CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ian Bannen
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Alida Valli



Date et Lieu de naissance : 31 mai 1921 (Pola, Italie)
Date et Lieu de décès : 22 avril 2006 (Rome, Italie)
Nom Réel : Alida Maria Laura von Altenburger

ACTRICE
Image
1940 Plus fort que l’amour (oltre l’amore) de Carmine Gallone avec Amedeo Nazzari & Lamberto Picasso
Image
1947 Le procès Paradine (the Paradine case) de Alfred Hitchcock avec Gregory Peck & Louis Jourdan
Image
1954 Senso – de Luchino Visconti avec Farley Granger, Christian Marquand, Sergio Fantoni & Massimo Girotti
Image
1988 À notre regrettable époux – de Serge Korber avec Jacqueline Maillan, Jacques Dufilho & Pierre Tornade

Alida Maria Laura von Altenburger naît le 31 mai 1921, à Pola, ancien grand port et base de sous- marins de la marine autrichienne sur la Mer Adriatique, devenu italien depuis seulement trois ans (actuellement Pula, en Croatie). Le père d’Alida, le baron Gino von Altenburger, va travailler comme journaliste. Sa mère, Silvia, une italo-autrichienne, est pianiste. Élevée dans une double culture, Alida Valli s’inscrit très jeune au «Centro Sperimentale di Cinematografia» de Rome et participe à son premier film en 1934. Elle tourne de nombreuses romances sympathiques et pleines de fraîcheur, dirigées notamment par l’Autrichien Max Neufeld.

En 1940, à dix-neuf ans, Alida Valli reçoit le prix de la meilleure actrice pour «Le mariage de minuit» un drame de Mario Soldati. Sa beauté, son élégance, l’étendue de son érudition, en font une actrice emblématique du raffinement italien. En 1942, elle perd son fiancé, officier de l’armée de l’air italienne, tué en Libye. Dans la tourmente de l’Italie envahie par les troupes hitlériennes elle épouse le peintre et musicien italien Oscar de Mejo. Tandis que sa ville natale est reprise par les troupes yougoslaves de la république socialiste de Tito et que la république italienne est proclamée, l’actrice triomphe dans le rôle titre «Eugénie Grandet» (1946). Puis Alida part pour les Etats-Unis où elle mène une courte mais éblouissante carrière: «Le procès Paradine» (1947) de Alfred Hitchcock avec Gregory Peck et Louis Jourdan, «Le miracle des cloches» (1948) de Irving Pichel avec Frank Sinatra, «Le troisième homme » (1949) de Carol Reed avec Joseph Cotten et Orson Welles.

Lassée de la vie déréglée qu’affectionne son mari, Alida Valli regagne l’Italie avec ses deux fils Carlo, qui deviendra acteur, et Lorenzo. Elle reprend une carrière tout aussi prestigieuse tant en Italie qu’en France, notamment pour «Les miracles n’ont lieu qu’une fois» (1951) de Marc Allégret avec Jean Marais et en Espagne pour «Les amants de Tolède» (1953) avec Pedro Armendariz. Le grand cinéaste Luchino Visconti lui offre «Senso» (1954), un chef d’œuvre où elle interprète une comtesse formidablement belle qui succombe aux tentations de la chair, face à un officier de l’armée d’occupation autrichien dans l’Italie de 1866, incarné par Farley Granger.

Dans les années soixante, Alida Valli travaille avec la «nouvelle vague» française: Roger Vadim, Claude Chabrol… mais aussi Marguerite Duras pour «Une aussi longue absence» de Henri Colpi (Palme d’or à Cannes en 1961) et Pier Paolo Pasolini pour «Œdipe Roi» (1967) avec Silvana Mangano. Elle fait du théâtre et interprète, bien sûr, Pirandello. Elle est à la télévision, en particulier au Mexique. Elle participe à des films très variés: «1900» (1976) de Bernardo Bertolucci avec Gérard Depardieu et Robert De Niro, «Inferno» (1979) de Dario Argento, «À notre regrettable époux» (1988) avec Jacqueline Maillan, etc. En tout, elle apparaît dans une centaine d’œuvres pour une carrière commencée en 1934.

Elle tourne son dernier film «La Semana Santa» en 2001, un policier qui a pour cadre les célèbres processions de Séville. Alida Valli, magnifique actrice et grand témoin de l’histoire tourmentée de l’Europe du vingtième siècle, s’éteint à Rome le 22 avril 2006.

© Caroline HANOTTE

copyright
1934Le tricorne ( il cappello a tre punte ) de Mario Camerini avec Peppino De Filippo
1936Les deux sergents ( i due sergenti ) de Enrico Guazzoni avec Luisa Ferida
L’ultima nemica – de Umberto Barbaro avec María Denis
Sono stato io ! – de Raffaello Matarazzo avec Eduardo De Filippo
Le féroce Saladin ( il feroce Saladino ) de Mario Bonnard avec Checco Durante
1938Mille lires par mois ( mille lire al mese ) de Max Neufeld avec Osvaldo Valenti
L’amor mio non muore – de Giuseppe Amato avec Mario Gallina
L’ha fatto una signora – de Mario Mattoli avec Nino Taranto
1939La maison du péché ( la casa del peccato ) de Max Neufeld avec Assia Noris
Bal au château ( ballo al castello ) de Max Neufeld avec Antonio Cento
Absence injustifiée ( assenza ingiustificata ) de Max Neufeld avec Amedeo Nazzari
Taverna rossa – de Max Neufeld avec André Mattoni
La prima donna che passa – de Max Neufeld avec Carlo Lombardi
1940Plus fort que l’amour ( oltre l’amore ) de Carmine Gallone avec Lamberto Picasso
Manon Lescaut – de Carmine Gallone avec Vittorio De Sica
Lumière dans les ténèbres ( luce nelle tenebre ) de Mario Mattoli avec Clara Calamai
Le mariage de minuit ( piccolo mondo antico ) de Mario Soldati avec Massimo Serato
    Prix Spécial de la meilleure actrice de l’année au festival du cinéma de Venise, Italie
1941La maitresse secrète ( l’amante segreta / l’amante segreta : Troppo bella ) de Carmine Gallone avec Luigi Almirante
Chaînes invisibles ( catene invisibili ) de Mario Mattoli avec Carlo Ninchi
Scandale au pensionnat / Leçon de chimie à neuf heures ( ore 9 lezione di chimica ) de Mario Mattoli avec Andrea Checchi
1942Nous les vivants ( noi vivi ) de Goffredo Alessandrini avec Fosco Giachetti
Addio Kira ! – de Goffredo Alessandrini avec Rossano Brazzi
Ce soir, rien de nouveau ( strasera niente di nuova ) de Mario Mattoli avec Antonio Grandusio
Les deux orphelines ( le due orfanelle ) de Carmine Gallone avec María Denis
1943Tragique destin ( pagliacci / bajazzo / i pagliacci ) de Giuseppe Fatigati avec Paul Hörbiger
Apparition ( apparizione ) de Jean de Limur avec Massimo Girotti
1944Circo equestre za-bum – de Mario Mattoli avec Alberto Sordi
    Segments « Gelosia » & « Galop finale al circo »
Je t’aimerai toujours ( t’amerò sempre ) de Mario Camerini avec Gino Cervi
La vie recommence ( la vita ricomincia ) de Mario Soldati avec Nando Bruno
1945Le chant de la vie ( il canto della vita ) de Carmine Gallone avec Carlo Ninchi
1946Eugènie Grandet ( Eugenia Grandet ) de Mario Soldati avec Giuseppe Varni
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1947Le procès Paradine ( the Paradine case ) de Alfred Hitchcock avec Gregory Peck
1948Le miracle des cloches ( the miracle of the bells ) de Irving Pichel avec Fred MacMurray
1949Le troisième homme ( the third man ) de Carol Reed avec Orson Welles
1950L’étranger dans la cité ( walk softly, stranger ) de Robert Stevenson avec Joseph Cotten
La tour blanche ( the white tower ) de Ted Tetzlaff avec Glenn Ford
Les miracles n’ont lieu qu’une fois – de Yves Allégret avec Jean Marais
1951Les amants de Tolède ( el tirano de Toledo / gli amanti di Toledo/ lovers of Toledo ) de Henri Decoin & Fernando Palacios avec Pedro Armendariz
Dernier rendez-vous ( l’ultimo incontro ) de Gianni Franciolini avec Jean-Pierre Aumont
1952La main de l’étranger / Rapt à Venise ( the stranger’s hand / la mano del straniero / la mano dello straniero ) de Mario Soldati avec Richard Basehart
Les anges déchus ( il mondo le condanna ) de Gianni Franciolini avec Serge Reggiani
1953C’era una volta Angelo Mosco – de Giorgio Walter Chili avec Nino Manfredi
Nous les femmes ( siamo donne ) de Luigi Zampa, Gianni Franciolini, Luchino Visconti & Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
1954Senso – de Luchino Visconti avec Farley Granger
    Etoile de Cristal de la meilleure actrice étrangère aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1955Le cri ( i grido ) de Michelangelo Antonioni avec Steve Cochran
1956Barrage contre le Pacifique ( this angry age / la diga sul Pacifico / the sea wall ) de René Clément avec Anthony Perkins
L’amore più bello / L’uomo dai calzoni corti / Tal vez mañana – de Glauco Pellegrini avec Francisco Rabal
1957Les bijoutiers du clair de lune – de Roger Vadim avec Stephen Boyd
Un dénommé Squarcio ( la grande strada azzura / die große blaue straße ) de Gillo Pontecorvo avec Yves Montand
1958Les yeux sans visage – de Georges Franju avec Pierre Brasseur
Signé Arsène Lupin – de Yves Robert avec Robert Lamoureux
1959Le dialogue des carmélites – de Raymond Leopold Bruckberger & Philippe Agostini avec Jeanne Moreau
Le séducteur / Le péché des vertes années ( il peccato degli anni verdi / l’assegno ) de Leopoldo Trieste avec Maurice Ronet
1960Le gigolo – de Jacques Deray avec Jean Chevrier
Une aussi longue absence – de Henri Colpi avec Georges Wilson
1961La fille du torrent – de Hans Herwig avec Jean Tissier
Les joyeux voleurs ( the happy thieves ) de George Marshall avec Rex Harrison
Ophélia – de Claude Chabrol avec André Jocelyn
1962Le désordre ( il disordine ) de Franco Brusati avec Curd Jürgens
La vallée des épées / Le Castillan ( the Castillan / el valle de las espadas / valley of the swords ) de Javier Setó avec Broderick Crawford
Quatre femmes pour un héros ( homenaje al la hora de la siesta ) de Leopoldo Torre Nilsson avec Paul Guers
Al otro lado de la ciudad – de Alfonso Balcázar avec Louis Seigner
1963L’homme de papier ( el hombre de papel ) de Ismael Rodríguez avec Luis Aguilar
L’autre femme – de François Villiers avec Annie Girardot
1964Humour noir ( umorismo nero / humorismo negro / la muerte viaja demasiado / black humor / death travel too much) de Claude Autant-Lara, José Maria Forqué & Giancarlo Zagni avec Folco Lulli
    Segment « La cornacchia » de Giancarlo Zagni
1967Œdipe roi ( Edipo re ) de Pier Paolo Pasolini avec Silvana Mangano
1968 DO Amore in tutte le sue espressioni – de Alida Valli
    Seulement réaliation
1969La stratégie de l’araignée ( la strategia del ragno ) de Bernardo Bertolucci avec Giulio Brogi
Le champignon / L’assassin frappe à l’aube – de Marc Simenon avec Mylène Demongeot
1971L’œil du labyrinthe ( l’occhio nelle labirinto ) de Mario Caiano avec Adolfo Celi
Le professeur ( la prima notte di quiete ) de Valerio Zurlini avec Alain Delon
1972Diaro di un italiano – de Sergio Capogna avec Donatello
1973La maison de l’exorcisme ( la casa dell’esorcismo / the devil and the dead / the devil in the house of exorcism / el diavolo se lleva a los muestros / il diavolo e i morti / the house of exorcism / Lisa and the devil / Lisa e il diavolo / der teuflische ) de Mario Bava avec Telly Savalas
Lola ( no es nada, mamá, sólo un juego ) de José Maria Forqué avec David Hemmings
1974La chair de l’orchidée – de Patrice Chéreau avec Simone Signoret
L’Antéchrist / Le baiser de Satan ( l’antecristo / the antichrist / the tempter ) de Alberto De Martino avec Mel Ferrer
La grande trouille / Tendre Dracula ( tender Dracula ) de Pierre Grustein avec Peter Cushing
1975Ce cher Victor – de Robin Davis avec Bernard Blier
Il caso Raoul – de Maurizio Ponzi avec Stanko Molnar
DO Bertolucci secondo il cinema – de Gianni Amelio avec Sterling Hayden
    Seulement apparition
19761900 ( novecento ) de Bernardo Bertolucci avec Robert De Niro
Le jeu du solitaire – de Jean-François Adam avec Sami Frey
Le pont de Cassandra ( the Cassandra crossing / Cassandra crossing ) de George Pan Cosmatos avec Richard Harris
1977Suspira ( Dario Argento’s suspira ) de Dario Argento avec Joan Bennett
Un cuore semplice – de Giorgio Ferrara avec Joe Dallesandro
Porco mondo – de Sergio Bergonzelli avec Arthur Kennedy
Berlinguer, ti voglio bene – de Giuseppe Bertolucci avec Roberto Benigni
1978Zoo zero – de Alain Fleischer avec Klaus Kinski
La nonne qui tue / La petite sœur du diable ( suor omicidi ) de Giulio Berruti avec Massimo Serato
Indagine su un delitto perfetto / The perfect crime – de Giuseppe Rosati avec Janet Agren
1979La luna – de Bernardo Bertolucci avec Jill Clayburgh
Aquella casa en las afueras – de Eugenio Martín avec Javier Escrivá
Inferno ( Dario Argento’s inferno ) de Dario Argento avec Sacha Pitoëff
Licanthropus, il figlio della notte – de Massimo Pirri avec Terence Stamp
1980Une saison de paix à Paris ( sezona mira u Pariju / Сезона мира у Паризу ) de Petrag Golubovic avec Raf Vallone
1981La caduta degli angeli ribelli – de Marco Tullio Giordana avec Vittorio Mezzogiorno
    David du meilleur second rôle féminin, Italie

Aspern – de Edouardo de Gregorio avec Bulle Ogier
1982Sogni mostruosamente proibiti – de Neri Parenti avec Paolo Villaggio
1984Secrets, secrets ( segreti, segreti ) de Giuseppe Bertolucci avec Lea Massari
1985 DO Hitchcock : Il brivido del genio / The thrilll of genius – de Francesco Bortolini & Claudio Masenda avec Tippi Hedren
    Seulement apparition
1986Le jupon rouge – de Geneviève Lefebvre avec Marie-Christine Barrault
1988À notre regrettable époux – de Serge Korber avec Jacques Dufilho
1990Zitti e mosca – de Alessandro Benvenuti avec Massimo Ghini
1991La bocca – de Luca Verdone & Mara Bronzoni avec Claudine Auger
1992Il lungo silenzio – de Margarethe von Trotta avec Jacques Perrin
Bugie rosso – de Pierfrancesco Campanella avec Tomas Arana
1993Fatal frames / Fotogrammi mortali – de Al Festa avec Donald Pleasence
1994Romance sur le lac ( a month by the lake ) de John Irvin avec Uma Thurman
1998Il dolce rumore della vita – de Giuseppe Bertolucci avec Francesca Neri
2000L’amour probablement ( l’amore probabilmente ) de Giuseppe Bertolucci avec Marcello Catalano
2001Semana Santa – de Pepe Danquart avec Olivier Martinez
AUTRES PRIX :
      
    David pour l’ensemble de sa carrière aux Prix David di Donatello, Italie ( 1991 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux Prix International Flaiano de Pescara, Italie ( 1996 )

    Lion d’Or pour sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1997 )
Fiche créée le 22 avril 2006 | Modifiée le 20 mars 2016 | Cette fiche a été vue 10824 fois
PREVIOUSMarcel Vallée || Alida Valli || Romolo ValliNEXT