CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Bervil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Annemarie Düringer



Date et Lieu de naissance : 26 novembre 1925 (Arlesheim, Suisse)
Date et Lieu de décès : 26 novembre 2014 (Baden, Autriche)
Nom Réel : Annemarie Düringer

ACTRICE
Image
1954 Mon enfant vivra (gefangene der liebe) de Rudolf Jugert avec Curd Jürgens, Bernhard Wicki & Brigitte Horney
Image
1957 Les S.S. frappent la nuit (nachts, wenn der teufel kam) de Robert Siodmak avec Mario Adorf & Peter Carsten
Image
1958 S.O.S. pilote des glaciers (SOS Gletscherpilot) de Victor Vicas avec Robert Freitag & Anne-Marie Blanc
Image
2013 Lovely Louise – de Bettina Oberli avec Stanley Townsend, Stefan Kurt & Michael Neuenschwander

Annemarie Düringer est née à Arlesheim, en Suisse, le 26 novembre 1925. Après avoir étudié l’art dramatique au Cours Simon à Paris et au Max Reinhardt Seminar à Vienne, elle entre en 1949 dans la troupe du prestigieux Burgtheater viennois, dont elle reste membre jusqu’à la fin de sa vie. Notons cependant qu’elle ne réserve pas uniquement son talent à cette illustre maison. Parmi les pièces que joue cette actrice de théâtre renommée, on peut citer, entre autres, «Don Juan» de Molière, «Songe d’une nuit d’été» de Shakespeare, «Les voleurs» de Schiller, «Le deuil sied à Electre» de Eugene O’Neill, «La Maison de Bernarda Alba» de Federico Garcia Lorca,…

Annemarie Düringer débute à l’écran, directement en vedette, dans la comédie romantique «Der Feldherrnhügel» (1953) et le biopic sur le chanteur lyrique Richard Tauber, incarné par Rudolf Schock, «Du bist die Welt für mich» (1953), deux films autrichiens mis en scène par Ernst Marischka. Elle poursuit ensuite son parcours d’étoile du Septième Art en Allemagne avec des titres comme, notamment, «La ville est pleine de secrets» (1954) de Fritz Kortner, «Ein mann vergisst die liebe» (1954) de Volker von Collande, «Quand la chair succombe» (1956) de Gottfried Reinhardt, «Les S.S. frappent la nuit» (1957) de Robert Siodmak (son interprétation est récompensée par le prix du meilleur second rôle aux prix du cinéma allemand) ou «Le menteur» (1961) de Ladislao Vajda. Elle tourne en outre, auprès de Jeffrey Hunter, dans «Cinq secondes à vivre» (1957), réalisé en Angleterre par Victor Vicas, et est l’interprète de quatre films suisses: «Les fromagers» (1958) de Franz Schnyder, «S.O.S. pilote des glaciers» (1959) de Victor Vicas, «Anne Bäbi Jowäger I. Teil: Wie Jakobli zu einer Frau kommt» (1960) et sa suite «Anne Bäbi Jowäger II. Teil: Jakobli und Meyeli» (1961) de Franz Schnyder.

Après 1961, Annemarie Düringer ne travaille plus qu’occasionnellement pour le cinéma. On peut toutefois encore mentionner, par exemple, «Dällebach Kari» (1969) de Kurt Früh, «La dentellière» (1976) de Claude Goretta, dans lequel elle incarne la mère de Isabelle Huppert, ou le rôle-titre de «Lovely Louise» (2013) de Bettina Oberli. Annemarie Düringer a également l’occasion de croiser Rainer Werner Fassbinder à plusieurs reprises. En effet, elle figure au générique de «L’ombre des anges» (1975) de Daniel Schmid, dont il signe le scénario et joue le personnage masculin principal, et est sa partenaire dans le court-métrage «Bourbon Street Blues» (1978), la dernière réalisation de Douglas Sirk. Le cinéaste la dirige ensuite dans la série télévisée «Berlin Alexanderplatz» (1980) et la transforme en machiavélique doctoresse dans «Le secret de Veronika Voss» (1981), un drame largement inspiré des dernières années de la vie de l’actrice allemande Sybille Schmitz, merveilleusement incarnée par Rosel Zech, et qui vaut d’ailleurs au metteur en scène un Ours d’Or au festival de Berlin.

Pour terminer, relevons, parmi plusieurs prestations au petit écran, «Rosersholm» (2001), une adaptation d’une pièce d’Ibsen que l’actrice avait joué sur scène ou encore un téléfilm franco-autrichien avec Marthe Keller, «Sous un autre jour» / «In einem anderen Licht» en 2009. On ne s’étonne pas de la retrouver aussi au générique de quelques épisodes de «Tatort» et «Derrick». Annemarie Düringer s’éteint le jour même de son 89ème anniversaire, à Baden en Autriche.

© Marlène PILAETE

copyright
1953Der feldherrenhügel – de Ernst Marsichka avec Hans Holt
Mon cœur t’appartient ( du bist die welt für mich ) de Ernst Marischka avec Fritz Imhoff
1954Mon enfant vivra / Prison d’amour ( gefangene der liebe ) de Rudolf Jugert avec Curd Jürgens
Le beau Danube bleu / Valse éternelle ( ewiger walzer ) de Paul Verhoeven avec Bernhard Wicki
La ville est pleine de secrets ( die stadt ist voller geheimnisse ) de Fritz Kortner avec Paul Hörbiger
Un homme oublie l’amour ( ein mann vergißt die liebe ) de Volker von Collande avec Willy Birgel
1955C’est arrivé le 20 juillet / L’attentat du 20 juillet ( der 20 juli / es geschah am 20 juli ) de Falk Harnack avec Wolfgang Preiss
Oberwachtmeister borck / Borck greift ein – de Gerhard Lamprecht avec Gerhard Riedmann
1956Quand la chair succombe / Je n’ai plus que toi ( vor sonnenuntergang ) de Gottfried Reinhardt avec Hans Albers
1957Les S.S. frappent la nuit / La nuit où le diable est venu / L’assassin frappe la nuit ( nachts, wenn der teufel kam ) de Robert Siodmak avec Mario Adorf
    Prix d’Or du cinéma du meilleur second rôle féminin aux prix du cinéma germanique, Allemagne

Cinq secondes à vivre ( count five and die ) de Victor Vicas avec Jeffrey Hunter
1958Les fromagers / La fromagerie de Fefreud ( die käserei in der Vehfreude / Annelie vom Berghof ) de Franz Schnyder avec Franz Matter
S.O.S. pilote des glaciers ( SOS Gletscherpilot ) de Victor Vicas avec Robert Freitag
1960Anne Bäbi Jowäger : I. Teil: Wie Jakobli zu einer frau kommt – de Franz Schnyder avec Peter Brogle
1961Anne Bäbi Jowäger : II. Teil: Jakobli und Meyeli – de Franz Schnyder avec Ruedi Walter
Le menteur ( der lügner ) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann
1969Dällebach Kari – de Kurt Früh avec Walo Lüönd
1971Der fall – de Kurt Früh avec Walo Lüönd
1974Perahim : Die zweite chance – de Hans W. Geissendörfer avec Heinz Bennent
1975L’ombre des anges ( schatten der engel ) de Daniel Schmid avec Adrian Hoven
1976La dentellière – de Claude Goretta avec Isabelle Huppert
1978 CM Bourbon Street Blues – de Hans Schönherr, Douglas Sirk & Tilman Taube avec Rainer Werner Fassbinder
1981Le secret de Veronika Voss ( die sehnsucht der Veronika Voss) de Rainer Werner Fassbinder avec Rosel Zech
2001Gebürtig – de Robert Schindel & Lukas Stepanik avec Daniel Olbrychski
2005Klimt / Une fantaisie viennoise à la manière de Schnitzler – de Raoul Ruiz avec John Malkovich
2006Les mamies ne font pas dans la dentelle ( die herbstzeitlosen ) de Bettina Oberli avec Stephanie Glaser
2009Vision : Aus dem leben der Hildegard von Bingen – de Margarethe von Trotta avec Barbara Sukowa
2013Lovely Louise – de Bettina Oberli avec Stanley Townsend
Fiche créée le 27 novembre 2014 | Modifiée le 22 mars 2015 | Cette fiche a été vue 1146 fois
PREVIOUSTilla Durieux || Annemarie Düringer || Junior DurkinNEXT