CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marthe Mercadier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ana Mariscal



Date et Lieu de naissance : 31 juillet 1923 (Madrid, Espagne)
Date et Lieu de décès : 28 mars 1995 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Ana María Rodríguez Arroyo

ACTRICE

Ana María Rodríguez Arroyo naît à Madrid, dans une famille aisée, le 31 juillet 1923 (certaines sources citent 1921). Elle fréquente le réputé «Instituto de Bachillerato Cervantés». Elle n’a pas vingt ans lorsque son nom apparaît à côté de celui de Alfredo Mayo sur l’affiche de «la Florista de la Reina» (1940). Puis elle joue dans «El último húsar» en compagnie de son frère Luis Arroyo, qui la dirigera en 1947, dans «Dulcinea», un très joli film reprenant le mythe de Don Quichotte.

Entre 1940 et 1950, Ana Mariscal tourne une vingtaine de productions, surtout des films en costume ou des drames contemporains, parmi eux «Race» (1941) (scénario de Jaime de Andrade, pseudonyme du général Francisco Franco) qui raconte l’histoire de la famille Churruca, dont le père meurt en défendant Cuba contre les Nord-Américains, en 1898, et dont les fils (José Nieto, Alfredo Mayo et Luis Arroyo) se déchirent en choisissant des camps opposés pendant la guerre civile (1936-1939). Durant la même période, elle écrit un roman «Hombres» (paru en 1992), monte sa première compagnie théâtrale et rencontre son futur mari, le photographe de cinéma Valentín Javier.

Par la suite, Ana Mariscal travaille en Argentine et en Italie. Elle joue notamment avec Raf Vallone dans «La violetera» (1958), François Périer dans «Nous sommes tous coupables» (1959) et Annie Girardot dans «L’autre femme» (1963). Elle veut aussi devenir réalisatrice et fonde avec son mari la «Bosco Films». Elle signe une dizaine d’œuvres, de facture néoréaliste comme «Segundo López» (1953) ou plus typiquement espagnoles comme «Los duendes de Andalucía» (1966). En 1968, elle réalise son dernier film «El paseíllo» (le défilé) où elle raconte les débuts de deux amis toreros dans l’Espagne contemporaine. L’un se sert des femmes pour réussir: une tenancière de bistrot (Ana Mariscal), la petite amie d’un riche éleveur (Alfredo Mayo). L’autre, mortellement blessé, épouse une jeune étudiante à l’infirmerie de l’arène. Ana filme avec lucidité mais humanisme. Elle montre un monde assez désespéré où tous les moyens sont bons pour survivre. Mais elle laisse entrevoir qu’un peu de tendresse ou un soupçon de remords peut amener une possible rédemption. Elle obtient de bonnes critiques mais pas de véritables succès commerciaux dans une Espagne qui veut saisir à pleines mains la société de consommation.

Elle quitte alors Madrid et sillonne l’Amérique hispanophone avec «La Compañia de Comedias Ana Mariscal». Elle fait quelques apparitions télévisées et tourne dans un dernier film en 1987, «El polizón de Ulises» (le passager clandestin d’Ulysse). Elle rentre définitivement en Espagne en 1992, se consacre à l’écriture et donne des cours à l’université de Valladolid et à l’école du cinéma. Elle est décorée de la médaille d’or des arts quelques mois avant de s’éteindre dans sa ville natale, le 28 mars 1995.

Parce quelle a interprété dans «Race» (1941), la «petite fiancée de l’Espagne franquiste», Ana Mariscal a souvent été considérée comme la cinéaste officielle du général Franco. Il est temps de redécouvrir cette femme intelligente, sensible, aux multiples talents artistiques. Á la fois actrice, scénariste, productrice et première réalisatrice espagnole au sens le plus complet du terme, Ana Mariscal est vraiment une très grande Dame du Cinéma.

© Caroline HANOTTE

copyright
1940La florista de la Reina – de Eusebio Fernández Ardavín avec Alfredo Mayo
El último húsar – de Luis Marquina avec Conchita Montenegro
1941Race ( raza / espíritu de una raza ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Alfredo Mayo
1942Vidas cruzadas – de Luis Marquina avec Enrique Guitart
¡ Qué contenta estoy ! – de Julio de Fleischner avec Tony d’Algy
Cuarenta y ocho horas – de José María Castellví avec Mary Delgado
Siempre mujeres – de Carlos Arévalo avec Enrique Guitart
1944Una sombra en la ventana – de Ignacio F. Iquino avec Adriano Rimoldi
    Prix CEC de la meilleure actrice par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Cabeza de hierro – de Ignacio F. Iquino avec José Nieto
1945Viento de siglos – de Enrique Gómez avec Rafael Calvo
El obstáculo – de Ignacio F. Iquino avec Luis Arroyo
¡ Culpable ! – de Ignacio F. Iquino avec Adriano Rimoldi
1946La próxima vez que vivamos – de Enrique Gómez avec Luis Arroyo
1947Amanhã como hoje / Mañana como hoy – de Mariano Pombo avec Alfredo Mayo
Noche sin cielo – de Ignacio F. Iquino avec Fernando Fernán Gómez
Dulcinea – de Luis Arroyo avec Carlos Múñoz
La princesa de los Ursinos – de Luis Lucia avec Fernando Rey
1948La vida encadenada – de Antonio Román avec Antonio Vilar
El tambor de Bruch – de Ignacio F. Iquino avec José Nieto
1949Aquellas palabras – de Luis Arroyo avec Isabel de Pomés
Pacto de silencio – de Antonio Román avec Conrado San Martín
Doce horas de vida – de Francisco Rovira Beleta avec Adriano Rimoldi
Un hombre va por el camino – De Manul Mur Oti avec Fernando Nogueras
    Prix CEC de la meilleure actrice par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

La mujer de nadie – de Gonzalo Delgrás avec José Suárez
1950La fuente enterrada – de Antonio Román avec Tomás Blanco
Sang andalou ( vertigo ) de Eusebio Fernández Ardavín avec Félix Fernández
De mujer a mujer – de Luis Lucía avec Eduardo Fajardo
    Prix CEC de la meilleure actrice par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1951El gran galeoto – de Rafael Gil avec Rafael Durán
1952Segúndo López ( Segúndo López, aventurero urbano ) de Ana Mariscal avec Tony Blanc
    + scénario & production
Jeromín – de Luis Lucía avec Rafael Durán
1953En carne viva – de Enrique Cahen Salaberry avec Alberto Closas
1954Un día perdido – de José María Forqué avec José Isbert
Morena Clara – de Luis Lucia avec Fernando Fernán Gómez
DO Misa en Compostela – de Ana Mariscal avec Alfonso Blanco
    Seulement réalisation, sujet, scénario, voix & production
1955De noche también se duerme – de Enrique Carreras avec Georges Rivière
Bacarra ( Bacará ) de Kurt Land avec Georges Rivière
1956Los maridos de mamá – de Edgardo Rogni avec Georges Rigaud
Enigma de mujer – de Enrique Cahen Salaberry avec Rafael Durán
1957Carlotta – de Enrique Cahen Salaberry avec Georges Rigaud
Dites 33 ( Totò, Vittorio e la dottoressa ) de Camillo Mastrocinque avec Vittorio De Sica
    Seulement collaboration ( non définie )
1958La Violetera ( la bella fioraia di Madrid ) de Luis César Amadori avec Raf Vallone
Hay que bañar al nene / Si mi mujer supiera – de Edgardo Togni avec Juan José Míguez
Patio andaluz – de Jorge Griñán avec Rafael Albaicin
Con la vida hicieron fuego – de Ana Mariscal avec Rafael Bardem
    + dialogues, scénario & production
1959Nous sommes tous coupables ( il magistrato ) de Luigi Zampa avec François Périer
Juego de niños – de Enrique Cahen Salaberry avec Georges Rigaud
    + production
La quiniela – de Ana Mariscal avec Manuel Monroy
    + scénario
1961¡ Hola, muchacho ! – de Ana Mariscal avec Carlos Casaravilla
    + scénario
1962Occidente y sabotaje – de Ana Mariscal avec Manuel Zarzo
L’espionne de Madrid ( la reina de Chantecler ) de Rafael Gil avec Sara Montiel
La Feria en Sevilla – de Ana Mariscal avec Pedrito Rico
1963El camino – de Ana Mariscal avec Mary Delgado
    Seulement réalisation, scénario & production
L’autre femme – de François Villiers avec Annie Girardot
1965Los duendes de Andalucía – de Ana Mariscal avec Álvaro de la Isla
    Seulement réalisation, sujet, scénario & production
1966Vestida de novia / Ojos verdes- de Ana Mariscal avec Tony Blanc
1968El paseíllo – de Ana Mariscal avec Alfredo Mayo
    + scénario
DO Flash 12 – de Félix Martialay avec María Kosti
    Seulement apparition
1979Cinematógrafo 1900 – de Juan Gabriel Tharrats avec Jesús Guzmán
1987El polizón de Ulises – de Javier Aguirre avec Amparo Argentina
Fiche créée le 26 février 2006 | Modifiée le 31 octobre 2013 | Cette fiche a été vue 9267 fois
PREVIOUSMona Maris || Ana Mariscal || Sari MaritzaNEXT