CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ricardo Cortez
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Anne Caudry



Date et Lieu de naissance : 28 mai 1957 (Cambrai, France)
Date et Lieu de décès : 23 août 1991 (Paris, France)
Nom Réel : Anne Marie-Louise Jehanne Bernanos

ACTRICE
Image
1978 Confidences pour confidences – de Pascal Thomas avec Daniel Ceccaldi & Henri Crémieux
Image
1979 L’avare – de Jean Girault & Louis de Funès avec Louis de Funès, Henri Genès & Michel Galabru
Image
1980 Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec James Caan, Robert Hossein & Geraldine Chaplin
Image
1981 Le crime d’amour – de Guy Gilles avec Macha Méril, Richard Berry, Jacques Penot, Jean Dasté & Piéral

Née à Cambrai (Nord) le 28 mai 1957, Anne Caudry, de son vrai nom Anne Bernanos, n’est autre que la petite-fille de l’écrivain catholique George Bernanos (1888-1948). Son père, Jean-Loup Bernanos, est lui-même écrivain. Sa mère est originaire de Caudry, d’où son nom de scène. Après avoir entrepris des études de psychologie à la Sorbonne, cette adorable jeune fille, au doux visage enfantin et au regard vert profond, révoltée, mais pudique et fragile, s’oriente vers le spectacle. Pour son premier rôle au cinéma, à tout juste vingt-et-un ans, elle est la narratrice et personnage central de «Confidences pour confidences» (1978) de Pascal Thomas, film sensible et intimiste, où l’on retrouve plusieurs familiers de l’univers du cinéaste : Daniel Ceccaldi, Michel Galabru, Elisa Servier. La critique est unanime à saluer Anne Caudry, dont l’«expression d’innocente candeur», donne toute sa crédibilité à cette tranche de vie familiale.

Après une participation à «Oublier Venise» (1979) de Franco Busati, Anne Caudry est remarquée dans l’adaptation de «L’avare» (1979) de Molière par Jean Girault et Louis de Funès. Elle y joue Marianne, un rôle d’ingénue un peu fade auquel elle parvient à donner de la profondeur face à un de Funès survolté, tout en grimaces et gesticulations, entouré de sa bande des «Gendarmes», Michel Galabru, Guy Grosso et Michel Modo et l’excellente Claude Gensac, en Frosine. On la retrouve dans la saga de Claude Lelouch, «Les uns et les autres» (1980), où elle est censée incarner la fille de Eva Darlan (qui n’a en réalité que neuf ans de plus qu’elle!). En 1982, Anne figure dans «Le crime d’amour» de Guy Gilles, avec Macha Méril et Richard Berry. Puis elle obtient le principal rôle féminin de «L’allègement», (1983) du rare et discret Marcel Schüpbach. En 1984, Anne Caudry tourne son plus beau rôle, jouant pour la télévision Sœur Blanche de la Force dans «Le dialogue des carmélites», œuvre maîtresse de son grand-père, rôle pour lequel, à la demande du réalisateur Pierre Pradinas, elle se retira durant dix jours au Carmel de Domont. Bien qu’elle avoue avoir éprouvé une gêne intense à jouer la scène finale de la guillotine, elle y démontre, au côté de vedettes confirmées telles que Madeleine Robinson, Nicole Courcel ou Suzanne Flon, qu’elle était à coup sûr l’une des actrices les plus douées de sa génération. La même année, elle revêt à nouveau l’habit de religieuse dans l’amusante pochade «La petite commission» de Jean-Paul Salomé, où elle incarne Sœur Thérèse, en novice prise d’un besoin pressant, entourée de Sœur Pascale Rocard et de Sœur Valérie Quennessen.

Sa carrière décline par la suite, se limitant essentiellement à quelques courts métrages, tel «L’amour du regard» (1986), et à des apparitions dans des téléfilms. En effet, l’angélique Cambrésienne n’était pas à l’abri des bêtises. Elle commet l’imprudence, en juin 1983, d’accompagner le sulfureux Cyril Collard dans une traversée vers Tunis, pour s’en retourner seule en France une semaine plus tard. Mais hélas, comme tant d’autres jeunes de sa génération, elle devint accro à la drogue et eut la fatale malchance de contracter le SIDA. Avec courage, elle combattit et dénonça le mal, auquel elle finit par succomber le 23 août 1991. Rémi Laurent, qui fut son partenaire dans le court-métrage «48 heures» (1980) de Frédéric Demont et partagea quelque temps sa vie, l’avait précédée de près de deux ans. Deux jeunes et talentueux acteurs, riches de promesses. Deux vies gâchées… Anne Caudry repose dans le petit cimetière de Pellevoisin, dans l’Indre, auprès de son grand-père.

© Xavier LORIOT

copyright
1978Confidences pour confidences – de Pascal Thomas avec Henri Crémieux
1979Oublier Venise ( dimenticare Venezia ) de Franco Brusati avec Erland Josephson
L’avare – de Jean Girault & Louis de Funès avec Louis de Funès
1980Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec James Caan
CM Ferdinand – de Dominique Maillet avec Jean Bouise
CM 48 heures – de Frédéric Demont avec Rémy Laurent
1981Le crime d’amour – de Guy Gilles avec Richard Berry
1983L’allégement – de Marcel Schüpbach avec Serge Avedikian
1984 CM La petite commission – de Jean-Paul Salomé avec Valérie Quennessen
1985 CM L’abygène – de Anne Bocrie avec Samuel Malaval
1986 CM L’amour du regard – de Hervé Nisic
1988 CM La main dans le chapeau – de Frédéric Demont avec Jacques Penot
Fiche créée le 24 novembre 2011 | Modifiée le 26 juin 2014 | Cette fiche a été vue 13340 fois
PREVIOUSPeggie Castle || Anne Caudry || Joan CaulfieldNEXT