CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Douglas Fairbanks
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

André Pousse



Date et Lieu de naissance : 20 octobre 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 8 septembre 2005 (Gassin, France)
Nom Réel : André Joseph Pousse

ACTEUR

André Pousse naît le 20 octobre 1919, à Paris où son père est policier. Il mène une enfance typique de «titi» parisien et devient apprenti menuisier. Très sportif, il envisage d’abord de faire de la boxe avant de choisir le vélo. Alors qu’il s’apprête à partir faire son service militaire, c’est le début de la seconde guerre mondiale, Il est mobilisé. Après l’armistice il regagne Paris où il exerce un peu tous les métiers et se cache pour échapper au Service du Travail Obligatoire (STO) destiné à fournir de la main d’œuvre gratuite aux usines du troisième Reich. À la libération, André Pousse reprend ses entraînements sportifs pour triompher comme champion cycliste sur piste à vingt-sept ans. Il fait alors la connaissance de Michel Audiard mais aussi la conquête de Edith Piaf dont il va partager la vie quelques mois.

Par l’intermédiaire de la célèbre chanteuse, André Pousse devient un familier du monde du spectacle. Il travaille un temps à la direction du Moulin Rouge et assure des fonctions d’agent auprès de vedettes de la chanson dont Josephine Baker, Marcel Mouloudji, Petula Clark, Eddie Constantine et Johnny Hallyday. C’est avec ce dernier qu’il tourne son premier film en 1963: «D’où viens-tu Johnny?» de Noël Howard qui met en scène et en musique le célèbre chanteur yéyé, poursuivi par des tueurs jusqu’en Camargue.

André Pousse commence ainsi à quarante-quatre ans une carrière au cinéma et se spécialise dans les rôles de truand avec son accent «parigot» à couper au «surin» et sa maîtrise de l’argot. Deux ans plus tard, il entame une longue et fructueuse collaboration avec Georges Lautner et Michel Audiard en tournant une parodie de films de gangsters: «Ne nous fâchons pas» (1965) avec Lino Ventura, Jean Lefebvre, Michel Constantin, Robert Dalban et Mireille Darc qu’il retrouve dans «Fleur d’oseille» (1967). En 1968, André fait partie de la bande de «Faut pas prendre des enfants du bon Dieu pour des canards sauvages» avec la terrible Françoise Rosay en grand-mère chef de malfrats tandis que Michel Audiard est derrière la caméra. Des maîtresses femmes, il va en rencontrer notre bandit de celluloïd comme Annie Girardot dans «Elle cause plus…elle flingue» (1972). Mais André Pousse ne dédaigne pas les films en costume. Il joue dans «Catherine, il suffit d’un amour» (1968), adaptation du roman de Juliette Benzoni qui se passe pendant la guerre de cent ans. Il interprète même un centurion romain dans «Deux heures moins le quart avant Jésus Christ» (1982) de Jean Yanne avec Coluche en Ben Hur et Michel Serrault en César. Mais les pastiches, Pousse les cultive, citons encore «Bons baisers de Hong Kong» (1975) de Yvan Chiffre, avec les «Charlots» menés par Gérard Rinaldi. André fait aussi du théâtre et des feuilletons télévisés bien sûr policiers comme «Les aventures de Pepe Carvalho» (1988), le célèbre détective privé catalan imaginé par Manuel Vázquez Montalbán, ou «Franck Riva» (2003) avec Alain Delon.

Mais André Pousse ne pouvait finir sa vie d’une façon banale. Alors qu’il circule en voiture près de sa résidence varoise où il vit avec sa femme Jocelyne, une ancienne mannequin, il est piqué par une guêpe, surpris il donne un coup de volant et fait plusieurs tonneaux, il arrive à regagner son domicile mais doit finalement se résoudre à aller à l’hôpital. Le plus truand des seconds rôles du cinéma français y décède trois jours plus tard, le 8 septembre 2005.

© Caroline HANOTTE

copyright
1963D’où vient-tu Johnny ? – de Noël Howard avec Johnny Hallyday
1965Ne nous fâchons pas – de Georges Lautner avec Lino Ventura
1966Un idiot à Paris – de Serge Korber avec Dany Carrel
1967Fleur d’oseille – de Georges Lautner avec Mireille Darc
Le pacha – de Georges Lautner avec Jean Gabin
1968Catherine, il suffit d’un amour / Catherine – de Bernard Borderie avec Olga Georges-Picot
Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages / Opération Léontine – de Michel Audiard avec Françoise Rosay
1969Une veuve en or – de Michel Audiard avec Michèle Mercier
Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Alain Delon
Trop petit mon ami – de Eddy Matalon avec Jane Birkin
Des vacances en or – de Francis Rigaud avec Jean-Marc Thibault
1970Comptes à rebours – de Roger Pigaut avec Charles Vanel
Tumuc humac – de Jean-Marie Périer avec François Périer
1971Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Ginette Leclerc
Un flic – de Jean-Pierre Melville avec Catherine Deneuve
Profession : Aventuriers – de Claude Mulot avec Curd Jürgens
1972Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Annie Girardot
L’insolent ( the killer ) de Jean-Claude Roy avec Henry Silva
Quelques messieurs trop tranquilles – de Georges Lautner avec Jean Lefebvre
1973O.K. patron – de Claude Vital avec Jacques Dutronc
1974Bons baisers… à lundi ! – de Michel Audiard avec Maria Pacôme
1975Attention les yeux ! – de Gérard Pirès avec Claude Brasseur
Bons baisers de Hong Kong – de Yvan Chiffre avec Mickey Rooney
Flic story – de Jacques Deray avec Jean-Louis Trintignant
Oublie-moi Mandoline – de Michel Wyn avec Suzy Delair
1976 DO Chantons sous l’occupation – de André Halimi avec Michel Audiard
    Seulement apparition
Le cœur froid – de Henri Helman avec Maria Laborit
Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Sim
1977La septième compagnie au clair de lune – de Robert Lamoureux avec Pierre Mondy
1978Les égouts du paradis – de José Giovanni avec Lila Kedrova
1981Le corbillard de Jules – de Serge Pénard avec Aldo Maccione
1982Deux heures moins le quart avant Jésus Christ – de Jean Yanne avec Coluche
1992 CM Tout petit déjà – de David Carayon avec Patrick Floersheim
1994 CM Requiem pour un con damné – de Dominique Bachy avec Alain Floret
    + scénario
1996 CM En panne – de Olivier Soler avec Gabrielle Lazure
1997 CM Deux bananes flambées et l’addition – de Gilles Pujol avec Christophe Rossignon
CM Moi, j’aime Albert – de Frédéric Chaudier avec Annie Cordy
1998L’âme-sœur – de Jean-Marie Bigard avec Marina Tomé
1999Comme un poisson hors de l’eau – de Hervé Hadmar avec Monica Bellucci
2004 CM Le plein des sens – de Erick Chabot avec Bernard Farcy
Fiche créée le 19 juillet 2006 | Modifiée le 26 juillet 2006 | Cette fiche a été vue 6520 fois
PREVIOUSHenri Poupon || André Pousse || Dick PowellNEXT