CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Daniel Ceccaldi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

André Berley



Date et Lieu de naissance : 13 janvier 1890 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 26 novembre 1936 (Paris, France)
Nom Réel : André Edmond Obrecht

ACTEUR
Image
1928 La passion de Jeanne d’Arc – de Carl Theodor Dreyer avec Renée Falconetti & Maurice Schutz
Image
1932 Le martyre de l’obèse – de Pierre Chenal avec Colette Darfeuil, Suzet Maïs & Paulette Dubost
Image
1935 Le couturier de mon cœur / Le roi de la couture – de René Jayet avec Jeanne Fusier-Gir & Jeanne Helbling
Image
1936 La course à la vertu – de Maurice Gleize avec Alice Tissot, Colette Darfeuil, Max Lerel & Henri Vilbert

André Berley est né le 13 janvier 1890 à Paris VIème. Comme André Alerme, Paul Pauley ou autres Marcel Vallée, il est, comme on dit, une rondeur du cinéma français, ce qui n’exclut nullement la finesse. Homme de théâtre, longtemps pensionnaire de l’Odéon, il a une haute idée de son métier et, à l’opposé de bien des comédiens de sa génération, il prône, sur la scène comme à l’écran, la discrétion et les avantages d’un jeu naturel. Sur la scène, on le voit notamment dans «Le pélican» de Raymond Radiguet, en 1921, «L’âge de raison» de Paul Vialar, en 1924 ou, en 1929, dans «Le singe qui parle» de René Fauchois.

Sa corpulence ne le condamne pas toujours à la caricature et il lui arrive de portraiturer des personnages consistants. C’est le cas du cauteleux juge Jean d’Estivet, à l’inquiétant sourire adipeux, qui tourmente la Pucelle dans «La passion de Jeanne d’Arc» (1928), de Carl Theodor Dreyer, du souverain de Tryphème qui, dans «Les aventures du roi Pausole» (1933), de Alexis Granowsky, d’après Pierre Louÿs, vit en sybarite, au milieu de son harem, ou du lieutenant Pike qui, dans «Les mutinés de l’Elseneur» (1936), de Pierre Chenal, traite rudement les hommes de l’équipage du quatre-mâts. On peut noter aussi le rôle de Butch la mitraille, le prisonnier de «Big house», de Paul Fejos et George W. Hill, produit par la MGM. Parfois, c’est son tour de taille même qui permet à André Berley de camper des personnages mémorables. C’est ainsi qu’il endosse le large costume de Canabol, ventripotent énamouré qui, dans «Le martyre de l’obèse» (1932), de Pierre Chenal encore, d’après le roman d’Henri Béraud, tente en vain, pour les beaux yeux de Suzet Maïs, de suivre un régime amaigrissant.

Même Hollywood lui fait les yeux doux et André Berley, en compagnie de Pierre Brasseur, Annabella ou Jean Murat, y fait plusieurs séjours. Il y tourne, comme c’est alors la mode, des versions françaises de films américains, comme «Buster se marie» (1931) de Claude Autant-Lara et Edward Brophy, qui n’est pas, loin s’en faut, le meilleur film de Buster Keaton. Il incarne aussi Barnum dans une biographie de la cantatrice «Jenny Lind» (1931) de Arthur Robison, avant de retrouver, en 1934, Charles Boyer et Conchita Montenegro dans «Caravane» de Erik Charell et Maurice Chevalier dans «La veuve joyeuse», de Ernst Lubitsch.

De retour en France, André Berley, forcé de renoncer à ses ambitions artistiques, doit se contenter de donner vie aux pantins que des tâcherons peu inspirés lui donnent à jouer, dans des bandes usinées à la chaîne: des culottes de peau, comme le major Labourdette, dans «Un billet de logement» (1932), une pantalonnade militaire de Charles-Félix Tavano, des parvenus, comme ce Monsieur Poisson, qui veut à toute force que sa fille, Marie Glory, devienne une duchesse dans «Tu seras duchesse» (1931) de René Guissart, des capitaines d’industrie machinateurs, comme cet Adolphe de la comédie boulevardière de René Jayet, «Couturier de mon cœur» (1935), ou des directeurs d’hôtel, comme dans «Son excellence Antonin» (1935), de Charles-Félix Tavano, où André Berley devient l’ami intéressé de son plongeur, Raymond Cordy, enrichi grâce à la loterie nationale. Le comédien décède le 26 novembre 1936, à Paris. Il est inhumé au cimetière de Thiais.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1928La passion de Jeanne d’Arc – de Carl Theodor Dreyer avec Renée Falconetti
Hara-kiri – de Henri Debain & Marie-Louise Iribe avec Marie-Louise Iribe
1930Si l’empereur savait ça – de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
Le père célibataire – de Arthur Robison & Chester M. Franklin avec Lili Damita
Le spectre vert – de Jacques Feyder avec Jetta Goudal
Le petit café – de Ludwig Berger avec Maurice Chevalier
Révolte dans la prison – de Paul Féjos avec Charles Boyer
Quand on est belle – de Arthur Robison avec Mona Goya
Le petit écart – de Reinhold Schünzel & Henri Chomette avec Jeanne Boitel
1931Buster se marie – de Claude Autant-Lara & Edward Brophy avec Buster Keaton
Prisonnier de mon cœur – de Jean Tarride avec Marie Glory
Jenny Lind – de Arthur Robison avec Grace Moore
Tu seras duchesse – de René Guissart avec Fernand Gravey
CM Une audition mouvementée – de ? avec Georges Bever
1932Le martyre de l’obèse – de Pierre Chenal avec Colette Darfeuil
La perle – de René Guissart avec Suzy Vernon
Avec l’assurance – de Roger Capellani avec Saint-Granier
Le billet de logement – de Charles-Félix Tavano avec Jeanne Helbling
1933Un fil à la patte – de Karl Anton avec Spinelly
Les aventures du roi Pausole – de Alexis Granowsky avec Josette Day
Boubouroche – de André Hugon avec Madeleine Renaud
CM La prison de Saint-Clothaire – de Pierre-Jean Ducis avec Milly Mathis
CM Coquin de sort – de André Pellenc avec Georges Paulais
1934Dactylo se marie – de Joe May & René Pujol avec Marcel Maupi
Turandot, princesse de Chine – de Gerhardt Lamprecht & Serge Veber avec Käthe von Nagy
Caravane – de Eric Charell avec Conchita Montenegro
La veuve joyeuse – de Ernst Lubitsch avec Jeanette MacDonald
L’amour en cage – de Carl Lamac & Jean de Limur avec Anny Ondra
CM L’ai-je bien gagné ? – de Pierre-Jean Ducis avec Robert Lepers
1935Bout de chou – de Henry Wulschleger avec Pierre Brasseur
Son excellence Antonin – de Charles-Félix Tavano avec Raymond Cordy
Le couturier de mon cœur / Le roi de la couture – de René Jayet avec Jeanne Fusier-Gir
Folies-Bergère – de Marcel Achard & Roy Del Ruth avec Natalie Paley
Juanita – de Pierre Caron avec Mireille Perrey
La mariée du régiment – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard
CM Le grand pari – de Maurice Chalon avec René Navarre
1936Les mutinés de l’Elseneur – de Pierre Chenal avec Winna Winifried
L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec Maurice Lagrenée
La course à la vertu – de Maurice Gleize avec Alice Tissot
Rigolboche / Reine de Paris – de Christian-Jaque avec Mistinguett
Toi, c’est moi – de René Guissart avec Saturnin Fabre
Monsieur Personne – de Christian-Jaque avec Jules Berry
Trois jours de perm’ – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec Georges Péclet
La maison d’en face – de Christian-Jaque avec Elvire Popesco
Fiche créée le 7 novembre 2009 | Modifiée le 28 août 2014 | Cette fiche a été vue 3347 fois
PREVIOUSFrançois Berléand || André Berley || Trude BerlinerNEXT