CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jane Rollette
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alice Brady



Date et Lieu de naissance : 2 novembre 1892 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 28 octobre 1939 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Mary Rose Brady

ACTRICE
Image
1916 Frou-frou (a hungry heart) de Emile Chautard avec George MacQuarrie, Edward Langford & Alec B. Francis
Image
1933 Danseuse étoile (stage mother) de Charles Brabin avec Franchot Tone, Maureen O’Sullivan & Phillips Holmes
Image
1933 Les pantins (Broadway to Hollywood) de Willard Mack avec Jackie Cooper, Frank Morgan & Madge Evans
Image
1937 L’incendie de Chicago (in old Chicago) de Henry King avec Tyrone Power, Alice Faye & Don Ameche

La future Alice Brady voit le jour le 2 novembre 1892, à New York sous le nom de Mary Rose Brady. Sa mère, une comédienne qui se fait déjà appeler Alice Brady, meurt quatre ans après sa naissance; son père, William A. Brady (1863-1950), est un producteur de théâtre de renom qui va se remarier avec la célèbre artiste de Broadway, Grace George (1879-1961), qui lui donna un fils William A. Brady Jr. (1900-1935).

Après des apparitions sur scène pendant sa scolarité, Alice Brady fait ses débuts de comédienne à Broadway, à dix-huit ans, dans la comédie musicale «The Balkan princess» coproduite par son père. Au cours de sa carrière théâtrale, la comédienne va se produire encore dans une quarantaine de pièces à Broadway jusqu’en 1933, dont plusieurs sont financées par William A. Brady. Le public peut notamment l’applaudir dans des œuvres comme «H.M.S. Pinafore» (1911) de W. S. Gilbert, «Les quatre filles du docteur March» (1912/13) d’après le roman de Louisa May Alcott, «Sinners» (1915) et «Forever after» (1918) de Owen Davis, «Madame Pompadour» (1924/25) de Rudolph Schanzer et Ernst Welisch, «The game of love and death» (1929/30) de Romain Rolland ou «Mademoiselle» (1932/33) de Jacques Deval.

Entre temps, son père à créé sa propre maison de production cinématographique en 1913, la «William A. Brady Picture Plays». L’année suivante, Alice Brady fait ses débuts devant la caméra, en vedette, dans «As ye sow» réalisé par Frank Hall Crane. La société étant basée à New York, elle alterne les pièces et les tournages à un rythme soutenu, apparaissant dans une cinquantaine de films jusqu’au début des années vingt. Après une parenthèse de dix ans consacrés seulement à la scène, Alice Brady signe un contrat avec la MGM et part s’installer à Hollywood.

Pour son premier film parlant, Alice Brady est distribuée dans «Mais une femme troubla la fête» (1933) une comédie dirigée par Harry Beaumont avec en tête d’affiche Robert Montgomery, Ann Harding et Myrna Loy. Elle va tourner encore dans vingt-cinq autres productions, principalement des rôles secondaires. Parmi ses interprétations les plus remarquables, nous pouvons citer celui de la tante de Ginger Rogers dans «La joyeuse divorcée» (1934), la mère volage de Carole Lombard dans «Mon homme Godfrey» (1936), et la mère de Tyrone Power et Don Ameche dans «L’incendie de Chicago» (1937). Pour son interprétation dans ce film, elle remporte l’Oscar du meilleur second rôle féminin. Pour l’anecdote, lors du dîner de remise des prix, son Oscar est dérobé par un homme monté sur scène pour accepter le prix au nom de l’actrice absente. Il n’a jamais été retrouvé, et l’imposteur n’a jamais été découvert. L’Académie a édité une nouvelle statuette et l’a ensuite remise en main propre à Alice Brady. Pour son dernier personnage à l’écran, elle incarne Abigail Clay, mère de substitution du jeune Abraham Lincoln, joué par Henry Fonda, dans «Vers sa destinée» (1939) de John Ford.

Alice Brady a été mariée avec l’acteur James Crane, entre 1919 et 1922, avec qui elle partage l’affiche dans trois films; le couple a eu un fils, Donald. L’actrice est morte, emportée par un cancer le 28 octobre 1939 à New York, cinq jours avant son 47ème anniversaire.

© Pascal DONALD

copyright
1914As ye sow – de Frank Hall Crane avec Johnny Hines
1915The boss – de Emile Chautard avec Holbrook Blinn
The lure of woman – de ? avec George Ralph
The rack – de Emile Chautard avec Milton Sills
The ballet girl – de George Irving avec Robert Frazer
CM The cup of chance – de Joseph Levering avec George W. Howard
1916The woman in 47 – de George Irving avec John Warwick
Then I’ll come back to you – de George Irving avec Jack Sherrill
Tangled fates / The grubstaker – de Travers Vale avec Alec B. Francis
La vie de Bohème ( la Boheme ) de Albert Capellani avec Paul Capellani
Miss Petticoats – de Harley Knoles avec Robert Elliott
The gilded cage / The heart of a princess – de Harley Knoles avec Irving Cummings
Bough and paid for / The faun – de Harley Knoles avec Montagu Love
A woman alone / Loneliness – de Harry Davenport avec Edward Langford
Frou-frou / Le droit chemin ( a hungry heart / the hungry heart ) de Emile Chautard avec George MacQuarrie
1917The dancer’s peril / The snowbird – de Travers Vale avec Philip Hahn
Darkest Russia – de Travers Vale avec John Bowers
Maternity – de John B. O’Brien avec David Powell
The divorce game – de Travers Vale avec Arthur Ashley
A self-made widow – de Travers Vale avec Curtis Cooksey
Betsy Ross – de Travers Vale & George Cowl avec Frank Mayo
A maid of Belgium / A maid of Flanders / The refugee – de George Archainbaud avec Richard Clarke
Her silent sacrifice – de Edward José avec Henry Clive
Woman and wife / The lifted cross – de Edward José avec Elliott Dexter
The knife – de Robert G. Vignola avec Johnnie Walker
1918The spurs of Sybil – de Travers Vale avec John Davidson
The trap – de George Archainbaud avec Robert Cummings
At the mercy of men – de Charles Miller avec Frank Morgan
The whirlpool – de Alan Crosland avec Holmes Herbert
The ordeal of Rosetta – de Emile Chautard avec Crauford Kent
Her great chance – de Charles Maigne avec David Powell
The death dance – de J. Searle Dawley avec Mahlon Hamilton
The better half – de John S. Robertson avec William T. Carleton
À la merci des hommes ( in the hollow of the hand / the hollow of her hand ) de Charles Maigne avec Percy Marmont
The indestructible wife – de Charles Maigne avec William A. Williams
CM Alice Brady in a Liberty Loan Appeal – de ?
1919The end of the road – de Edward H. Griffith avec Richard Bennett
Marie, Ltd. – de Kenneth S. Webb avec Frank Losee
The world to live in / The world we live in – de Charles Maigne avec Earl Metcalfe
The redhead – de Charles Maigne avec Conrad Nagel
His bridal night – de Kenneth S. Webb avec Edward Earle
The fear market – de Kenneth S. Webb avec Alfred Hickman
1920Sinners – de Kenneth S. Webb avec James Crane
A dark lantern – de John S. Robertson avec Reginald Denny
The New York idea – de Herbert Blaché avec Lowell Sherman
Out of the chorus – de Herbert Blaché avec Vernon Steele
CM Screen snapshots, series 1, No. 14 – de ? avec Rex Ingram
    Seulement apparition
1921Little Italy – de George Terwilliger avec Norman Kerry
Dawn of the East – de Edward H. Griffith avec Kenneth Harlan
Hush money – de Charles Maigne avec George Fawcett
The land of hope – de Edward H. Griffith avec Jason Robards Jr.
1922Missing millions – de Joseph Henabery avec Frank Losee
L’émigrée ( Anna Ascends ) de Victor Fleming avec Robert Ellis
CM Un voyage à Paramount-Ville ( a trip to Paramountown ) de ? avec Clarence Burton
    Seulement apparition
1923The leopardess – de Henry Kolker avec Charles Kent
The snow bride – de Henry Kolker avec Jack Baston
1933Mais une femme troubla la fête ( when ladies meet / strange skirts / truth is stranger ) de Harry Beaumont avec Robert Montgomery
Les pantins ( Broadway to Hollywood / ring up the curtain ) de Willard Mack avec Jackie Cooper
Beauty for sale / Beauty – de Richard Boleslawski avec Phillips Holmes
Danseuse étoile ( stage mother ) de Charles Brabin avec Franchot Tone
    + chansons
Should ladies behave – de Harry Beaumont avec Lionel Barrymore
Rapt à Hollywood / Rapt d’enfant ( Miss Fane’s baby is stolen / kidnapped / Miss Fane’s baby ) de Alexander Hall avec Alan Hale
1934La joyeuse divorcée ( the gay divorcee / the gay divorce ) de Mark Sandrich avec Fred Astaire
1935Chercheuses d’or de 1935 / Palace Hôtel ( gold diggers of 1935 ) de Busby Berkeley avec Adolphe Menjou
Lady Tubbs / The gay lady – de Alan Crosland avec Walter Brennan
Le roman d’un chanteur ( metropolitan ) de Richard Boleslawski avec Cesar Romero
    + chansons
L’ennemi public N°1 ( let’em have it / false faces ) de Sam Wood avec Bruce Cabot
1936Mon homme Godfrey ( my man Godfrey ) de Gregory La Cava avec William Powell
Go West young man – de Henry Hathaway avec Randolph Scott
The harvester – de Joseph Santley avec Ann Rutherford
Mind your own business – de Norman Z. McLeod avec Lyle Talbot
Trois jeunes filles à la page ( three smart girls ) de Henry Koster avec Ray Milland
Mama steps out – de George B. Seitz avec Dennis Morgan
1937L’incendie de Chicago ( in old Chicago ) de Henry King avec Tyrone Power
    + chansons
    Oscar du meilleur second rôle féminin, USA

Une journée de printemps ( call it a day ) de Archie Mayo avec Olivia de Havilland
Monsieur Dodd prend l’air ( Mr. Dodd takes the air ) de Alfred E. Green avec Jane Wyman
Deanna et ses boys / Cent hommes et une jeune fille ( one hundred men and a girl ) de Henry Koster avec Deanna Durbin
Merry go round of 1938 – de Irving Cummings avec Mischa Auer
1938Quelle joie de vivre ( joy of living ) de Tay Garnett avec Douglas Fairbanks Jr.
Goodbye Broadway – de Ray McCarey avec Tom Brown
1939Deux bons copains ( Zenobia / elephants never forget / it’s spring again ) de Gordon Douglas avec Oliver Hardy
Vers sa destinée ( young Mr. Lincoln ) de John Ford avec Henry Fonda
Fiche créée le 21 janvier 2010 | Modifiée le 4 mai 2016 | Cette fiche a été vue 3237 fois
PREVIOUSOlympe Bradna || Alice Brady || Scott BradyNEXT