CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Louis Ducreux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alfredo Landa



Date et Lieu de naissance : 3 mars 1933 (Pampelune, Espagne)
Date et Lieu de décès : 9 mai 2013 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Alfredo Landa Areta

ACTEUR
Image
1981 El crack – de José Luis Garci avec María Casanova, Manuel Tejada, Manuel Lorenzo & Miguel Rellán
Image
1983 Les saints innocents (los santos inocentes) de Mario Camus avec Francisco Rabal & Mary Carrillo
Image
1991 La marrana – de José Luis Cuerda avec Antonio Resines, Manuel Alexandre & Fernando Rey
Image
2007 Luz de domingo – de José Luis Garci avec Álex González, Paula Echevarría, Kiti Mánver & Toni Acosta

C’est à Pampelune en région espagnole de Navarre, que le petit Alfredo Landa Areta voit le jour le 3 mars 1933. Fils d’un officier de la Guardia Civil, il passe sa petite enfance dans le village navarrais d’Arive, dans le Nord de la province. En 1939, la famille s’intalle à Figueras puis déménage six ans plus tard à San Sebastián dans le pays Basque. Etudiant en droit, il interrompt son cursus quand il découvre le théâtre à l’Université.

Alfredo Landa intègre le TEU (Teatro Español Universitario) avant de s’installer à Madrid en 1958 et de poursuivre son parcours sur scènes pendant une dizaine d’années, avec des pièces telles que: «El cenador» (1960) de Alec Coppel avec Julia Gutiérrez Caba, «Los caciques» (1962) de Carlos Arniches, «La folle de Chaillot» (1962) de Jean Giraudoux, «La difunta» (1962) de Miguel de Unamuno, «Eloísa está debajo de un almendro» (1962) de Enrique Jardiel Poncela, «Los verdes campos del Edén» (1963), de Antonio Gala, «Ninette y un señor de Murcia» (1964), de Miguel Mihura, «Un paraguas bajo la lluvia» (1965), de Víctor Ruiz Iriarte et «El alma se serena» (1968) de Juan José Alonso Millán.

Après avoir prêté sa voix pour des doublages et fait de la figuration, Alfredo Landa joue son premier vrai rôle au cinéma, en 1961, dans «Atraco a las tres» de José María Forqué auprès de José Luis López Vázquez et Manuel Alexandre. Puis, il est l’interprète de plusieurs comédies et adaptations théâtrales dans un premier temps, avec des films comme «Ninette y un señor de Murcia», dirigé par Fernando Fernán Gómez, son ami depuis le TEU. Ensuite, il impose un personnage truculent d’espagnol moyen, bon vivant et plein de bon sens dans des dizaine d’«espagnolades» produites à la chaîne aux cours des années 1970, pour la plupart réalisées par Mariano Ozores, Pedro Lazaga, Tito Fernandez et Luis M. Delgado. La critique surnomme alors ce genre de films de «Landismo», en référence à l’acteur, des comédies moralistes sur les problèmes de la société espagnole dans les dernières années de Franco, puis qui se teintent d’érotisme après la mort du dictateur et qui annoncent la transition vers la démocratie.

En 1981, Alfredo Landa change de registre avec un film beaucoup plus sérieux, «El crack» de José Luis Garci où il incarne un detective désabusé qui lui vaut son premier prix du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma espagnol. Par la suite, il remporte le prix d’interprétation à Cannes partagé avec Francisco Rabal pour «Les saints innocents» (1983) de Mario Camus, et deux Goyas du meilleur acteur pour «La forêt animée» (1987) et «La marrana» (1991), deux comédies de José Luis Cuerda.

En 2007, après la remise d’un Goya d’Honneur et un dernier rôle dans «Luz de domingo» de José Luis Garci, Alfredo Landa se retire définitivement des plateaux de cinéma. L’année suivante, il reçoit le prestigieux prix «Prince de Viana», principale récompense culturelle de Navarre, et publie ses mémoires sous le titre «Alfred le Grand, vie d’un comédien» où il dévoile des anecdotes pimentées sur ses partenaires à l’écran. En janvier 2009, il est victime d’un grave accident vasculaire cérébral qui le laisse fortement dépendant. Sa femme depuis plus de cinquante ans, Maite Imaz, et leurs trois enfants Ainhoa, Idoia et Alfredo, resteront très présent à ses côtés jusqu’au jour de sa disparation, le 9 mai 2013 à Madrid.

© Pascal DONALD

copyright
1956Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Shirley MacLaine
1958El puente de la paz – de Rafael J. Salvia avec María Isbert
1961Atraco a las tres – de José María Forqué avec José Luis López Vázquez
1963Benigno, hermano mío / Se vive una vez – de Arturo González hijo avec Fernando Fernán Gómez
La fête de la colombe ( la verbena de la paloma ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Concha Velasco
Le bourreau ( el verdugo / la ballata del boia ) de Luis García Berlanga avec Nino Manfredi
Les martiens ont douze mains ( i marziani hanno dodici mani ) de Giuseppe Moccia & Franco Castellano avec Magali Noël
1964La jeune fille en deuil ( la niña de luto ) de Manuel Summers avec María José Alfonso
Casi un caballero – de José María Forqué avec Alberto Closas
Historias de la televisión – de José Luis Sáenz de Heredia avec Tony Leblanc
Nobleza baturra – de Juan de Orduña avec Julia Caba Alba
1965Whisky y vodka – de Fernando Palacios avec Pilar Bayona
Ninette y un señor de Murcia – de Fernando Fernán Gómez avec Ángel Ortiz
El arte de no casarse – de Jorge Feliu & José María Font avec Antonio Vico
La ciudad no es para mí – de Pedro Lazaga avec Doris Coll
1966Hoy como ayer – de Mariano Ozores avec Perla Cristal
Nuevo en esta plaza – de Pedro Lazaga avec Sebastián Palomo Linares
Las viudas / El aniversario – de Julio Coll, José María Forqué & Pedro Lazaga avec José Franco
    Segment « El retrato de Regino » de José María Forqué
El arte de casarse – de Jorge Feliu & José María Font avec Manolo Gómez Bur
Amor a la española / Una sueca entre nosotros – de Fernando Merino avec Erika Wallner
Los guardiamarinas – de Pedro Lazaga avec Albert de Mendoza
¿ Qué hacemos con los hijos ? – de Pedro Lazaga avec Mercedes Vecino
Las cicatrices – de Pedro Lazaga avec Conchita Núñez
1967Crónica de nueve meses – de Mariano Ozores avec Luchy Soto
De cuerpo presente – de Antonio Eceiza avec Françoise Brion
Las que tienen que servir – de José María Forqué avec Amparo Soler Leal
Novios 68 – de – de Pedro Lazaga avec Arturo Fernández
Pero... ¿ en qué país vivimos ? – de José Luis Sáenz de Heredia avec Gracita Morales
Cuarenta grados a la sombra / 40 grados a la sombra – de Mariano Ozores avec José Luis López Vázquez
Le diable sous l’oreiller ( un diablo bajo la almohada / calda e… infedele ) de José María Forqué avec Ingrid Thulin
No somos de piedra – de Manuel Summers avec Lucia Bosé
Los subdesarrollados – de Fernando Merino avec Tony Leblanc
1968No disponible – de Pedro Mario Herrero avec Analía Gadé
Despedida de casada – de Juan de Orduña avec Marta Elena Cervántes
Los que tocan el piano – de Javier Aguirre avec Concha Velasco
La dinamita está servida – de Fernando Merino avec Laura Valenzuela
Una vez al año ser hippy no hace daño – de Javier Aguirre avec José Sazatornil
¿ Por qué te engaña tu marido ? – de Manuel Summers avec Carmen Martín
CM Flash 16 – de Félix Martialay avec Tony Leblanc
    Seulement apparition
1969Cuatro noches de boda – de Mariano Ozores avec Luchy Soto
Soltera y madre en la vida – de Javier Aguirre avec Lina Morgan
Las leandras – de Eugenio Martín avec Rocío Dúrcal
El alma se serena – de José Luis Sáenz de Heredia avec José Sacristán
Cateto a babor / Cateto a babor. Un marinero y medio – de Ramón Fernández avec Enriqueta Carballeira
1970Si estás muerto, ¿ por qué bailas ? – de Pedro Mario Herrero avec Colette Descombes
No desearás al vecino del quinto – de Ramón Fernández avec Jean Sorel
Simón, contamos contigo – de Ramón Fernández avec Helga Liné
Vente a Alemania, Pepe – de Pedro Lazaga avec Tina Sáinz
La decente – de José Luis Sáenz de Heredia avec José Luis López Vázquez
Préstame quince días – de Fernando Merino avec Concha Velasco
No desearás la mujer del vecino / La strana legge Dr. Menga – de Fernando Merino avec Sylva Koscina
1971Le diable boiteux ( el diablo Cojuelo ) de Ramón Fernández avec Diana Lorys
Aunque la hormona se vista de seda... – de Vicente Escrivá avec Guadalupe Muñoz Sampedro
Los días de Cabirio – de Fernando Merino avec Teresa Rabal
Los novios de mi mujer – de Ramón Fernández avec Don Jaime de Mora y Aragon
París bien vale una moza – de Pedro Lazaga avec Alfonso del Real
Vente a ligar al Oeste – de Pedro Lazaga avec Mirta Miller
No firmes más letras, cielo – de Pedro Lazaga avec Mari Carmen Prendes
1972Guapo heredero busca esposa – de Luis María Delgado avec Esperanza Roy
Pisito de solteras – de Fernando Merino avec Mónica Randall
Las estrellas están verdes – de Pedro Lazaga avec Charo López
1973Manolo, la nuit – de Mariano Ozores avec Carmen Platero
Jenaro el de los 14 – de Mariano Ozores avec María Luisa San José
Un curita cañón – de Luis María Delgado avec Irene Gutiérrez Caba
1974Dormir y ligar: todo es empezar – de Mariano Ozores avec Esperanza Roy
El reprimido – de Mariano Ozores avec Ángel de Andrés
Las obsesiones de Armando – de Luis María Delgado avec Emma Cohen
Fin de semana al desnudo – de Mariano Ozores avec Lina Morgan
Cuando el cuerno suena – de Luis María Delgado avec Marcia Bell
1975Tío, ¿ de verdad vienen de París ? – de Mariano Ozores avec Inma de Santis
Solo ante el streaking – de José Luis Sáenz de Heredia avec Lina Canalejas
Los pecados de una chica casi decente – de Mariano Ozores avec Antonio Ferrandis
Esclava te doy – de Eugenio Martín avec José Calvo
Mayordomo para todo – de Mariano Ozores avec Emma Cohen
1976Alcade por elección – de Mariano Ozores avec Florinda Chico
El puente – de Juan Antonio Bardem avec Victoria Abril
CM La plaza – de Emma Cohen avec Enrique San Francisco
1977Celedonio y yo somos así – de Mariano Ozores avec Alberto Fernández de Rosa
Borrasca – de Miguel Ángel Rivas avec Ricardo Merino
1978Polvos mágicos – de José Ramón Larraz avec Elisa Montés
Historia de «S» – de Francisco Lara Polop avec Lili Muráti
Las verdes praderas – de José Luis Garci avec Cecilia Roth
1979El rediezcubrimiento de México – de Fernando Cortés avec Armando Duarte
Paco l’infaillible ( Paco el seguro ) de Didier Haudepin avec Patrick Dewaere
El poderoso influjo de la luna – de Antonio del Real avec Pilar Bardem
El alcalde y la política – de Luis María Delgado avec Violeta Cela
Amigo ( forja de amigos ) de Tito Davison avec María Asquerino
1980El canto de la cigarra – de José María Forqué avec Silvia Pinal
Préstame tu mujer – de Jesús Yagüe avec Juan Luis Galiardo
1981El crack – de José Luis Garci avec María Casanova
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Profesor eróticus / El profesor erótico – de Luis María Delgado avec Angélica Chain
Un Rolls para Hipólito – de Juan Bosch avec Jenny Llada
1982La próxima estación – de Antonio Mercero avec Lola Herrera
Las autonosuyas – de Rafael Gil avec Ismael Merlo
1983El crack II – de José Luis Garci avec María Casanova
Piernas cruzadas – de Rafael Villaseñor Kuri avec Julissa
Les saints innocents ( los santos inocentes ) de Mario Camus avec Francisco Rabal
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix ACE du meilleur acteur de cinéma aux Prix ACE de New York, USA
1984Una rosa al viento – de Miguel Iglesias avec Helga Liné
La vaquilla – de Luis García Berlanga avec Guillermo Montesinos
1985Les paradis perdus ( los paraísos perdidos ) de Basilio Martín Patino avec Ana Torrent
Bandera negra – de Pedro Olea avec Imanol Arias
1986Tata mía – de José Luis Borau avec Imperio Argentina
¡ Biba la banda ! – de Ricardo Palacios avec Óscar Ladoire
CM Las vacaciones de Toby – de Javier Elorrieta avec Verónica Forqué
1987La forêt animée ( el bosque animado ) de José Luis Cuerda avec Fernando Rey
    Goya du meilleur acteur, Espagne

El pecador impecable – de Augusto Martínez Torres avec Chus Lampreave
1988Sinatra – de Francisco Betriú avec Mercedes Sampietro
    + chansons
    Prix ADIRCAE de la meilleure interprétation aux prix ADIRCAE, Espagne
1989Le fleuve qui nous emporte ( el río que nos lleva ) de Antonio del Real avec Fernando Fernán Gómez
1990Bazar Viena – de Amalio Cuevas avec Paulina Gálvez
1991Marcellino ( Marcelino, pan y vino / Marcellino pane e vino ) de Luigi Comencini avec Bernard-Pierre Donnadieu
Aquí, el que no corre... vuela – de Ramón Fernández avec Natalia Estrada
La marrana – de José Luis Cuerda avec Manuel Alexandre
    Goya du meilleur acteur, Espagne

    Prix ADIRCAE du meilleur acteur aux prix ADIRCAE, Espagne
1993¡ Por fin solos ! – de Antonio del Real avec Amparo Larrañaga
    + chansons
1994Berceuse ( canción de cuna ) de José Luis Garci avec Maribel Verdú
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Le roi de la rivière ( el rey del río ) de Manuel Gutiérrez Aragón avec Carmen Maura
    Prix ACE du meilleur acteur de cinéma aux Prix ACE de New York, USA
1995Los porretas – de Carlos Suárez avec Miriam Díaz Aroca
1999El árbol del penitente – de José Maria Borrell avec Javier Manrique
DA La isla del cangrejo / Karramarro uhartea – de Txabi Basterretxea & Joxan Muñoz
    Seulement voix
2001Historia de un beso – de José Luis Garci avec Ana Fernández
2002El refugio del mal – de Félix Cábez avec Lucía Jiménez
La luz prodigiosa – de Miguel Hermoso avec Nino Manfredi
El oro de Moscú – de Jesús Bonilla avec Gabino Diego
2004Tiovivo c. 1950 – de José Luis Garci avec Francisco Algora
2007Luz de domingo – de José Luis Garci avec Álex González
    Prix CEC du meilleur acteur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

    Prix d’interprétation masculine par l’union des acteurs espagnols, Espagne
AUTRES PRIX :
      
    Goya d’honneur, Espagne ( 2008 )
Fiche créée le 4 février 2009 | Modifiée le 3 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 6785 fois
PREVIOUSBernard Lancret || Alfredo Landa || Martin LandauNEXT