CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Philippe Saïd
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Anna Lee



Date et Lieu de naissance : 2 janvier 1913 (Igtham, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 14 mai 2004 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Joanna Boniface Winnifrith

ACTRICE

Fille de pasteur, Joanna Boniface Winnifrith voit le jour le 2 janvier 1913, dans le petit village d’Igtham dans le Kent, en Angleterre. Au début des années trente, et avec la bénédiction de ses parents, la jeune fille suit des cours d’art dramatique au Royal Albert Hall de Londres.

Dès 1932, sous le nom de Anna Lee, elle apparaît dans plusieurs productions anglaises sans grand intérêt. Elle joue son premier rôle important en 1935, dans «Le locataire du troisième sur la cour» aux côtés de l’acteur allemand Conrad Veidt. Mariée depuis 1934, au metteur en scène Robert Stevenson (ils auront deux enfants et divorceront en 1944), Anna est la star feminine de plusieurs de ses réalisations, dont l’une des meilleures adaptations du roman d’aventure de H. Rider Haggard: «Les mines du roi Salomon» (1937) aux côtés de Paul Robeson, Roland Young et Cedric Hardwicke. En 1939, le couple Stevenson s’intalle aux Etats-Unis.

Dans les années quarante, Anna Lee interprète plusieurs seconds rôles dans de grandes productions américaines, donnant ainsi la réplique aux plus grandes vedettes des années quarante. Parmi ses films les plus important de cette époque, nous pouvons citer: «La maison des sept péchés» (1940) de Tay Garnett, «Qu’elle était verte ma vallée» (1941) sa première collaboration avec John Ford, «Les bourreaux meurent aussi» (1943) de Fritz Lang et «Obsession» (1943) de Julien Duvivier. Par la suite, cantonnée dans des rôles de composition, Anna entame une carrière télévisée prolifique qui durera jusqu’à la fin de sa vie. Elle apparaît aussi dans plusieurs grands films de John Ford, parmi lesquels: «Le massacre de Fort Apache» (1948) avec Henry Fonda, John Wayne, Shirley Temple et John Agar; «La dernière fanfare» (1958) avec Spencer Tracy et «L’homme qui tua Liberty Valance» (1962) avec John Wayne, James Stewart, Lee Marvin. Elle tourne aussi sous la direction de grands cinéastes comme Joseph L. Mankiewicz, Samuel Fuller, Robert Aldrich, Mark Robson et Charles Walters. En 1964, Anna divorce de son second mari, George Stafford, père des trois des ses autres enfants, après vingt ans de mariage. Quatre ans plus tard, l’actrice s’éloigne des plateaux de cinéma après une brève participation à la super-production de Robert Wise «Star !» auprès de Julie Andrews.

En 1970, Anna Lee rencontre l’écrivain, poète et auteur de plusieurs pièces de théâtre Robert Nathan, quatre mois plus tard, elle devient sa septième épouse. Elle reste toujours très active à la télévision. Elle interprète à partir de 1978, Lila Quatermaine dans la série «General Hospital». En 1982, elle est nommée Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique par la reine Elizabeth II. Après la mort de Nathan en 1985, Anna revient au cinéma pour quelques rôles secondaires. Paralysée à la suite d’un accident de voiture, elle poursuit malgré tout sa carrière en fauteuil roulant et on l’aperçoit notamment dans le rôle de la grand-mère de Tim Quill dans «Une chance pour tous» (1989) de Douglas Day Stewart.

Anna Lee s’éteint à Beverly Hills (Californie) le 14 mai 2004, de complications lors d’une pneumonie. La semaine suivante, c’est son fils, l’acteur Jeffrey Byron, qui recevra, pour elle, un Emmy Award pour l’ensemble de sa carrière.

© Philippe PELLETIER

copyright
1932His lordship – de Michael Powell avec Jerry Verno
    Seulement apparition
Mélodie oubliée / Dites-le en musique / Mélodies oubliées ( say it with music ) de Jack Raymond avec Percy Marmont
Ebb Tide – de Arthur Rosson avec George Barraud
Yes, Mr. Brown – de Herbert Wilcox & Jack Buchanan avec Hartley Power
1933Mayfair girl – de George King avec John Stuart
The king’s cup – de Alan Cobham, Robert Cullen, Donald McCardle & Herbert Wilcox avec William Kendall
Chelsea life – de Sidney Morgan avec Louis Hayward
The Bermondsey kid – de Ralph Dawson avec Esmond Knight
1934Rolling in money – de Albert Parker avec John Loder
Mannequin – de George A. Cooper avec Harold French
Lucky loser – de Reginald Denham avec Roland Culver
Faces – de Sidney Morgan avec Moore Marriott
The camels are coming – de Tim Whelan avec Jack Hulbert
1935Le locataire du troisième sur la cour ( the passing of the third floor back) de Berthold Viertel avec Conrad Veidt
First a girl – de Victor Saville avec Griffith Jones
Heat wave – de Maurice Elvey avec Albert Burdon
1936Cerveaux de rechange / L’homme qui échangea son âme ( the man who changed his mind / the man who lived again / Dr. Maniac / doctor Maniac who lived again / the brainsnatcher ) de Robert Stevenson avec Boris Karloff
Au service de sa majesté ( O.H.M.S. / your in the army now ) de Raoul Walsh avec Wallace Ford
1937Les mines du roi Salomon ( king Solomon’s mine ) de Robert Stevenson avec Cedric Hardwicke
New York Express ( non-stop New York / blood oath ) de Robert Stevenson avec John Loder
1938Les quatre justiciers ( the four just men / the secret four ) de Walter Forde avec Griffith Jones
1939Young man’s fancy – de Robert Stevenson avec Edward Rigby
Return to yesterday – de Robert Stevenson avec Clive Brook
1940La maison des sept péchés ( seven sinners / Cafe of the seven sinners ) de Tay Garnett avec Broderick Crawford
1941Pour l’amour de Caroline ( my life with Caroline ) de Lewis Milestone avec Ronald Colman
Qu’elle était verte ma vallée ( how green was my valley ) de John Ford avec Walter Pidgeon
1942Les tigres volants ( flying tigers ) de David Miller avec John Wayne
Le commando frappe à l’aube ( commandos strike at dawn ) de John Farrow avec Paul Muni
Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Charles Laughton
1943Les bourreaux meurent aussi ( hangmen also die / lest we forget ) de Fritz Lang avec Walter Brennan
Obsessions ( flesh and fantasy / six destinies ) de Julien Duvivier avec Edward G. Robinson
1944L’aveu ( summer storm ) de Douglas Sirk avec George Sanders
1946G.I. War brides / War brides – de George Blair avec James Ellison
Bedlam / Chamber of horrors – de Mark Robson avec Boris Karloff
1947Haute lutte ( high conquest ) de Irving Allen avec Gilbert Roland
L’aventure de madame Muir ( the ghost and Mrs. Muir ) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison
1948Le massacre de Fort Apache ( Fort Apache / war party ) de John Ford avec Henry Fonda
Que le meilleur gagne ( best man wins ) de John Sturges avec Edgar Buchanan
1949Prison Warden – de Seymour Friedman avec Warner Baxter
1957Inspecteur de service ( Gideon of Scotland Yard / Gideon’s day ) de John Ford avec Jack Hawkins
1958La dernière fanfare ( the last hurrah ) de John Ford avec Spencer Tracy
Cette terre qui est mienne / Cette terre est mienne ( this earth is mine ) de Henry King avec Rock Hudson
1959Les cavaliers ( the horse soldiers ) de John Ford avec William Holden
Le kimono pourpre / Le kimono rouge ( the crimson kimono ) de Samuel Fuller avec Glenn Corbett
Bagarre au-dessus de l’Atlantique ( jet over the Atlantic ) de Byron Haskin avec Guy Madison
1960The big night – de Sidney Salkow avec Randy Sparks
Jack le tueur de géants ( Jack the giant killer ) de Nathan Juran avec Kerwin Mathews
1961Les deux cavaliers ( two rode together ) de John Ford avec Richard Widmark
1962L’homme qui tua Liberty Valance ( the man who shot Liberty Valance ) de John Ford avec James Stewart
Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? ( what ever happened to Baby Jane ? ) de Robert Aldrich avec Bette Davis
1963Pas de lauriers pour les tueurs ( the prize ) de Mark Robson avec Paul Newman
For those who think young – de Leslie H. Martinson avec James Darren
1964La reine du Colorado ( the unsinkable Molly Brown ) de Charles Walters avec Debbie Reynolds
La mélodie du bonheur ( the sound of music ) de Robert Wise avec Christopher Plummer
1966Frontière chinoise ( 7 women / seven women ) de John Ford avec Eddie Albert
Picture mommy dead / Color mommy dead – de Bert I. Gordon avec Don Ameche
1967F. comme Flint ( in like Flint ) de Gordon Douglas avec James Coburn
1968Star ! ( those were the happy times / loves of a star ! ) de Robert Wise avec Daniel Massey
1969Legend of the Northwest – de Rand Brooks avec Marshall Reed
1986The right hand man – de Di Drew avec Rupert Everett
1987Beyond the next mountain – de James F. Collier & Rolf Forsberg avec Edward Ashley
1988Une chance pour tous ( listen to me ) de Douglas Day Stuart avec Roy Scheider
1989Beverly Hills brats – de Jim Sotos avec Martin Sheen
1993What can I do ? – de Wheeler Winston Dixon avec Sam Alejan
2002 DO Joan Crawford: The ultimate movie star – de Peter Fitzgerald avec Anita Page
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux Daytime Emmy Awards de New York, USA ( 2004 )
Fiche créée le 25 mars 2007 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 4829 fois
PREVIOUSFernand Ledoux || Anna Lee || Belinda LeeNEXT