rêve de la jeune héroïne, magistralement photographiée par le grand chef opérateur Günther Krampf. En 1934 et 1935, il dirigera honorablement deux autres films.

Au début du cinéma parlant, Alfred Abel est relégué dans des rôles secondaires. C’est un excellent acteur de composition, faisant de chacune de ses prestations, des grands moments de cinéma, à la manière d’un Jules Berry en France ou d’un Lewis Stone aux Etats-Unis. Toujours tiré à quatre épingles, il joue avec élégance dans bon nombre de comédies romantiques ou musicales, parmi lesquelles: «Le congrès s’amuse» (1931) avec Lilian Harvey, «La belle aventure» (1932) avec Käthe Haack, «Fin de saison» (1933) avec Lucie Höflich, «Skandal um die fledermaus» (1934) avec Maria Andergast et «La chanson du souvenir» (1936) avec Martha Eggerth. Mais le public peut aussi l’apprécier dans d’autres films… plus noirs, où il est, reconnaissons-le, plus à son aise, notamment dan «Stupéfiants» (1932) de Kurt Gerron, face à l’excellent Peter Lorre puis dans «Viktoria» (1934) de Carl Hoffmann.

Après une longue maladie, Alfred Abel s’éteint le 12 décembre 1937, à Berlin, dans sa cinquante-huitième année. Il reste dans la mémoire des cinéphiles du monde entier, comme étant l’un des plus grands acteurs de l’ère du cinéma muet allemand.

© Philippe PELLETIER

copyright
1913La nuit vénitienne / La nuit de Venise ( venezianische nacht / eine venezianische nacht ) de Max Reinhardt avec Maria Carmi
Sodoms ende – de ?
1914Le moulin silencieux ( die geschichte der stillen mühle ) de Richard Oswald avec Ferdinand Bonn
Lache bajazzo – de Richard Oswald avec Rudolph Schildkraut
1915Das laster – de Richard Oswald avec Rosa Valetti
§ 51 StGB / Der weg zum guten – de Andreas Van Horn avec Ethel Scharon
1916Quand les gens sont prêts pour l’amour ( wenn menschen reif zur liebe werden ) de Fern Andra avec Marie von Buelow
Das spiel ist aus – de Rudolf Del Zopp avec Heinz Alexander
Peter Lump – de William Wauer avec Hermann Vallentin
Das geständnis der grünen maske / Der grüne dämon – de Max Mack avec Reinhold Schünzel
La vie est sérieuse ( ernst ist das leben ) de Fern Andra avec Fern Andra
1917Les cordes de l’âme ne vibrent pas ( der seele saiten schwigen nicht ) de Fern Andra avec Frida Richard
Une feuille dans la tempête ( ein blatt im sturm... doch das schicksal hat es verweht ) de Fern Andra avec Fern Andra
La recherche du bonheur et de l’amour ( die nach glück unf lieben suchen ) de Fern Andra avec Fern Andra
1918Que la lumière soit 4 ( es werde licht ! 4. Teil : Sündige mütter ) de Richard Oswald avec Conrad Veidt
Tanzendes gift – de Ludwig Wolf
Lucas, kapitel 15 / Der verlorene sohn – de Alfred Halm avec Frederic Zelnik
Lola Montès ( Lola Montez ) de Robert Heymann avec Leopoldine Konstantin
Nuages menaçants dans le ciel ( drohende wolken am firmament ) de Fern Andra avec Frida Richard
Die dame, der teufel und die probiermamsell – de Rudolf Biebrach avec Henny Porten
Colomba – de Arzén von Cserépy avec Conrad Veidt
Seul un papillon ( nur ein schmetterling ) de Iva Raffay avec Hella Moja
1919Die geächteten / Der ritualmord – de Joseph Delmont avec Rita Clermont
Die rote herzogin – de Carl Schneider avec Maria Forescu
Taumel – de Hubert Moest avec Hans Albers
Ivresse ( rausch / intoxication ) de Ernst Lubitsch avec Asta Nielsen
Kameraden – de Johannes Guter avec Harriet Bosse
Eine junge dame aus guter familie – de Hans Kuhnert avec Ethel Scharon
Die frau ohne seele – de Leo Lasko avec Edith Meller
1920Wenn der junge kaktus blüht – de Alexander Erdmann-Jesnitzer avec Kurt Lilien
Le comte noir ( der schwarze graf ) de Otz Tollen avec Rudolf Klein-Rogge
Der ruf aus dem jenseits – de Richard Kirsch avec Helga Molander
Die präriediva – de Carl Boese avec Ria Jende
Assassiner, le drame de la maison Garrick ( mord... die tragödie des hauses Garrick ) de Siegfried Philippi avec Lissy Lind
Die frau im himmel – de Johannes Guter avec Lil Dagover
Fakir der liebe – de Erich Schönfelder avec Will Schaefers
Le journal de ma femme ( tagebuch meiner frau / die macht des goldes ) de Paul L. Stein avec Gertrude Hoffman
La grève des voleurs ( der streik der diebe ) de Alfred Abel avec Charlotte Ander
1921La terreur du moulin rouge ( der schrecken der roten mühle ) de Carl Boese avec Otto Gebühr
Sappho ( mad love ) de Dimitri Buchowetzki avec Xenia Desni
Le sacrifice d’Ellen Larsen ( das opfer der Ellen Larsen ) de Paul L. Stein avec Paul Richter
Homme par-dessus bord ( mann über bord ) de Karl Grune avec Grit Hegesa
Lotte lore – de Franz Eckstein avec Erna Morena
Etat d’âme ( Irrende Seelen / Irrende Seelen – Sklaven der sinne ) de Carl Froelich avec Elsa Wagner
Die intrigen der Madame de la Pommeraye – de Fritz Wendhausen avec Margarete Schlegel
Die geschichte des grauen hauses. 1. episode: Der mord aus verschmähter liebe – de Erik Lund avec Albert Steinrück
Grausige nächte – de Lupu Pick avec Werner Krauss
Le grand et le petit monde ( die große und die kleine welt ) de Max Mack avec Charlotte Ander
La marche dans l’ombre ( die im schatten gehen ) de Heinz Schall avec Rosa Valetti
1922Docteur Mabuse, 1ère partie ( Dr. Mabuse, der spieler. 1. Teil, der große spieler – Ein bild unserer zeit ) de Fritz Lang avec Paul Richter
Docteur Mabuse, 2ème partie ( Dr. Mabuse, der spieler. 2. Teil, inferno, ein spiel von menschen unserer zeit ) de Fritz Lang avec Lydia Potechina
Le fantôme ( phantom ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Grete Berger
Boris Godounov / Le faux Dimitri ( der falsche Dimitry ) de Hans Steinhoff avec Paul Hartmann
Zwischen tag und traum – de Bruno Ziener avec Rudolf Forster
Certificats de décès ( scheine des todes ) de Lothar Mendes avec Alphons Fryland
Die nacht der Medici – de Karl Grune avec Albert Steinrück
Menschenopfer – de Carl Wilhelm avec Eugen Klöpfer
Die jagd nach der frau – de Bruno Ziener avec Rudolf Forster
La terre qui flambe ( der brennende Acker ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Lya De Putti
Bigamie – de Rudolf Walther-Fein & Rudolf Dworsky avec Olga Engl
La flamme ( die flamme / Montmartre ) de Ernst Lubitsch avec Pola Negri
1923La princesse Suwarin ( die prinzessin Suwarin ) de Johannes Guter avec Lil Dagover
Die spiel der liebe – de Guido Parish avec Marcella Albani
Das laster des spiels – de Dimitri Buchowetzki avec Sybil Morel
Dans l’ivresse de la passion ( im rausch der leidenschaft ) de Guido Parish avec Marcella Albani
Les Buddenbrook ( die Buddenbrooks ) de Gerhardt Lamprecht avec Mady Christians
Pauvre pécheresse ( arme sünderin ) de Pier Antonio Gariazzo avec Fritz Kortner
Dudu, le destin d’un homme ( Dudu, ein menschenschicksal / die geschichte eines clowns ) de Rudolf Meinert avec Margot Morgan
1924Le jeu avec le destin ( das spiel mit dem schicksal / die frau in versuchung ) de Siegfried Philippi avec Jakob Tiedtke
Mensch gegen mensch – de Hans Steinhoff avec Mady Christians
La femme dans le feu ( die frau im feuer ) de Carl Boese avec Asta Nielsen
Les finances du grand duc ( die finanzen des großherzogs ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Harry Liedtke
1925Monsieur le Directeur Général ( der herr generaldirektor ) de Fritz Wendhausen avec Albert Bassermann
Der gardeoffizier – de Robert Wiene avec Maria Corda
La danseuse de feu ( die feuertänzerin ) de Robert Dinesen avec Jenny Jugo
La chute de la banque Unter den Linden ( der bankraub den Linden / der herr auf der gangen leiter ) de Paul Merzbach avec Hans Albers
117 bis Grande Rue ( menschen untereinander ) de Gerhardt Lamprecht avec Aud Egede Nissen
1926La tragédie d’un perdu ( die tragödie eines verlorenen ) de Hans Steinhoff avec Helga Molander
Une goutte de venin / La tragédie du mariage ( tragödie einer ehe / human law ) de Maurice Elvey avec Isobel Elsom
Caprices du destin / La calandre souriante ( die lachende grille ) de Frederic Zelnik avec Lya Mara
Metropolis – de Fritz Lang avec Brigitte Helm
Une Dubarry moderne / Mannequin de roi ( eine Dubarry von Heute ) de Alexander Korda avec Maria Corda
1927Laster ( Laster der menschheit ) de Rudolf Meinert avec Carla Meissner
La danse de Vienne ( das tanzende Wien / an der schönen blauen Danau 2 ) de Frederic Zelnik avec Lya Mara
Un jour de roses en août ( ein tag der rosen im august... / ein tag der rosen im august... da hat die garde fortgemußt ) de Max Mack avec Kurt Gerron
Jahrmarkt des lebens – de Béla Balogh avec Gustav Fröhlich
Der mann ohne gewissen – de ? avec Vera Schmitterlöf
Das geheimnis von genf – de Willy Reiber avec Carmen Cartellieri
1928Qui a inventé le divorce ? ( wer das scheiden hat erfunden ) de Wolfgang Neff avec Jack Mylong-Münz
Raspoutine ( Rasputins liebesabenteuer ) de Martin Berger avec Ruth Albu
Princess Ohlala ( prinzessin Olala ) de Robert Land avec Marlene Dietrich
Eine nacht in Yoshiwara – de Emmerich Hanus avec Rudolf Klein-Rogge
Le roi de la valse ( heut’ spielt der strauss / der walzerköning ) de Conrad Wiene avec Paul Hörbiger
Cagliostro ( graf Cagliostro ) de Richard Oswald avec Hans Stüwe
Ariane, gagnante du grand prix ( Ariadne im hoppegarten ) de Robert Dinesen avec Paul Henckels
L’argent – de Marcel L’Herbier avec Marie Glory
Mon cœur est un jazz band ( mein herz ist eine jazz-band ) de Frederic Zelnik avec Lya Mara
1929Gaz toxique ( giftgas ) de Mikhail Dubson avec Lissy Arna
L’amante légitime ( ehe in not / ehen zu dritt ) de Richard Oswald avec Walter Rilla
Narkose – de Alfred Abel avec Jack Trevor
DO Autour de l’argent – de Jean Dréville avec Marcel L’Herbier
    Seulement apparition
1930Sei gegrüsst, du mein schönes sorrent / Der mann, für eine Nacht – de Romano Mengen avec Hilde Jennings
Mary ( Sir John greift ein ! ) de Alfred Hitchcock avec Olga Tschechowa
Dolly fait son chemin ( Dolly macht karriere / mein schatz hat eine klarinette ) de Anatole Litvak avec Dolly Haas
1914, fleurs meurtries ( 1914, die letzten tage vor dem Weltbrand ) de Richard Oswald avec Reinhold Schünzel
Le destin de Renate Langen ( die schicksal der Renate Langen ) de Rudolf Walther-Fein avec Hilde Hildebrand
1931L’outrage ( das ekel ) de Eugen Schüfftan & Franz Wenzler avec Max Adalbert
Le congrès s’amuse ( der kongreß tanzt ) de Erik Charell avec Lilian Harvey
Ma femme chevalier / Ma femme est un homme d’affaires ( meine frau, die hochstalperin ) de Kurt Gerron avec Käthe von Nagy
Les treize malles de monsieur O.F. ( die koffer des herrn O.F. ) de Alexis Granowsky avec Peter Lorre
Der herzog von Reichstadt – de Viktor Tourjansky avec Erwin Kalser
Der herr bürovorsteher – de Hans Behrendt avec Felix Bressart
1932La belle aventure ( das schöne abenteuer ) de Reinhold Schünzel avec Käthe Haack
Johnny stiehlt Europa – de Harry Piel avec Carl Balhaus
Les faux Fratellini ( spione im Savoy-Hotel / die galavorstellung der Fratellinis ) de Frederic Zelnik avec Walter Slezak
Kampf – de Erich Schönfelder avec Evelyn Holt
Stupéfiants ( der weiße dämon / das rauschgift ) de Kurt Gerron avec Gerda Maurus
La petite de Montparnasse ( das mädel vom Montparnasse ) de Hanns Schwarz avec Pierre Magnier
1933Fin de saison ( brennendes geheimnis ) de Robert Siodmak avec Willi Forst
Wege zur guten ehe / Liebe, wie die frau sie braucht – de Adolf Trotz avec Theodor Loos
Bon voyage ( glückliche reise ) de Alfred Abel avec Magda Schneider
    Seulement réalisation
Salon Dora Green – de Henrik Galeen avec Betty Bird
Manolescu, prince des sleepings ( Manolescu, der fürst der diebe ) de Georg C. Klaren & Willi Wolff avec Iván Petrovich
La petite aventurière ( die kleine schwindlerin ) de Johannes Meyer avec Betty Amann
1934Eine siebzehnjährige – de Arthur Maria Rabenalt avec Albert Lieven
Tout pour une femme ( alles um eine frau / kameraden ) de Alfred Abel avec Paul Hartmann
    Seulement réalisation
Die liebe siegt – de Georg Zoch avec Blandine Ebinger
1935Victoria ( Viktoria / Viktoria, geschichte einer liebe ) de Carl Hoffmann avec Erna Morena
Spiel an bord – de Herbert Selpin avec Hubert von Meyerinck
Le scandale de la chauve-souris ( skandal um die fledermaus ) de Herbert Selpin avec Maria Andergast
Ein seltsamer gast – de Gerhardt Lamprecht avec Johanna Blum
Kater lampe / Der holzschnitzer vom erzgebirge – de Veit Harlan avec Ida Wüst
1936Marie, la servante ( Maria, die magt / ...und abens, wenn die musik speilt ) de Veit Harlan avec Carl Auen
La chanson du souvenir ( das hofkonzert ) de Douglas Sirk avec Martha Eggerth
Passeport pour l’amour ( und du mein schatz fährst mit ) de Georg Jacoby avec Marika Rökk
Héritage des millions ( millionenerbschaft ) de Arthur Maria Rabenalt avec Frida Richard
Die weissen teufel / Die weisse kompanie – de Alfred Abel & August Kern avec Carsta Löck
    Seulement réalisation
1937Huis clos ( unter ausschluß der Öffentlichkeit ) de Paul Wegener avec Sybille Schmitz
Les sept gifles ( sieben ohrfeigen ) de Paul Martin avec Lilian Harvey
Millionäre / Ich möcht’ so gern mit dir allein sein – de Karl Heinz Martin avec Wolf Albach-Retty
Sylvelin ( frau Sylvelin ) de Herbert Maisch avec Heinrich George
Fiche créée le 21 mai 2005 | Modifiée le 8 juin 2015 | Cette fiche a été vue 8513 fois
PREVIOUSBerlenti Abdel Hamid || Alfred Abel || Ian AbercrombieNEXT