CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Una O’Connor
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

André Nox



Date et Lieu de naissance : 14 novembre 1869 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 25 février 1946 (Fouesnant, France)
Nom Réel : Abraham André Nonnes-Lopes

ACTEUR
Image
1931 Ceux du Viking – de Varick Frissell & René Ginet avec Clara Darcey-Roche & Daniel Mendaille
Image
1932 Extase (ekstase) de Gustav Machatý avec Hedy Lamarr, Pierre Nay & Zvonimir Rogoz
Image
1933 Le tunnel – de Curtis Bernhardt avec Jean Gabin, Madeleine Renaud, Robert Le Vigan & Pierre Nay
Image
1936 L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec Colette Darfeuil, André Berley & Jacques Grétillat

Issu d’une famille de notables juifs, André Nox est né Abraham André Nonnes-Lopez, le 14 novembre 1869 à Paris. Après ses études, il travaille dans la finance avant s’engager dans l’armée au tout début de la Premier Guerre Mondiale. Démobilisé en 1916, Alors qu’il approche de la cinquantaine, il abandonne ses affaires pour tenter une carrière au cinéma qui en est alors en plein essor.

Après une figuration dans un film oublié, André Nox fait ses vrais débuts à l’écran, en vedette, dans cinq films sous la direction de André Hugon, parmi lesquels «Les chacals» (1917) avec Musidora, «Requins» (1917) avec Charles Krauss et «Vertiges» (1917) avec Marie-Louise Derval, dont il écrit également le scénario. Il signe ensuite un contrat avec la Gaumont et tourne dans «Âme d’Orient» (1919) de Léon Poirier filmé à Nice, avec Madeleine Sève, Charles Dullin et la toute jeune Josette Day. En 1920, il retrouve Léon Poirier pour «Le penseur» un drame philosophique sur une idée de Edmond Fleg, avec Marguerite Madys et Armand Tallier, certainement son meilleur rôle.

Libéré de la Gaumont, André Nox enchaîne les tournages en tête d’affiche jusqu’à la fin de l’époque du muet. Avec sa chevelure poivre et sel souvent hirsute, son visage aux traits puissants et son regard noir, il est le parfait interprète de drames poignants. On le voit, entre autres, dans «La brute» (1921) de Daniel Bompard; «Le crime de Lord Arthur Saville» (1921) de René Hervil; «La mendiante de Saint Sulpice» (1922) de Charles Burguet avec Gaby Morlay; «Paternité» (1923) de Gennaro Dini avec Lucien Dalsace; «L’orphelin du cirque» (1925) de Georges Lannes avec Suzy Vernon; «Le bateau de verre» (1927) de Constantin J. David et Jacqueline Milliet avec Françoise Rosay. Sa renommée et son talent lui permettent de travailler avec quelques unes des plus grandes actrices étrangères de cette période, parmi lesquelles les américaines Betty Blythe et Nita Naldi (la partenaire de Rudolph Valentino à cinq reprises), l’anglaise Betty Balfour, la roumaine Elizza La Porta ou l’italienne Carmen Boni.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, André Nox qui a déjà soixante ans est vite relégué aux rôles de composition. Il interprète l’aumônier dans «Verdun, visions d’histoire» (1928) de Léon Poirier, le clown face à Liane Haid et Alfons Fryland dans le film allemand «S.O.S.» (1929) réalisé par Carmine Gallone, le père de Hedy Lamarr débutante pour la version française d’«Extase» (1932) du tchèque Gustav Machatý. Par la suite, on le voit notamment en officier dans «Bouboule 1er, roi nègre» (1933) de Léon Mathot, en homme politique dans «Cessez le feu» (1934) de Jacques de Baroncelli, en aristocrate dans «L’empreinte rouge» (1936) de Maurice de Canonge, en Président de tribunal dans «Nuits de feu» (1936) de Marcel L’Herbier, en curé dans «Sœurs d’armes» (1937) de Léon Poirier, en patron d’hôtel dans «Un meurtre a été commis» (1937) de Claude Orval ou en maire dans «Le héros de la Marne» (1938) de André Hugon.

Avec la montée de l’antisémitisme, André Nox part avec son Ami Léon Poirier en Afrique Equatoriale tourner ce qu’il ne sait pas être son dernier film «Brazza ou l’épopée du Congo» (1939). Á son retour, la France est en guerre, la défaite en juin 1940, le contraint à se retire en Bretagne. Il meurt le 25 février 1946, quelques mois après la libération sans avoir eu le temps de faire son retour au cinéma.

© Pascal DONALD

copyright
1916Sous les phares – de André Hugon avec Marie-Louise Derval
1917Les chacals / Chacals – de André Hugon avec Musidora
Requins – de André Hugon avec Charles Krauss
Vertiges – de André Hugon avec Léon Bernard
    + scénario
1918La geôle – de Gaston Ravel avec René Navarre
Johannes, fils de Johannes – de André Hugon avec René Lorsay
Ruiné par l’ambition – de Louis Paglieri avec Andrée Bill
La fugitive – de André Hugon avec Marie-Louise Derval
CM Plus fort que l’amour – de Charles Maudru avec René Le Flers
1919Âmes d’Orient – de Léon Poirier avec Madeleine Sévé
1920L’ami des montagnes – de Guy Du Fresnay avec Jean Devalde
La montée vers l’Acropole – de René Le Somptier avec France Dhélia
Le penseur – de Léon Poirier avec Marguerite Madys
CM Le trésor de Kériolet I : Pendant la tempête – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet II : Kériolet le naufrageur – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet III : Au repaire des bandits – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet IV : À la recherche du trésor– de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet V : La grotte du Roc – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet VI : Haut les mains – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet VII : Les rapaces de la nuit – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
CM Le trésor de Kériolet VIII : L’expiation – de Félix Léonnec avec Suzy Netmo
1921La brute – de Daniel Bompard avec Louise Storza
Le crime de Lord Arthur Saville – de René Hervil avec André Dubosc
Le sens de la mort – de Yakov Protazanov avec Sandra Milovanoff
La mort du soleil / Le fléau – de Germaine Dulac avec Louis Vonelly
1922L’homme qui pleure – de Louis d’Hée et Louis de Vérande avec Henri Baudin
Le quinzième prélude de Chopin – de Victor Tourjansky avec Huguette Delacroix
La mendiante de Saint-Sulpice – de Charles Burguet avec Gaby Morlay
1923Le cousin Pons – de Jacques Robert avec Liliane Constantini
La nuit du vendredi treize – de Gennaro Dini avec Nina Orlove
Paternité – de Gennaro Dini avec Lucien Dalsace
1924Après l’amour – de Maurice Champreux avec Julio De Romero
Le cavalier de minuit / Le cavalier fantôme – de Maurice Charmeroy, René Alinat & M. Toulet avec Gina Manès
Le comte Kostia – de Jacques Robert avec Conrad Veidt
1925L’orphelin du cirque – de Georges Lannes avec Suzy Vernon
Le puits de Jacob ( a daughter of Israel ) de Edward José avec Betty Blythe
Le criminel – de Alexander Ryder avec Teresina Boronat
1926Le berceau de dieu / Les ombres du passé – de Fred Leroy-Granville avec Gina Relly
Le diable au cœur – de Marcel L’Herbier avec Betty Balfour
La femme nue – de Léonce Perret avec Nita Naldi
La maison de Saint-Cloud – de Jean Manoussi avec Sabine Landray
1927Le bateau de verre ( das brennende schiff ) de Constantin J. David & Jacqueline Milliet avec Françoise Rosay
L’enfer des vierges ( die hölle der jungfrauen ) de Robert Dinesen avec Elizza la Porta
Der fidele bauer – de Franz Seitz avec Carmen Boni
1928La possession – de Léonce Perret avec Francesca Bertini
Verdun , visions d’histoire / Verdun souvenirs d’histoire – de Léon Poirier avec Albert Préjean
1929Un soir au Cocktail’s Bar / Une soirée au Cocktail’s Bar – de Roger Lion avec Olga Valéry
S.O.S. ( schiff im not S.O.S. ) de Carmine Gallone avec Liane Haid
Quand l’ombre descend – de Gennaro Dini avec Georges Melchior
1930Princes de la cravache – de Marcel L. Wion avec Suzanne Bianchetti
1931Ceux du Viking – de Varick Frissell & René Ginet avec Clara Darcey-Roche
Une histoire entre mille – de Max de Rieux avec Pierre Nay
1932Extase ( ekstase / symphonie der liebe ) de Gustav Machatý avec Hedy Lamarr
1933Bouboule 1er, roi nègre – de Léon Mathot avec Darling Légitimus
Nu comme un ver – de Léon Mathot avec Georges Milton
Le tunnel – de Curtis Bernhardt avec Jean Gabin
1934Cessez le feu – de Jacques de Baroncelli avec Annie Ducaux
CM Les deux mousquetaires de Nini – de Max De Rieux avec Louis Seigner
1936L’appel du silence – de Léon Poirier avec Jean Yonnel
L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec Colette Darfeuil
Un grand amour de Beethoven / Beethoven – de Abel Gance avec Harry Baur
Nuits de feu – de Marcel L’Herbier avec Madeleine Robinson
Une femme sans importance – de Jean Choux avec Lisette Lanvin
1937La citadelle du silence – de Marcel L’Herbier avec Annabella
J’accuse ! – de Abel Gance avec Victor Francen
Les nuits blanches de Saint-Petersbourg – de Jean Dréville avec Gaby Morlay
Sœurs d’armes – de Léon Poirier avec Josette Day
Un meurtre a été commis – de Claude Orval avec Florelle
1938Le héros de la Marne / La famille Lefrançois / Jean Lefrançois, le héros de la Marne – de André Hugon avec Raimu
Ultimatum – de Robert Wiene avec Dita Parlo
1939La brigade sauvage – de Marcel L’Herbier & Jean Dréville avec Véra Korène
Cas de conscience – de Walter Kapps avec Suzy Prim
Brazza ou l’épopée du Congo – de Léon Poirier avec Jean Galland
Fiche créée le 12 mai 2009 | Modifiée le 4 avril 2015 | Cette fiche a été vue 3766 fois
PREVIOUSJerzy Nowak || André Nox || Serge NubretNEXT