CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Tony Kendall
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Amedeo Nazzari



Date et Lieu de naissance : 10 décembre 1907 (Cagliari, Italie)
Date et Lieu de décès : 5 novembre 1979 (Rome, Italie)
Nom Réel : Salvatore Amedeo Buffa

ACTEUR

Issu d’une famille bourgeoise italienne, Salvatore Amedeo Buffa vient au monde à Cagliari, le 10 décembre 1907. Après la mort de son père, en 1913, la famille Buffa s’installe à Rome où le jeune homme étudie aux Lycée Apollinaire. Il se passionne alors pour le théâtre, à l’occasion d’un spectacle scolaire. En 1927, son diplôme d’ingénieur en poche, il préfère la comédie et se joint à la troupe théâtrale de Dillo Lombardi. Au cours des années suivantes, il perfectionne son art sur les scènes de la péninsule et se fait appeler Amedeo Nazzari (nom de famille de sa mère).

En 1935, Amedeo débute au cinéma aux côtés de Elsa Merlini dans «Ginevra degli Almieri» de Guido Brignone. Le film ne déplace pas les foules mais le jeune homme décroche un contrat avec la compagnie de Gualtiero Tumiati pour jouer au Théâtre Grec de Syracuse. Goffredo Alessandrini le remarque et lui offre le rôle d’Umberto Solaro dans «La cavalerie héroïque» (1936). Cette fois, le succès est au rendez-vous et ne le quittera pas pour les deux décennies suivantes. Nazzari va ainsi devenir l’indétrônable jeune premier romantique le plus populaire de l’époque fasciste en Italie

Amedeo Nazzari joue dans des films très divers, abordant tous les styles, passant de la comédie au drame avec un égal talent. Nous pouvons citer: «Luciano Serra pilota» (1938) encore d’Alessandrini; «Le peintre maudit» (1940) de Carmine Gallone (qui lui vaut un prix d’interprétation à Venise); «Le roman d’un jeune homme pauvre» (1942) de Guido Brignone; «Le bandit» (1946) de Alberto Lattuada (Prix de la critique italienne) et «Le mensonge d’une mère» (1949) de Raffaello Matarazzo avec la belle Yvonne Sanson. Par la suite, elle sera sa partenaire dans une dizaine de mélodrames (presque tous dirigés par Matarazzo) qui feront pleurer des millions de spectateurs.

Dans les années cinquante, star incontestée en Italie, Amedeo Nazzari élargi son champs d’action en acceptant de tourner pour des réalisateurs aussi différents que: Pietro Germi pour «La tanière des brigands» (1951), Alessandro Blasetti pour «Heureuse époque» (1952), Mario Monicelli pour «Du sang dans le soleil» (1954) et Federico Fellini pour «Les nuits de Cabiria» (1956). En 1957, célibataire endurci, il se marie enfin avec la délicieuse Irene Genna qui lui donnera une fille: Evelina, née en 1958.

Par la suite, Amedeo Nazzari tourne encore quelques films et se spécialise dans les seconds rôles pour de grandes productions internationales, pami lesquelles: «Opération opium» (1966) de Terence Young, où il est entouré par une pléiade de stars; «Le clan des siciliens» (1969) de Henri Verneuil, où il partage une excellente séquence avec Jean Gabin; et enfin, «Nina» (1976) de Vincente Minnelli avec Ingrid Bergman.

Figure emblématique du cinéma italien pendant presque un demi siècle, Amedeo Nazzari s’éloigne des plateaux au milieu des années soixante-dix pour soigner une insuffisance rénale. Il s’éteint à Rome, le 5 novembre 1979, victime d’une crise cardiaque, quelques mois seulement après le mariage de sa fille devenue actrice.

© Philippe PELLETIER

copyright
1935Ginevra degli Almieri – de Guido Brignone avec Doris Duranti
1936La cavalerie héroïque ( cavalleria ) de Goffredo Alessandrini avec Elisa Cegani
Denara e d’amore – de Guido Brignone avec Elsa Merlini
1937I fratelli Castiglioni – de Corrado D’Errico avec Luisa Ferida
La fossa degli angeli – de Carlo Ludovico Bragaglia & Curt Alexander avec Annette Ciarli
Il conte di Brechard – de Mario Bonnard avec Ugo Ceseri
1938Montevergine – de Carlo Campogalliani avec Leda Gloria
Luciano Serra, pilote ( Luciano Serra, pilota ) de Goffredo Alessandrini avec Germana Paolieri
Fuochi d’artificio – de Gennaro Righelli avec Neta Naldi
La maison du péché ( la casa del peccato ) de Max Neufeld avec Assia Noris
1939È sbarcato un marinaio – de Piero Bellerini avec Polidor
Cose dell’altro mondo – de Nunzio Malasomma avec Olga Solbelli
Absence injustifiée ( assenza ingiustificata ) de Max Neufeld avec Alida Valli
Centomila dollari – de Mario Camerini avec Liana Del Balzo
La notte delle beffe – de Carlo Campogalliani avec Dria Paola
Yo soy mi rival – de Luis Marquina avec Conchita Montenegro
L’uomo del romanzo – de Mario Bonnard & Luis Marquina avec Conchita Montenegro
    Version italienne de « Yo soy mi rival »
La grande luce – de Carlo Campogalliani avec Leda Gloria
1940Scarpe grosse – de Dino Falconi avec Beatrice Mancini
Plus fort que l’amour ( oltre l’amore ) de Carmine Gallone avec Germaine Aussey
Ensuite, nous divorçons ( dopo divorzieremo ) de Nunzio Malasomma avec Vivi Gioi
Le peintre maudit ( Carravaggio il pittero maledetto ) de Goffredo Alessandrini avec Clara Calamai
    Prix spécial du meilleur acteur de l’année au festival du cinéma de Venise, Italie

Le chevalier sans nom ( il cavaliere senza nome ) de Ferruccio Cerio & Ladislao Vajda avec Vera Carmi
1941L’ultimo ballo – de Camillo Mastrocinque avec Margherita Bagni
Les maris ( i mariti ) de Camillo Mastrocinque avec Rubi D’Alma
Villa da vendere – de Ferruccio Cerio avec Titina De Filippo
Scampolo, la merveilleuse aventure ( Scampolo ) de Nunzio Malasomma avec Luisa Garella
La farce tragique / Le dîner des illusions ( la cena delle beffe ) de Alessandro Blasetti avec Valentina Cortese
Santa Maria ( Sancta Maria / la muchacha de Moscú ) de Pier Luigi Faraldo & Edgar Neville avec Conchita Montes
1942Benghazi ( Bengasi / Bengasi anno 41 ) de Augusto Genina avec Laura Redi
La belle endormie ( la bella addormentata ) de Luigi Chiarini avec Luisa Ferida
Le roman d’un jeune homme pauvre ( romanzo di un giovane povero ) de Guido Brignone avec Magda Forlenza
Harlem ( knock out ) de Carmine Gallone avec Massimo Girotti
La folle journée / Les jours heureux ( giorni felici ) de Gianni Franciolini avec Lilia Silvi
Fedora – de Camillo Mastrocinque avec Rina Morelli
La fiancée récalcitrante / La mégère apprivoisée ( la bisbetica domata) de Ferdinando Maria Poggioli avec Rossana Montesi
Maria Malibran – de Guido Brignone avec Maria Ceborati
Quelli della montagna – de Aldo Vergano avec Mariella Lotti
1943Apparizione – de Jean de Limur avec Fioretta Dolfi
Grazia – de Esodo Pratelli avec Lida Baarova
    Inachevé
La femme de la montagne ( la donna della montagna ) de Renato Castellani avec Marina Berti
1944I dieci comandamenti – de Giorgio Walter Chili avec Marina Berti
    Segment « Non desiderare la roba d’altri »
1946Un jour dans la vie ( un giorno nella vita ) de Alessandro Blasetti avec Amalia Pellegrini
Le bandit ( il bandito ) de Alberto Lattuada avec Anna Magnani
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Touri : Outrage à l’amour ( malacarne ) de Pino Mercanti & Giuseppe Zucca avec Giovanni Grasso
Le baiser fatal ( fatalità ) de Giorgio Bianchi avec Maria Michi
Donizetti / L’enfer des amants ( il cavaliere del sogno / l’inferno degli amanti ) de Camillo Mastrocinque avec Tito Schipa
1947Cuando los ángeles duermen – de Ricardo Gascón avec Silvia Morgan
La fille du capitaine ( la figlia del capitano ) de Mario Camerini avec Laura Gore
Conflit inattendu ( conflicto inesperado ) de Ricardo Gascón avec María Asquerino
1948Don Juan de Serrallonga – de Ricardo Gascón avec José Nieto
Le loup de la Sila ( il luppo della Sila ) de Dulio Coletti avec Vittorio Gassman
1949Il vedovo allegro – de Mario Mattoli avec Isa Barzizza
Trahison ( il tradimento / passado che uccide ) de Riccardo Freda avec Gianna Maria Canale
Volver a la vida – de Carlos F. Borcosque avec Malisa Zini
Le mensonge d’une mère ( catene ) de Raffaello Matarazzo avec Yvonne Sanson
Les mousquetaires de la reine ( amori e veleni ) de Giorgio Simonelli avec Lois Maxwell
Romanticismo – de Clemente Fracassi avec Clara Calamai
1950L’invasore – de Nino Giannini avec Olga Solbelli
Mara, fille sauvage ( il brigante Musolino ) de Mario Camerini avec Silvana Mangano
Barriera a Settentrione – de Luis Trenker avec Marianne Hold
La fille de la nuit ( Alina ) de Giorgio Pastina avec Doris Dowling
Fra Diavolo ( donne e briganti ) de Mario Soldati avec Maria Mauban
Bannie du foyer ( tormento ) de Raffaello Matarazzo avec Teresa Franchini
1951Dernier rendez-vous ( l’ultimo incontro ) de Gianni Franciolini avec Alida Valli
La cité des stupéfiants ( lebbra bianca ) de Enzo Trapano avec Folco Lulli
Le fils de personne ( i figli di nessuno ) de Raffaello Matarazzo avec Françoise Rosay
La tanière des brigands ( il brigante di tacca del lupo ) de Pietro Germi avec Cosetta Greco
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Sensualité ( sensualità ) de Clemente Fracassi avec Eleonora Rossi Drago
Les coupables ( processo al città ) de Luigi Zampa avec Silvana Pampanini
Les anges déchus ( il mondo le condanna ) de Gianni Franciolini avec Serge Reggiani
Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Gina Lollobrigida
Amour et jalousie / La flamme ( la fiammata ) de Alessandro Blasetti avec Elisa Cegani
Qui est sans péché ? ( chi è senza peccato ) de Raffaello Matarazzo avec Mario Ferrari
1953Larmes d’amour ( torna ! ) de Raffaello Matarazzo avec Liliana Gerace
Marquée par le destin / Je l’ai toujours aimé ( ti ho sempre amato! ) de Mario Costa avec Myriam Bru
Les révoltés de Lomanach – de Richard Pottier avec Dany Robin
Pitié pour celle qui tombe / Pitié pour les pécheresses ( pietà per chi cade ) de Mario Costa avec Nadia Gray
Une fille sans homme / Anna, la fille sans homme ( un marito per Anna Zaccheo ) de Giuseppe De Santis avec Massimo Girotti
1954Du sang dans le soleil ( proibito ) de Mario Monicelli avec Mel Ferrer
L’amour viendra ( appassionatamente ) de Giacomo Gentilomo avec Maria-Pia Casilio
1955Ce soir… Rien de nouveau ( l’ultimo amante ) de Mario Mattoli avec May Britt
La femme aux deux visages ( angelo bianco ) de Raffaello Matarazzo & Silvio Amadio avec Yvonne Sanson
1956L’intrusa – de Raffaello Matarazzo avec Lea Padovani
Les nuits de Cabiria ( le notte di Cabiria ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
1957Station du désir ( las manos sucias / la morte ha viaggiato con me ) de José Antonio de la Loma et Marcello Baldi avec Katia Loritz
Fatal rendez-vous ( la puerta abierta / l’ultima notte d’amore ) de César Fernández Ardavin avec Marta Toren
Le ciel brûle ( il cielo buccia ) de Giuseppe Masini avec Antonella Lualdi
1958Anna de Brooklyn ( Anna di Brooklyn / Anna of Brooklyn / fast and sexy ) de Vittorio De Sica, Reginald Denham & Carlo Lastricatti avec Dale Robertson
Polycarpe maître calligraphe ( Policarpo, ufficiale di scrittura / Policarpo, calígrafo diplomado ) de Mario Soldati avec Peppino De Filippo
Malinconico autunno / Café de puerto – de Raffaello Matarazzo avec Mercedes Monterrey
Carthage en flammes ( Cartagine in fiamme ) de Carmine Gallone avec Anne Heywood
1959À bout de nerfs / Labyrinthe ( labyrinth / labyrinth der leidenschaften / neurose ) de Rolf Thiele avec Nadja Tiller
La maja nue ( la maja desnuda / the naked maja ) de Henry Koster avec Ava Gardner
Carmen de Grenade ( Carmen, la de ronda ) de Tullio Demichelli avec Sara Montiel
Il raccomandato di ferro – de Marcello Baldi avec Edy Vessel
I mondo dei miracoli – de Luigi Capuano avec Virna Lisi
La comtesse bleue ( la contessa azzura ) de Claudio Gora avec Zsa Zsa Gabor
1960Treno di natale – de Raffaello Matarazzo avec Jack Palance
L’Atlantide ( Antinea, l’amante della citta sepolta / Antinea / Atlantis, city beneath the desert / journey beneath the desert / lost kingdom / queen of Atlantis / siren of Atlantis ) de Edgar G. Ulmer & Giuseppe Martini avec Haya Harareet
1961Nefertiti, reine du Nil ( Nefertiti, regina del Nilo / queen of the Nile / Nefertiti, queen of the Nile ) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain
Les frères Corses ( i fratelli Corsi ) de Anton Giulio Majano avec Jean Servais
Le meilleur ennemi ( i due nemici / the best of enemies ) de Guy Hamilton avec David Niven
1962Straße der verheißung – de Imo Moszkowicz avec Karin Baal
Légions impériales ( la leggenda di Fra Diavolo ) de Leopoldo Savona avec Mario Adorf
Que pensez-vous de la conduite de Constance ? ( finden sie, daß Constanze sich richtig verhält ? ) de Tom Pevsner avec Lilli Palmer
Haine mortelle / Une haine mortelle ( odio mortale ) de Franco Montemurro avec Danielle De Metz
1963Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Walter Pidgeon
Le monachine – de Luciano Salce avec Sylva Koscina
Frenesia dell’estate – de Luigi Zampa avec Michèle Mercier
Le désir / Où que tu sois ( donde tú estés / un amore e un addio ) de Germán Lorente avec Helga Liné
1964Il gaucho – de Dino Risi avec Nino Manfredi
1965Abajo espera la muerte – de Juan de Orduña avec Valeria Fabrizi
1966Opération opium ( the poppy is also a flower / opium connection / poppies are also flowers / danger grows wild ) de Terence Young avec Rita Hayworth
1967Monsieur Dynamite ( Mister Dynamite – morgen küßt euch der tod / die slowly, you’ll enjoy it more / Mister dinamita, mañana os besará la muerte / muori lentamente… te la godi di più / spy today, die tomorrow ) de Franz Josef Gottlieb avec Lex Barker
1968Le tyran ( columna / die säule des Trajan / the column / columna lui Trajan / Trajan’s column / Trajans säule / der tyrann ) de Mircea Fragan avec Richard Johnson
1969Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Alain Delon
1971Le dossier Valachi ( the Valachi papers / Cosa Nostra / carteggio Valachi / Joe Valachi / i segreti di Cosa Nostra ) de Terence Young avec Charles Bronson
1974Alle origini della mafia – de Enzo Muzii avec Joseph Cotten
1976Nina ( a matter of time ) de Vincente Minnelli avec Ingrid Bergman
1977Melodrammore – de Maurizio Costanzo avec Fran Fullenwider
AUTRES PRIX :
      
    David Spécial aux prix David di Donatello, Italie ( 1979 )
Fiche créée le 24 octobre 2005 | Modifiée le 11 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 12434 fois
PREVIOUSAlla Nazimova || Amedeo Nazzari || Anna NeagleNEXT