CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Milton
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Andrex



Date et Lieu de naissance : 23 janvier 1907 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 9 juillet 1989 (Paris, France)
Nom Réel : André Alexis Jaubert

ACTEUR
Image
1938 Barnabé – de Alexandre Esway avec Fernandel, Marguerite Moreno, Paulette Dubost & Noël Roquevert
Image
1939 Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Michel Simon, Arletty, Dorville & Robert Arnoux
Image
1963 L’aîné des Ferchaux – de Jean-Pierre Melville avec Jean-Paul Belmondo, Charles Vanel & Michèle Mercier
Image
1982 Cap Canaille – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger avec Juliet Berto, Richard Bohringer & Gérard Darmon

De son vrai nom André Jaubert, Andrex est né le 23 janvier 1907 à Marseille au sein d’une famille nombreuse dont il est le neuvième enfant. Dans sa scolarité, il fréquente l’école Copello où il côtoie Fernandel. Alors qu’il envisage suivre la voie de son père en tant que commissionnaire en fruits et légumes, il commence à chanter dans des bals du samedi soir de la capitale phocéenne en imitant Maurice Chevalier. Au milieu des années vingt, Andrex fait des tournées dans le sud de la France et en Afrique du Nord ce qui lui vaut d’être engagé à l’Alcazar de Marseille dès 1927. Il quitte le midi pour Paris où il se produit sur la scène de l’Européen en 1930 où il se fait remarquer par le comédien Henri Varna qui s’occupe de la direction artistique du Concert Mayol. Ensuite, Henri Varna l’embauche au Casino de Paris où il se produit dans différentes revues. Cette reconnaissance lui permet de chanter dans d’autres music-hall de la capitale comme l’ABC, Bobino ou l’Empire. Si aujourd’hui son répertoire est totalement oublié, son titre le plus célèbre demeure «Bébert» interprété dans le film «Fou d’amour» (1942) avec Elvire Popesco et au cabaret L’aiglon pendant l’occupation allemande.

Au cinéma, Andrex débute dans «Toine» (1932) de René Gaveau, un film essentiellement marseillais comme le mentionne l’affiche même si à l’origine cette farce normande dénonce la mentalité paysanne. Ensuite, on le retrouve dans deux comédies dont Fernandel a le rôle principal «Le coq du régiment» (1933) et «les bleus de la Marine» (1934) réalisées par Maurice Cammage. Lié d’amitié avec Fernandel, ils tourneront ensemble une trentaine de films dont «Ignace» (1937), «Barnabé» (1938), «Fric Frac» (1939) ou «Simplet» (1942). Fernandel le recommande à Marcel Pagnol qui le dirige dans «Angèle» (1934) avec Orane Demazis. Il enchaîne les seconds rôles de mauvais garçon dans «La Marseillaise» (1937) de Jean Renoir, «Gribouille» (1937) de Marc Allégret ou «Hôtel du nord» (1938) de Marcel Carné. Sa composition dans «Circonstances atténuantes» (1939) de Jean Boyer passe à la postérité avec l’interprétation de la chanson «Comme de bien entendu».

À la Libération, la carrière de chanteur de Andrex passe au second plan, même s’il se produit à l’Etoîle (1944) et dans de nombreux galas. En tête d’affiche, il joue dans l’opérette «Quatre jours à Paris» (1948) de Francis Lopez où il interprète «La samba brésilienne», son rôle est repris par Luis Mariano dans l’adaptation cinématographique. Au cinéma, il est la vedette de «Madame et son flirt» (1945) aux côtés de Giselle Pascal. Premier rôle sans lendemain, il se trouve de nouveau cantonné comme faire-valoir de Fernandel qui l’intègre à la distribution de «La cuisine au beurre» (1963) avec Bourvil et «L’âge ingrat» (1964) avec Jean Gabin. Seule exception, un rôle de trafiquant dans «Manon» (1948) de Henri-Georges Clouzot. Après la disparition de son épouse la comédienne Ginette Baudin qui lui donna une fille, les apparitions de Andrex se raréfient mais il effectue un tour de chant au Moulin Rouge. Sur le grand écran, il obtient un dernier second rôle dans «Cap Canaille» (1982) de Juliet Berto et Jean-Henri Roger qui se déroule à Marseille. Quelques mois avant son décès, il publie son autobiographie sous le titre «On ne danse plus la java chez Bébert» où il évoque le bon garçon de la chanson et le mauvais garçon du cinéma. Andrex décède le 9 juillet 1989 des suites d’une défaillance cardiaque à Marseille avant d’être inhumé au cimetière de Saint-Ouen où repose son épouse depuis 1971.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1931 CM Une idée de génie – de Louis Mercanton avec Jeanne Fusier-Gir
1932Toine – de René Gaveau avec Alida Rouffe
1933Le coq du régiment – de Maurice Cammage avec Ginette Gaubert
1934Angèle – de Marcel Pagnol avec Orane Demazis
Les bleus de la marine – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
Toni – de Jean Renoir avec Charles Blavette
1935La brigade en jupons – de Jean de Limur avec Gina Manès
Ferdinand le noceur – de René Sti avec Pauline Carton
1936Josette – de Christian-Jaque avec Mona Goya
Ignace – de Pierre Colombier avec Raymond Cordy
1937Les dégourdis de la onzième – de Christian-Jaque avec Pauline Carton
Un carnet de bal – de Julien Duvivier avec Marie Bell
L’affaire du courrier de Lyon – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Dita Parlo
Gribouille – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
La Marseillaise – de Jean Renoir avec Lise Delamare
L’étrange monsieur Victor – de Jean Grémillon avec Raimu
1938Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Annabella
Barnabé – de Alexandre Esway avec Marguerite Moreno
Vacances payées – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
Le dompteur – de Pierre Colombier avec Jean Kérien
L’entraîneuse – de Albert Valentin avec Marcel Mouloudji
1939Derrière la façade / 32 Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Gaby Sylvia
Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Arletty
Fric-frac – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Hélène Robert
Les cinq sous de Lavarède – de Maurice Cammage avec Josette Day
Les gangsters du Château d’If – de René Pujol avec Betty Stockfeld
Tourelle trois – de Christian-Jaque avec Jean Chevrier
    Inachevé
L’irrésistible rebelle / Une idée à l’eau – de Jean-Paul Le Chanois avec Winna Winfried
1940Les petits riens – de Yves Mirande avec Claude Dauphin
Un chapeau de paille d’Italie – de Maurice Cammage avec Fernand Charpin
1941Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Jean-Louis Barrault
Le club des soupirants – de Maurice Gleize avec Louise Carletti
Une femme dans la nuit – de Edmond T. Greville avec Viviane Romance
CM La belle vie – de Robert Bibal avec Claude Dauphin
1942La bonne étoile – de Jean Boyer avec Janine Darcey
Simplet – de Fernandel & Carlo Rim avec Colette Fleurian
Le mistral – de Jacques Houssin avec Ginette Leclerc
Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Micheline Francey
1945Madame et son flirt – de Jean de Marguenat avec Giselle Pascal
CM Comédiens ambulants – de Jean Canolle avec Georges Milton
1946La femme en rouge – de Louis Cuny avec Pierre Larquey
1947Les trois cousines – de Daniel Norman avec Lysiane Rey
1948Manon – de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry
1949L’héroïque monsieur Boniface – de Maurice Labro avec Yves Deniaud
1950Boniface somnambule – de Maurice Labro avec Fernandel
Uniformes et grandes manœuvres – de René Le Hénaff avec Thérèse Dorny
1951La table aux crevés – de Henri Verneuil avec Maria Mauban
Adhémar ou le jouet de la fatalité / Adhémar – de Fernandel avec Jacqueline Pagnol
1954Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Danielle Darrieux
Le printemps, l’automne et l’amour – de Gilles Grangier avec Nicole Berger
Le mouton à cinq pattes – de Henri Verneuil avec Dario Moreno
1955Si tous les gars du monde – de Christian-Jaque avec Jean Gaven
Quatre jours à Paris – de André Berthomieu avec Jane Sourza
1956Les promesses dangereuses – de Jean Gourguet avec Françoise Vatel
Sous le ciel de Provence / Quatre pas dans les nuages ( era di venerdi 17 ) de Mario Soldat avec Fernandel
Honoré de Marseille – de Maurice Regamey avec Michel Etcheverry
Vacances explosives – de Christian Stengel avec Raymond Bussières
1957C’est arrivé à trente-six chandelles – de Henri Diamant-Berger avec Jeanne Fusier-Gir
Paris clandestin – de Walter Kapps avec Claudine Dupuis
1958La p… sentimentale / La putain sentimentale – de Jean Gourguet avec Maria Vincent
1959Interpole contre X – de Maurice Boutel avec Howard Vernon
1960Cocagne – de Maurice Cloche avec Dora Doll
1963L’aîné des Ferchaux / Un jeune homme honorable – de Jean-Pierre Melville avec Charles Vanel
La cuisine au beurre – de Gilles Grangier avec Bourvil
1964Monsieur – de Jean-Paul Le Chanois avec Mireille Darc
L’âge ingrat – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
1965La bourse et la vie – de Jean-Pierre Mocky avec Jean Poiret
1969La honte de la famille – de Richard Balducci avec Bernard LeCoq
CM Le petit théâtre : Le roi d’Yvetot – de Jean Renoir avec Françoise Arnoul
1979Charles et Lucie – de Nelly Kaplan avec Daniel Ceccaldi
1982Cap Canaille – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger avec Richard Bohringer
1988 DO Damia, concert en velours noir – de Juliet Berto avec Jean Marais
    Seulement apparition
Fiche créée le 3 juin 2009 | Modifiée le 29 mai 2015 | Cette fiche a été vue 5149 fois
PREVIOUSJulie Andrews || Andrex || Yvette AndréyorNEXT